AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1259
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Dim 22 Jan - 19:04


Never let go of your dreams Avec Ezekiel Morgan  


Après avoir retrouvée sa meilleure amie, une fille qu’elle n’avait pas vu depuis bien longtemps puisqu’elle avait passé un mois en centre de désintoxication. Ça lui avait fait beaucoup de bien parce qu’elle lui avait manquée sa princesse, elle ne savait pas ce qu’elle aurait bien pu faire face à lui, après tout c’était comme sa sœur qu’elle n’avait jamais eu, sa confidente c’était sa meilleure amie et puis connaissant Sasha elle avait stressé comme pas possible en n’ayant pas de nouvelles. Bien qu’elle savait qu’elle ne serait pas partie sans lui passer des nouvelles sans raisons.
Après avoir été faire un coucou a Evanna et sa petite famille, passant un peu de temps avec elle celle-ci était partie faire des courses parce qu’il n’y avait plus rien dans le frigo et qu’elle n’aimait pas du tout voir son frigo devenir vide. Mais bon trois personnes à nourrir et les amis qui venaient souvent à l’appartement des jumeaux, celle-ci ne pouvait pas se permettre de ne pas avoir quelques choses pour qu’ils puissent se nourrir sainement et puis ça l’occupait aussi puisqu’elle n’avait rien à faire et ne trouvant pas de boulot qui lui plaisait. Elle devait sincèrement arrêter d’être difficile mais elle n’avait pas envie de partir pour le moment, et puis même si Ariel n’était pas toujours des plus sympa avec elle puisqu’elle n’était pas très souvent à la maison elle arrivait à faire avec chose que peu de monde supporterait avec le caractère de cette dernière. Heureusement que Sasha n’était pas du genre à vouloir faire la guerre aux autres, elle préférait laisser les autres faire que chercher plus pour que l’ambiance devienne de plus en plus difficile à vivre pour tout le monde.
Aujourd’hui Sasha savait qu’Ezekiel ne travaillait pas, ce qui faisait qu’elle pourrait passer un peu plus de temps avec ce dernier ce qui n’était pas pour lui déplaire. Elle ne risquait pas d’être déranger plus par la jumelle puisque celle-ci passait sa soirée chez sa meilleure amie, quel bonheur de ne pas la voir ce soir-là. La belle brune finit de faire ses petits plats, et les posa tranquillement à l’intérieur du four pour qu’il garde un peu de chaleur et alla se posée sur le canapé, baillant un peu avec sa chienne qui se mit alors sur ses genoux. Puisqu’Ezekiel prenait sa douche, celle-ci n’avait rien d’autre à faire que d’attendre qu’il la finisse en allumant son ordinateur et caressant la tête de sa petite chienne, elle sursauta en entendant des pas derrière elle en se retournant elle sourit au brun.
«  La douche était bonne ? Si tu as faim, il y a de quoi manger dans le four. »



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 2263
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Dim 29 Jan - 17:10

En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie
Sasha & Ezekiel
Hier soir, j’étais rentré très tard. Ou très tôt en fait. A bien y réfléchir, rentrer à 9h du mat’ en étant sorti de l’appart pour 20h la veille, on pouvait plutôt dire que j’étais rentré tôt ce matin, non ? Je bossais hier soir et ma nuit de travail s’était éternisée. Du coup j’étais rentré bien plus tard que d’habitude. J’avoue que j’avais trainé un peu vers la fin, il y avait eu une bonne ambiance et je n’avais pas été très pressé de partir. Enfin, tout ça pour dire qu’en me couchant à 9h du mat’, je m’étais levé très tard dans la journée. Heureusement que je ne bossais pas aujourd’hui, j’allais pouvoir glander à l’appart pour me reposer. Je m’étais réveillé vers 17h, j’avais pris un petit déj rapide et j’avais croisé Ariel qui m’avait prévenu qu’elle passait la soirée chez sa pote ce soir. J’avais finalement glandé un peu devant la télé et j’avais fait un tour sur mon pc avant de me décider à aller prendre une douche. L’eau chaude qui coulait sur ma peau me faisait un bien fou. A tel point que je ne voulais plus sortir. Je restais là, les yeux fermés, à profiter de cette douce chaleur sur mon corps. Une bonne douche, il n’y avait rien de mieux, à part peut-être le corps d’une femme sous mes doigts. Enfin. Ce soir pas de folie. J’allais me reposer et en profiter pour ne rien faire.

Après de nombreuses minutes, mes cheveux et mon corps étant propres, je sortis de la douche et je n’enfilais que mon boxer et mon pantalon. Inutile de s’habiller plus que ça, de toute manière je ne sortais pas et on était encore en plein été, il faisait déjà suffisamment chaud à l’extérieur pour que je me couvre davantage. J’essuyais à peine mes cheveux pour me laisser un peu de fraicheur et je sortis de la salle de bain embuée. Lorsque j’arrivais dans le salon, je trouvais Sasha assise dans le canapé, son pc et son chien sur les genoux. Elle ne dût pas m’entendre arriver puisqu’elle sursauta en se rendant compte de ma présence. Elle me demanda si ma douche était bonne et me prévint qu’il y avait à manger dans le four, si j’avais faim. Certes, mais si c’était dans le four, c’est parce que ce n’était pas encore cuit, non ? « Ouais ça fait du bien. » Assurai-je en m’étirant avant de me vautrer dans le canapé à côté d’elle. Je m’étais assis en me laissant tomber dans le canapé. « Ça sent bon, qu’est-ce que tu as cuisiné ? » Ma tête posée contre le canapé, je la tournais vers elle, jetant un œil à l’écran de son pc. « Tu as le droit de visiter des sites pornos si tu en as envie. Tu peux avoir envie de te documenter ou de te faire plaisir, je ne t’en voudrais pas. » Plaisantais-je pour la taquiner. Je savais que ce n’était pas son genre d’aller sur ce genre de site, mais j’aimais bien l’embêter. Elle était si innocente que ça me faisait rire. A l’aise dans mon canapé, j’attrapais la télécommande pour allumer la télé et je posais mes pieds sur la table. « Quoi de prévu ce soir ? » On était que tous les deux, si moi je n’avais rien de prévu, peut-être qu’elle avait prévu de sortir avec une amie à elle ? Ou alors, elle préférait rester ici et glander avec moi ?

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1259
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Dim 29 Jan - 22:30


Never let go of your dreams Avec Ezekiel Morgan  



Puisque je n’avais rien de prévu aujourd’hui, je ne savais guère ce que j’allais bien pouvoir faire. J’avais cependant besoin de trouver ce que je pourrais faire rapidement, même si il fallait bien l’avouer je ne faisais rien de spécial ici mise à part le ménage et les repas il était temps pour moi de m’en aller bientôt je le savais. J’en profitait donc que ce dernier soit sous la douche pour faire les annonces, peut être que lui en parler ne serait pas plus mal non ? Enfin pour moi en tout cas je lui devais bien ça mais ce n’était pas simple parce qu’il fallait aussi que je trouve de nouveau un appartement afin que je puisse quitter l’appartement de ses derniers et les laissaient seuls entre jumeaux. Bien que je ne souhaitais clairement pas quitter le brun qui se trouvait être mon sauveur et la seule personne avec qui je me sentais réellement en sécurité depuis qu’on se connaissait surtout en connaissant ma vie qui n’était clairement pas facile il fallait bien dire la chose ce n’était pas simple pour moi mais alors pas du tout.

Cependant cette recherche ne menait strictement à rien et je commençais à clairement en avoir marre de tout ça. J’avais donc besoin de me changer les idées, et par chance c’était à ce moment qu’Ezekiel avait décidé de sortir de sa douce ce qui provoqua alors en moi un profond bonheur. Je pourrais au moins me changer les idées, mais quand je le vu torse nu j’eu un fin sourire en me mordant l’intérieur de mes joues et me mit alors à rire en l’entendant. « Tant mieux tu sentais pas la rose tout à l’heure. » Dis-je alors avec un fin sourire à mes lèvres, bien entendu je rigolais, je ne pensais pas qu’il sentait pas la rose bien entendu mais puisqu’il venait de se réveiller c’était tout à fait normal que ça ne soit pas un parfum bien parfumé tel que les gels douche. Je le regardais alors en m’étirant un peu même si je savais que bientôt j’allais devoir me lever pour lui mettre dans les mains le repas. Enfin peut être pas, j’allais le faire se lever un peu ça ne lui ferait pas de mal. « Un rôti de bœuf, ça te va ? » Demandais-je alors au jeune homme curieuse de savoir si ça lui allait ou pas parce que sinon je voulais pas me retapais des heures et des heures de cuisine j’étais bien trop fatiguée pour ça. « Oui mais tu me dérangeais, j’étais presque à un orgasme ! » Fis-je avec un fin sourire, même si mes joues avaient viré au rouge pivoine j’avais pas pu retenir cette petite teinture sur mes joues malheureusement. Finalement je posa mon ordinateur sur la table et vint me blottir dans les bras du jeune barman après tout, il m’avait bien dit que je pouvais venir dans ses bras quand je voulais et même dormir avec lui si l’envie me prenais et la j’avais envie d’avoir son torse contre moi. Je posa ma tête sur son épaule et regarda la télé, en laissant ma chienne descendre du canapé pour se mettre sous les pieds du brun. « Je comptais me regarder un film, et toi tu ne sors pas ce soir ? » Fis-je curieuse de savoir sa réponse.



Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 2263
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Dim 12 Fév - 22:23

En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie
Sasha & Ezekiel
Le comportement de Sasha avait légèrement évolué depuis qu’elle vivait à la maison. Au début, elle avait été toute timide, n’osant pas faire grand-chose pour nous déranger. Elle avait très vite pris les choses en main pour la cuisine et le ménage, pour notre plus grand bonheur. Mais elle était restée assez effacée, discrète. Elle se mettait à rougir quand je la taquinais, ce genre de chose. A présent, elle me taquine en retour, elle me cherche également et n’hésite pas à rentrer dans mon petit jeu. Ça m’amuse, je dois bien l’avouer. Elle se montre de plus en plus à l’aise avec moi et ce n’est pas pour me déplaire. J’aime les femmes qui ont du répondant. Et puis, il faut l’avouer, à mon contact, elle ne peut que s’améliorer. Je ne veux pas la forger à mon image, loin de là, mais il faut qu’elle s’affirme plus. Pour son bien. Le monde est rempli de requins et de prédateurs qui n’hésiteront pas à la dévorer toute crue. Si je peux l’aider à se montrer plus forte et à résister à tout ça, alors tant mieux. Elle plaisanta sur le fait que je sentais mauvais avant d’aller prendre ma douche. Son aplomb me fit sourire. « C’était sans doute l’odeur du mâle viril. Sentir la rose c’est pour les gonzesses ou les mecs cuculs la praline. » Plaisantais-je à mon tour avant de me vautrer dans le canapé à côté d’elle.

Elle m’informa qu’elle avait préparé à manger, un rôti de bœuf. Effectivement, ça sentait bon. « Tu sais, je ne suis pas difficile alors ouais ça me va. Et rien qu’à l’odeur, je suis sûr que c’est bon. » Mais curieux, j’avais jeté un œil sur l’écran de son ordinateur pour voir ce qu’elle faisait. Je l’avais taquiné avec les sites pornos même si je savais pertinemment que ce n’était pas son genre. Elle plaisanta de nouveau, assurant que je la dérangeais parce qu’elle atteignait presque l’orgasme. Elle faisait des efforts pour rentrer dans mon jeu, mais ça lui coutait d’une certaine manière. Ses joues devinrent rouges écarlates. Ça me faisait sourire. « C’est mignon cette petite teinte de rouge cramoisi. Mais tu n’as pas dû atteindre l’orgasme très souvent pour avouer en être proche alors que ton souffle est tout à fait normal et que tu ne te tortilles pas dans tous les sens. » Allons-y, enfonçons nous encore plus dans la taquinerie. Je ne pouvais pas m’empêcher d’en rajouter une couche, c’était mon terrain après tout. « Et puis, je n’ai entendu aucun gémissement. Si tu veux y parvenir, il va falloir faire mieux que ça et être plus convaincante. Enfin, toute seule c’est compliqué. Je dis ça, je dis rien. » Assurais-je avec un petit sourire en coin. Bonjour tous les sous-entendus.

Elle finit par poser son ordinateur sur la table pour se caler contre moi. Je levais mon bras pour pouvoir le passer autour d’elle et poser ma main sur sa hanche alors qu’elle installa sa tête dans le creux de mon épaule. Elle m’exposa son plan de soirée avant de me retourner la question. « Non pas envie. J’ai la flemme. J’ai envie de glander à la maison. Tu vas regarder quoi ? »

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1259
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Lun 13 Fév - 0:26


Never let go of your dreams Avec Ezekiel Morgan  



Depuis que j’étais ici en contact avec les jumeaux, je commençais clairement à me détendre, même si pour moi ce n’était pas toujours facile malheureusement il fallait bien un début à tout aussi. Je ne voulais pas m’imposé dans leurs vies en même temps comment je pourrais le faire, j’étais celle qui pour Ariel était un intrus bien que pratique puisque l’appartement et la bouffe était faite à chaque fois qu’un des deux rentrées chez eux. Je ne savais que faire ça, j’avais beaucoup de mal à faire la fille qui rentrait dans le jeu des deux jumeaux, non pas que je n’aimais pas m’amusée mais j’avais clairement un caractère différent des deux. Je préférais les livres, les moments calmes que les boites ou ils y avaient trop de monde, je préférais passer du temps avec mes amis et avec les seuls dont je savais qu’ils étaient encore présents à Melbourne comme Danny. Un homme adorable avec moi, ou avec les autres, je n’aimais pas qu’on puisse lui faire du mal parce qu’il était gay, je trouvais ça tellement ignoble que je pouvais pas m’empêcher de vouloir le protéger et puis si c’était pour me faire passer pour une copine aux yeux de tous j’étais capable de le faire. Mais ça allait mieux, alors je n’avais pas trop à m’en faire pour lui, mais j’aimais passer du temps avec ce dernier c’était relaxant pour moi de le faire justement. Mais maintenant avec le jeune homme je semblais clairement plus détendu pourquoi ? Tout simplement parce que j’apprenais à le connaitre et il me détendait au fur et à mesure je n’avais plus trop peur de me montrer un peu plus taquine avec lui puisque je savais qu’il resterait la pour me protéger si j’avais besoin. Il l’avait toujours fait depuis qu’on se connaissait de toute manière même si je ne comprenais pas toujours pourquoi. «  Mais oui c’est ça tu sentais le poney surtout, tu as fait quoi pour sentir ça ? C’est bien de sentir la rose, ça ne te ferait pas de mal. » Dis-je en lui tirant la langue bien sur j’aimais bien cette relation qui était posée mais j’avais aussi ma promesse a tenir et puisque personne n’était à l’appartement ce soir pourquoi pas essayée pour lui faire plaisir ?
Bien sur quand celui-ci commençait à me demander ce que j’avais fait à manger, j’avais forcément fait bien plus que nécessaire mais j’avais un petit souci de grandeur et puis avec ses deux-là, il fallait mieux prévoir le fait que ça soit en grande quantité qu’en petite mais bon il fallait aussi s’y faire ce qui n’était pas toujours simple. «  C’est vrai que tu es un ventre à patte, je suis sur je veux te drogué je le fais comme je le veux sans que tu t’en rendes compte. » Je lui souris tandis que je laissais mes cheveux pendre, je soupira en regardant le jeune homme. Je finis par cacher mes joues rouges à ce dernier, je fis la moue et je lui tira la langue en se cachant alors rapidement contre son torse. «  Oh mais j’aime bien les orgasmes silencieux ! Je n’aurais pas voulu réveillé ta petite sirène qui se repose tranquillement ! » Dis je dans un petit rire, une fois blottis dans le creux des bras de ce dernier je ferma les yeux quelques minutes. «  Il va falloir m’apprendre pleins de choses dans ce cas alors ! »
Je redressa ma tête pour le regarder avec un doux petit sourire, je me demandais ce qu’il allait bien pouvoir faire ce soir, si il restait à l’appartement ou s’il sortait, j’étais curieuse mais j’étais contente d’entendre qu’au final il restait un peu. «  Je sais pas encore, dis tu veux pas me faire un de tes cocktails ? J’avais bien promis que je gouterais à tes cocktails et puis nous sommes seuls. »




Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 2263
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Mar 14 Mar - 20:52

En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie
Sasha & Ezekiel
Sasha avait pas mal changé depuis qu’elle vivait avec nous. Au début, elle était toute timide et réservée, limite muette, demandant la permission pour tout et n‘importe quoi. Aujourd’hui, je trouve que ça va mieux, elle ose plus de choses à la maison. Elle est plus entreprenante, en ce qui concerne le ménage et la cuisine, ce qui nous arrange énormément avec Ariel puisque nous ne sommes pas des fées du logis. Son comportement s’était également amélioré vis-à-vis de nous. Bon par rapport à moi principalement parce qu’avec Ariel, ça n’avait pas l’air d’être la franche entente. Mais avec moi, elle n’hésitait plus à rentrer dans mon jeu lorsque je la taquinais. C’était même parfois – souvent – elle qui me cherchait. C’était la Sasha que je voulais voir. Celle qui n’avait pas peur des autres, celle qui n’avait pas peur du ridicule et celle qui se lâchait un peu plus. C’était toujours plus amusant à voir qu’une nana coincée qui devenait écarlate et mal à l’aise à la moindre plaisanterie et qui passait sa vie le nez dans des bouquins. Il n’y avait rien de plus ennuyeux que ces gens là.

Elle avait cuisiné pour ce soir et son plat sentait déjà bon alors qu’il était en train de cuire. Je n’étais pas difficile en matière de nourriture alors il n’y avait pas de raison que ça ne me plaise pas. Ce à quoi elle souligna que j’étais un estomac sur pattes et qu’elle réussirait à me droguer quand elle le voudrait sans que je ne m’en rende compte. « Pourquoi tu me droguerais ? » Quel en serait son intérêt ? « Tu as envie de me tuer ? Pas sûr que ma sœur apprécie. » Cependant, la drogue ne sert pas qu’à tuer. « Ou alors tu veux me droguer pour abuser de mon corps ? Tu sais que personne n’a besoin de drogue pour ça. Je ne suis pas le genre de mec réfractaire à ce genre d’activité… » Assurais-je avec un sourire en coin. J’aimais le sexe, alors la drogue était bien inutile avec moi pour ça. Aussi, même si elle se montrait de plus en plus à l’aise avec moi, il y avait toujours des sujets qui la rendaient mal à l’aise et qui lui faisaient monter le rouge aux joues. Le sexe, et tout ce qui s’en rapprochait. Alors forcément, en abordant le sujet des orgasmes et des sites de cul, elle vira au rouge et enfouit rapidement son visage contre mon torse nu pour avouer qu’elle aimait les orgasmes silencieux parce qu’elle n’aurait jamais voulu réveiller la sirène qui se reposait. Si elle parlait d’Ariel, elle n’était pas là. « Pas besoin de rester silencieuse, la sirène est sortie. » Elle se cala contre moi et assura qu’il allait falloir que je lui apprenne plein de choses dans ce cas. Est-ce que j’avais bien entendu ? J’ouvris de grands yeux, passablement surpris. Qu’est-ce qu’elle voulait dire ? « Je veux bien t’apprendre des choses mais, tu sais que la pratique est mieux que la théorie ? » Lorsqu’elle releva la tête, je la regardais, un peu perplexe. « Est-ce que tu es en train de me dire que tu voudrais coucher avec moi ? » Non parce que ça, ce n’était pas un problème, ça pouvait s’arranger. C’est juste que c’était surprenant de sa part. Je sais que je la taquinais très souvent à ce niveau là. J’aimais la rendre mal à l’aise parce qu’elle était du genre coincée. Mais de là à me faire ce genre de proposition ouvertement, ça avait de quoi surprendre quand on connaissait le personnage. Après, peut-être que je l’avais plus ou moins cherché avec mes avances et mes taquineries à peine dissimulées. Même si j’étais comme ça avec toutes les femmes quand on y réfléchissait.

Je n’avais rien de prévu ce soir. Je n’avais pas envie de sortir. Je ne savais pas trop ce que j’allais faire de ma soirée, elle non plus visiblement, mais elle me demanda de lui faire gouter l’un de mes cocktails. Parce qu’elle avait promis et que nous étions seuls ce soir. Un sourire apparut sur mon visage. « En voilà une qui tient ses promesses. Ça fait plaisir. Je ne sais pas si on a grand-chose à la maison, mais je peux t’en faire un avec ce qu’on a. » Je me redressais pour me lever et me diriger vers la cuisine. On devait avoir quelques ingrédients utiles, en théorie. Je fouillais dans les placards à la recherche de ce que j’avais besoin. Dans tous les cas, il fallait que je commence avec quelque chose de très léger. Si elle n’était pas habituée à boire, inutile de lui servir des alcools forts. En ouvrant le frigo, j’attrapais une canette de bière, une bouteille de limonade et de la grenadine. Je posais le tout sur un plateau et je récupérais deux verres avant de retourner dans le salon. Je posais le plateau sur la table avant de me rasseoir dans le canapé. « On va commencer avec du très très light. C’est impossible que tu ressentes les effets de l’alcool avec ça. C’est super connu, c’est du Monaco. » J’attrapais un verre dans lequel je versais un fond de grenadine. J’ajoutais de la limonade pour terminer de le remplir avec de la bière. Une fois la boisson prête, je lui tendais. « Tiens, tu as peut-être déjà gouté, j’en sais rien. Ça se vend en grande surface mais les faits maison sont meilleurs. » Et puis, vu que tout était au frigo, pas besoin de glaçons, c’était déjà frais.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1259
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Mer 15 Mar - 15:33


Never let go of your dreams Avec Ezekiel Morgan  


Au fil du temps j’avais appris que je pouvais leurs faire confiance, que je pouvais me détendre un peu plus et qu’ils voient la Sasha que je pouvais être avec mes amies. Non pas seulement parce que pour moi c’était déjà compliqué avant de ne pas faire la coincée, mais une fois que je connaissais quelqu’un j’avais tendance à me détendre un peu plus et a me lâché progressivement. Je n’avais pas de problèmes avec les femmes, mais les hommes c’était plus délicats pour moi, je n’étais pas vraiment à l’aise. Mais au final j’avais pris mes marques, j’avais fini par me sentir à l’aise avec mes colocataires, même si avec la sœur ce n’était pas simple tous les jours et qu’elle faisait bonne figure devant son frère. Manque de pot pour elle, il la connaissait bien trop pour tomber dans le fait que celle-ci m’appréciait, mais je ne pouvais pas m’empêcher de lui trouver l’excuse parfaite même si clairement je n’avais pas l’intention de lui prendre son jumeau. J’avais fini par me détendre et de laisser un peu plus voir la petite Sasha joueuse, même si ce n’était que des petits jeux, que je cherchais mon colocataire.

Heureusement pour les jumeaux, j’étais une bonne cuisinière et j’aimais ça en plus de ça, je n’aimais pas rien faire de ma journée, j’avais tendance à m’ennuyer facilement. J’avais besoin que ça bouge dans ma vie, et bien sûr j’étais bien décidé à le faire. D’ailleurs il faudrait que j’en parle un peu avec mon beau colocataire, si je trouvais un emploi je ne voulais plus être logé sans payer au moins une partie des taxes que ses deux la prenait pour moi. Et puis mon projet de reprendre mes études, que j’avais arrêté parce que je ne pouvais plus suivre financièrement, ici j’étais assurée que tout irait bien et donc je n’avais pas l’envie de partir mais j’avais besoin aussi de ne plus être inactive. Quand il me répondit par rapport à la drogue que je pourrais mettre dans sa nourriture, je grimaçais alors. « Je ne sais pas trop. » A vrai dire j’avais dit ça comme ça sans arrière-pensée mais bon ça pouvait être le cas. « Te tuer ? Je me sens plus en sécurité quand tu es à côté de moi, pourquoi je te tuerais ? Je ne suis pas suicidaire non plus. » Dis-je en regardant le jeune homme, je secoue doucement la tête et le regarda. « Pourquoi abusé de ton corps ? Je peux en abuser quand je le veux si je le voulais et je sais comment tu es un minimum depuis le temps que je vis ici... Je sais que je n’aurais pas besoin de grand-chose pour que tu acceptes, voir rien du tout. » Sauf que depuis un an je ne voulais plus de ça, du moins j’avais beaucoup trop de mal pour faire tout ça parce que c’était douloureux de le faire. J’avais bien trop de méfiance dans les hommes et il le savait pertinemment puisque celui-ci m’avait sauvé in extremis d’une fin que je n’aurais surement pas supportée ou très mal vécue. Je lui devais beaucoup sur ce point-là. Je ne savais pas où je serais s’il n’avait pas été présent à ce moment-là. Une fois bien calé contre son torse, je caressais son bras sans rien dire. Ses sujets me mettaient clairement mal à l’aise c’était plus fort que moi mais ce n’était pas plus mal. Il fallait bien aussi que je me remette un peu, même si j’étais la petite coincée de service j’avais aussi quelques besoins, mais je n’étais clairement pas comme le brun à ramener des hommes à la maison. J’eu un petit rictus quand celui-ci me parlait de sa sœur, quand je parlais de la petite sirène non je ne parlais pas d’Ariel. Pour une fois d’ailleurs je ne parlais pas d’elle mais bien d’autre chose, bien que mes joues étaient déjà rouge depuis qu’on parlait de ce sujet qui était un sujet malaisant pour moi. « Je ne parlais pas de ta sœur Ezekiel. » Fis-je simplement en haussant les épaules, ce sujet je pouvais en parler avec lui sans rien faire de plus parce que je savais qu’il n’allait rien me faire. Mise à part si je le provoquais de trop, mais il savait aussi que c’était délicats encore pour moi. Cependant il semblait avoir à semi compris mes sous-entendu. « Je sais que la pratique est bien mieux qu’en théorie ne t’en fais pas. » Je savais bien de quoi il parlait à ce moment précis, j’avais déjà eu ce genre de relation charnel avec mon meilleur ami qui n’était qu’autre que mon ex. Après tout, ses sept années où nous sommes restés ensemble, il était normal que ça arrive même si j’aurais très pu vouloir rester vierge jusqu’au mariage il aurait compris, mais ce n’était pas le cas. A sa question je toussais un peu et me mordis la lèvre. « Je ne sais pas ce que je veux dire. » Ce n’était pas faux, je ne savais pas ce que je voulais dire par tous ses sous-entendus, pour moi ce n’était pas forcément une possibilité qu’on pouvait bien écarter parce qu’après tout je savais aussi qu’il tenait un minimum à moi. Bien que je n’aimais pas avoir a couché avec un homme qui en ramené une fille différente tous les soirs. Cependant je pouvais pas nié que le brun était un homme très séduisant mais je n’étais pas suicidaire, je crois que sa sœur me tuerait sur place si je me rapprochais à ce point de lui.
J’aimais bien faire quelques fois des choses qui sortait de l’ordinaire, mais il était sûr que j’avais aussi mes limites et je n’allais pas faire quelques choses qui me ferait encore plus haïr par ma douce colocataire. Enfin nous arrivons à ma soudaine envie de boire un de ses cocktails, je devais bien avouer que j’étais curieuse de voir ce qu’il savait faire et il fallait bien que je goute un jour non ? De plus ça semblait le rendre heureux alors soit. « Je tiens toujours mes promesses et puis il ne peut rien m’arriver ici mise à part me casser la figure par terre ou me faire une cheville. D’accord. » Je le laissais se lever pour aller regarder ce qu’il pourrait bien me faire, alors que je pris mon ordinateur sur mes genoux pour répondre à un des mails de mes parents et pour répondre à un sms de mes amies. J’aimais bien ce genre de moment tranquille sans avoir à supporter la musique, ou bien l’ambiance oppressée des boites. Mais j’étais curieuse de savoir ce qu’il allait me faire, j’avais certes envie et puis j’étais curieuse de voir ce qu’il était capable de me faire mais je ne savais pas comment j’allais réagir. Je lui laissais la place sur le canapé, puisque j’avais pris sa place puis regarda ma chienne partir se mettre sur son petit panier pour être tranquille et ne plus être dans nos jambes. « Monaco ? Je crois que j’en ai déjà entendu parler. » Soufflais-je simplement, je posai mon regard sur ce qu’il faisait, après tout si j’aimais ça autant savoir comment en faire ? Même si c’était sûr que je ne serais surement pas aussi doué pour gérer les proportions que lui. « Je ne sais pas, je suis plus une grosse accro aux sodas, peut-être que mes amis ont déjà voulu m’en faire gouter, c’est probable » Fis je en regardant le brun, j’attrapa le verre en me mordillant la lèvre. Je finis par en gouter quelques petites gorgées avant de sourire, c’était bon. Il n’était pas si mauvais, c’était bien pour cela que je posais mon ordinateur sur la table et repris quelques gorgées avec un grand sourire.





Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 2263
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Dim 30 Avr - 11:18

En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie
Sasha & Ezekiel
Sasha me connaissait un minimum depuis le temps qu’elle était là. Ma réputation me précédait déjà sur mon lieu de travail, alors il n’était pas difficile de comprendre comment je fonctionnais quand on vivait sous le même toit. J’aimais les femmes, c’était indéniable et je ne me gênais jamais pour en ramener à la maison pour profiter d’un passage dans mon lit. Je voulais simplement profiter des plaisirs de la vie sans me poser de questions. J’avais échappé à la mort une fois, en y laissant ma mémoire, j’avais conscience que la vie était courte et qu’elle pouvait s’envoler en une fraction de seconde. Sasha avait tapé dans le mille. En effet, pourquoi vouloir me droguer pour abuser de mon corps alors que je serais partant si elle me le demandait ? « Ah oui, tu es vraiment certaine de ça ? Tu es en train d’insinuer qu’en un claquement de doigts tu pourrais m’avoir aussi facilement ? Me prends-tu pour un homme aussi facile ? » Lançais-je faussement outré alors qu’elle avait parfaitement raison. Lorsqu’il s’agissait de sexe, je ne connaissais pas le mot non. A quoi bon résister à une jolie femme ? Ça n’avait aucun intérêt.

J’avais pourtant conscience que ce sujet était assez délicat pour elle. Je l’avais sauvée d’un potentiel viol quelques années auparavant. Heureusement pour elle que j’étais arrivé à temps. Je suppose que sa conception des rapports sexuels aurait été bien différente si je n’étais pas intervenu. J’aime la taquiner là-dessus, je le reconnais, parce que ça me fait rire de la voir rougir et gênée d’un seul coup. Mais mes paroles sur le sujet auraient été différentes si elle avait bel et bien subi ce traumatisme. Je n’étais pas stupide. Même si pour le coup, c’était elle qui me cherchait actuellement. « Bien mieux que la théorie, ça ne fait pas de doute. » Cependant, pourquoi me cherchait-elle autant pour rien au final ? Pourquoi faire tous ces sous-entendus sans rien attendre derrière ? Je ne comprenais pas bien son raisonnement. Elle-même ne savait pas où elle voulait en venir… « Alors pourquoi tu fais ça ? » Quel était son intérêt de me titiller pour rien ? Je n’étais pas le genre de personne qu’il fallait chauffer à la légère. J’avais tendance à partir au quart de tour.

Elle en vint à respecter sa part du marché en me demandant de lui préparer quelques unes de mes boissons. J’étais agréablement surpris par une telle initiative, je devais le reconnaitre. « Non, il ne t’arrivera pas grand-chose ici, c’est certain. Tu es dans une bulle, comme un petit cocon, c’est l’endroit idéal pour commencer, surtout si ça te fait peur. » Et puis j’étais là. Même si je buvais aussi de mes cocktails, j’avais une bien meilleure résistance qu’elle à l’alcool. Alors si elle buvait jusqu’à être pompette, elle le serait bien avant moi. « Et je ferais en sorte que tu ne te blesses pas, ne t’en fais pas. » Suite à cela, j’allais dans la cuisine pour ramener tout ce dont j’avais besoin pour lui préparer une boisson quasiment pas alcoolisée. Un Monaco, il n’y avait presque pas d’alcool dedans, avec ça, elle ne risquait pas de finir bourrée. Loin de là. Lorsque je lui présentais la boisson, une fois revenue dans le salon, elle sembla la connaitre. « Entendu parler ? Tu n’as jamais gouté ? C’est pourtant super connu. Ils en vendent des tout prêts partout dans les grandes surfaces. » Son verre prêt, je lui tendais et attendais qu’elle goute pour voir sa réaction. Le gout de la bière était vraiment très léger dans ce genre de boisson, il était camouflé par la grenadine. Elle gouta une première fois, se mit à sourire et posa son ordinateur sur la table pour boire de nouveau. « Est-ce que je dois comprendre que c’est bon ? Tu aimes ça ? » Il fallait être assez difficile pour ne pas trouver ça bon. C’était ce qu’il y avait de plus simple à préparer en matière de cocktails. « Alors est-ce que l’alcool c’est si dégueulasse que ça ? Même s’il n’y en a pas beaucoup dedans. »

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1259
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Lun 1 Mai - 0:21


Never let go of your dreams Avec Ezekiel Morgan  


A force je commençais à connaitre les jumeaux, ils étaient tous les deux très actifs mais bon ça je ne pouvais pas dire grand-chose. Mais une chose était sûr ce n’était pas avec lui que je me prendrais un vent, il ne savait pas dire non à une partie de jambe en l’air. Alors le jour où ça me prendrait l’envie de lui demander ça, j’étais presque sûr que je n’allais surement pas attendre longtemps avant qu’il ne me saute dessus. Qu’importe ce qu’il pouvait dire la maintenant, d’ailleurs ça n’avait pas manqué de me faire sourire de l’entendre dire ça, un homme facile ? Je n’irais pas jusqu’à la mais je savais que celui-ci ne dirait pas non. « Je t’ai rarement vu refusé une partie de jambes en l’air, même pour mes pauvres oreilles. Je ne dirais pas que tu es facile, mais que tu aimes trop ça pour refuser un moment agréable pour toi, je me trompe ? » Dis-je en le regardant alors, je savais pertinemment qu’il n’allait pas me dire que je me trompais ça aurait été trop con sinon.

Heureusement qu’il avait conscience que ce sujet était gênant pour moi, parce que si je ne l’avais croisé alors qu’il venait me sauver de petits cons. Il était clair que je ne serais pas en train de parler de tout ça avec lui, et qu’il ne le ferait surement pas non plus comme ça. Bien que maintenant, même si c’était toujours un sujet qui me faisait rougir comme pas possible. Il était pour moi beaucoup plus facile d’en parler et puis ce n’était qu’avec lui. Tout ce que je risquais c’était ce qu’il me saute dessus, rien de plus. « Tu ne manques pas de pratique en tout cas. » Fis-je en regardant le brun, mais je savais pas pourquoi je le provoquais autant, parce que je savais pertinemment que si je continuais il n’allait pas tenir longtemps. Arrêter les illusions ne serait pas plus mal en tout cas. Je me mordis la lèvre et secoue ma tête. « Peut-être parce que j’ai peur aussi que tu changes avec moi après. » Ce n’était pas faux, même si je n’étais pas la fille la plus collante du monde j’avais pas envie que notre relation change alors que je commençais seulement à me détendre un peu face à lui alors forcément je n’avais pas envie de le voir faire ça avec moi, et puis je commençais seulement à me lâchée petit a petit.

Je n’avais pas oublié que je devais faire un peu d’efforts pour apprendre à le connaitre mieux, et puis aussi arrêter d’être aussi méfiante avec l’alcool. Ce n’était pas mon truc mais bon, je ne risquais rien a essayé à l’appartement après tout n’est-ce pas ? La pire blessure que je pourrais avoir c’était de me faire une cheville parce que je ne fais pas attention ou je mets mes pieds et encore. « C’est pas que ça me fait peur, je n’aime pas spécialement ça mais bon je fais des efforts. ». Etant à l’appartement je ne risquais rien et la présence d’Ezekiel me détendait aussi énormément donc je n’avais pas à me faire de soucis face à tout ça. Cependant cette boisson, je l’avais déjà entendu ou du moins je savais qu’elle était connue donc c’était bien la seule chose qui ne m’était pas trop inconnu dans ce domaine c’était déjà ça. « Oui, je crois que mes amis en buvaient énormément. Non jamais gouté enfin du moins je ne crois pas. » J’hausse les épaules, peut être que quelqu’un m’en avais déjà fait gouté sans réellement me dire ce qu’il y avait dedans. Enfin là j’avais un peu vu ce qu’il avait mis dedans mais je ne sentais presque pas la bière ce qui n’était pas si mauvais et qui me pousse a vouloir finir mon verre. « Oui c’est bon, assez oui c’est assez discret c’est pas désagréable. » Fis-je avant de poser mon verre, même s’il en restait dedans j’avais envie d’en garder un peu encore pour plus tard. « Non ce n’est pas si mauvais quand c’est masqué. J’ai eu tort je le reconnais ! »






Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 2263
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Noah


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Jeu 8 Juin - 17:08

En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie
Sasha & Ezekiel
Je n’étais pas un homme difficile à attirer dans son lit. Comment refuser à une jolie femme de prendre du bon temps ? A quoi bon se poser tout un tas de questions et passer à côté d’un bon moment ? Quel était l’intérêt ? La vie était bien trop courte pour ne pas en profiter chaque fois que l’occasion se présentait. J’avais échappé à la mort une fois, peut-être que j’aurais moins de chance la prochaine fois. Alors je ne voulais rien regretter dans ma vie. D’après mes proches, et en particulier Adam, j’avais toujours été du genre à coucher facilement à droite et à gauche, tout comme lui. Il était donc bien difficile d’aller contre sa nature, les souvenirs en moins ou pas. Si j’avais toujours été comme ça, pourquoi changer ? Ma vie me convenait parfaitement comme ça. Mais ça m’amusait de taquiner Sasha. Elle connaissant parfaitement ma manière d’agir maintenant, mais j’aimais jouer l’innocent. Jusqu’à un certain point. « Pourquoi refuser de se faire plaisir ? Et puis je suis sûr que tes pauvres oreilles apprécient même si ça doit être extrêmement frustrant. Dis-moi, ça fait combien de temps que tu n’as pas touché un mec ? Tu te fais plaisir toute seule, au moins ? Rassure-moi. » Non parce que l’abstinence, merci mais non merci. Enfin, elle avait peut-être une meilleure résistance que moi – ce dont je ne doutais absolument pas – si on pouvait appeler ça ainsi. Et oui, je savais que ce sujet était gênant pour elle, mais j’aimais la faire chier avec. Je me disais aussi qu’à force d’en parler, elle se décoincerait. « Mais en effet, je te l’accorde, j’aime trop ça pour refuser ce genre de chose. »

Il était clair que je ne manquais pas de pratique, c’était le moins que l’on puisse dire ! Mais si ce sujet la mettait aussi mal à l’aise, pourquoi est-ce qu’elle entrait dans mon jeu sans rechigner ? Pourquoi ne changeait-elle tout simplement pas de sujet ? Pourquoi continuait-elle ses allusions ? Elle assura avoir peur que mon comportement à son égard change après ça. Tiens, tiens. « Que je change ? Après quoi ? » Je savais où elle voulait en venir, j’avais bien compris. Cependant, je voulais l’entendre le dire. En réalité, je ne comprenais pas bien son comportement. Elle me taquinait, me titillait, me provoquait même. Mais ça s’arrêtait là. Pourquoi me chercher pour rien ? Justement, si elle avait peur que je change avec elle, dans l’hypothèse où on couchait ensemble, dans ce cas, pourquoi me chercher ? J’avais du mal à saisir sa logique. Si elle ne voulait pas qu’il se passe quoi que ce soit, pourquoi faire comme si ça l’intéressait ? Bon dieu que les nanas pouvaient être complexes !

En tout cas, elle faisait des efforts pour honorer sa part du contrat si on pouvait dire ça comme ça, puisqu’elle accepta que je lui fasse gouter de l’alcool. Bon, j’avais été sympa parce que personne ne finissait bourré avec du Monaco. Mais autant commencer en douceur. Et puis à la maison, elle ne risquait absolument rien. Elle n’allait pas se blesser et personne n’allait la juger parce qu’il n’y avait que moi. Visiblement, elle n’en avait jamais gouté, même si elle en avait entendu parler grâce à ses amis. Mais elle aimait ! C’était déjà un bon début. « C’est discret parce que c’est presque une boisson sans alcool. Si tu es bourrée avec ça, c’est que tu as un problème ou alors que tu en as bu des litres et des litres. » Elle avoua que c’était bon et posa son verre sur la table, avouant également ses torts. « Bien, c’est un bon début. Comme tu as fait des efforts, je veux bien en faire aussi. Je ne sais pas comment, mais montre-moi quelque chose que tu aimes bien. N’importe quoi. Sans sortir de l’appart bien sûr. » Les efforts se fournissaient dans les deux sens après tout. « Après ça, je te ferais gouter à une autre boisson. » Le temps qu’elle trouve quelque chose à me faire partager, j’avais le temps de réfléchir à ma prochaine boisson.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1259
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   Jeu 8 Juin - 18:56


Never let go of your dreams Avec Ezekiel Morgan  


Il était sûr qu’avec lui, il ne fallait pas vraiment avoir beaucoup pour qu’il te refuse une partie de jambe en l’air. Pour lui il suffisait que tu en est envie et que tu sois un minimum à son gout et c’était fini. Je comprenais pas comment il pouvait faire tout ça, mais pour moi c’était toujours assez délicat, je n’avais jamais été ce genre de fille. J’aimais ça comme tout le monde bien entendu, mais j’étais plus du genre à être la fille posée que cette fille qui couchait à droite à gauche. Bien que je ne juge réellement pas les personnes comme ça, c’était leur vies après tout pas la mienne. Alors avec les jumeaux qui adoraient s’envoyer en l’air j’avais dû développer des manières pour ne pas faire attentions à tout ce qui se passaient dans leurs chambres parce que sinon ma santé mentale, ne serait plus ce qu’elle était maintenant. Au final les deux jumeaux je les connaissaient bien maintenant depuis les quelques mois ou je vivais avec eux. « Et bien ça serait assez bête de refuser de se faire plaisir ses vrais. Non c’est un vrai calvaire pour mes oreilles de vous entendre tous les deux, j’ai développé beaucoup de moyens pour ne plus vous entendre. Mmh depuis quand ? Quelques mois avant notre première rencontre, quand il est parti. Non pas vraiment, je ne suis pas une accro au sexe. » Fis-je n’étais pas le genre de fille à vouloir réellement faire tout ça, du moins en solitaire c’était pas mon truc je préférais largement le faire avec quelqu’un d’autre. « Je te connais bien maintenant. »

Je ne savais pas pourquoi j’entrais dans le jeu de celui-ci, mais bon je commençais doucement à lâcher prise et arrêter d’être trop coincé. Il ne devrait pas se plaindre, il savait très bien que ce sujet n’était pas celui que je préférais et que je ne parlais jamais de tout ça, j’avais une saine horreur de tout ça en plus de ça. Je levais les yeux en regardant le brun, je savais bien qu’il avait compris de quoi je lui parlais. Mais à sa question, je savais que j’allais devoir lui dire le bout de ma pensée. « Tu sais très bien de quoi je parle. Si ça part trop loin entre nous, je n’ai pas envie que notre relation change, même si il est certain que je serais pas le genre de fille collante que tu envoies chier après tes parties de jambes en l’air. » Enfin je savais aussi que ce n’était pas logique, mais je voulais pas que notre relation change, du moins il fallait surtout pas que sa sœur l’apprenne si ça arrivait parce que je savais déjà qu’elle allait m’étrangler si elle apprenait tout ça mais en même temps je n’y pouvais rien.

Je faisais toujours attention à respecter ma parole, je lui avais promis que je ferais des efforts pour mon comportement avec l’alcool. Et puis j’avais assez confiance en lui, pour savoir que si il voulait que je me lâche il valait mieux pour lui que je ne sois pas bourré à la première occasion. Enfin je ne pouvais pas me plaindre, parce que c’était vraiment bon peut être que je lui redemanderais à l’avenir qu’il m’en fasse de nouveau. « Ou soit c’est parce que je ne supporte réellement pas l’alcool, mais c’est vraiment bon tu m’en referais ? » Après avoir fini par accepté que j’avais mes tords et que ma méfiance avec l’alcool et les cocktails pour le moment n’avait pas lieu d’être. « Je t’avais promis que j’en ferais, je tiens toujours mes promesses. » Je souris à sa proposition, je repris mon ordi pour mettre une petite musique. Je me souvenais que je lui avais déjà parler, du fait que je  chantais un peu et jouais souvent de la musique même si je le faisais rarement en public parce que ce n’était pas réellement ce que j’appréciais être au centre de l’attention, cependant j'allais lui faire partagé une chanson que j'apprécié énormément chantais. Après quelques minutes je me tournais vers lui et haussa doucement les épaules. « Alors quel est la prochaine boisson que tu vas me faire gouter ? » Demandais-je curieuse de savoir.







Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ( Ezekiel ) En acceptant ce à quoi tu résistes, tu peux ensuite transformer ta vie
» Quoi qu'il arrive, tu peux compter sur moi - Madison & Oliver
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
St Kilda
 :: Habitations
-