AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et c'est parfois dans un regard, dans un sourire, que sont cachés les mots qu'on a jamais su dire - Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
♠ Le bad boy repenti ♠

avatar

★ Célébrité : Michael Fassbender
★ Date d'inscription : 14/09/2015
★ Pseudo : Lilith W.
★ Messages : 186
★ Autres comptes : Peppou, Milou, Maeou


MessageSujet: Re: Et c'est parfois dans un regard, dans un sourire, que sont cachés les mots qu'on a jamais su dire - Liam    Ven 30 Juin - 21:47



       

         
Et c'est parfois dans un regard, dans un sourire, que sont cachés les mots qu'on a jamais su dire.

On ne se libère pas comme ça de son passé. On n'échappe pas comme ça aux sables mouvants de ses obsessions. - Guillaume Musso, l'Appel de l'ange.
Lexie & Liam
Parler théâtre était sans doute le sujet le moins risqué à l'heure actuelle. Si j'avais du mal à mettre des mots sur mes sentiments et à faire face au monde avec ce que je ressentais, je n'avais aucun mal à déclarer toute mon admiration pour cette femme, professionnellement. Elle était jeune, novice dans le métier et avait encore beaucoup à apprendre, mais elle avait un talent inné et une soif d'apprentissage qui valait tout. Elle allait avoir une carrière brillante. J'en mettrais mes deux mains à couper, tant j'étais certain qu'elle allait exploser tôt ou tard. Et apparemment, elle vouait les mêmes louanges à mon sujet, ce qui me fit sourire, mon ego adorant l'entendre, mon cœur l'adorant d'autant plus dans sa bouche.

Elle évoqua ensuite une nouvelle pièce et je la regardais, curieux, désireux dans savoir plus. « C'est génial. Qu'est-ce qu'elle raconte ? », demandais-je, sincèrement intéressé. « Bien sûr que je viendrais. N'en doute pas une seconde. » Bien sûr que j'allais venir la voir jouer. Je l'avais admiré pendant dans mois, ne pouvant pas me délecter totalement du spectacle, y prenant ma propre part. J'avais été un spectateur privilégié, sur scène, mais aussi un acteur. Là, je ne serais que spectateur et j'avais déjà hâte. Pouvoir m'asseoir et m'immerger complètement dans le spectacle. Pas comme un personnage à part entière, mais comme un observateur sans rôle. J'avais rarement eu l'occasion de le faire, dans ma carrière, travaillant beaucoup, enchaînant les pièces et ayant toujours quelque-chose en cours, mais j'avais adoré le peu de fois où ma femme et moi nous étions accordés le droit d'être dans la salle et pas sur scène pour moi ou dans les coulisses pour elle. L'avantage d'avoir ainsi pris ma retraite était que j'allais pouvoir aller voir des pièces plus souvent. Celles de Lexie, mais aussi celles de Darcy. La génération suivante était en marche et j'allais pouvoir pleinement en profiter. J'étais chanceux, je le savais.

Elle posa un nouveau doux baiser sur mes lèvres, avant de s'installer contre moi et je soupirais d'aise, la serrant doucement contre mon corps meurtri, pas trop fort pour ne pas nous faire mal à tous les deux. Fermant les yeux, je sentis rapidement le sommeil me prendre à nouveau, par surprise, sans que je n'ai le temps de réagir. Les drogues faisaient leur effet, à nouveau, à moins qu'elles ne se soient jamais arrêtées, tandis que sa douce voix me berçait. Une autre, plus mesquine que la sienne, au fond de moi, me disait que j'allais regretter ce qu'il venait de se passer bien trop facilement, que mes inhibitions étaient au plus bas et que j'agissais stupidement par rapport à quand j'aurais repris le contrôle de moi-même, mais pour l'heure, je m'en fichais. J'étais bien, dans un état un peu vaseux, mais bien et je ne mis pas bien longtemps avant de me faire totalement emporter dans les bras de Morphée...

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'élément perturbateur ♥

avatar

★ Célébrité : Imogen Poots
★ Date d'inscription : 17/02/2017
★ Pseudo : LittleWolf
★ Messages : 198
★ Autres comptes : La douce Sasha Blake et la sublime Candice Wolf et l'agent Brandon


MessageSujet: Re: Et c'est parfois dans un regard, dans un sourire, que sont cachés les mots qu'on a jamais su dire - Liam    Lun 3 Juil - 12:36



   
   Lexie & Liam
   Et c'est parfois dans un regard, dans un sourire, que sont cachés les mots qu'on a jamais su dire

U
ne chose était certaine c’était que nous partagions la même passion, la passion pour le théâtre et puisque moi j’aimais ce que je faisais depuis que j’étais petite à vrai dire. J’avais toujours cette soif d’apprendre, il était clair que les études n’étaient pas forcément la joie quand nous n’aimions pas ce que nous voyons mais moi… J’étais bien heureuse d’avoir fini les cours, pour me concentrer sur ce qui me plaisait vraiment c’est-à-dire jouer sur scène. Et le fait d’avoir pu jouer avec un grand acteur comme Liam et partageait la scène avec lui, ne m’avait que remonté à bloc puisque j’étais définitivement amoureuse de mon métier, je voulais continuer encore. C’était bien trop bon comme sensation.

Bien que le réalisateur avait un peu de mal à obtenir ce qu’il voulait puisqu’il était assez jeune, je n’avais pas la prétention de vouloir jouer dans des pièces avec des réalisateurs connu. Je pourrais mais j’aimais à croire que si la pièce avait du succès, j’aurais mis un peu du mien dans cette pièce. Je pensais surtout que puisque Liam avait pris sa retraite, j’avais aussi eu cette chance de jouer avec lui et que ça avait forcément un poids sur mon cv. Mais je préférais aller tout doucement, progressivement sur ce fait. Je commençais petit puisque je commençais seulement dans ce monde, mais plus mon expérience grandira et plus je prendrais souvent de l’ampleur dans le monde mais pour le moment je préférais jouer la sécurité. « Ca parle d’une famille assez tranquille, paisible bien que la sœur ainé est censée être morte mais en réalité elle est partie avec un homme, son époux. Un jour la mort arrive dans cette famille, pour reprendre la sœur pour la noyée dans la rivière, mais finalement c’est son époux qui est pris en grippe par la faucheuse. Il se retrouve sauvé par leurs enfants, elle laisse quelques jours de répits mais pour reprendre Anne ou son mari, c’est la bonne question. » J’aimais bien le drame dans un sens, j’avais hâte que cette pièce soit mise devant nos spectateurs, mais comme je le disais, il avait un peu de mal en ce moment. Je faisais quelques remarques sur ce qui pourrait être bien modifiés, du moins ce que je voyais qui n’était pas bon pour moi. Mais j’avais hâte de pouvoir montrer à Liam cette pièce, ce n’était pas la même chose qu’avec lui mais ça n’avait pas d’importance pour ça. " Je serais ravi de te voir une fois que tout sera en ordre dans la pièce alors."


Maintenant je voulais simplement profiter de lui, c’était ce qui m’était le plus important. Je ne savais pas quand je pourrais le revoir, donc je savais qu’après mon départ, je ne le verrais pas forcément très vite mise à part si celui-ci souhaitait me voir ou que je trouvais assez de temps pour me dégager une visite plus ou moins longues ici avec lui. Puisqu’il semblait fatigué, je préférais simplement m’amuser à tracer les traits de son torse le long de mes doigts, retrouver la douceur de son corps, et son odeur malgré celle qui se trouvait à l’hôpital était un véritable bonheur. Surtout quand je remarquais alors rapidement que celui-ci avait fini par s’endormir, je lui remontais sa couverture. Couverture si fine au final, je ne me demandais si il était temps que je m’en aille puisque je ne savais pas quand il allait revenir à lui et que je ne voulais pas non plus le réveiller pour partir, c’était pas forcément une bonne idée. Ce n'est qu'après quelques minutes, ou je préférais m'éclipser rapidement de la chambre, après avoir bien veiller à ce que celui-ci dorme bien, il était temps pour moi de repartir et de le laisser se reposer un peu.



WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Et c'est parfois dans un regard, dans un sourire, que sont cachés les mots qu'on a jamais su dire - Liam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ♫ Y a quelque chose dans son regard, d'un peu fragile et de léger, comme un espoir... ♫ Jill
» Dans un mois, dans un an...comment souffrirons-nous ?
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» Obama dans l'embarras
» Moustique et caméléon, semblables dans leur secret [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
Carlton
 :: The Royal Melbourne Hospital
-