AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J’y arrive pas sans toi, reviens moi... - Danny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1286
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: J’y arrive pas sans toi, reviens moi... - Danny    Dim 14 Mai - 17:02

J’y arrive pas sans toi, reviens moi...  
Sasha & Danny  



Depuis que j’avais perdu mon oncle, je broyais du noir et je ne sortais que rarement. Je ne sortais que pour être avec ma chienne, enfin surtout pour la sortir, c’était toujours difficile. Je n’arrivais pas à refaire surface, c’était bien trop dur et tout ce que je voulais c’était le rejoindre. Je voulais rejoindre mon oncle et vivre avec lui jusqu’à la fin des temps mais c’était impossible et je le savais malheureusement. Je soupirais en regardant ma jeune chienne, je n’avais réellement envie de sortir mais ma chienne avait besoin de sortir et puis ce n’était pas un chat donc ça se révélait être tout de même très compliqué mais il fallait bien que je le fasse.  


Je n’avais pas envie de sortir, mais ma chienne zappait et donc forcément j’allais le faire, mais forcément je devais le faire, je voulais absolument pas souffrir, sortir pour moi était un vrai calvaire mais je n’avais guère le choix, il fallait que je me bouge les fesses. Après quelques échanges avec Danny qui prenait de mes nouvelles. J’attrapais mon manteau et sortie après avoir attaché ma petite chienne, il fallait bien qu’elle bouge mais je refusais la mettre sans laisse pour moi c’était bien trop difficile.


Je poussais un soupire, je n’avais pas grand-chose à faire, j’avais pas envie de faire autre chose. Je soufflais en regardant le petit train de ma chienne qui était contente de voir tout ça. Elle était joyeuse, elle en avait de la chance mais moi ? Non je ne l’étais pas, j’étais comme une carapace vide, je n’avais plus gout à rien, ma vie était dénuée de sens et je ne voulais plus faire d’efforts. La perte de mon oncle était bien trop dur à supporter, il n’était pas rare de m’entendre faire des cauchemars et quelques fois d’hurler parce que je revoyais les bons moments que j’avais passé avec mon oncle et qui me manquait tellement. Ma vie était presque inutile, pourquoi faire des efforts ?  


Mes pas me dirigeaient sans que je prenne conscience vers l’appartement de mon ami d’enfance, en voyant que je me rapprochais de lui mes larmes commençaient à rouler le long de mes joues couleurs porcelaines. J’avais besoin de Danny, Ariel et Ezekiel faisaient tout pour que je me sente mieux, mais je n’y arrivais pas en ce moment malheureusement c’était bien trop difficile et il fallait bien que je me dise que ça passerait mais non..

Je laissais ma petite chienne faire ses besoins puis grimpa à l’appartement 748 de mon ami, je devais absolument le voir. J’avais besoin qu’il me calme un peu, si bien que je toquais bien que mes larmes se ravalait sur mes joues, je n’arrivais jamais à me calmer quand c’était comme ça.
« Danny… »


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Le changement de bord ♦

avatar

★ Célébrité : Cody Allen Christian, une perfection
★ Date d'inscription : 10/01/2016
★ Pseudo : GekkuNeko
★ Messages : 1781
★ Autres comptes : Oliver, ce pâtissier adorable .. Pearl cette flic désespérée... Diana cette mannequin complexée..


MessageSujet: Re: J’y arrive pas sans toi, reviens moi... - Danny    Jeu 25 Mai - 15:52

J'y arrive pas sans toi, reviens moi...
Son oncle est mort récemment, je ne sais pas ce qu'il s'est passé exactement, elle a du mal a aborder le sujet comme si ça la tuait de l'intérieur d'en parler mais en tout cas cet homme qu'elle estimait tellement, et qu'elle estime toujours, est mort devant elle à travers l'ordinateur si j'ai bien pigé. Une scène qui nous glace le sang quand même mais je tente d'être là pour elle aussi bien que possible. Après tout il s'agit de Sasha, elle a toujours été là pour moi, on est amis depuis notre plus tendre enfance et oui je l'aime, c'est mon amie, ma grande copine, celle qui avec qui j'ai la plus belle connexion spirituelle donc la savoir mal ça me rend malheureux moi aussi. Je discute avec elle par texto, elle va mal, je le sens à sa façon de m'écrire que ça ne va pas du tout, sans nul doute qu'elle doit pleurer ou alors c'est son cœur qui pleure, je ne sais pas mais en tout cas elle va mal ça j'en suis convaincu et ça me rend dingue. « Je suis là bébé tu sais et je te lâcherais pas. » Tapais-je sur l'écran de mon iPhone puis, jugeant le message plus que convenable je décide de l'envoyer mais je ne reçois pas de réponse ce qui me fait bizarre, d'habitude elle répond dans la seconde ou presque donc je me demande ce qu'il se passe. Nul doute qu'elle discute avec quelqu'un ou alors elle est sortie, ou elle prend un bain, ou elle fait une connerie. Je grimace commençant à m'inquiéter tandis que j'attrape mon iPhone prêt à lui envoyer un nouveau texto. « Bébé ? Tout va bien ? Je m'inquiète... » Écrivais-je tout en grimaçant derrière mon iPhone, j'espère qu'elle ne va pas me prendre pour un harceleur, elle sait que ce n'est pas mon truc mais là à lui envoyer pleins de messages comme ça elle pourrait très bien se dire que j'ai pété une pile... Je soupire tandis que je continue à m'inquiéter parce qu'elle ne répond a aucun de mes textos puis je regarde les réseaux sociaux, de toute évidence elle ne s'est pas connectée depuis un petit temps, je panique me demandant ce qu'elle fou. Puis je décide de me calme en me posant devant un film puis j'attrape une feuille et des feutres et dessine un portrait de Sasha où elle sourit, un dessin qui me fait du bien de faire parce qu'en fin de compte c'est comme ça que je l'aime le plus comme cette fille souriante et épanouie dans sa vie, comme toujours depuis que je la connais en fait. Et oui du coup ça me fait bizarre de la savoir malheureuse et de ne pouvoir rien faire pour elle... Au bout d'un moment alors que je suis sur les finitions de mon portrait de Sasha qui est tout simplement rayonnante j'entends qu'on tape à la porte de mon appartement, je fronce les sourcils me demandant qui cela peut bien être étant donné que je n'attends personne puis je me lève sans terminer mon dessin puis j'ouvre la porte. En découvrant Sasha en larmes qui prononce mon nom je fonds me sentant immédiatement très mal... C'est pour ça qu'elle répondait plus, elle venait me voir avec sa bestiole, je grimace mal à l'aise de la voir pleurer puis la serre aussitôt contre moi l'enveloppant immédiatement de mes bras pour la soutenir dans cette douloureuse épreuve. « Mon bébé... Je me suis inquiété... Pleures pas s'il te plaît, ça me tue de te voir pleurer. » Lançais-je mal à l'aise à la jeune brune tandis que je la fais rentrer dans mon appartement et automatiquement j'entends Mightyena mon chien qui vient directement voir Sasha a qui il fait la fête puis il va voir la chienne de Sasha et lui fait un bisou ce qui me fait sourire. Si nous on s'entend bien et même pire, qu'on passe souvent pour un couple, et bien c'est la même chose pour nos bêtes qui s'adorent...
Sasha & Danny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1286
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: J’y arrive pas sans toi, reviens moi... - Danny    Jeu 25 Mai - 19:54

J’y arrive pas sans toi, reviens moi...  
Sasha & Danny  



Dire ce qui me tue à l’intérieur je n’y arrivais pas, même avec Ezekiel qui pourtant faisait absolument tout pour moi. Il essayait d’être présent pour moi, tout comme sa jumelle ce qui était la beaucoup plus délicat parce qu’elle ne m’aimait pas réellement. J’étais trop proche de son jumeau, mais là elle ne pouvait rien faire parce que je broyais beaucoup trop de noir pour que ça marche. Je parlais avec Danny, même si je n’arrivais pas à dire ce qui se passait réellement dans ma tête, j’étais bien trop mal pour arriver à dire quoique ce soit à ce niveau-là. J’avais besoin de Danny et je le savais très bien parce qu’il fallait que je lui parle, j’avais besoin qu’il me calme et me rassure à sa manière. Il avait toujours été présent pour moi, quand je n’étais pas toujours bien, j’étais toujours là pour lui. Il ne m’avait jamais lâché une seule fois mais là j’avais réellement besoin de sa présence. J’avais besoin de mon ami d’enfance, de mon petit protéger. De mon pilier à ce moment précis, même si je lui en parlais je restais que trop vague sur ce que je ressentais vraiment. Même moi je ne savais pas ce que je ressentais à ce moment précis. « Je sais… Mais là je n’y arrive pas… » Je savais que Danny ne me lâcherait jamais, non bien au contraire. Mais comme ma chienne avait besoin que je la sorte, je laissais mon téléphone à l’appartement. Je ne voulais pas qu’on me dérange et j’étais tout à fait en droit de le faire non ? Même si je savais que si je recevais un message d’une personne qui savait que je n’allais pas bien, ça risquait de l’inquiéter. Sauf que là je n’avais plus la force de répondre, je préférais sortir pour que ma princesse puisse se dépenser un peu et faire ses besoins à l’extérieur de l’appartement. Déjà étant une grande maniaque, j’aurais fait tout l’appartement au peigne fin. Bon ça m’aurait occupé dans ma journée. Cependant je n’avais pas réellement conscience que je partais chez Danny, je suis suivais ma chienne et mes pieds sans réellement pensé à autre chose que le fait que je ratais l’enterrement de mon oncle. C’était trop loin et trop cher pour que je puisse y aller, je devais simplement me résoudre que pour le moment je ne verrais plus mon oncle et voir sa pierre tombale tout de suite alors que pour moi c’était encore trop dur ? Mauvaise idée, tout comme la très mauvaise idée que mon oncle avait eu de me dire en revoir et me faire vivre ses derniers instants derrière mon ordinateur impuissante. J’avais les mains liées, je n’avais rien pu faire et ni ma mère ni mon père n’avait fait quoique ce soit pour le sauvé, parce qu’ils savaient qu’ils ne pouvaient plus rien faire et ça c’était tellement douloureux… Tout ce que je voulais c’était encore et encore des instants avec cet homme qui avait autant de place dans ma vie et qui était mort sous mes yeux, mais… Je savais aussi que maintenant c’était trop tard et qu’il avait disparu à jamais mais qu’il restera dans mon cœur et que je devais continuer à vivre. Mais mon cœur était trop meurtri pour le moment, je n’étais pas prête à faire mon deuil encore, il allait me falloir du temps. Même si je savais que je faisais du mal à mes proches, pour une fois il s’agissait d’une personne à qui je tenais, encore pire c’était une personne de ma famille. C’est après ses réflexions que je me retrouvais devant l’appartement de mon ami, je sonnais rapidement ma chienne à mes pieds et quand je vis Danny c’était définitif. Je n’allais pas arrêter de pleurer, je ne faisais que ça en ce moment à tel point que j’étais surprise d’avoir encore assez d’eau dans mon corps. Me retrouvé dans les bras du brun me faisait aussitôt du bien, son odeur me rassure presque aussitôt mais n’avait pas arrêter mes larmes, je m’accrochais à lui en cachant ma tête dans son cou. « Je suis désolé… J’ai laissé mon portable à l’appartement… Je crois que tu vas avoir mal alors, je fais que ça depuis qu’il… » Je n’en rajoutais pas plus, non ce n’était pas la peine que je le fasse maintenant, il savait de qui je parlais. Quand la chienne de mon ami vient me voir, je lui grattai l’arrière du crâne pour lui dire bonjour et je lâchai ma petite chienne pour qu’elle aille jouée avec Mightyena, quant à moi je restais contre Danny. J’avais besoin de cette amitié, de la personne qui comptait le plus pour moi depuis des années, si nous enlevions mon ex qui était parti à la recherche de ses parents biologiques. Même si cette séparation avait été terrible pour moi, je comprenais qu’il est besoin de ça mais la douleur que j’avais eu à ce moment n’était rien contre celle que je me prenais en pleine face. « J’ai besoin que tu me calmes Danny… Fait moi arrêter de pleurer, j’en peux plus. J’ai besoin de toi… »


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Le changement de bord ♦

avatar

★ Célébrité : Cody Allen Christian, une perfection
★ Date d'inscription : 10/01/2016
★ Pseudo : GekkuNeko
★ Messages : 1781
★ Autres comptes : Oliver, ce pâtissier adorable .. Pearl cette flic désespérée... Diana cette mannequin complexée..


MessageSujet: Re: J’y arrive pas sans toi, reviens moi... - Danny    Dim 11 Juin - 10:41

J'y arrive pas sans toi, reviens moi...
Quand il s'agit de mes amis les plus proches par exemple Sasha j'essaie d'être le plus présent possible lorsqu'ils vivent des moments difficiles. Et là justement la brune vit un moment très difficile en ce moment, son oncle est mort, je ne sais pas comment, quand ni ce qu'il s'est passé exactement mais je sais qu'il est mort parce qu'elle me l'a dit et depuis elle est très malheureuse et ne semble pas arriver à se remettre. Bon c'est normal d'un côté ça vient à peine de se produire mais j'admets que le fait est de la savoir malheureuse comme ça clairement ça me tue. Sasha compte pour moi, c'est mon amie depuis des années, celle qui s'est faite passer pour ma copine a une période de ma vie où j'étais dans le mal, que je souffrais énormément à l'école et que je venais de perdre mon premier amour et dépuceleur. J'avais tout perdu à cette période de ma vie, j'avais à peine quinze ans, je venais de perdre ma virginité avec lui et j'avais été agressé à l'école par rapport à mon homosexualité et j'ai terminé à l'hosto avec une jambe dans le plâtre, autant dire que j'étais traumatisé et bien non ce n'était pas suffisant. Mon copain est alors venu me voir et m'a annoncé qu'il quittait Melbourne avec sa famille et donc qu'il me quittait par la même occasion parce qu'il ne voulait pas d'une relation à distance. C'en était trop pour moi, j'étais à l'hôpital malheureux et désespéré face à tout ceci et la première chose que j'ai décidé de faire ce fût d'envoyer un message à Sasha pour qu'elle vienne me voir. Elle a accepté évidemment et elle m'a proposé de devenir ma fausse copine, j'ai accepté même si dans le fond je savais parfaitement que je n'aurais jamais plus envie de retourner au lycée et j'ai eu raison parce qu'à ma sortie de l'hôpital non seulement je refusais d'y retourner mais même mes parents et ma jumelle refusaient que j'y retourne également. Donc rapidement il fallut prendre une décision et j'ai décidé avec eux que je me ferais déscolariser et par conséquent que je prendrais les cours par correspondances. C'était plus simple ainsi et au moins je ne croisais plus mes agresseurs et ça pour moi c'était une très bonne chose. Alors, tandis que je soupire à cette pensée je fixe la brune devant moi que j'aime tant et la serre davantage contre moi, le soulevant même tout en la maintenant avec mes mains au niveau de ses cuisses. « Je sais.. Je sais que c'est dur mon ange. » Dis-je simplement tandis que je la scrute longuement de mes yeux clairs tout en affichant une petite grimace sur mes lèvres. C'est faux, je ne sais pas ce que c'est parce que je n'ai jamais connu la mort de près comme de loin. Donc oui ce qu'elle vit en cet instant précis ça je ne sais pas ce que c'est, je ne sais pas ce qu'elle ressent parce que je n'ai jamais connu ça. Elle me demande alors de la calmer, me demandant mon aide parce qu'elle n'en peut plus, je l'embrasse dans le cou tendrement, puis je referme la porte de mon appartement tandis que je me dirige avec elle dans mes bras jusqu'à mon salon et je m'installe sur le canapé avec elle toujours dans mes bras, sur moi. « T'es pas toute seule face à cette épreuve mon amour tu le sais .... Moi je suis là et je serais toujours là pour toi. » Annonçais-je à la brune tandis que je la serre contre moi comme pour lui faire comprendre que je la soutiens totalement dans cette douloureuse épreuve...
Sasha & Danny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'innocence incarnée ♥

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 20/10/2016
★ Pseudo : Little Wolf
★ Messages : 1286
★ Autres comptes : La sublime blonde au nom de Candice, et la belle actrice Lexie, l'agent secret Brandon

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: J’y arrive pas sans toi, reviens moi... - Danny    Mar 13 Juin - 14:00

J’y arrive pas sans toi, reviens moi...  
Sasha & Danny  



J’avais l’impression de sombrer, je n’y arrivais clairement plus et je n’arrivais plus à sortir ma tête de l’eau pourquoi ? Parce que pour moi c’était bien trop difficile, c’était bien trop dur, bien trop délicat pour moi. Cette perte pour moi était ce qui pouvait m’arrivée de pire dans ma vie, j’en avais vécue de choses pas cool, des choses qui aurait pu en briser plus d’un. Mais ça ? Ça c’était bien trop difficile pour moi, non je n’y arrivais tellement plus. J’avais besoin de mon oncle dans ma vie, j’avais besoin de cette présence que j’aimais tant. Même si il vivait loin de moi, et que je ne pouvais pas le suivre, j’avais besoin de savoir qu’il était vivant. Or cette mort avait été tellement horrible pour moi, déjà que si j’avais été présente avec lui pour sa mort, ça m’aurait complètement détruite. Mais là ? Le voir mourir par skype ? Ses derniers mots étant pour moi ? C’était trop, trop dur, trop difficile à accepter. J’aurais voulu ne jamais voir ça. J’aurais voulu ignorer le décès de mon oncle, ça m’aurait fait bien moins mal que ce que je pouvais ressentir en ce moment. Je savais que mon colocataire n’avait pas que ça a faire, de me détendre mais je n’avais pas envie de l’embêter je voulais simplement avoir une vie passible. J’avais cependant besoin qu’on calme mes larmes, qu’on sache comment me faire arrêter de pleurer. Bien sur l’idée que j’avais eu presque tout de suite, c’était d’aller voir Danny. Nous avions toujours été présent quand ça n’allait pas pour nous deux. Il avait toujours été présent pour me soutenir malgré notre différence d’âge. J’avais proposé d’être sa copine, pour le protéger de ce qu’il vivait à l’école, et après son agression, il n’était jamais retourné en cours faisant ses cours chez lui. Bien sur je ne pouvais pas lui en vouloir, pour moi tout ce qu’il y avait de plus important, c’était que celui-ci soit bien dans sa peau et dans sa vie. Nous nous aimions c’était indéniable, nous nous aimions très fort. Une amitié indescriptible, incassable, et qui survivait depuis des années maintenant. C’était mon bébé, une des personnes les plus importantes de ma vie. Voir c’était la personne la plus importante dans ma vie, si nous mettions de côté ma jumelle. Forcément il passerait bien après elle, c’était normal puisque Danny avait aussi une jumelle et il comprendrait forcément. Enfin pour moi c’était tout de même délicat parce que je ne comprenais réellement pas ce qui pouvait m’arrivé en ce moment. Je ne me reconnaissais tellement plus, je n’étais pas cette femme, j’étais pas cette femme qui souffrait autant que je souffrais. Maintenant j’avais peur des hommes, du moins pas de mes amis proches, pas Ezekiel, Danny encore moins surtout que bon lui était plus attiré par les hommes que par les femmes. Je n’avais rien à craindre de lui, et puis ce n’était pas lui qui allait me faire souffrir non plus, jamais il ne me frapperait, jamais il n’oserait me faire de mal. Cet homme... Cet homme était comme mon âme sœur, vous savez la relation Meredith et Cristina dans la série connue Grey’s Anatomy ? Et bien pour moi, il était cette personne, ma personne. « J’arrive pas à relever la tête Danny.. » Fis-je simplement, c’était vrai. A chaque fois que je tentais de la relever, je me retrouvais encore plus bas que terre, je n’étais pas bien, clairement je ne l’étais pas du tout et ça me faisait tellement mal. Je savais que me voir comme ça, ça lui faisait terriblement mal mais j’avais besoin de lui. Sinon je ne serais jamais venue le voir, en ce moment j’étais au plus bas et j’avais besoin qu’il me parle. J’avais besoin de l’homme que j’aimais le plus dans ma vie, bien sur j’avais aimé mon ex, c’était mon premier et seul amour. Mais lui je l’aimais c’était indéniable, ma vie sans lui serait bien triste. Il était mon rayon de soleil le matin, il était ma force, ma bonté, et mon sourire. Il était tout pour moi, clairement. « Je peux rester dormir avec toi ce soir… ? S’il te plait, je voudrais rester un peu avec toi… J’ai besoin de tes câlins, de tes bras. » Fis-je simplement, pour moi c’était que la pure vérité. J’avais besoin de sa présence, j’avais besoin de sa petite bouille bien qu’il allait falloir que je prévienne Ezekiel ou Ariel parce que vu mon état lamentable et mon portable sur la table du salon, je ne savais pas ce qu’il allait bien pouvoir croire. Enfin ça dépendait de sa réponse, j’embrassais le coin de ses lèvres pour me détendre. Comme il avait pu le faire quelques temps plutôt, quand je lui avais annoncé que j’avais failli me faire violé, pour nous c’était un moyen de nous détendre, de nous calmer et pour moi c’était un moyen de me sentir rassuré.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: J’y arrive pas sans toi, reviens moi... - Danny    

Revenir en haut Aller en bas
 
J’y arrive pas sans toi, reviens moi... - Danny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle arrive !!!
» "Après avoir cherché sans trouver, il arrive que l'on trouve sans chercher" Loïc & Astrid
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
Central Business District
 :: Habitations
-