AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Words don't come easily [Castiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Phoebe Tonkin
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : Niagara
★ Messages : 1644
★ Autres comptes : Vicky E. Parker & Alex C. Murphy

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Words don't come easily [Castiel]   Lun 24 Oct - 17:41

Words don't come easily
Kiara & Castiel

La mère de Kiara était décédée il y a presque six mois et depuis lors, elle avait appris dans une lettre l'identité de son père et le fait qu'elle avait un demi-frère. Toute sa vie, elle avait voulu savoir qui était son père, non pas que c'était une obsession mais plutôt de la curiosité. Elle n'avait jamais fais de crise existentielle pour ça. Et sa mère lui révélait cette information une fois que Kiara n'y accordait plus la moindre importance. Déjà avec sa maladie, Kiara avait eu autre chose à penser que ses origines paternelles mais après son décès, autant dire qu'elle n'en avait complètement rien à foutre. Seulement, depuis quelques temps, Kiara avait besoin d'en savoir plus, comme à la recherche de ce qu'il lui restait de famille même si elle ne connaissait pas celle-ci. Tout ce qu'elle avait, c'était un nom, le reste, elle avait du le chercher elle-même. Et elle avait atterrit ici, dans ce club de sport où son fameux demi-frère état professeur de fitness. Quand elle avait trouvé ça, Kiara avait tout de suite pensé qu'il s'agissait d'une erreur, ça ne collait pas avec le profil de la famille alors elle avait songé à un homonyme, tout simplement. Mais manifestement, il s'agissait bien du bon Castiel Redfield. Par curiosité, elle s'était rendue à l'un de ses cours de fitness, plusieurs fois même... mais elle n'avait jamais osé lui adresser la parole. Ce n'était pas faute d'avoir essayé mais que pouvait-elle bien lui dire ? "Hey ! Comment ça va ? Tranquille la santé, la famille ? Chouette, dis-donc tu savais que ton père avait joué à saute-mouton avec ma mère ? Et oui surpriiise ! J'suis ta soeur ! Bon, on s'organise comment pour Noël ?" Quand bien même elle réussissait à lui adresser la parole, elle n'avait pas la moindre idée de comment aborder ce sujet. Quel était "le bon moment" quand il s'agissait d'annoncer que son père avait eu une aventure il y a vingt-six ans ? Peut-être qu'elle devrait tout simplement laisser tomber, arrêter de se rendre aux cours de fitness pour repartir en n'ayant rien dit d'autre que "bonjour" et "au revoir" mais ne serait-ce que l'inviter à boire un café lui paraissait idiot. En plus, elle prenait le risque qu'il pense qu'elle s'intéressait à lui pour... autre chose, elle ne voulait qu'il y ait d’ambiguïté si elle devait un jour lui annoncer qu'elle était en fait sa petite-soeur. Aujourd'hui, pendant les exercices, Kiara n'était pas très énergique, elle pensait trop à tout ça et finalement, elle avait totalement la tête ailleurs, les yeux sans cesse rivés sur son demi-frère. Finalement, elle ne vit même pas arriver la fin du cours et fut bien surprise de voir les gens se mettre à ranger. Alors elle rangea également son matériel et retourna se changer dans les vestiaires, elle fut la dernière à sortir et resta immobile à regarder Castiel au loin, triturant nerveusement sa bouteille d'eau. Lui parler... rentrer chez elle sans rien dire, une fois de plus... le dilemme était de taille. Oh puis zut, non ! Son coeur battait la chamade, elle n'avait pas le courage de lui parler cette fois alors elle s'empressa de prendre la sortie mais marcha bêtement sur ses lacets et s'étala par terre sous les yeux de Castiel avant de jurer.

« Putain de merde ! »


Emi Burton


Dernière édition par Kiara S. Brown le Mar 31 Jan - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2598-kiara-parfois-il-faut-oublier-ce-que-tu-ressens-et-te-rappeler-ce-que-tu-merites http://niagara-gallery.e-monsite.com
♥ Le papa cookie ♥

avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 938
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Noah, Logan


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Mer 2 Nov - 16:14


Kiara & Castiel
Words don't come easily

Comme chaque jour, j’allais bosser. Etant donné ma situation financière, je pourrais très bien m’en passer et ne manquer de rien, ni pour moi ni pour ma famille. Mais, j’avais toujours eu ce besoin de travailler, de faire quelque chose de mes journées. Je n’avais jamais envisagé de me reposer sur mes lauriers et de profiter de chacun de mes centimes. La vie de fainéant ne m’intéressait pas. Alors, je m’étais tourné vers un métier bas de gamme pour reprendre les mots de ma mère. Professeur de fitness, ce n’était pas un métier qui rapportait des fortunes chaque fin de mois. Mais je m’en fichais, ce n’était pas le plus important pour moi. Ce qui était primordial à mes yeux, c’était de faire ce que j’aimais. J’aimais le sport, j’aimais le contact avec les gens, quoi de mieux que d’être prof de sport ? N’en déplaise à ma famille. Ma mère aurait aimé que je suive ses traces dans la médecine ou que j’occupe une place importante dans l’entreprise de mon père. Il n’en était pas question. Je me fichais de faire bonne impression. Je me fichais de rendre mes parents fiers de moi, ils ne s’étaient jamais vraiment occupés de moi, pourquoi me préoccuperais-je de ce qu’ils pensaient ?

Ils désapprouvaient mon choix de carrière et ne cessaient d’y faire allusion quand je les voyais. Mais très honnêtement, ça me passait au dessus. J’aimais mon travail, c’était le principal à mes yeux. Pour ce qui était de ma vie privée en revanche… Ce n’était pas la joie. Mais être au travail me permettait de me libérer l’esprit. Je n’aimais pas être loin de mes enfants, mais j’en avais besoin. J’avais besoin de me retrouver seul et d’être en contact avec d’autres gens, des inconnues ou des élèves réguliers de mon cours. Enfin, comme tous les jours, j’étais à fond pour motiver mes élèves. Certains étaient un peu à la traine, mais je les encourageais. Personne n’était moins doué qu’un autre. L’important c’était de se sentir bien. La journée passa en un éclair et bien vite ce fut la fin de mon dernier cours. L’une de mes élèves était restée à la fin du cours pour me parler et me demander des conseils. Je l’aidais volontiers, répondant à ses questions sans soucis. Ce genre de situation arrivait fréquemment. Parfois c’était du sérieux, mon élève voulait vraiment progresser et obtenir de précieux conseils d’un professionnel. Parfois, ce n’était qu’un prétexte pour me draguer subtilement, ou non. Certaines n’étaient pas discrètes quand elles avaient quelque chose en tête. Malheureusement pour elles, j’étais marié. Même si le divorce planait au dessus de ma tête.

Lorsque notre discussion fut terminée, je regagnais les vestiaires pour me changer et récupérer mes affaires. Il était temps que je rentre chez moi, que je retrouve mes enfants, ma femme. Une fois prêt, je saluais mes collègues et me dirigeais vers la sortie. Mais non loin de là, une jeune femme venait de tomber par terre. Aussitôt je me précipitais vers elle. Posant mon sac par terre, je m’accroupissais près d’elle pour voir si elle n’était pas blessée. « Est-ce que tout va bien ? Vous ne vous êtes pas fait mal ? » Comment avait-elle fait son compte pour s’écrouler comme ça ? Avait-elle trop forcé pendant le cours, au point qu’elle n’ait plus de force pour la soutenir ? Je me redressais en lui tendant mes mains pour l’aider à se relever. « Laissez-moi vous aider à vous remettre sur pied. » Peut-être un malaise ? « Ça va aller ? Vous voulez vous asseoir peut-être ? »

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Phoebe Tonkin
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : Niagara
★ Messages : 1644
★ Autres comptes : Vicky E. Parker & Alex C. Murphy

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Lun 9 Jan - 17:16

Words don't come easily
Kiara & Castiel

C'était du grand Kiara ça de s'étaler par terre comme ça ! Et encore, là où elle ne s'en sortait pas trop mal, c'est qu'elle était tombée quand il n'y avait presque plus personne, ça rendait le grand moment de solitude moins gênant. Enfin... un peu moins. Même si elle voulait aborder Castiel, elle n'avait pas franchement pensé à le faire dans ces conditions. Surtout qu'elle n'était pas prête, ce qu'elle voulait faire avant de finir lamentablement par terre, c'était de partir et de reporter à plus tard sa décision de parler à Castiel. Quoi qu'il en soit, il se précipita vers elle lui venir en aide et l'aider à se relever. Elle se sentait ridicule.

« Je ... oui, non. Enfin oui je vais bien et non je me suis pas fais mal, enfin... si, mais pas trop, enfin ça va quoi ! »

Bravo Kiara, ça c'est du discours construit, bien ! Elle attrapa les mains qu'ils lui tendait pour se relever, en prenant soin de ne pas rechuter à nouveau, sinon elle allait vite se terrer dans un trou de souris et ne plus en sortir. Une fois debout sur ses deux pieds, elle réalisa qu'elle avait parlé un peu vite sur le fait de ne pas s'être fait mal. Manifestement, son genou n'était pas du même avis et ça la lançait mais rien d'insurmontable.

« Hm merci, euh oui je veux bien »

Kiara s'assied sur une chaise à proximité et remonta son pantalon au dessus de son genou écorché et grimaça légèrement. Elle releva les yeux vers Castiel, un peu gênée.

« Euh... sans vouloir abuser, vous auriez du désinfectant par hasard ici ? »

Non pas qu'elle allait se vider de son sang mais si elle pouvait ne serait-ce qu'éponger le sang qui perlait sur sa peau pour qu'il ne finisse pas par former une magnifique tâche sur son jean. Non parce que le sang sur les vêtements, c'est méga chiant à faire partir... Son coeur battait rapidement, un peu à cause de l'état de choc de la chute, mais il y avait eu plus de peur que de mal ; et son angoisse de parler à Castiel avait laissé place à un sentiment de honte. Pas au point de s'enfuir en courant, mais elle se sentait juste bête. Enfin, son coeur se remettait à battre normalement, finalement, ça l'avait presque détendue par rapport à l'état dans lequel elle était avant. Bon, il fallait relativiser, peut-être que cette situation idiote allait lui permettre de parler avec Castiel. Après tout... il n'y avait pas vraiment de "bon moment" pour aborder le sujet de leur lien familial alors... autant prendre la situation comme elle venait et profiter de cette occasion pour faire un peu connaissance avec lui.

Emi Burton


Dernière édition par Kiara S. Brown le Mar 31 Jan - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2598-kiara-parfois-il-faut-oublier-ce-que-tu-ressens-et-te-rappeler-ce-que-tu-merites http://niagara-gallery.e-monsite.com
♥ Le papa cookie ♥

avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 938
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Noah, Logan


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Dim 29 Jan - 16:19


Kiara & Castiel
Words don't come easily

Quand je voyais quelqu’un tomber non loin de moi, je ne pouvais pas rester à ne rien faire. Ce n’était pas mon style de rire dans ce genre de situation comme beaucoup le ferait. Encore moins quand quelqu’un tombait sur mon lieu de travail. J’étais en parti responsable du bien-être de mes élèves et des clients de la salle. D’autant plus que cette femme faisait partie de mes élèves, je l’avais déjà vue à mes cours. Alors j’étais allé à son secours, pour lui apporter mon aide. Peut-être s’était-elle blessée ? Peut-être souffrait-elle d’un malaise ? Certaines personnes repoussent un peu trop leurs limites et en subissent les conséquences ensuite. Je ne pouvais pas rester là, les bras croisés à attendre que ça se passe. Je l’avais aidée à se relever, lui demandant en même temps si elle allait bien et si elle n’était pas blessée. Elle bafouilla quelques instants, tant et si bien que j’eus du mal à comprendre ce qu’elle voulait dire. Au final, il semblait qu’elle allait bien. Enfin, je crois. Je n’étais pas très sûr.

Je l’avais aidée à s’asseoir sur une chaise à proximité. Je n’allais pas partir tout de suite, il arrivait que les douleurs se manifestent un peu après la chute et je voulais m’assurer qu’elle allait bien. Elle remonta son pantalon au dessus de son genou et se mit à grimacer. Ah, j’avais bien fait de rester. Son genou était légèrement amoché. Lorsqu’elle me demanda si nous avions du désinfectant ici, je me mis à sourire avant de hocher la tête. « Oui, bien sûr. Je vais en chercher. » Je la laissais quelques secondes le temps d’aller chercher tout ce dont j’avais besoin pour soigner sa plaie dans l’armoire à pharmacie. Il arrivait souvent que nos élèves se blessent de quelque manière que ce soit, alors nous étions un minimum équipés pour parer à toutes les situations. Du moins, en attendant l’arrivée d’une ambulance, dans les cas graves. Enfin, dans son cas, ça n’allait pas être nécessaire. Un peu de désinfectant et un pansement et ça irait.

Une fois que j’avais tout récupéré, je revenais vers elle. Je m’agenouillais devant elle et j’attrapais sa jambe pour poser son pied sur ma cuisse. « Laissez-moi faire, j’ai l’habitude de soigner ce genre de bobo. J’ai des enfants. » Assurai-je avec un petit sourire alors que je versais un peu de désinfectant sur une compresse. Quand on est parent d’enfants en bas âge, il est fréquent de soigner ce genre de petite blessure. Certes mes enfants ne sont pas des casse-cous mais il leur est déjà arrivé de s’écorcher les genoux. C’est monnaie courante. Je posais une main sur son pied pour le maintenir et éviter qu’elle ne me donne un coup par réflexe lorsque je j’appliquerai la compresse sur son genou. « Ça risque de piquer un peu. » Autant la prévenir même si elle devait s’en douter. Délicatement, j’appliquais le désinfectant sur sa plaie, m’assurant d’y aller doucement pour ne pas lui faire mal. J’avais conscience qu’elle pouvait se soigner elle-même, mais c’était plus fort que moi. J’aimais prendre soin de mes élèves. Je n’étais pas médecin, mais je connaissais les gestes à effectuer quand ils se blessaient, quand ils avaient des crampes… Je savais m’occuper des blessures liées à l’activité physique. Avec le temps, j’avais appris à les soulager. Et cela faisait partie de mon travail.

Une fois sa plaie désinfectée et propre, j’y appliquais un pansement et je relevais les yeux vers elle. « Je ne suis pas médecin, mais je pense que vous allez vous en remettre rapidement. Votre genou est sauvé. » Plaisantais-je avec un sourire alors que je récupérais le désinfectant et la compresse usagée. Je me relevais et lui tendais de nouveau ma main libre, au cas où elle avait besoin d’aide pour se remettre sur pied. « Ça va aller ? »

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Phoebe Tonkin
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : Niagara
★ Messages : 1644
★ Autres comptes : Vicky E. Parker & Alex C. Murphy

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Ven 3 Fév - 23:14

Words don't come easily
Kiara & Castiel

Ce n'était pas vraiment comme ça que Kiara avait imaginé adresser la parole à Castiel. Bon... en même temps, elle avait déjà eu du mal à visualiser mais elle s'était quand même imaginé quelque chose de plus... normé ? Enfin bref, maintenant c'était fait, elle ne pouvait pas revenir en arrière et elle allait s'adapter pour profiter de cette situation ridicule pour faire plus ample connaissance avec lui. Face à son genou qui saignait un peu, elle demanda s'il y avait du désinfectant. Dans ce genre de complex, les blessures plus ou moins grave devaient arriver régulièrement, ils étaient certainement équiper. Non sans surprise, il partit lui en chercher et elle le remercia en souriant. Pendant ce laps de temps, Kiara regarda son genou et grimaça légèrement, c'était un petit bobo qui serait guéri en un rien de temps mais c'était quand même désagréable à regarder. Assez rapidement, Castiel revint et Kiara releva la tête vers lui. La jeune femme le laissa attraper sa jambe sans broncher et l'écouta.

« Ah oui ? » sa surprise s'entendait un peu trop à ses propres oreilles mais elle espérait que Castiel ne relève pas « et ils ont quel âge ? »

Pour Kiara c'était une surprise. Castiel était son demi-frère, ce qui faisait de ses enfants... ses neveux ou bien ses nièces, peut-être les deux d'ailleurs. Tata Kiara... ça lui faisait bizarre. Elle qui n'avait jamais connu d'autre famille que sa mère et ses grands-parents maternels, s'imaginer avec un frère, probablement une belle-sœur et des neveux c'était assez irréaliste. C'était comme être dans une espèce de rêve, quelque chose de semi-réel qui semblait vrai mais qui ne l'était pas. A cause de ça, elle ne pouvait pas s'empêcher de dévisager le jeune homme qui était sur le point de désinfecter son genou égratigné. Cette simple référence à ses enfants suffisait à lui faire imaginer la vie qu'il avait, à se demander comment les choses auraient été si elle l'avait connu plus tôt. D'autre part, il avait manifestement une vie de famille bien construite et elle doutait d'avoir sa place dans cette vie. Elle revint sur terre en entendant la voix masculine la prévenir que le désinfectant risquait de piquer. La jeune femme esquissa un léger sourire.

« Même pas peur ! »

Pour autant, ça ne l'empêcha pas de grimacer légèrement quand compresse rencontra la plaie. C'était bien la peine de faire des produits qui "ne piquent pas" étant donné que le moindre contact avec quoi que ce soit piquait ! Même de l'eau ou tout bêtement les vêtements. Après avoir désinfecté, il colla un pansement sur son bobo et Kiara sourit.

« Ma vie est sauve, quelle chance j'ai eu de tomber sur un grand héros ! » plaisanta-t-elle

Kiara rebaissa son pantalon par-dessus le pansement et attrapa la main qu'on lui tendait pour se relever. Bon, ben elle avait l'air de tenir debout ! Par contre, elle sentait déjà le début des courbatures qu'elle allait avoir demain à cause du sport.

« Oui, ça ira très bien » elle lui adressa un sourire puis marqua une courte pause, hésitant à partir ou rester quelques minutes « Je... je peux vous offrir un café en remerciement ? Vous avez le droit de dire non hein ! » ajouta-t-elle précipitamment.

Kiara était très sociable et ne se rendait pas toujours compte qu'elle pouvait déranger. Et du coup elle finissait par toujours avoir peur de déranger. Sans compter que concernant Castiel, elle avait de quoi être gênée. Elle voulait le connaître, savoir qui il était, mais n'était-ce pas hypocrite de sa part de vouloir tout savoir sur lui sans qu'il ne sache qui elle était réellement...

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2598-kiara-parfois-il-faut-oublier-ce-que-tu-ressens-et-te-rappeler-ce-que-tu-merites http://niagara-gallery.e-monsite.com
♥ Le papa cookie ♥

avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 938
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Noah, Logan


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Dim 12 Fév - 23:03


Kiara & Castiel
Words don't come easily

J’avais l’habitude de soigner les petits bobos de ce genre. Que ce soit à la maison ou sur mon lieu de travail. Mes enfants s’étaient déjà écorchés les genoux et mine de rien, bon nombre de nos clients se blessaient également. Cela arrivait fréquemment alors nous étions équipés en conséquence, pour parer à toute éventualité. Cette demoiselle n’était pas la première à se blesser et certainement pas la dernière. Alors j’étais allé chercher tout ce dont j’avais besoin pour la soigner. Pour la rassurer, je lui avais signalé que j’avais des enfants en attrapant sa jambe. Elle fut surprise de l’apprendre et me demanda même leur âge. Pourquoi semblait-elle surprise à ce point ? Etait-ce si surprenant que cela que je sois père de famille ? Qu’est-ce qu’il y avait de choquant là dedans ? Bon nombre de personnes sont déjà parents. « Ils ont quatre et sept ans. » Ils étaient encore petits bien qu’ils grandissaient trop vite à mon gout. J’aurais aimé les garder petits un peu plus longtemps. Me sentir encore indispensables pour eux. Leena avait encore besoin d’attention et elle aimait toujours être dans mes bras. Pour Leo en revanche, il était un grand garçon et il aimait nous le faire savoir. « Les enfants grandissent bien vite malheureusement. » Et on ne pouvait rien contre cela.

Je m’affairais à nettoyer sa plaie et j’avais préféré la prévenir que l’alcool risquait de piquer un peu. Avec un léger sourire, elle assura qu’elle n’avait pas peur. Son aplomb me fit sourire à mon tour et j’appliquais la compresse sur son genou abîmé. Une fois sa blessure soignée, je plaisantais sur le fait qu’elle était à présent saine et sauve. Elle rebondit sur ma plaisanterie me qualifiant de grand héros. « Je n’ai fait que mon devoir Mademoiselle ! » Assurais-je en prenant une voix de super héros, avant de me mettre à rire. Je m’étais relevé et j’avais tendu ma main dans sa direction pour l’aider à se relever. Elle assura que ça irait et je jetais la compresse usagée dans la poubelle. Je récupérai mon sac de sport à mes pieds et j’allais lui souhaiter une bonne fin de journée quand elle me proposa de m’offrir un café pour me remercier. Elle ajouta bien vite que j’étais en droit de refuser mais cette invitation me surprit légèrement. Mon sac et le désinfectant à la main, je me grattais la nuque de ma main libre. Etait-ce une bonne idée ? Je jetais un œil à la grosse horloge accrochée au mur. J’avais un petit peu de temps devant moi, et je pouvais bien la laisser me payer un café si ça lui faisait plaisir, non ? « Oh, et bien d’accord, si vous voulez. Mais vous savez, ce n’est pas grand-chose, inutile de me remercier pour si peu. » Je ne voulais pas qu’elle se sente redevable pour quoi que ce soit, je n’avais pas fait grand-chose. « Je vais ranger ça, je reviens. » Je lui indiquais le désinfectant que j’avais toujours dans la main avant de m’éclipser pour aller le ranger dans l’armoire à pharmacie.

Je ne mis pas longtemps à faire l’aller-retour. « Je connais un café un bas de la rue si vous voulez, ça nous évitera de prendre la voiture. Mais il faut que je dépose mon sac avant. » Je n’allais pas y aller avec mon sac de sport, autant que je le dépose dans ma voiture avant. « On y va ? » Lançais-je avant de sortir du bâtiment en lui tenant la porte ouverte. Ma voiture étant garée proche de l’entrée, je rangeais rapidement mon sac dans le coffre avant de revenir près d’elle. « Au fait, je suis Castiel. Enchanté. Et vous ? » Il fallait bien se présenter quand même. Peut-être qu’elle connaissait mon prénom étant donné qu’elle suivait mes cours, mais pour ma part, je ne connaissais pas le sien.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Phoebe Tonkin
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : Niagara
★ Messages : 1644
★ Autres comptes : Vicky E. Parker & Alex C. Murphy

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Ven 24 Fév - 22:59

Words don't come easily
Kiara & Castiel

Kiara avait du mal à réaliser que cet homme, celui qui guérissait son bobo de chat comme un père face à l'égratignure d'un enfant, qu'il était de sa famille. Il avait l'air tellement gentil et attentionné... n'importe qui se serait contenté de lui donner un pansement en souriant et elle l'aurait collé sur son propre genou avant de dire au revoir et de partir. Mais non, il prenait soin d'elle alors qu'il ne la connaissait pas, qu'elle était parfaitement capable de s'occuper d'elle et que surtout elle n'avait que trois fois rien. Il lui faisait penser à sa propre-mère... pourtant, il n'avait rien à voir avec elle, c'était leur père qu'ils avaient en commun. Leur père... rien que cette pensée était assez étrange, pas seulement d'avoir le même père qu'un autre mais ... tout simplement d'avoir un père. Enfin, c'était plus un géniteur qu'un père au sens strict puisqu'elle ne l'avait jamais connu, et c'était d'ailleurs pour ça qu''elle avait toujours du mal à dire "mon père" dans une autre tournure que "je n'ai jamais connu mon père" ou une phrase s'en approchant. Pourtant, biologiquement parlant, l'homme qu'elle avait en face d'elle était son demi-frère. Et il avait des enfants ...

« Très vite, profitez-en le plus possible » dit-elle en souriant.

Kiara dut masquer autant que possible sa surprise... c'était presque une petite vague d'émotion quelque part. Elle était la tante de deux enfants qu'elle ne connaissait pas, dont elle ignorait l'existence et qui ignoraient tout d'elle également. Mais des oncles et des tantes, ils en avaient sûrement déjà. Même si Kiara en venait à faire parti de la famille, elle n'était rien d'autre qu'une inconnue... Pourtant, elle avait toujours voulu avoir des neveux à chouchouter mais elle avait tirer un trait dessus depuis longtemps étant donné qu'elle était fille unique. Son dernier espoir portait dans le fait d'un jour devenir la marraine d'un enfant. Mais aujourd'hui, il y avait ces deux enfants qu'elle ne connaîtrait peut-être pas si elle continuait à être incapable de faire comprendre à Castiel ce qu'elle voulait lui dire. Quoi qu'il en soit, elle rebaissa son pantalon sur sa blessure de guerre en souriant à Castiel. Sa façon de réagir l'amusait, au moins, il avait le sens de l'humour, un bon point pour lui. Kiara appréciait ça chez les hommes, chez les gens tout court. La vie était suffisamment compliquée pour perdre son temps à déprimer et à ne jamais sourire. Mais si Kiara ne rajoutait pas quelque chose, ils allaient chacun repartir dans leur coin et elle n'aurait peut-être plus l'occasion de lui parler avant un moment... alors machinalement, elle lui proposa de boire un café, la seule chose qu'elle trouva qui n'était pas ... bizarre. Mais elle regretta presque aussitôt, elle avait l'impression que cette proposition le gênait. Eh merde, elle aurait du partir... Elle faillis même s'enfuir quand il parti ranger le désinfectant, mais il revint trop vite pour qu'elle disparaisse. Finalement, il accepta et Kiara sourit un peu plus, soulagée intérieurement. Enfin... mieux valait ne pas penser qu'il se forçait pour être poli.

« C'est parfait ! » dit-elle en souriant

Kiara hocha la tête et sortit du bâtiment en souriant. Et gentleman avec ça ! Il avait un défaut ce type-là ? Elle le suivit le temps qu'il range son sac de sport dans sa voiture et se présenta à elle. Ah oui, c'est vrai qu'il ne s'était pas présenté... c'était bizarre de savoir qui il était - enfin... un tout petit peu - alors qu'il n'avait pas la moindre idée de qui elle pouvait être pour lui.

« Et moi c'est Kiara ! »

Ouaip, comme dans le roi lion. Était-ce pour ça que c'était son dessin animé préféré ? Et est-ce que ça faisait d'elle quelqu'un de narcissique ? Bonnes questions. En tout cas, maintenant il connaissait au moins son prénom. Elle avait hésité à donner son nom pour le mettre sur la piste mais Brown... c'était répandu. Et puis combien de chance y avait-il pour qu'il se souvienne du nom de la bonne de son père quand il était gosse ? Ils descendirent la rue et se retrouvèrent rapidement dans le café et entrèrent. Kiara avisa une petite table libre près de la fenêtre et lui fit signe de s'y installer.

« Allez-y, prenez ce que vous voulez je suis d'humeur généreuse » dit-elle en riant légèrement

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2598-kiara-parfois-il-faut-oublier-ce-que-tu-ressens-et-te-rappeler-ce-que-tu-merites http://niagara-gallery.e-monsite.com
♥ Le papa cookie ♥

avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 938
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Noah, Logan


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Lun 13 Mar - 21:04


Kiara & Castiel
Words don't come easily

Il est vrai que les enfants grandissent vite. On s’imagine qu’ils seront nos bébés toute notre vie. On se souvient du jour de leur naissance comme si c’était hier. On se souvient de leurs premiers pas, de leurs premiers mots, de leur première rentrée. Le temps passe à une vitesse folle et quelque part, on refuse de les voir grandir. Parce qu’à un moment, nous parents ne serons plus indispensables pour eux. Bientôt ils feront leur vie et nous serons placés au second plan. Leo, mon aîné, est entré dans une phase où il veut tout faire tout seul, comme un grand, si je reprends ses propres mots. Il commence à chercher une certaine indépendance et à être moins assisté. Il a envie de quitter la phase bébé où ses parents lui sont dévoués. C’est un peu déroutant. On se dit qu’il grandit et que bientôt, il voudra faire sa vie pour s’éloigner de ses parents petit à petit. Mon fils n’est plus un bébé désormais, il est devenu un petit garçon autonome. Pour ma fille c’est différent. Elle est plus jeune et elle quémande notre attention constamment. Surtout la mienne. Je ne sais pas si elle pressent cette histoire de divorce entre nous mais depuis quelques mois, elle réclame de plus en plus des gestes d’affection de ma part. J’ai parfois du mal à partir travailler le matin parce qu’elle refuse de quitter mes bras. Elle en devient presque possessive. Mais je suppose que ça lui passera.

Enfin, sa blessure de guerre soignée, elle me proposa d’aller boire un café. J’en fus surpris de prime abord. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle veuille me remercier pour si peu. Au départ, j’avais envisagé de rentrer chez moi. Mais au final, pourquoi pas ? Si cela lui faisait plaisir, je pouvais bien lui tenir compagnie quelques minutes de plus. Cette jeune femme avait l’air sympathique en plus. Alors j’avais accepté. Elle en sembla d’ailleurs ravie. Mais avant de pouvoir y aller, je devais déposer mes affaires dans ma voiture. Une fois cela fait, je me présentais officiellement, comme j’aurais dû le faire depuis longtemps. Elle se présenta à son tour. « Enchanté Kiara. » Ce prénom était original – comme le mien en fait – et me faisait penser à un dessin animé. Avec des jeunes enfants, on devient vite incollables en Disney. « J’ai déjà entendu ce prénom quelque part, à la télé, dans un dessin animé si je me souviens bien. » Oui, mais je ne me souvenais plus duquel il provenait, peut-être qu’elle me rafraîchirait la mémoire ? Ou alors je faisais fausse route. C’était possible aussi.

Le café n’étant pas très loin, nous l’atteignions rapidement. A l’intérieur, Kiara choisit une table près de la fenêtre et je la suivais pour m’asseoir en face d’elle. Elle m’invita alors à prendre ce que je voulais car elle était d’humeur généreuse. Tout comme elle, je me mis à rire légèrement. « Le choix sera rapide, je ne bois pas de café. Alors je vais prendre un chocolat chaud. » Je n’aimais pas le café, contrairement à ma femme qui en ingurgitait beaucoup trop dans une journée. « Cela fait rire ma fille à chaque fois que j’en bois parce qu’elle dit toujours que je bois les boissons des enfants alors que je suis un adulte. » J’aimais parler de mes enfants, si on commençait sur ce sujet, j’en avais pour des heures. « Et vous Kiara, avez-vous des enfants ? » Peut-être qu’elle aussi en avait après tout.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Phoebe Tonkin
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : Niagara
★ Messages : 1644
★ Autres comptes : Vicky E. Parker & Alex C. Murphy

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Jeu 1 Juin - 2:43

Words don't come easily
Kiara & Castiel

Kiara avait toujours été très sociable, même trop parfois. Elle posait très facilement des questions personnelles et quand on n'avait pas l'habitude, ça pouvait surprendre. Notamment pour les gens qui parlent assez peu d'eux alors étaler leur vie aux oreilles d'une inconnue qui pose mille et une questions, ça pouvait vite donner envie de se carapater. Sauf que si elle ne s'en rendait pas toujours compte, lorsque c'était à Castiel qu'elle demandait des choses, elle se sentait idiote, elle avait l'impression de poser des questions gênantes. Mais parallèlement, c'était plus fort qu'elle car elle avait envie, non, besoin, de tout savoir sur lui. Connaître sa vie de famille, ses hobbies, sa relation avec son père... avec leur père. Kiar avait mit du temps pour se décider à rencontrer Castiel mais même en ayant tourner un millier de scénarios dans sa tête, elle n'avait jamais vraiment trouver le courage. Il faut dire que c'était compréhensible. Après tout, le père de Castiel avait trompé son épouse avec la mère de Kiara, qui peut prévoir sa réaction en apprenant ça ? Pour l'instant, elle était plutôt focalisée sur l'idée qu'elle était tante de deux enfants dont elle ignorait tout. Enfin, elle connaissait leur âge. Bon, autant dire rien.

« Oui, c'est ça » Kiara rit légèrement « c'est dans le Roi Lion, c'est la fille de Simba et Nala, et je peux vous dire que j'ai jamais eu quelqu'un qui portait le même prénom que moi dans ma classe ! »

Kiara rit légèrement. Les prénoms originaux, ça faisait toujours débat. D'ailleurs, avoir le prénom d'un personnage de dessin animé était-il vraiment original ? Le doute plane. Quoi qu'il en soit, Kiara avait toujours adoré son prénom et il n'y en avait pas deux comme elle à l'école et c'était tant mieux ! Elle s'était toujours demandée pourquoi sa mère l'avait prénommée ainsi mais elle ne le lui avait jamais vraiment demandé, et maintenant il était trop tard pour le faire. Castiel avait des enfants qui étaient plutôt en bas âge, les Disney ça devait faire partie de leur culture probablement, pas étonnant que ce prénom ne soit pas étranger à Castiel.

Les deux jeunes gens se rendirent donc au café qui n'était pas bien loin et s'installèrent à une table. Castiel commanda un chocolat chaud, ce qui fit sourire Kiara.

« Elle a pas tort ! Mais je suis comme vous, le café j'en bois quand j'ai besoin d'être réveillée mais je lui préfère de loin le chocolat chaud, et ce que je préfère c'est avec de la chantilly par-dessus et de la cannelle, j'adore ! »

Kiara rit légèrement, presque gênée en réalisant qu'elle lui racontait sa vie pour un pauvre chocolat chaud. Elle appela donc un serveur pour commander deux chocolat chauds avant de reporter son attention sur Castiel. Nerveusement, elle glissa une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille.

« Oh euh non, non je me vois pas avec des enfants pour l'instant, je suis... trop jeune et puis j'ai pas encore rencontré la bonne personne pour construire une famille non plus »

Ouais, parce qu'il parait qu'avec un mec c'est mieux pour faire des gamins. Bien sûr, Kiara voulait fonder une famille... un jour. Mais pour l'instant ce n'était pas sa priorité. A vingt-six ans, elle s'estimait encore trop jeune même si ça paraissait un bon âge pour s'y mettre, avant la trentaine quoi. Mais avec l'expérience qu'elle avait vécu avec sa propre mère, faire des enfants lui faisait un peu peur aussi...

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2598-kiara-parfois-il-faut-oublier-ce-que-tu-ressens-et-te-rappeler-ce-que-tu-merites http://niagara-gallery.e-monsite.com
♥ Le papa cookie ♥

avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 938
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Noah, Logan


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Jeu 15 Juin - 18:39


Kiara & Castiel
Words don't come easily

Je n’avais pas vraiment l’habitude d’aller boire un café avec une élève après mon travail. Généralement je rentrais simplement chez moi, ou je discutais quelques minutes avec des collègues ou des élèves. Mais il était bien rare qu’on m’invite après mes cours. C’était assez exceptionnel et en soit, c’était juste pour me remercier de m’être occupé de son égratignure. Je n’avais pas fait grand-chose, mais elle avait tenu à me payer un café alors pourquoi refuser ? Cela n’allait tuer personne. Et puis elle avait l’air sympathique et je l’avais vue à plusieurs de mes cours. Alors elle était une élève régulière. Son prénom me disait quelque chose, je l’avais déjà entendu quelque part mais je ne savais plus où exactement, jusqu’à ce qu’elle me rafraichisse la mémoire. Dans le Roi Lion, en effet. Maintenant qu’elle le disait, je m’en souvenais. « Ah oui c’est exact. On la voit dans le deuxième. » Il est vrai que ce prénom n’était pas très répandu. Pour ma part c’était bien la première fois que je l’entendais pour une personne. « Je veux bien le croire. Je dois dire que moi non plus, je n’ai jamais rencontré personne portant le même prénom que moi. » Castiel ce n’était pas commun non plus. Je ne savais même pas où mes parents étaient allés chercher ça. Cela dit, ma mère avait toujours aimé les choses qui sortaient de l’ordinaire, uniques, comme si cela leur apportait plus de valeur.

Arrivés au café, j’avais commandé un chocolat chaud, ce qui n’avait pas manqué de faire sourire Kiara. Je n’avais jamais été un adepte du café, ce n’était pas maintenant que cela allait changer. Elle assura qu’elle aussi aimait beaucoup le chocolat, surtout avec de la chantilly par-dessus et de la cannelle. Cela me fit sourire, parce que j’étais exactement pareil. « J’adore également. Surtout quand il fait froid à l’extérieur. C’est amusant, en plus du prénom original, nous partageons cet attrait commun pour cette boisson. J’ai tenté d’initier ma femme et mes amis, mais seuls mes enfants apprécient réellement la chantilly et la cannelle avec le chocolat chaud. » Milah restait fidèle à son café qu’elle ingurgitait par litres en une journée. Ma petite Leena raffolait également du chocolat quant à Leo, il n’était pas vraiment difficile. Quitte à trouver des points communs, peut-être avait-elle aussi des enfants ? Je lui posais la question une fois le serveur partit chercher nos commandes. Cependant, elle y répondit par la négative, se disant encore trop jeune pour ça et n’ayant pas trouvé la personne idéale pour construire une famille. Je haussais les épaules. Personnellement, je n’avais rien attendu puisque tout m’était tombé dessus sans que je ne le prévoie. Milah et moi n’étions pas en couple quand elle était tombée enceinte mais comme il n’était pas question d’avorter, nos familles respectives se sont décidées à nous marier, sans pour autant nous laisser le choix. Je ne regrette absolument pas, bien évidemment. Mais jeune ou non, prêt ou pas, je n’avais pas eu mon mot à dire. Milah était tombée enceinte, je n’avais eu qu’à assumer. « Il n’y a pas vraiment d’âge pour devenir parent. Certains le deviennent à peine sortis de l’adolescence. Mais vous avez raison, inutile de brusquer les choses. Vous avez le temps. L’important c’est d’être bien dans sa vie. » Après, certaines personnes décidaient d’avoir des enfants seules. Chacun sa façon de voir les choses. « Vous savez, avoir des enfants, ça change une vie. Quand mon fils est arrivé, je n’étais pas particulièrement prêt. Je ne me sentais pas capable d’être père. J’avais même peur de ne pas être à la hauteur. Pourtant, le jour de sa naissance a été le plus beau jour de ma vie. Dès que je l’ai eu dans les bras pour la première fois, j’ai su que j’étais capable de faire n’importe quoi pour lui. Pour ma fille, c’était la même chose… » J’aimais tellement mes enfants, c’était viscéral. J’étais capable de tout pour eux. « Pardon, mais si vous ne m’arrêtez pas, je suis capable de parler d’eux pendant des heures. » Lançais-je en riant légèrement. « Vous voulez peut-être parler d’autre chose ? » Peut-être que ce n’était pas un sujet intéressant pour elle. Peut-être qu’elle avait d’autres centres d’intérêt ? Je ne voulais pas non plus qu’elle s’ennuie à force de m’écouter vanter les mérites de mes bébés.

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Phoebe Tonkin
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : Niagara
★ Messages : 1644
★ Autres comptes : Vicky E. Parker & Alex C. Murphy

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Dim 30 Juil - 23:46

Words don't come easily
Kiara & Castiel

Kiara n'avait pas prévu d'aborder Castiel aujourd'hui alors elle n'était qu'à demi à l'aise. A la fois elle était ravie d'avoir enfin l'occasion de lui parler, de le connaître un peu mieux que comme le beau prof de fitness du club. Bien sûr, elle ne s’imaginait pas que leur relation deviendrait celle d'un frère et d'une sœur du jour au lendemain, elle n'était pas naïve et elle n'était même pas sûre de trouver le cran de lui dire qui elle était vraiment par rapport à lui. En tout cas, il avait l'air sympathique et s'amusait comme elle de l'originalité de son prénom. En y réfléchissant, elle n'avait pas souvenir d'avoir croisé beaucoup de Castiel dans sa vie non plus.

« C'est vrai que Castiel aussi c'est original. Et vos enfants, comment ils s'appellent ? »

Car Kiara connaissait leurs âges mais pas encore leurs noms. Or, elle aimerait bien les connaître, connaître ces enfants qui faisaient parti de sa famille et dont elle ignorait jusqu'alors l'existence. Tant qu'ils parlaient prénoms, elle pouvait poser la question sans avoir trop l'air d'une fouineuse. Les deux jeunes gens passèrent commande. Kiara esquissa un sourire.

« Oui, c'est amusant ce point commun, surtout pour la cannelle, beaucoup de gens n'aiment pas ça » dit-elle en souriant « Ma mère m'en faisait tout le temps quand j'étais petite » sa mère l'avait initié comme Castiel avait initié ses enfants ! Et Kiara comptait bien faire découvrir ça à ses propres enfants plus tard « Votre femme est plutôt une accro du café ? »

Lorsque Kiara était fatiguée et qu'elle avait besoin d'un coup de fouet, elle pouvait boire des litres de café mais au goût, le chocolat chaud surplombait de loin le café. Sans compter qu'elle était obligée de mettre pas mal de sucre dedans pour pouvoir le boire. Pour les "vrais" buveurs de café, c'était un sacrilège mais Kiara n'arrivait pas à se faire à cet arrière-gout amer du café sans sucre.

« Oui les enfants c'est... il faut être prêt »

Et Kiara ne l'était pas. Cependant bien des parents le devenaient sans être prêts et devaient gagner en la maturité nécessaire en l'espace de neuf mois. Ce qui l'amenait à se demander si sa propre mère se sentait prête à être mère quand elle était tombée enceinte. Kiara écouta attentivement Castiel, bizarrement, son histoire la touchait.

« Je suppose que ça doit être ça qu'on appelle l'instinct paternel » dit-elle avec un sourire tendre. Il n'y avait aucune école pour être parent, il fallait apprendre sur le tas et malgré la peur de ne pas assurer, certains choses se faisaient naturellement, l'amour. Kiara émit un petit rire amusée « Non pas de souci, ça m'intéresse, enfin.. j'veux dire que ça me dérange pas » rectifia-t-elle « A vrai dire je trouve ça plutôt beau d'entendre un papa s'extasier sur ses enfants »

Kiara n'avait jamais eu de père. Si elle avait été heureuse avec sa mère et n'avait manqué de rien, elle n'avait jamais connu la relation qu'un enfant pouvait entretenir avec son père. Tout ce qu'elle savait c'est que son père avait financièrement aider sa mère à l'élever mais n'avait jamais souhaité la connaître manifestement. Au moins, Castiel était un meilleur père que le leur avait pu l'être.. du moins avec elle.

« Votre père à vous, il vous a déjà parlé de ça ? De ce qu'il a ressentit en vous tenant pour la première fois ? »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2598-kiara-parfois-il-faut-oublier-ce-que-tu-ressens-et-te-rappeler-ce-que-tu-merites http://niagara-gallery.e-monsite.com
♥ Le papa cookie ♥

avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 938
★ Autres comptes : Emrys, Ezekiel, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Noah, Logan


MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   Sam 9 Sep - 22:14


Kiara & Castiel
Words don't come easily

Quand je parlais de mes enfants, je pouvais y passer des heures. Ils étaient tout pour moi et je vivais pour eux à présent. Devenir père change un homme, c’est incroyable. Cependant, on ne peut pas le savoir avant d’en avoir fait l’expérience. Qui serait capable de dire quel genre de père il serait tant qu’il n’a pas d’enfant ? Personne ne peut l’assurer avec précision. Pour ma part, ils avaient complètement chamboulé ma vie, dans le bon sens du terme, bien sûr. Pour ce qui était de leurs prénoms, ils n’étaient pas réellement originaux par rapport au mien et à celui de Kiara. Bien que le nom de ma fille ne soit pas très répandu pour autant. « Leo et Leena. Ils ne sont pas très originaux, mais j’ai rarement croisé une fille portant le même prénom que la mienne. » En choisissant leurs prénoms, nous ne nous étions pas posé la question de savoir s’ils étaient communs ou pas, nous les avions choisi parce qu’on les aimait bien, c’est tout.

Notre commande passée, nous nous étions rendu compte que nous avions un gout commun pour la cannelle. Chose assez rare en soit puisqu’à la maison ça ne faisait pas l’unanimité. « En effet, c’est assez particulier. » J’esquissais un sourire quand elle mentionna sa mère qui lui en préparait étant petite. Pour ma part, je n’avais jamais connu ça. Mes parents ne s’étaient jamais vraiment occupés de moi, ils étaient bien trop absorbés par leur travail. C’est la gouvernante qui m’a élevé en réalité et c’est elle qui m’a transmis ce gout pour la cannelle. Elle aussi m’en préparait quand j’étais enfant. Elle me posait une nouvelle question et je trouvais qu’elle en posait beaucoup. Elle devait sans doute être curieuse. Et puis, je n’allais pas m’en plaindre, au moins ça permettait de faire la conversation. Même si je commençais à la trouver un peu intrusive sur ma vie privée. Mes enfants, ma femme… Allait-elle me demander si j’avais des animaux de compagnie ? « Elle en boit toute la journée. » Oui, Milah était une accroc au café et je ne comprenais pas comment elle pouvait en avaler autant.

La conversation dévia de nouveau pour revenir sur le sujet des enfants. « Ils peuvent arriver sans qu’on ne s’y attende. » J’en avais fait les frais avec Leo. A cette époque nous n’étions même pas en couple avec Milah. Elle était tombée enceinte sans que nous l’ayons vu venir. Je n’étais pas prêt à l’époque. Mais j’avais appris à m’y faire. Et disons que les circonstances de son arrivée et de notre mariage n’étaient pas réellement banales. Enfin, comme elle le souligna, mon instinct paternel avait dû surgir lorsque j’eus tenu Leo dans les bras pour la première fois. « Sans doute, oui. » Je m’excusais quand même pour ma propension à beaucoup parler de mes enfants mais visiblement le sujet avait l’air de l’intéresser. Tant mieux, au moins, elle ne s’ennuyait pas. Un sourire se glissa sur mes lèvres lorsqu’elle évoqua le fait qu’elle trouvait ma façon de parler de mes enfants plutôt belle. Cependant, mon sourire disparut aussitôt qu’elle mentionna mon propre père. C’était trop cette fois. Mes enfants passent encore, ma femme, pourquoi pas, mais mon père ? Qu’est-ce qu’il venait faire dans la conversation ? Surtout qu’il n’avait jamais été très présent dans mon éducation. Il était juste mon géniteur sur le papier, pour le reste, nous n’avions pas une relation amical ou typique d’un père et de son fils. Mes parents, moins je les voyais, mieux je me portais. Je tiquais légèrement en fronçant les sourcils. « Si je peux me permettre Kiara, et ne le prenez pas mal, je vous trouve un peu curieuse. Parler de mes enfants ne me pose pas de problème, ma femme passe encore mais mon père ? Je ne vois pas l’intérêt de parler de lui, il ne vaut pas la peine qu’on s’y intéresse. » Mon père se fichait de son propre fils. Il préférait réfléchir à une nouvelle stratégie financière pour son entreprise que d’entendre son enfant lui raconter sa journée à l’école ou lui annoncer une bonne note. « Pourquoi cette question ? »

acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Words don't come easily [Castiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Words don't come easily [Castiel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F/libre) ALYCIA DEBNAM-CAREY ✜ words don't come easily
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» castiel ▬ HURRICANE.
» (D5) here's some advice. (CASTIEL & AMELIA)
» Castiel L. Adenn « This flower repelling clutz won't lie. » [ 100% ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
Fitzroy
 :: Sporting & Recreation complex
-