AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
♥ Le rayon de soleil ♥

avatar

★ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
★ Date d'inscription : 05/04/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 715
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Thomas, Noah


MessageSujet: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Sam 7 Mai - 15:27



❝Un petit verre ne peut jamais faire de mal❞
Maeve & Zoey
Aujourd’hui, samedi. Je n’avais pas cours et rien de prévu à faire de ma journée. Je ne travaillais que ce soir alors en attendant, j’avais toute l'après-midi devant moi pour faire ce dont j’avais envie. Allongée confortablement dans mon lit, je m’étirais pour me réveiller tout doucement et je jetais un œil à l’heure de mon réveil. 11h30. Sacrée marmotte. En même temps, j’avais bossé cette nuit et j’étais rentrée à trois heures du mat alors j’avais besoin de repos. Mon job n’était pas de tout repos et c’était assez physique mine de rien. Je restais rarement sur place. Il était même assez controversé d’ailleurs. S’il avait été accepté par ma famille - si on ne prenait pas l’avis de Rick en compte - ce n’était pas le cas de Casey. Je savais qu’il n’aimait pas ça mais il fallait bien que je me débrouille par mes propres moyens pour gagner de l’argent. D’autant plus que j’étais bien payée, alors pourquoi se priver ? Mon travail me plait, c’est ma vie j’en fais ce que je veux, que ça plaise ou non. Il était devenu un sujet de discorde entre nous mais avec le temps nous avions appris à ne pas en parler pour éviter les prises de tête, même si je voyais parfaitement son petit air renfrogné quand je lui disais que je devais aller travailler.

Bref, parenthèse refermée. Qu’est-ce que j’allais bien pouvoir faire aujourd’hui ? Je pourrais aller voir Casey répéter avec son groupe ? J’en profiterai pour faire un coucou à Maeve. Ça fait un moment que je ne l’ai pas revue. Et disons que depuis ce petit dérapage de ma part, j’ai un peu de mal à la regarder en face quand on n’est que toutes les deux. Je n’aurais pas dû l’embrasser, j’en ai pleinement conscience mais sur le coup… C’est parti tout seul. Elle est tellement… Perturbante. Pourtant, elle aurait pu me repousser ce jour-là. Chose qu’elle n’a pas faite. Pourquoi ? Est-ce qu’elle avait peur de me blesser ? Ou, peut-être qu’elle ne voulait pas créer de conflit avec Casey ? Bon sang, je n’en ai aucune idée et ça me rend folle. Cependant, il ne faut plus que j’y pense. C’est fait, c’est passé, on oublie. Plus facile à dire qu’à faire n’est-ce pas ? Je vais aller voir Casey pendant ses répétitions, ça me fera du bien de le voir. Il faut vraiment que j’arrête de me prendre la tête pour rien et que je laisse son ex là où elle est. Point barre.

La maison était déserte, les filles devaient être sorties ou au boulot alors j’avais la salle de bain pour moi toute seule. Je pris une douche rapide pour ensuite prendre le temps de me coiffer et de me maquiller légèrement. J’avais opté pour une robe blanche plutôt simple et j’avais gardé mes cheveux détachés. Apprêtée comme il fallait, je passais dans la cuisine pour grignoter un petit truc avant de partir. J’attrapais mon sac à main, enfilais mes escarpins ouverts noirs et je quittais la maison en direction de l’arrêt de bus. Je n’avais toujours pas mon permis et pas les moyens pour me payer les études et l’inscription au permis de conduire. Il y avait des choix à faire dans la vie et je préférais privilégier mon avenir professionnel et mon logement.

Une heure après avoir quitté ma maison, j’arrivais enfin devant leur local où ils avaient l’habitude de tous répéter. De l’extérieur, j’entendais déjà leur musique résonner. Je m’engouffrais à l’intérieur, prenant bien garde à ne pas marcher sur tout ce qui trainait pour arriver dans la pièce où ils répétaient. Comme à mon habitude, chaque fois que je venais ici, j’allais m’installer dans le canapé dans un coin de la pièce, posant mon sac à mes pieds. J’aimais beaucoup les voir jouer, tous autant qu’ils étaient. Ils avaient un talent indéniable et c’était un vrai plaisir pour les oreilles de les écouter. Jambes croisées, j’en bougeais une au rythme de la musique tout en adressant un sourire à Casey pour le saluer de loin. Puis, mon regard se porta sur la voix du groupe, celle qui avait une voix tellement magnifique qu’elle m’en donnait des frissons. Celle qui était capable d’hypnotiser n’importe qui avec sa voix et son regard. Celle qui ne me laissait pas indifférente malgré les circonstances…


© Pando


Dernière édition par Zoey A. Stark le Jeu 16 Juin - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ L'insatiable ♠

avatar

★ Célébrité : Alycia D.C.
★ Date d'inscription : 20/02/2016
★ Messages : 127
★ Autres comptes : La folle, le puma, la future ex-madame, le flic, l'acteur


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Sam 4 Juin - 23:59




Zoey & Maeve
Un petit verre ne peut jamais faire de mal.
J'adorais passer du temps avec le groupe. J'adorais nos après-midi et nos soirées répétitions, peut-être autant que la scène. Peut-être même plus que la scène. J'aimais être le centre de l'attention d'une pièce pleine de testostérone. Les choses étaient claires entre nous. Hormis Casey, il était évident que rien ne s'était passé et que rien ne se passerait avec les autres gars. Ils étaient tous plus des copains, des grands-frères mêmes, avec leurs attitudes surprotectrices vis-à-vis de moi dès qu'il y avait du garçon saoul autour. Mais cela faisait, justement, que j'étais encore plus le centre de l'attention lorsque j'étais en leur présence. Aucune femme ne pouvait résister à ce plaisir-là.

Pourtant, depuis quelques temps, je n'étais plus l'unique centre de l'attention. Souvent, il y avait Zoey, assise là, sur le canapé à nous regarder jouer, à m'écouter chanter. J'aurais pu en être jalouse. Les garçons n'avaient aucun scrupule à la regarder, à la complimenter, à jouer les séducteurs, même si d'aucun n'oserait toucher à la petite amie de leur leader. J'aurais pu en être vexée, moi la simple petite protéger, la petite sœur, mais cela ne m'avait jamais dérangé. Les garçons ne m'oubliaient jamais et s'ils s'amusaient avec Zoey, ils ne me laissaient pas de côté pour autant et j'avais découvert avec amusement que cela ne me gênait pas, de partager cela avec elle.

Pourtant, les choses avaient fini par devenir maladroites... La faute au baiser. A ce délicieux baiser. Ça n'avait pas été la première fois qu'une fille m'embrassait. Quand on avait le comportement d'allumeuse que j'avais, il était bien évident que quelques lesbiennes avaient tenté leurs chances. J'avais parfois été un peu lente à les repousser, à leur faire comprendre que je n'étais pas de ce bord-là, alors oui, une ou deux fois, j'avais eu la surprise de me retrouver avec une fille m'attrapant par la nuque pour poser ses lèvres sur les miennes, mais j'avais toujours très vite coupé court, expliquant que cela ne m'intéressait pas et qu'elles se trompaient de personne. Pourquoi ne l'avais-je pas fait avec Zoey ? Pourquoi l'avais-je laissé m'embrasser ? Et pire encore, pourquoi avais-je approfondit la chose ? J'aurais aimé pouvoir le nier. J'aurais aimé pouvoir dire que j'étais restée stoïque, trop surprise, trop choqué, mais la vérité, c'est que je m'étais rapproché d'elle, une fois le choc passé. Je m'étais pressé contre elle, j'avais goûté pleinement le baiser, j'avais... Oui... J'avais caressé. Mes mains avaient trouvé leur place si facilement. Une main glissée dans son cou, contre sa peau, l'autre contre sa hanche, remontant son flanc vers sa poitrine. Seigneur, j'avais tellement eux envie de sentir ses seins contre les miens. J'avais tellement eu envie de sentir le mouvement de ses hanches contre les miennes... C'était cette réalisation qui m'avait fait quitter ses lèvres, m'éloigner, juste une seconde, pour fuir l'emprise, le désir... Et puis j'étais partie, sans demander mon reste, sans prononcer le moindre mot, le cœur battant, la peau brûlante... Pourquoi avais-je eu une telle réaction, quand j'aurais dû la repousser, lui dire qu'elle se trompait de cible, que ça n'était pas mon genre ?

Pourquoi est-ce que j'avais l'impression qu'il me manquait quelque-chose depuis ce jour ?

J'ouvris les yeux pour réaliser que la femme qui obnubilait toutes mes pensées était là, assise sur le canapé. Je ne l'avais même pas entendu entrer... même pas vue... Bordel ! Sous le coup de la surprise, je loupais la reprise de mon couplet, devant un peu accélérer le tempo pour revenir sur la mélodie. Merde ! Merde ! Merde ! Cela n'aurait pas dû m'atteindre comme ça...

« Bah alors Parker ! Tu fatigues ! », s'exclamèrent les gars une fois la chanson terminée.

Perdre mon accord n'était pas passé inaperçu. Casey m'offrit un doux sourire compatissant avant de poser sa guitare. « Je crois qu'on a tous besoin d'une petite pause », dit-il en jetant un coup d'œil plus que désireux vers Zoey. Tu parles ! C'est juste une excuse pour t'éclipser un peu avec elle, songeais-je avec un sourire amusé. « Cinq minutes de pauses ? », demandais-je au brun qui hocha la tête avant de rejoindre sa petite amie. « Génial ! Faut que j'aille faire pipi ! » « Mae ou la grâce incarnée », ria notre grand seigneur de la batterie en se levant. « On en viendrait presque à se demander comment tu arrives à séduire autant de mecs. » « C'est parce que je leur parle pas de la fonction excrétrice de mon entrejambe, mais de l'autre fonctionnalité », répondis-je en avançant à reculons vers le couloir qui menait aux sanitaires. « Et ça tu vois », dis-je en pointant ladite partie du doigt. « Ça a le don de les rendre tout raide en une seconde ! »

Je disparus sans demander mon reste et alors que la porte se refermait, j'entendis les deux idiots continuer de rire. « C'est dingue comme une fille peut être aussi princesse sexy et laisser sortir tant d'horreur de sa belle bouche ! »

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le rayon de soleil ♥

avatar

★ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
★ Date d'inscription : 05/04/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 715
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Jeu 16 Juin - 20:59



❝Un petit verre ne peut jamais faire de mal❞
Maeve & Zoey
Cette fille avait une voix magique. Une voix qui vous transportait dans un autre monde. Une voix qui vous faisait oublier qui vous étiez et où vous vous trouviez. J’avais rarement entendu une voix pareille. Du moins, une voix qui me faisait cet effet si particulier. Au départ, si je venais assister à des répétitions c’est parce que j’adorais voir Casey jouer, lui aussi avait un talent fou et le son de sa guitare valait de l’or. L’écouter jouer était tout aussi magique. Sauf que j’avais fini par me focaliser sur Maeve et sa voix enchanteresse. Je ne dis pas que je m’étais lassé d’écouter mon copain, pas du tout, c’est juste qu’il pouvait jouer n’importe quand pour moi. Chaque fois que je le lui demandais quand j’étais chez lui, il n’hésitait jamais à attraper son instrument pour me jouer une petite mélodie. J’étais une spectatrice privilégiée. Mais je n’avais pas ce privilège avec Maeve. Si je voulais l’écouter chanter, il fallait que j’assiste aux répétitions. Elle aussi je pourrais l’écouter pendant des heures sans me lasser.

Cependant, peu de temps après que nos regards se soient croisés, elle rata une note. La musique ce n’était pas mon domaine, je n’avais pas spécialement l’oreille musicale même si Casey essayait de m’apprendre à jouer de la guitare mais je connaissais leurs chansons par cœur et je remarquai tout de suite qu’elle avait raté la reprise de son morceau. Petite erreur de timing que les garçons du groupe ne manquèrent pas de lui souligner lorsque la chanson fut terminée. Mon chéri affirma qu’ils allaient prendre une pause et je lui adressais un grand sourire lorsqu’il jeta un œil dans ma direction, me levant du canapé sur lequel j’étais assise tout le temps de leur répétition. Le groupe acquiesça et Casey descendit de son estrade pour me rejoindre alors que je marchai déjà vers lui, tout sourire. Je saluai d’un geste de la main les autres membres du groupe avant d’enlacer le cou de ma moitié. « Coucou toi. » Lançai-je avant de l’embrasser du bout des lèvres pour lui dire bonjour.

Maeve finit par s’éclipser pour aller aux toilettes et j’y vis là une occasion de lui parler un peu seule à seule. Je n’avais rien de particulier à lui dire et notre relation était devenue un peu bizarre depuis que je l’avais embrassée mais c’était plus fort que moi, j’avais envie de l’avoir rien que pour moi ne serait-ce que pour quelques minutes. J’avais tendance à penser à elle un peu trop souvent à mon gout… J’aimais Casey, évidemment. Mais Mae occupait mes pensées un peu plus qu’elle ne devrait. Ce n’était pas bien, j’avais conscience que je jouais avec le feu mais c’était plus fort que moi. Après tout, elle ne m’avait pas repoussée n’est-ce pas ? Chose que je n’arrivais d’ailleurs pas à comprendre. Pourquoi ne m’avait-elle pas stoppée dès le départ ? Pourquoi avait-elle posé ses mains sur mon corps si elle n’était pas intéressée ? Je savais qu’il fallait qu’on en parle, qu’on ne pouvait pas faire comme si rien ne s’était passé, pourtant, il m’était impossible d’aborder le sujet. « Moi aussi, je dois aller au petit coin. » Lançai-je en déposant un bisou sur la joue de Casey. Il leva les yeux au ciel au souriant. « Pourquoi est-ce que les nanas ont toutes ce besoin d’aller aux toilettes à plusieurs ? » Je haussais les épaules en souriant. « Aucune idée, c’est dans nos gênes. Vous n’arrivez pas à viser dans la cuvette, chacun son truc mon chéri ! »

Je m’éloignais de lui en riant légèrement alors que je rejoignais les toilettes à mon tour. Ok, et maintenant ? Je vais me retrouver seule avec elle, depuis le baiser, ce n’est plus arrivé. J’ouvris doucement la porte des sanitaires et me dirigeais vers le miroir. J’observais mon reflet quelques secondes avant de glisser mes doigts dans mes cheveux pour me recoiffer. Puis je jetais un œil à Mae par le biais de la glace. « Ça va les répétitions ? » Demandai-je sur le ton de la conversation. « Casey m’a dit que vous alliez jouer dans un bar bientôt. » Un bar de la ville les avait contactés pour qu’ils jouent le temps d’une soirée. Ils commençaient à avoir une petite notoriété dans la ville, j’étais contente pour eux. « C’est cool. » Lançai-je en me retournant pour le regarder directement, m'appuyant contre le lavabo derrière moi et croisant mes pieds. « Et puis, il faut dire que tu as une voix… Magnifique… » Une voix sublime.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ L'insatiable ♠

avatar

★ Célébrité : Alycia D.C.
★ Date d'inscription : 20/02/2016
★ Messages : 127
★ Autres comptes : La folle, le puma, la future ex-madame, le flic, l'acteur


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Jeu 16 Juin - 22:00




Zoey & Maeve
Un petit verre ne peut jamais faire de mal.
J'avais besoin d'aller aux toilettes, mais aussi et surtout de m'éloigner d'elle. Juste une minute. Juste le temps de me redonner une contenance. Avant, cela ne m'avait jamais dérangé. Je devais l'avoir vu débarquer à l'improviste un bon paquet de fois, j'avais une bonne centaine de photos avec elle, de nos délires, de nos moments avec le groupe, de nos moments à nous deux seules... pourtant aujourd'hui, tout était différent. Me tenir dans la même pièce qu'elle me demandait un effort considérable. Parce que j'avais envie de m'enfuir à la seconde où elle apparaissait... Parce que j'avais envie de l'embrasser jusqu'à ce que mes poumons brûlent du manque d'air...

Et elle entra dans les toilettes ! Merde ! Et elle entama la discussion. Bateau. Inutile, presque, mais pourtant, ça venait d'elle, alors ça comptait. Ça comptait surtout énormément quand elle disait des choses positives, belles, comme quand elle disait que je chantais magnifiquement bien. Je rougis, baissant les yeux, hochant la tête en réponse à sa première question sur les répétitions et sur le concert de la semaine prochaine. « Merci... », soufflais-je doucement. Je n'avais jamais vraiment trouvé que je chantais bien. Je veux dire. Je ne chantais pas mal, oui, mais en fait, je ne m'étais jamais vraiment posé la question. J'aimais chanter. J'aimais chanter à tue-tête, tout le temps, en toute occasion, dans la voiture pour décontracter Darcy, dans ma douche, en dansant comme une endiablée sur la piste de danse... J'aimais chanter tout le temps et partout et Casey aimait jouer de la guitare, tout le temps et partout. Nos soirées s'étaient forcément souvent terminé ainsi, lui jouant, moi chantant, avant qu'on ne fasse l'amour. C'est lui qui m'avait dit que j'avais du talent. Lui qui avait monté le groupe. Lui qui m'avait voulu sur scène. Et maintenant il la veut elle dans son lit, m'obligeais-je à songer pour ne pas faire de bêtise, croisant mes mains dans mon dos dès que je réalisais que j'étais seule dans les toilettes avec elle. Tout à fait dans la situation scabreuse que j'avais tout fait pour éviter depuis notre baiser.

« Mais une belle voix n'est rien sans un bon musicien », dis-je, comme si cela pouvait lui rappeler qu'elle avait Casey. Comme si cela pouvait lui faire fuir les toilettes pour rejoindre son petit ami et me laisser de nouveau seule avec mes questions, mes malaises et mes envies de l'embrasser à nouveau.

Je baissais les yeux, à nouveau, trouvant le sol craquelé décidément bien intéressant, malgré la beauté blonde qui se trouvait en face de moi. « Zoey je... » Me mordant la lèvre, je cherchais mes mots encore un instant, ne sachant pas trop quoi dire, quoi faire pour effacer le malaise. Parce qu'elle me manquait et parce que j'avais peur que les non-dits finissent par rendre cette situation durable et toujours plus invivable. « Écoutes je suis... je suis désolée, pour l'autre jour. Ça n'aurait pas dû arriver et j'ai été... » Quoi ? Stupide de répondre ? Idiote de fuir sans une explication ? Trop surprise par mon propre geste pour savoir dire quoi que ce soit ? « C'était une erreur. On a été... bête », dis-je avec un petit rire nerveux. « Mais je voudrais pas que ça gâche ce qu'on avait jusqu'à présent. J'aime ton amitié. J'aime ta présence. C'est pas tous les jours qu'une fille apprécie la copine de son ex, non ? » Un nouveau rire nerveux m'échappa, alors que je ne savais quoi faire de mes mains, les plaquant contre mes cuisses. « Si on disait que ce qui est fait est fait et qu'on en parlait plus ? Si on faisait comme si c'était juste une hallucination et qu'on reprenait notre vie plutôt que de... Okay, je suis peut-être stupide. C'est sans doute rien pour toi et tu as déjà oublié et je suis idiote et... » Je soupirais. Et quoi ?

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le rayon de soleil ♥

avatar

★ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
★ Date d'inscription : 05/04/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 715
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Sam 18 Juin - 16:40



❝Un petit verre ne peut jamais faire de mal❞
Maeve & Zoey
La situation avait changé entre elle et moi. Ce n’était pas ce que je voulais. Je voulais que ça redevienne comme avant entre nous. Je voulais qu’on puisse de nouveau rire ensemble sans souci, sans prise de tête. Je voulais qu’on retrouve notre complicité perdue. Parce que j’avais le sentiment que quelque chose s’était brisée depuis que j’avais franchi les limites imposées par une simple amitié. Pourtant je ne regrettais pas mon geste. Si c’était à refaire et même en prenant en compte les conséquences qui en découlaient, j’aurais agi de la même manière parce que cette fille avait quelque chose. Quelque chose qui m’attirait irrémédiablement. Quand bien même j’aime Casey. J’aurais dû ressentir de la jalousie à l’égard de Maeve puisqu’elle était l’ex de mon copain. Toutes les filles dans mon cas n’auraient pas supporté cette fille. Mais ce n’était pas ce que je ressentais. C’était même tout l’inverse…

Alors lorsqu’elle entra dans les toilettes, je n’avais pas pu résister à la rejoindre. Je n’avais rien de spécial à lui dire, j’avais simplement eu envie d’être seule avec elle même si l’atmosphère était particulière entre nous. Ça avait été plus fort que moi. Elle se mit à rougir et à baisser la tête lorsque je la complimentai sur sa voix. Elle semblait bien plus mal à l’aise que moi. Alors que dans la logique des choses, ça devrait être l’inverse non ? Je ressentais une certaine gêne, oui, parce que c’était moi qui avais merdé mais pas au point de me sentir aussi gênée qu’elle. Allait-elle finir par me détester ? Ce n’était pas vraiment ce que je voulais. Elle me remercia et ajouta qu’une belle voix n’était rien sans un bon musicien. Je compris qu’elle faisait allusion à Casey. Je souris doucement, baissant la tête pour regarder mes pieds quelques secondes et reporter mon attention sur elle. « L’un peut aller sans l’autre. Tu n’as pas forcément besoin de musique pour chanter, comme lui n’a pas forcément besoin d’une voix pour jouer. Vous avez du talent, indépendamment l’un de l’autre. »

Mais le silence se fit de nouveau et encore une fois, elle baissa les yeux. Cependant, elle le rompit en prononçant mon prénom. Je savais que la discussion qui allait suivre allait faire référence à ce qu’il s’était passé entre elle et moi. Je le sentais dans le ton de sa voix. D’autant plus qu’elle marquait une pause, comme si elle réfléchissait à ce qu’elle allait dire. Elle buta sur ses mots, ce qui était surprenant quand on savait l’aplomb qu’avait cette fille d’ordinaire, et s’excusa pour l’autre jour, assurant que ça n’aurait pas dû arriver. Mais elle ne termina pas sa phrase. Elle avait été quoi ? Elle avait du mal à s’exprimer et je restais là à la regarder galérer, appuyée contre le lavabo derrière moi. Elle continua, affirmant que c’était une erreur et qu’on avait été bêtes. Cependant, elle ne voulait pas que ça gâche notre amitié et que c’était bien rare de nos jours qu’une fille apprécie l’ex de son copain. Sur ce point, j’étais d’accord. Elle proposa alors de faire comme s’il s’agissait d’une hallucination et qu’on reprenait nos vies comme avant, soulignant que ça n’avait pas d’importance pour moi et que j’avais sans doute déjà oublié. Si tu savais… « Et ? » Encore une fois, elle ne termina pas sa phrase.

Je décidais de quitter le lavabo contre lequel je me tenais pour faire quelques pas dans sa direction, mes talons résonnant dans la pièce. « Alors tout d’abord, tu n’as pas à t’excuser pour quoi que ce soit parce que c’est entièrement de ma faute. J’assume pleinement mon geste et je ne veux pas que tu te sentes gênée pour quoi que ce soit. C’est vrai que je n’aurais pas dû… » Je m’approchais encore pour me poster juste devant elle. « On va tirer un trait là-dessus, si ça peut t’aider à arrêter de me fuir comme la peste. » Lançai-je en souriant, plaisantant à moitié. « On va refaire comme avant. » Soufflai-je en glissant une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Seigneur, cette fille… Je sentais mon cœur battre plus fort de minute en minute. Lui adressant un sourire je me penchais vers elle pour la prendre dans mes bras. « Tu peux faire comme si de rien n’était si tu le souhaites, mais sache que je ne pourrais pas oublier… » Chuchotai-je à son oreille.

Je me reculais pour la lâcher et lui adressais un sourire sans équivoque. Comment pourrais-je oublier quelque chose qui obnubile mes pensées ? Je m’éloignais d’elle pour aller poser ma main sur la poignée de la porte. « Tu viens ? Ils vont finir par se demander si on n’est pas tombées dans le trou. »


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ L'insatiable ♠

avatar

★ Célébrité : Alycia D.C.
★ Date d'inscription : 20/02/2016
★ Messages : 127
★ Autres comptes : La folle, le puma, la future ex-madame, le flic, l'acteur


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Dim 26 Juin - 23:40




Zoey & Maeve
Un petit verre ne peut jamais faire de mal.
J'écoutais à peine ses paroles, même si j'étais touchée par tous les compliments qui transpiraient de ses paroles, quand elle disait que je pouvais chanter sans que Casey ne joue et inversement et que cela ne retirait rien à nos talents respectifs. J'étais trop concentrée, j'avais trop besoin de mettre au clair ce qu'il y avait eu entre nous... Ou plutôt de ne pas en parler, de le cacher sous un voile et de faire comme si rien de tout cela n'était arrivé...

Et elle m'assura que je n'avais à m'excuser, que tout était de sa faute, qu'elle l'assumait entièrement. A chaque mot, elle avançait un peu plus vers moi et j'étais là, figée, terrifiée à l'idée de bouger. Elle accepta même de tirer un trait sur ce qu'il s'était passé, avant d'ajouter qu'elle ne pourrait jamais oublier, en revanche, me soufflant les mots à l'oreille, après s'être tant approché que j'étais pratiquement dans ses bras, que mes mains avaient naturellement trouvé le chemin de ses hanches. Je rougis encore un peu, osant un regard dans sa direction. Elle s'éloigna, alors, me faisant la lâcher très facilement, moi qui n'avait posé mes mains sur elle que comme des ombres. Elle proposa qu'on retourne auprès des garçons avant qu'ils ne s'interrogent sur ce qui nous était arrivé dans les toilettes, mais je restais là, bloquée, la regardant. « Pourquoi ? », demandais-je, sans vraiment savoir à quoi correspondait la question. Pourquoi quoi ? Pourquoi est-ce que nous nous étions embrassés ? Pourquoi elle ne pouvait pas oublier ? Peut-être que c'était ça... C'était même probablement ça. Pourquoi on en arrivait là ? « Tu es avec Casey et tu l'aimes. Je sais. Je le vois dans vos yeux. Vous vous aimez vraiment. Pourquoi ça te semble aussi simple de vivre avec ce... ce baiser ? », j'avais malgré moi baissé le ton, comme si on pouvait nous entendre si je parlais trop fort. Comme si personne ne devait savoir qu'il y avait ce secret entre nous. « Pourquoi tu ne veux pas oublier ? »

Et pourquoi moi, je ne voulais pas oublier ? Pourquoi je ne pouvais pas ? Pourquoi j'avais cette soif de la chaleur que je ressentais quand je l'avais contre moi ? J'avais l'impression de commettre la plus grosse erreur de ma vie, mais je ne voulais pas oublier et elle non plus, n'en semblait pas décidé. Mais alors, qu'est-ce que ça faisait de nous ? Et comment devions-nous agir l'une avec l'autre dans ce cas ?

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le rayon de soleil ♥

avatar

★ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
★ Date d'inscription : 05/04/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 715
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Mer 29 Juin - 23:04



❝Un petit verre ne peut jamais faire de mal❞
Maeve & Zoey
Avant de me caser avec Casey, j’étais une fille libérée qui papillonnait à droite à gauche. Homme ou femme peu m’importait. J’aimais découvrir de nouvelles personnes, personnellement et intimement. Avec Casey, c’était fini tout ça. Pour la première fois de ma vie, j’éprouvais de réels sentiments amoureux pour quelqu’un. Et puis, Maeve est apparue. Le courant est tout de suite passé entre nous. Un peu trop. J’assumais pleinement mon geste. Si c’était à refaire, je recommencerai sans hésiter. En revanche de son côté à elle, j’avais la sensation qu’elle avait plus de mal à l’accepter même si son corps exprimait tout l’inverse. Elle avait l’allure typique d’une bisexuelle ou d’une homosexuelle qui ne s’assumait pas. Je ne me suis jamais trompée. J’ai toujours repéré avec une extrême facilité les femmes comme moi, attirée par les autres femmes. Un véritable radar. Et je mettrai ma main à couper que Maeve ne s’assume pas encore. Ou elle s’en rend compte que maintenant. Dans tous les cas, elle ne semble pas encore prête à ouvrir les yeux là-dessus et c’est bien dommage.

Sa réaction me le prouva. D’abord ses mains sur mes hanches, puis son rougissement et son hésitation. Elle me demanda pourquoi sans que je ne sache exactement ce qu’elle voulait savoir. Elle mentionna aussi Casey et mon amour pour lui et enfin me demanda en baissant la voix comment je pouvais vivre avec ça, avec ce baiser. La main toujours sur la poignée, je la regardais en penchant légèrement la tête sur le côté, alors qu’elle me demanda pourquoi je ne voulais pas oublier. « Comment je peux vivre avec ça ? Parce que j’assume totalement. Je sais ce que j’ai fait et pourquoi je l’ai fait. Je n’ai aucun problème avec ça. J’assume pleinement et complètement ma bissexualité, moi. » Lançai-je avec un sourire, en insistant bien sur le dernier mot alors que je lâchai la poignée pour revenir vers elle, doucement. « Si ça t’a gêné ou dérangé alors je m’en excuse. Mais, je suis quasiment certaine, à quatre-vingt dix neuf pourcent que ce n’est pas ce que tu as ressenti Maeve. »

Je m’arrêtais juste devant elle. « Tu ne m’as pas repoussée. Bien au contraire et tu le sais. Ça te fait peur, j’imagine. Toi qui es toujours enjouée et pleine d’énergie, je te trouve bien plus soucieuse depuis. Tu te poses des tas de questions n’est-ce pas ? Tu avais déjà embrassé une fille avant ? De ton plein gré, j’entends. » J’attrapais ses mains dans les miennes. Je n’avais pas la moindre idée de pourquoi je voulais qu’elle ouvre les yeux, mais j’y allais à fond… « Je vais te poser une simple question et je veux que tu me répondes le plus sincèrement du monde. » D’un coup, sans avoir prévenu au préalable, je posais ses deux mains sur chacun de mes seins, les maintenant bien en position avec mes propres mains. Je lui laissais un peu de temps avant de lui poser ma question. « Maintenant, dis-moi Maeve, qu’est-ce que tu ressens ? » Je marquais une petite pause et m’approchais davantage. « Si ça ne te fait absolument rien. Si tu ne ressens pas la moindre sensation et si ça ne te fait ni chaud ni froid, alors je te promets que je te laisserai tranquille. » Si elle ne ressent rien, j’arrêterai de lui tourner autour et tâcherai de me tenir pour n’agir qu’en amie, rien de plus. Dans le cas contraire, et bien… Advienne que pourra. En attendant qu'elle me réponde, j'approchais mon visage du sien pour prendre la direction de son oreille. « Qu'est-ce que tu ressens ? » Susurrais-je dans le creux de son oreille, soufflant doucement et expressément sur sa peau...


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ L'insatiable ♠

avatar

★ Célébrité : Alycia D.C.
★ Date d'inscription : 20/02/2016
★ Messages : 127
★ Autres comptes : La folle, le puma, la future ex-madame, le flic, l'acteur


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Jeu 7 Juil - 23:28




Zoey & Maeve
Un petit verre ne peut jamais faire de mal.
Elle assura vivre pleinement avec parce qu'elle assumait entièrement sa bisexualité, sous-entendant que moi non. Je la regardais avec de grands yeux. Comment pouvait-elle dire ça. Je n'étais pas... Je n'étais pas attirée par les filles. Je ne l'avais jamais été. Bien sûr que non. Ça j'en étais certaine. J'aimais trop le corps des hommes pour ça. Et pourtant, quand je me voyais faire avec elle... N'importe quelle fille qui m'aurait dit avoir les gestes que j'avais aurait reçu de ma part un « interroge-toi sur ta sexualité, ma belle ! » Pourquoi je me refusais à y regarder, moi ?

Elle avait raison. Je n'avais pas un comportement habituel. Bordel, j'avais embrassé de nombreux potes, sans jamais m'en inquiéter, mais avec elle, j'avais totalement changé de comportement. J'avais... peur, oui, sans doute. Peur de ce que je ressentais avec elle. Peur qu'elle remette en question la totalité de la personne que j'étais. Elle me demanda si j'avais déjà embrassé une fille, de mon plein gré. Oui. Oui, bien sûr. J'étais du genre à penser qu'en matière de sexe, il ne fallait pas mourir idiote. Un simple baiser m'avait suffit à savoir que je n'en voulais pas plus avec une fille. Oui, mais voilà, avec Zoey, j'étais totalement perdue. Est-ce que je voulais plus ? Pourquoi mourrais-je d'envie de l'embrasser à nouveau ?

Elle m'annonça alors qu'elle allait me poser une question et qu'elle voulait une réponse sincère, puis, sans prévenir, elle posa mes deux mains à plat sur sa poitrine. Le geste eu l'effet d'un choc et j'ouvrais grand les yeux, tentant, bien sûr, de m'échapper. Peine perdue. Elle tenait mes mains sur elle, s'assurant que je ne m'enfuis pas. Et soudain, je sentis toutes ses choses en moi que je ne savais pas expliquer, alors que sa respiration faisait bouger sa poitrine sous mes mains, alors que le tissu de son haut était tout ce qui me séparait de la peau que je devinais douce. Puis elle me demanda encore, assurant que si ça ne me faisait rien, elle me laisserait tranquille.

Je restais là un moment, silencieuse, n'osant pas bouger, n'osant pas toucher plus encore ses seins, n'osant même pas respirer, de peur de faire une bêtise. Puis je la sentis lâcher prise. A peine, juste assez pour que je puisse m'échapper si je le voulais, sans doute parce que mon absence de réponse avait raison de sa patience. Et j'en profitais. M'extirpant de ses mains, je reculais d'un pas, juste pour m'assurer que je pouvais vraiment m'enfuir à présent si je le voulais. Puis je fis un pas vers elle...

Abandonnant l'idée de toute réflexion, abandonnant même l'idée de savoir ce que je faisais, je m'approchais, prenant son visage entre mes mains, collant ma bouche à la sienne. Je ne sus si elle recula ou si je l'avais poussé, mais elle se retrouva bientôt juste à côté du lavabo, prisonnière entre le mur et moi, alors que j'approfondissais ce baiser que j'échangeais avec une fille. Oh mon dieu, qu'est-ce que je fais ??? Oh mon dieu !

Je lâchais son visage d'une main pour plonger sous son T-shirt, remontant le long de la peau de son ventre, appréciant le contact d'une peau sans poil. J'arrivais jusqu'à son soutien-gorge, hésitante une seconde au premier contact d'un tel tissu sur le corps d'une personne que j'embrassais, avant de me saisir pleinement de l'un de ses seins pour le caresser comme je l'avais voulu... Comme elle l'avait sans doute voulu, elle aussi, quand elle m'avait fait toucher sa poitrine.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le rayon de soleil ♥

avatar

★ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
★ Date d'inscription : 05/04/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 715
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Dim 17 Juil - 16:02



❝Un petit verre ne peut jamais faire de mal❞
Maeve & Zoey
Je ne savais pas réellement pourquoi je m’obstinais à vouloir lui ouvrir les yeux sur sa véritable nature. Après tout, ce n’était pas mes affaires n’est-ce pas ? Alors pourquoi je m’évertuais à lui faire comprendre qui elle était réellement ? Je n’en avais aucune idée. Mais c’était plus fort que moi. Pour ma part, je n’avais jamais eu de problème puisque j’avais toujours assumé chaque partie de moi. Ma famille en avait fait autant. J’avais été élevée dans une famille où la communication était la clé, où aucun tabou n’existait. Ça m’avait énormément facilité la vie par la suite, parce que je pouvais parler de tout avec tous les membres de ma famille. Dorian avait été un père parfait pour ça. Il avait su nous inculquer des valeurs qui nous rendaient la vie plus belle et plus simple. Pas de sujet tabou, pas de prise de tête inutile. On se contentait de vivre en profitant de la vie, sans se poser de question.

Je voulais qu’elle connaisse aussi cette légèreté, cette façon de vivre sans se soucier de rien et d’assumer pleinement ce qu’elle était. C’était peut-être stupide de ma part. Peut-être qu’elle n’en avait aucune envie. Mais la voir autant se prendre la tête pour un malheureux baiser me faisait de la peine. Certes j’avais dérapé, mais je ne le regrettais pas. Contrairement à elle ? Elle semblait tellement mal le vivre que je voulais la soulager de quelque façon que ce soit. Et si pour cela, je devais lui ouvrir les yeux sur sa sexualité alors je le ferais. Ça me faisait trop de peine de la voir se torturer autant alors que c’était une fille tellement enjouée et pleine de joie de vivre d’ordinaire. La situation ne pouvait plus durer. Soit elle ouvrait les yeux. Soit je me trompais et on tournait définitivement la page. J’étais son amie après tout, je ne voulais que son bonheur…

Lorsque je desserrais mon emprise sur ses mains pour la laisser se libérer si elle le souhaitait, elle en profita pour les retirer de ma poitrine et reculer d’un pas. Ok, je m’étais donc trompée ? Impossible. J’étais douée pour sentir ces choses là. Elle continuait de se fourvoyer… Mais je fus rapidement coupée dans mes réflexions parce qu’elle revint vers moi pour attraper mon visage entre ses mains. Je fus légèrement surprise sur le coup et alors qu’elle posa ses lèvres sur les miennes, j’avais reculé de quelques pas jusqu’à ce que mon dos ne rencontre le mur derrière moi. Oh, quel retournement de situation. Elle y mettait toute sa force dans ce baiser et je retrouvais bientôt la Maeve que j’avais embrassé il y avait quelques semaines de cela. Mes mains se posèrent sur ses avant-bras, caressant sa peau alors que je répondais à son baiser. Je ne m’étais finalement pas trompée.

L’une de ses mains quitta mon visage pour se glisser sous mes vêtements, à même ma peau et remonter jusqu’à mes sous-vêtements. Son geste sembla hésitant mais elle passa outre mon soutien-gorge pour caresser ma poitrine directement. Elle se dévergonde vite. Sauf que nous n’allions pas faire l’amour dans des toilettes miteuses en sachant pertinemment que mon copain se trouvait derrière la porte. J’avais gagné une victoire mais mieux valait mettre fin à tout ça avant d’atteindre le point de non retour. Parce que je sentais déjà que mon cœur s’accélérait et qu’une certaine envie d’aller plus loin émergeait en moi. Ne brusquons pas les choses et ressaisissons-nous. Je posais une main sur la sienne par-dessus mon t-shirt et rompis le baiser doucement, à bout de souffle. « Doucement jolie cœur. » Lançai-je avec un sourire, riant légèrement. Je replaçai des mèches de cheveux derrière son oreille avec ma main libre en la regardant tendrement. « Je constate que j’avais raison. Tu vas cesser de te prendre la tête maintenant et assumer pleinement ce qu’il vient de se passer. Si j’ai pu t’ouvrir les yeux alors j’en suis très heureuse. Assume-toi. Assume tout ce que tu fais. Assume ce que tu es. Il n’y a aucune honte à aimer les filles également. C’est mon cas et je m’en porte très bien. Je voudrais que tu le réalises également. Tu te sentiras plus légère, j’en suis sûre. La vie est trop courte pour se prendre la tête avec ce genre de petite chose. Crois-moi. » Et si on bougeait ? « Bon, par contre, ils vont tous finir par se demander ce qu’on fabrique et ça m’embêterait un peu qu’on nous trouve dans ce genre de posture. » Lançai-je en riant. Même si voir deux filles ensemble a toujours été l’un des plus grands fantasmes de l’homme. « Même si je l’ai bien cherché, je l’avoue. Excuse-moi si je t’ai brusquée. »


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ L'insatiable ♠

avatar

★ Célébrité : Alycia D.C.
★ Date d'inscription : 20/02/2016
★ Messages : 127
★ Autres comptes : La folle, le puma, la future ex-madame, le flic, l'acteur


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Ven 22 Juil - 23:20




Zoey & Maeve
Un petit verre ne peut jamais faire de mal.
Elle me rendait dingue. Dans tous les sens du terme. Cette fille déclenchait en moi des choses qu'aucune autre n'avait jamais déclenché. Jamais je n'avais eu envie d'embrasser une fille... Du moins autrement que juste pour m'amuser à faire rager un garçon. J'avais essayé, pour mon propre plaisir, une fois et j'avais réalisé que non, définitivement, les filles, ça n'était pas mon truc. Pourtant, elle, elle me donnait envie d'aller plus loin, d'essayer plus. Comment était-ce possible ? Pouvait-on changer de sexualité en si peu de temps ? Non, je m'étais envoyé en l'air pas plus tard qu'en milieu de semaine dernière et c'était avec un mec et j'avais adoré ça. J'avais eu besoin de coucher, juste pour évacuer un peu de ma frustration et me convaincre que j'aimais toujours les mecs et ça avait suffit à me rassurer. Pourtant, le problème « Zoey » n'en demeurait pas moins réel. J'avais envie d'elle et ce baiser ne faisait que le confirmer une fois de plus. Pourtant, je ne regardais pas plus les filles qu'avant. Juste elle...

Brisant le baiser, la blondinette me demanda d'y aller doucement, assurant que j'avais prouvé qu'elle avait raison et que je devais arrêter de me prendre la tête et assumer, maintenant. Elle m'assura qu'il n'y avait aucune honte à aimer les filles et si j'avais envie de lui dire que ça n'était pas « les filles », mais elle en particulier, je n'en dis rien, me mordant la lèvre. Puis après coup, elle assura qu'il fallait qu'on y retourne, que les garçons allaient finir par se poser des questions et qu'elle ne voudrait pas qu'on nous surprenne dans cette posture, même si elle l'avait bien cherché en m'incitant à la peloter. Je souris, amusé. Elle avait raison sur un point. Quoi que je ressentais, je devais l'assumer, même si ça n'était pas clair. J'avais toujours tout assumé, principalement mon besoin irrépressible de m'envoyer en l'air. Certaines me traitaient de pute, je n'avais jamais cherché à nier, assurant juste à ces filles qu'une pute se faisait payer et que moi je le faisais gratuitement, ce qui pouvait, certes, faire de moi une traînée, mais certainement pas une pute.

« Tu as raison », soufflais-je en hochant la tête. « Je crois que de toute manière, même si je voulais nier maintenant, tu as parfaitement prouvé ta théorie alors... Faisons juste comme si ça n'était jamais arrivé, d'accord... Enfin je veux dire, devant les garçons et principalement devant Emmett, parce que je pense qu'il me tuerait s'il apprenait que je tripote sa copine. » Je me mis légèrement à rire, avant de me diriger vers la porte, posant ma main sur la poignée. Je me retournais néanmoins vers elle. « Disons juste qu'il y a... des pulsions ! » Je sortis ensuite de la pièce, rejoignant la principale abritant notre matériel de musique, Zoey sur mes talons.

De nouveau dans la salle, trois têtes se tournèrent vers nous. « Aaaah les revoilà ! », s'exclama notre batteur en faisant tournoyer sa baguette entre ses doigts. « Je commençais à croire que t'étais tombée dans le trou et que Zoey galérait à t'en sortir. J'allais venir voir si vous aviez besoin d'aide. » Ouais, il avait vachement l'air pressé de venir nous aider, affalé sur le canapé à boire une bière. « Oh non, on s'envoyait juste en l'air et c'était méga torride. » Les trois garçons restèrent un instant bouche bée sous le coup de la surprise, se demandant si c'était pour de vrai ou pour de faux. « Quoi, tu crois que les filles font quoi d'autres quand elles partent aux toilettes toutes ensemble ! C'est ça le grand secret mon vieux ! » Rien que pour leur tête, passer l'appréhension et le cœur battant d'être prise au sérieux et de devoir ensuite justifier que c'était une blague valait le coup. Finalement, je partis dans un éclat de rire, pointant le garçon du doigt. « Tu devrais voir ta tête, c'est entre le puceau qui découvre le sexe et le père choqué, c'est tordant. » « Tu déconnes donc ! », demanda-t-il, presque déçu de perdre la vision d'un fantasme. « Demande à Emmett. Quand je m'envoie en l'air, ça dure plus de deux minutes, sinon je suis frustrée. Et tu n'as vraiment pas envie d'avoir affaire à une Maeve frustrée. C'est pas beau à voir. » Je me rapprochais de lui, ébouriffant ses cheveux, regardant chacun, en évitant soigneusement les prunelles de Zoey, cependant, même si je fis semblant de la regarder comme les autres. Je me penchais ensuite sur l'oreille de la larve étalée sur le canapé, un sourire aux lèvres. « Et pour information, c'est dans nos réunions aux toilettes qu'on discute de choses très profondes comme le sens de la vie, la réincarnation en chat et les règles douloureuses ! »

Je regardais autour de moi et vit qu'il manquait quelqu'un à l'appel. « Il est où Emmett d'ailleurs ? » La petite larve soupira avant de se lever. « Un truc à faire, une histoire de papiers à apporter d'urgences, je sais pas trop quoi. Il nous a demandé de vous attendre et de te dire de fermer et de garder la clé Zoey, il viendra la récupérer chez toi dès que possible. Donc les filles, sur ses bonnes paroles de notre princesse Mae, nous allons vous laisser et allez jouer à la Xbox. » Et bientôt, il ne resta plus que Zoey et moi dans la pièce, récupérant nos affaires pour partir. « Bon et bien, ça se sera achevé plus vite que prévu », tentais-je, comme si de rien était deux minutes avant dans les toilettes.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le rayon de soleil ♥

avatar

★ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
★ Date d'inscription : 05/04/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 715
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Sam 13 Aoû - 23:51



❝Un petit verre ne peut jamais faire de mal❞
Maeve & Zoey
Ma théorie était fondée. J’avais eu raison depuis le début. Ce n’était pas spécialement une fierté de le savoir. Je n’avais jamais été quelqu’un de fier. C’est juste que j’étais contente de lui avoir ouvert les yeux sur elle-même. Bon nombre de personnes se torturent éternellement parce qu’ils refusent d’assumer leur sexualité. Il n’y a aucune honte à être homosexuel ou bisexuel. Mais refouler ce qu’on est réellement peut avoir des conséquences désastreuses sur son équilibre et son bien-être personnel. Alors si j’ai pu aider Maeve de quelque façon que ce soit, alors j’en suis heureuse. Elle confirma d’ailleurs mes dires soulignant que même si elle voulait nier, j’avais prouvé ma théorie. De nouveau, elle proposa de faire comme si tout ça n’était pas arrivé. Je fronçais les sourcils, pas vraiment d’accord avec ça, mais elle ajouta de le faire devant Emmett surtout. Il est vrai qu’il n’apprécierait surement pas la situation. Lui qui est jaloux à la moindre occasion. Savoir qu’on me tripote comme elle dit, ça ne risque pas de lui plaire, que ce soit un homme ou une femme.

Un sourire apparut sur mon visage à sa remarque et je me détachais du mur pour la suivre jusqu’à la porte. « Pas sûre qu’il apprécie, en effet. » Elle s’arrêta juste devant la porte, après avoir saisi la poignée. Je me stoppai à mon tour pour écouter sa confession. « Des pulsions hein ? » J’émis un petit rire en la suivant pour regagner la pièce principale. A notre arrivée, les garçons restants tournèrent la tête dans notre direction. Mais, je remarquais bien vite qu’il manquait quelqu’un à l’appel. Emmett n’était plus là. Pourquoi était-il parti ? Avait-il eu une urgence ? Tout un tas de questions affluèrent dans ma tête sur la raison de sa disparition mais c’est Maeve qui me ramena sur terre malgré elle, lorsqu’elle affirma que nous étions juste en train de nous envoyer en l’air. Je retins un rire en voyant la tête des trois garçons alors qu’elle n’avait émis qu’une demi-vérité. Elle continua sur sa lancée et voir la tête des autres membres du groupe valait tout l’or du monde. Mais, la plaisanterie fut de courte durée, elle ne put s’empêcher d’éclater de rire. Voilà que je retrouvais la Maeve pleine d’entrain et de joie de vivre. La vraie Maeve. Une Maeve libérée d’un poids peut-être ?

Tout ceci dura quelques minutes jusqu’à ce qu’elle remarque à son tour l’absence de leur leader. Moi aussi j’étais bien curieuse de le savoir. Il avait filé sans m’attendre ? Sans me donner la moindre explication ? Qu’est-ce qui avait été si urgent que ça ? Visiblement, il avait eu des trucs à faire, apporter des papiers en urgence. Hum. Il avait quand même donné des directives avant de partir et c’est moi qui devais garder les clés du local parce qu’il viendrait les récupérer chez moi. Puis, les garçons finirent par s’éclipser pour aller jouer à la xbox. Nous laissant seules entre filles. Je posais mes mains sur mes hanches face à ce revirement de situation soudain. Maeve confirma mes pensées à haute voix alors qu’elle rassemblait ses affaires. « Ouais. » Lançais-je en haussant les épaules. « Mais on ne va pas se laisser abattre pour autant. » Je ne suis certainement pas venue pour rien. Alors j’allais ramasser mon sac près du canapé avant de me retourner vers mon amie. « Nous aussi on peut faire quelque chose. Ça te dit d’aller boire un verre ? Je t’invite. Et puis j’ai soif. » Riais-je légèrement. « A moins que tu ne sois pas disponible et que tu aies d’autres plans de prévus ? » Elle avait peut-être prévu autre chose après les répétitions, une amie à aller voir, des cours à réviser, je ne sais pas. « Tu veux un coup de main pour ramasser des trucs ? »


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ L'insatiable ♠

avatar

★ Célébrité : Alycia D.C.
★ Date d'inscription : 20/02/2016
★ Messages : 127
★ Autres comptes : La folle, le puma, la future ex-madame, le flic, l'acteur


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Mer 17 Aoû - 18:34




Zoey & Maeve
Un petit verre ne peut jamais faire de mal.
Je n'étais toujours pas convaincue de devoir réviser mon jugement sur ma sexualité, mais je devais au moins avouer une réalité certaine : j'avais du désir pour elle. Cela m'avait au moins un peu permis de me défaire du stress qui m'emprisonnait depuis des jours. Je savais gérer avec le désir. J'étais une nymphomane en puissance. J'avais toujours envie de m'envoyer en l'air. Homme ou femme, je savais gérer mes frustrations...

C'est donc avec plus de légèreté que je retournais dans la pièce principale avec Zoey, afin d'y retrouver les garçons... Qui nous abandonnèrent bien vite pour l'amour de leur console vidéo. J'allais donc rentrer à mon tour chez moi, mais Zoey annonça que nous n'allions pas nous laisser abattre pour autant, me proposant d'aller boire un verre avec elle. Elle se reprit vite, assurant qu'elle m'invitait si je n'avais rien d'autre de prévu. Je me mordis la lèvre, semblant réfléchir à la proposition. « Boire un verre ? Juste toutes les deux ? », demandais-je, la voix pas franchement assurée. « Et bien je ne sais pas si c'est une bonne idée, je... » Les deux dernières fois où nous avions été seules elle et moi, nous avions fini l'une sur l'autre à nous embrasser et à nous tripoter. Ça n'était peut-être pas super prudent de se retrouver de nouveau en toute intimité, non ? « Je ne suis pas certaine que tu ais assez de contrôle sur toi-même pour pas m'obliger à caresser de nouveau ta poitrine. », achevais-je en souriant, tout semblant de tract disparu pour laisser place à la Maeve allumeuse.

Je m'approchais de Zoey lentement, ne la quittant pas des yeux, amusée par la situation, malgré tout. «
Je crois que tu es très friande de mes caresses et je ne voudrais pas être la diablesse tentante à laquelle tu ne dois pas penser si on va boire un verre entre copines. »

J'étais un peu tremblante, malgré tout, malgré l'amusement et la décontraction apparente. Je n'avais jamais fait ça avant. Je n'avais jamais dragué sérieusement une fille avant. Je n'avais jamais joué avec des sous-entendus dans l'unique but de faire perdre la tête à une demoiselle. Je n'étais pas certaine que cela fonctionne comme avec les garçons et je n'étais pas certaine de ne pas avoir l'air d'une parfaite idiote, mais j'avais toujours fait ça avec les garçons, qu'ils me plaisent vraiment ou non, que j'ai l'intention d'aller plus loin ou simplement de calmer leurs ardeurs en les achevant avec une preuve irréfutable que tout ce qu'ils venaient d'imaginer n'aurait jamais lieu. C'était une première avec une fille et je ne savais même pas où cela allait nous conduire. Sans doute à rien de bon. Aussi, je finis par m'éloigner d'elle, rangeant un peu le semblant de bazar que nous avions fichu en nous installant pour répéter. « Laissons les bouteilles vides. Ça apprendra à Emmett à nous laisser en plan. Je vais juste ranger ça pour que ça ne s'abîme pas », dis-je en me baissant pour défaire la prise du micro, avant de le récupérer pour le ranger.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le rayon de soleil ♥

avatar

★ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
★ Date d'inscription : 05/04/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 715
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Lun 29 Aoû - 15:19



❝Un petit verre ne peut jamais faire de mal❞
Maeve & Zoey
Aller boire un verre toutes les deux me semblait être une bonne idée. Emmett avait foutu le camp, les garçons nous avaient abandonnées pour leur console de jeux, alors pourquoi nous resterions comme deux quiches ? Ou rentrer chacune chez soi ? Pourquoi rentrer pour s’ennuyer alors que nous étions toutes les deux ensemble. Autant faire une activité commune. Puis, elle avait sans doute besoin de se remettre de ses émotions, quoi de mieux qu’un verre pour ça ? Je lui avais proposé mais elle sembla hésiter et assura même que ce n’était pas forcément une bonne idée. Je posais mes mains sur mes hanches et penchais la tête légèrement sur le côté. Ce n’est pas parce que ça avait dérapé une fois que ça allait être le cas à chaque fois. Elle ajouta également qu’elle n’était pas certaine que j’aie assez de contrôle sur moi-même pour ne pas l’obliger à caresser ma poitrine. J’eus un petit rire alors que j’allais récupérer mon sac près du canapé. « Juste boire un verre, pas de panique, je ne vais pas me jeter sur toi. Et puis on ne va pas boire jusqu’à rouler sous la table. Un verre, juste un. Ça va, tu réussiras à tenir l’alcool ? Ou tu peux prendre un café ou ce que tu veux si tu as peur. » Lançai-je avec un petit sourire provocant. « Et je sais parfaitement me contrôler, moi Mademoiselle Parker. » Un air faussement fier accompagnait cette réplique. J’avais certes quelques soucis de self-control par moment, mais rien de bien dramatique.

Croisant les bras en attendant qu’elle se décide, mon sac sur l’épaule, elle s’approcha de moi. Je constatai rapidement avec ce qu’elle venait de me dire que la Maeve allumeuse comme pas permis était bel et bien de retour. « Je rêve où tu es en train de m’allumer ? » Riais-je légèrement en haussant un sourcil. D’ordinaire, j’étais celle qui allumait le monde entier. Je savais m’y prendre avec n’importe qui et j’avais la chance d’avoir des arguments convaincants, mère nature avait été plutôt généreuse. J’avais également l’habitude de voir Maeve le faire avec des mecs par-ci par-là mais c’était bien la première fois qu’elle tentait une approche aussi directe avec moi. Ce n’était pas ce qui fonctionnait le mieux avec moi, mais il y avait du progrès de son côté. Elle semblait être en bon chemin pour assumer cette nouvelle part d’elle. J’étais plutôt fière de moi.

Elle finit par s’éloigner pour ranger quelques broutilles qui trainaient par là. Pour ce qui était des bouteilles vides un peu partout, elle proposa de laisser ça en plan pour faire payer à Emmett son départ précipité. « Tu pourrais même laisser un peu plus de bordel, ça lui fera les pieds. Je vais lui faire passer l’envie de nous laisser en plan une seconde fois. La prochaine fois il dira au revoir avant de se tirer comme un voleur. » Il avait eu ses raisons, je ne lui en voulais pas, mais il allait en entendre parler, par principe. Je m’approchais déjà de la porte de sortie, clés en main. « C’est bon, on y va ? Et je te rappelle que tu n’as pas le droit de refuser mon invitation. Si tu as quelque chose à faire ensuite et bien, soit tu annules, soit tu seras en retard. » En gros, elle allait venir boire ce verre avec moi, elle n’avait pas le choix.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ L'insatiable ♠

avatar

★ Célébrité : Alycia D.C.
★ Date d'inscription : 20/02/2016
★ Messages : 127
★ Autres comptes : La folle, le puma, la future ex-madame, le flic, l'acteur


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Sam 24 Sep - 15:42




Zoey & Maeve
Un petit verre ne peut jamais faire de mal.
D'abord inquiète de mes réticences, Zoey entra vite dans le jeu quand elle comprit où je voulais en venir, m'assurant qu'un verre n'allait pas nous faire perdre totalement la tête, qu'un dérapage ne signifiait par forcément qu'il y en aurait d'autres et qu'elle savait se contrôler, elle. Je rougis légèrement. Il est vrai que moi, je n'avais que peu de contrôle, mais à vrai dire, je n'en avais jamais vraiment eu besoin. « La plupart des mecs qui voulaient me peloter étaient célibataires ou ont quitté leur copine pour qu'on s’envoie en l'air », dis-je, en haussant les épaules. « J'ai jamais eu vraiment besoin de me contrôler quand je voulais quelqu'un. »

Venais-je de dire que je pourrais la vouloir ? Je me raclais la gorge, secouant la tête, alors qu'elle demandait si elle était en train de rêver ou si j'étais en train de l'allumer. Ça faisait partie intégrante de moi. J'étais une véritable allumeuse. En toute occasion. Combien de fois les mecs étaient devenus fous quand, à peine une partie de jambe en l'air fini, je m'amusait déjà à rouler des hanches contre un autre ? Honnêtement, j'avais rarement eu de petit copain. Le copain de Zoey était mon premier et seul véritable petit copain, la seule fois où j'avais refréné mes tendances d'allumeuses, où je m'étais rangée. J'avais eu quelques problèmes, avec des amants jaloux, d'ailleurs, à cause de ça, mais j'étais comme ça. Quiconque s'intéressait un peu à ma personnalité le savaient. « J'en sais rien », dis-je en haussant une nouvelle fois les épaules, innocemment. «
Est-ce que tu as l'impression que ça t'allume ? » Je me mis à rire, secouant une nouvelle fois la tête. « Sérieusement Zoey, allons boire ce verre ! »

Je continuais quand même de ranger un peu, malgré tout, tant et si bien que Zoey m'assura que je pouvais même laisser un peu de bordel pour faire payer les garçons pour nous avoir laissé en plan. Je laissais donc ce que j'étais en train de faire et récupérais mon sac, alors qu'elle se plaignait de ma longueur et assurais qu'elle ne me laisserait pas lui faire faux bond à mon tour. « Ça va, ça va, c'est bon ! », soufflais-je en passant la sangle de mon sac à mon bras. « On y va ! Je suis prête et je n'ai aucun impératif de temps ! Tu conduis ? », demandais-je en posant mon regard sur elle.

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le rayon de soleil ♥

avatar

★ Célébrité : Eliza Taylor-Cotter
★ Date d'inscription : 05/04/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 715
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   Dim 23 Oct - 15:23



❝Un petit verre ne peut jamais faire de mal❞
Maeve & Zoey
Maeve n’avait pas la réputation d’être une fille prude. Bien au contraire. Elle était le genre de personne dont la réputation la précédait. Ce que j’aimais chez elle, c’est qu’elle n’en avait aucune honte. Elle assumait d’enchainer les mecs sans se poser de questions. Elle assumait pleinement sa sexualité libérée. Sauf avec moi. Elle avait eu du mal à accepter cette part d’elle attirée par les filles. Je comptais bien l’aider à passer outre et à accepter pleinement chaque part d’elle. Je pensais avoir réussi mon coup pour le moment et j’étais prête à l’inviter boire un verre pour fêter ça. Cependant, elle émit quelques réserves quant au fait qu’elle pourrait ne pas se contrôler, parce qu’elle ne l’avait jamais fait avec les mecs qu’elle avait pu avoir. « Oui, mais on sait tous que les mecs sont faibles. Un beau sourire, un décolleté plongeant et c’est réglé. » Riais-je légèrement. J’en ai moi-même fait l’expérience du temps où j’étais célibataire. Il suffisait d’un rien pour que j’obtienne ce que je voulais. Les hommes sont tellement facilement manipulables. Enfin, cette époque est révolue à présent. Je suis bien avec mon chéri.

Maeve avait toujours eu une attitude d’allumeuse, avec n’importe qui. Du moins, avec n’importe quel mec. On l’avait tous remarqué en soirée. Et je l’avais remarqué depuis notre première rencontre. Cela faisait partie intégrante de sa personnalité. Sans répondre à ma question, elle me la retourna avant de se mettre à rire et de m’inviter à y aller. « Allons-y oui. » Lançais-je avec un sourire, sans pour autant répondre à sa question. Oui, j’avais l’impression qu’elle m’allumait. Sauf qu’avec moi, ça ne fonctionnait pas de la même manière que sur les mecs. Il fallait un peu plus qu’un décolleté plongeant et un beau sourire. Je marchais plus aux paroles, aux sons qu’au visuel. Enfin bref, en matière de drague féminine, elle était encore novice en la matière. C’était tout à fait normal en soit.

Une fois prête, elle m’assura qu’elle n’avait aucun impératif de temps et me demanda si je conduisais. Je me mis à rire en me dirigeant vers la porte avec la clé à la main. « J’aurais un peu de mal sans permis et sans voiture ! » J’ouvrais la porte, le tenant pour qu’elle puisse sortir à son tour. « Il faudrait que je pense à m’inscrire et que je demande à mon père de m’apprendre. Ou à Rick. » Assurai-je alors que je fermais à clé derrière nous. L’un ou l’autre ça ne changerait pas grand-chose. Même si je pense que mon frère serait beaucoup plus chiant que Dorian. Je l’imagine déjà complètement crispé et limite en panique que je nous tue sur la route. Mon frère est trop protecteur avec moi, ça en devient étouffant par moment. Enfin bref. « On peut y aller à pied, il y a un bar pas trop loin, je l’ai vu en arrivant. » Lançais-je tout en rangeant les clés dans mon sac. Je me mis en route après lui avoir adressé un sourire.

Le trajet jusqu’au Blue Bar fut assez rapide puisqu’il se situait juste au bout de la rue. « Tu vois, pas besoin de voiture, nos petites jambes ont suffi ! » J’ouvris la porte pour entrer et cherchais du regard une table libre. Il y en avait une dans un petit coin, parfait. « Viens. » Lançais-je à son attention alors que je traversais la salle pour aller m’asseoir. Il n’y avait pas encore trop de monde à cette heure, on allait être tranquille. « Alors, quoi de neuf dans ta vie ? Casey n’est pas trop chiant en ce moment ? » Un concert était en préparation et lui et son perfectionnisme étaient mis à rude épreuve. Il pouvait se montrer insupportable dans ces conditions.


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Maeve ⊰ Un petit verre ne peut jamais faire de mal
» Un petit verre Général ? [PV : Juri]
» Petit verre entre amis | Magnus
» Chef, un petit verre on a soif! | Alicia
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
South Yarra
 :: Blue Bar
-