AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confessions intimes | Jess

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Le grand méchant loup ♠

avatar

★ Célébrité : Tyler Hoechlin
★ Date d'inscription : 17/08/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 876
★ Autres comptes : Je suis l'une des nombreuses personnalités d'Emrys, la fonda complètement schizo !


MessageSujet: Confessions intimes | Jess   Jeu 1 Juin - 2:49


Confessions intimes


Jess & Thomas

La journée avait été épuisante, j’étais mort. Une véritable larve vautrée dans son canapé, la télécommande dans la main en zappant sur toutes les chaines. Mon chien était couché non loin du canapé, piquant un petit roupillon pendant que moi je me faisais chier. Faut dire que j’avais pas le courage de faire quoi que ce soit ce soir. J’étais trop crevé pour sortir aller boire un verre ou pour ramasser une nana pour passer la nuit. J’avais même pas la foi d’attraper mon téléphone pour emmerder Sam. Il y avait des jours comme ça où les clients affluaient au garage. Aujourd’hui, j’avais eu l’impression que toute la ville était tombée en panne. Sérieusement, est-ce qu’on était le seul garage de la ville ? C’était hallucinant. Bon, clairement, on va pas se mentir, ça nous fait du chiffre et c’est pas négligeable. Tant qu’on fait du fric, Scott est content. Normal. Sans compter l’apport supplémentaire que nous ramenaient les trafics de drogue. Parce que c’était un sacré bonus. Enfin, même pour ça, j’avais pas le courage ce soir. Les camés attendraient, ou Scott s’en chargerait, mais ce soir, je ne faisais rien. Rien de rien.

En plus, Clara m’avait apporté un plat qu’elle avait préparé ce midi. Moi qui étais une véritable merde en cuisine qui ne mangeait que du surgelé ou des plats qu’on réchauffait au micro-ondes, ça m’arrangeait bien. D’ailleurs il se mit à sonner pour m’indiquer que le plat de ma sœur que j’avais mis à réchauffer était prêt. Je me levais péniblement, Rex relevant la tête pour me suivre du regard, et je traînais ma carcasse jusqu’à la cuisine pour récupérer mon repas de ce soir. Pour ensuite revenir me vautrer dans mon canapé. J’avais même fini par trouver un programme plus ou moins intéressant à la télé. Un film que j’avais déjà vu, Taken. Ce film était pas mal et se laissait regarder. Faute de mieux. Toute façon, je comptais aller prendre ma douche après et ne pas tarder à aller me pieuter. Avec la chance que j’avais mon abruti de frère risquait de venir me réveiller au petit matin, en quittant son boulot… J’avais horreur quand il faisait ça. Surtout quand j’avais dealé la nuit-même. Je détestais qu’on me réveille. Je détestais le matin. Je détestais qu’on me parle avant mon café et ma clope. Et mon frère avait le don pour me casser les couilles dès l’aube.

Bref, mon repas avalé, je déposais l’assiette sur la table basse, la flemme étant plus forte que tout. J’étais censé aller prendre ma douche tout de suite après, c’était dans le plan initial. Mais je me permettais quelques minutes de répit. Jusqu’à ce qu’on frappe à ma porte. Mon chien se redressa, aux aguets, et fila déjà dans l’entrée. Ça ne pouvait pas être mon frère, il bossait. Et puis, non seulement il avait le double des clés, mais il frappait rarement et rentrait directement en général. J’attendais encore un peu. Peut-être que si c’était un voisin, il se barrerait en voyant que personne ne venait ouvrir ? Avec un peu de chance.  Mais non, les coups reprirent. Bordel. Poussant un profond soupir, je me levais pour aller ouvrir la porte avec mon air aimable légendaire, prêt à envoyer chier l’intrus. Mais non. Je fus surpris en découvrant la personne dans l’encadrement de la porte. Grimaçant et fronçant les sourcils, je la dévisageais. « Ben qu’est-ce que tu fous là ? » Betty Boop. Mon plan cul. Dans un état lamentable. Elle était trempée et tanguait légèrement. Elle s’était jetée dans une piscine ? Ou est-ce qu’il pleuvait autant dehors ? Je dois dire que je n’en avais rien à battre de la météo. Et puis, en y regardant bien, elle avait bu ? « T’as picolé toi. » Ce n’était pas vraiment dans ses habitudes de venir me voir dans cet état déplorable. Normalement, on se voyait pour baiser alors elle se préparait un minimum pour me donner envie. Parce que là... Merci mais non merci. Mon chien l’avait reconnue, alors forcément, il s’approcha d’elle joyeusement, mais je le repoussais, c’était pas trop le moment. Soupirant, les sourcils froncés, je l’attrapais par le bras pour la faire rentrer chez moi. « Bon ben reste pas là tu vas chopper la crève. » Refermant la porte derrière elle. « Qu’est-ce que t’as foutu Betty Boop ? » Non parce que là… Y’avait comme qui dirait un problème.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2425-thomas-hello-darkness-my-old-friend
♣ blablateur compulsif ♣

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 29/05/2017
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 591
★ Autres comptes : Adam & Scott


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Ven 2 Juin - 3:51



❝Confessions intimes❞
Thomas & Jess
Je me mettais à rire toute seule suite à la remarque du barman qui commençait à s'inquiéter un peu de ma consommation d'alcool. Trop aimable à lui, quelle délicate attention ! Mais il n'était pas payé pour me faire la morale il me semble, donc ! Je pointais mon verre vide du doigt en le regardant avec un petit sourire "Mon chou c'est le client qui est roi, alors resserre moi" je lui fit un grand faux sourire en battant des paupières "S'il te plait" J'arrêtais de sourire, j'vaais mal à la mâchoire, je la bougeais d'ailleurs de gauche à droite avant de reposer les yeux sur lui "T'as vu j'ai fait l'effort de dire le mot magique comme ça tu ne pourras pas utiliser l'argument: Ouin elle a pas été polie la vilaine dame bourrée" Je souris en le voyant remplir mon verre "Ben tu vois quand tu veux !" le pauvre. Bon ceci dit il devait avoir l'habitude des clients bourrés, et pas mal d'entre eux devaient être bien pire que moi qui pour l'instant, me contentait de le tutoyer de manière moyennement agréable. Je bus quelques gorgées de mon verre "Qu'est ce qu'on est censé faire quand on se retrouve face un son reflet sans être devant un miroir ? Genre ton portrait craché tu vois: Toi, mais avec une robe que t'aurais jamais porté" en fait je doute qu'il porte beaucoup de robe. Semblant ne rien comprendre il essaya tout de même de chercher une réponse mais avant même qu'un son ne sorte de sa bouche qui venait de souffrir je balayais l'air devant moi de ma main et reprenait "Non laisse tomber de toute façon tu t'en fous, franchement, si quelqu'un que je connaissais pas me racontait ça j'en aurais vraiment rien à foutre" Un petit rire nerveux s'échappa de ma bouche "En plus tu dois penser que je raconte n'importe quoi à cause de.." je levais mon verre et le secouais "ça" puis j'en bus de nouveau quelques gorgées. Mais non toute cette histoire n'étais pas le fruit de mon imagination noyée dans l'alcool ! J'aurais préféré d'ailleurs, ou peut-être pas. Sœur oui, jumelle c'était autre chose. Il allait me falloir un temps d'adaptation. "Hmf bon.. je devrais y aller je crois" "Heuu mademoiselle, il faudrait payer avant" Je m'arrêtait en plein geste dans ma descente de tabouret. Ah oui merde. Payer. Je posais mes pieds à terre "Maais j'avais pas oublié ! C'était pour voir si tu suivais !" l'excuse que je sortait à chaque fois mais qui pas une fois n'avait été crédible. Je sortis ma carte pour payer et après avoir mis quelques secondes à me souvenir de mon code je sortais enfin du bar.

Alors que je marchais dans la rue, étonnamment pas encore trop comme un zombie, quelques gouttes se mirent à tomber "Ah non mais c'est pas vrai.." Foutue pluie ! Et quelques pas plus tard c'était passé de quelques gouttes à une bonne pluie comme on les aime ! Ou pas d'ailleurs. Shit shit shit ! Mais pourquoi j'étais venu en voiture ? Maintenant j'avais carrément la flemme de marcher jusqu'à chez moi. Heureusement mon cerveau fonctionnait encore suffisamment pour se rappeler qu'il y avait des personnes que je connaissais dans ce quartier. Comme Thomas ! Mais oui Thomas alias mon plan cul ! Bonne idée, j'allais débarquer chez cette belle gueule qui à coup sûr allait être ravi de me voir ! Surtout dans cet état ! Je refermais un peu plus ma veste sur moi, grelottant à cause de l'humidité et du vent et reprit mon chemin en direction de l'immeuble qu'habitait monsieur muscle. Après avoir maudit chacune des marches sur lesquelles j'avais du m'appuyer pour monter jusqu'à son étage je frappais enfin à sa porte. Mais peut-être qu'il n'était pas la en fait... Pourquoi je pensais à ça que maintenant ? Ou peut-être qu'il dormait. Pourtant il n'était pas encore très tard. Enfin il me semble. Je frappais à nouveau à la porte parce que je n'avais aucune envie de me retaper le chemin à l'envers et elle finit enfin par s'ouvrir. Mes yeux se posèrent sur son T-Rex qui avait l'air plus content de me voir que lui. Enfin lui il avait surtout l'air surprit pour le coup. « Ben qu’est-ce que tu fous là ? » qu'est ce que je foutais la ? "Je viens faire du shopping, ça me parait évident" je ris légèrement avant de poser ma main sur mon front. Le dernier verre était peut-être de trop. « T’as picolé toi. » Je relevais d'un coup les yeux vers lui en retirant ma main de mon front. Merde grillée, en même temps ça ne devait pas être torp dur "..Non ?" Y'avait une bonne et une mauvaise réponse ? Quand il prit mon bras je le laissais m’entraîner à l'intérieur sans opposer de résistance. De toute façon même si j'avais voulu ça n'aurait pas servis à grand chose et puis je n'étais pas venu pour rester sur le pas de la porte « Bon ben reste pas là tu vas chopper la crève. » Oulala non j'avais vraiment pas envie de tomber malade ! La crève c'était vraiment la merde ! « Qu’est-ce que t’as foutu Betty Boop ? » Et ben... J'avais bu. Mais ça il l'avait déjà deviné non ? "Je suis gelée, t'as pas une couverture ?" En voulant prendre mon portable je tâtais une de mes poches avant et fit les gros yeux un instant. Coup de flippe en pensant avoir oublié mon portable au bar mais je me rappelais ensuite que je l'avais mis dans ma poche arrière. Je le pris pour regarder mon reflet dedans histoire de voir de quoi j'avais l'air. Je passais un doigt sous mes yeux histoire d'atténuer les traces noires de mon maquillage qui avait un peu coulé. Puis je le mis dans mon sac et laissa tomber mon sac contre le mur. "J'ai faim aussi" J'étais pas du genre gênée habituellement alors avec ce que j'avais bu, réclamer de la bouffe ne me paraissait pas du tout inapproprié.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3360-salut-les-garcons-jc http://tag-gallery.e-monsite.com/
♠ Le grand méchant loup ♠

avatar

★ Célébrité : Tyler Hoechlin
★ Date d'inscription : 17/08/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 876
★ Autres comptes : Je suis l'une des nombreuses personnalités d'Emrys, la fonda complètement schizo !


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Ven 9 Juin - 14:36


Confessions intimes


Jess & Thomas

En ouvrant la porte, j’étais à des années lumières de me douter que j’allais trouver Betty Boop derrière. Elle venait rarement à l’improviste, elle cherchait toujours à savoir si j’étais chez moi avant de se pointer, pour lui éviter des allers retours inutiles. Mais là, rien. Elle apparaissait comme ça sans prévenir et trempée de la tête aux pieds. Elle semblait même légèrement éméchée. Je n’étais déjà pas fan des surprises en temps normal, mais alors une surprise comme ça… Non merci quoi. Surtout que j’étais crevé. Si elle venait me voir pour qu’on couche ensemble – pour quoi d’autre ? – ben c’était un peu mort ce soir. Même si bon, je pouvais toujours faire des efforts. Enfin là tout de suite, c’était pas dans mes plans. Quand je lui demandai ce qu’elle foutait là, elle répliqua qu’elle venait faire du shopping. Haha. Hilarant. Dans une autre vie j’aurais certainement éclaté de rire, mais pas maintenant. Mon visage restait fermé. C’était censé me faire rire ? Raté. Je n’étais pas vraiment réceptif au second degré. J’avais l’habitude de côtoyer des gens bourrés, mes frères, Samuel notamment, sans compter notre géniteur qui était rarement sobre quand nous étions petits, alors j’arrivais à vite le remarquer. Jess était cuite. « Moi je crois que si. » Elle n’était tellement pas crédible…

Enfin, je n’allais pas la laisser éternellement sur le pas de la porte, elle allait finir par chopper la crève dans les courants d’air. Alors je l’avais fait entrer chez moi, refermant ma porte derrière elle. Rex en profita pour aller vers elle et la saluer à sa façon. Maintenant restait à savoir ce qu’elle me voulait et pourquoi elle se trouvait dans un état pareil. Cependant, elle ne me répondit pas. Au lieu de ça, Madame me réclama une couverture parce qu’elle était gelée. Sans déconner. Je soupirais en croisant les bras. « J’ai pas. » La seule couverture que j’avais c’était celle de mon lit, hors de question qu’elle la mouille avec sa flotte. Pendant qu’elle tâtait ses poches, j’en profitai pour lui poser de nouvelles questions. « Encore une fois, qu’est-ce que tu veux ? Pourquoi t’es trempée ? En général quand on veut se baigner on enlève ses fringues. » Si ça se trouve, elle passait juste dans le coin par hasard. Et puis, on n’était pas potes. Pourquoi venir me voir ? Mais quand Mademoiselle la princesse eut terminé de s’admirer, elle rangea son matos et affirma avoir faim. Ben écoute, c’est bien ça me fait une belle jambe. « Une couverture, de la bouffe. C’est pas un hôtel restaurant ici. » Puis niveau bouffe, je n’avais pas grand-chose. Je devais avoir un ou deux paquets de chips qui se battaient en duel, quant à mon frigo, il était loin d’être rempli.

Enfin bon, je ne pouvais pas la laisser comme ça, y’avait de l’eau qui gouttait partout parterre. Alors soupirant de plus belle et levant une nouvelle fois les yeux au ciel, je me résignais à obtempérer. « Tu me fais chier. » Je la laissais en plan avec le chien pour aller chercher une serviette dans ma salle de bain. A défaut d’une couverture. Je n’avais rien d’autre alors elle allait devoir s’en contenter. A mon retour, je lui laissais la serviette dans les mains et allais fouiller dans mes placards à la recherche d’un peu de bouffe. J’avais raison, j’avais deux paquets de chips alors je lui en sortis un. « Tiens j’ai que ça. De rien. » C’était toujours mieux que rien, non ? « Bon ben reste pas là, vas t’asseoir dans le canapé. » Ouais j’avais toujours été quelqu’un de très hospitalier. Ou pas.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2425-thomas-hello-darkness-my-old-friend
♣ blablateur compulsif ♣

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 29/05/2017
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 591
★ Autres comptes : Adam & Scott


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Ven 9 Juin - 17:57



❝Confessions intimes❞
Thomas & Jess
Pendant un instant j'en oubliais presque que débarquer chez Thomas n'étais pas la meilleure idée pour être bien accueillit. A moins bien sûr d'être apprêtée de manière séductrice pour faire des choses pas très catholiques. Mais c'était de sa faute aussi si il habitait si prêt de l'endroit où j'étais ! Puis c'était la faute de la pluie aussi et de ma flemme, et de l'alcool que j'avais ingurgité et de ma jumelle. Enfin la faute à plein de choses au final mais je préférais dire que ça n'était pas la mienne. Donc comme je le disais j'étais très bien accueillit, avec un grand sourire, beaucoup de joie et une accolade, bien sûr ! Moi qui trouvait mon sarcasme sur le shopping plutôt marrant il n'avait même pas un peu sourit donc mon sourire avait également disparut et h'avais lever les yeux au ciel. Bon d'accord peut-être que l'alcool amoindrissait ma capacité à faire de l'humour et augmentait ma facilité à rire d'un rien, ce qui n'aidait pas. « Moi je crois que si. » Ouai bon en même temps moi même je n'étais pas convaincu quand j'avais dit non. Je savais bien qu'après tout ces verres je ne pouvais que être torchée. Je ne tenais pas trop mal l'alcool mais on avait tous des limites. Limites que j'avais sans aucun doute dépassé ce soir mais je n'étais pas allé jusqu'au stade black out et vomis, et heureusement, le honte !

Une fois rentré son chien me fit la fête ce qui me redonna le sourire, pour une fois le tel maître tel chien ne fonctionnait pas "Heeey ScoobyDoo !" Je savais qu'il avait un nom de chien de série mais je ne savais plus lequel la tout de suite. « J’ai pas. » Pas de couverture ? Rooooh sérieusement ! Il lui manquait un kit de sauvetage de jeune femme en détresse à lui ! Je fis une petite moue déçue. Bon ben à ce rythme la c'était sûr que demain j'aurais la crève, génial.. « Encore une fois, qu’est-ce que tu veux ? Pourquoi t’es trempée ? En général quand on veut se baigner on enlève ses fringues. » Aah monsieur faisait de l'humour finalement ? Bon en revanche du calme sur les questions, une seule à la fois c'est pas comme si j'allais toute les retenir ! Du coup je me contentais de répondre à la dernière phrase que j'avais entendu "Ahaa hilarant ! Moi qui enlève déjà souvent mes vêtements sans que ça soit pour me baigner t'as raison je vais les garder pour piquer une tête dans une piscine" je lui tirais la langue. Au final j'aurais pu lui répondre gnagnagnaaa que ça serait revenu au même. « Une couverture, de la bouffe. C’est pas un hôtel restaurant ici. » Je regardais autour de moi "Non ça c'est sûr" rien que le personnel souriant n'était pas au rendez-vous. Je savais que ça n'était pas dans sa nature mais j'aimais bien le taquiner on dirait. En le voyant soupirer et lever les yeux au ciel je su qu'il abdiquait enfin « Tu me fais chier. » Un sourire étendis mes lèvres et je papillonnais les yeux en penchant la tête sur le côté et en haussant les épaules "Merci" Oui ça me faisait rire. Il n'était pas si mauvais bougre au final. Il partit dans la salle de bain pour revenir quelques secondes plus tard et me foutre une serviette dans les mains avant de repartir dans la cuisine. Je retirais ma veste et me séchais les bras et le corps du mieux que je pouvais avant de faire de même avec mes cheveux pour éviter qu'ils coulent encore. Thomas revint cette fois ci avec un paquet de chips « Tiens j’ai que ça. De rien. » je ris légèrement « Bon ben reste pas là, vas t’asseoir dans le canapé. » J'hochais la tête en souriant "Oui maman" c'était presque ironique d'utiliser cette expression quand je n'avais pas eu de mère. Je posais donc mes fesses sur le canapé et me rappelait maintenant qu'il m'avait demandé pourquoi j'étais la, à plusieurs reprise. Comment j'étais censé lui annoncer ça ? Sans être brusque ? Oh et puis ça n'était pas avec lui que j'allais me faire chier à prendre des pincettes après tout "J'ai une sœur jumelle" J'ouvrais le paquet de chips et plongeait ma main dedans pour en prendre une et la mettre dans ma bouche "Putain ce que ça fait du bien de manger !"
© Pando

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3360-salut-les-garcons-jc http://tag-gallery.e-monsite.com/
♠ Le grand méchant loup ♠

avatar

★ Célébrité : Tyler Hoechlin
★ Date d'inscription : 17/08/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 876
★ Autres comptes : Je suis l'une des nombreuses personnalités d'Emrys, la fonda complètement schizo !


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Mer 14 Juin - 21:26


Confessions intimes


Jess & Thomas

Pourquoi est-ce que les gens bourrés ou défoncés avaient toujours la bonne idée de se pointer chez moi comme des fleurs ? Pourquoi chez moi en particulier ? Pourquoi venir m’emmerder moi alors qu’on était des milliers à vivre dans cette ville ? Est-ce que j’avais la gueule de Mère Theresa ? Sans déconner, entre Samuel qui n’était jamais clean quand il venait me faire chier en pleine nuit ou au petit matin, et Jess qui allait s’y mettre aussi, j’étais servi. Les deux avaient pourtant bien conscience que je n’étais ni la personne la plus accueillante du monde ni la plus sympathique. Mais non, allons-y gaiement et allons casser les couilles à Thomas ! C’est tellement drôle. C’est dingue, on ne peut jamais être en paix dans cette ville de détraqués. Enfin, si elle voulait un accueil digne de ce nom, elle allait devoir se contenter de celui du chien, c’était déjà pas mal. Mais Madame se croyait déjà à l’hôtel en me réclamant une serviette. Sérieusement, elle me prenait pour quoi, un groom ? Les gens sont incroyables, tu leur tends la main, ils t’arrachent le bras. Elle ne voulait pas un petit shampoing et un massage tant qu’elle y était ? Sa réplique quant au fait d’enlever ses fringues facilement en règle générale me fit légèrement sourire. C’est vrai qu’elle n’était pas vraiment pudique non plus et on se voyait rarement pour jouer aux cartes, fallait bien le dire. On ne gardait pas souvent nos vêtements quand on passait un moment ensemble.

Enfin, le tirage de langue qui suivi après sa réplique ne fit que me confirmer qu’elle était complètement cuite. C’est fou comme les gens bourrés perdent en maturité pour redevenir des gosses. Cependant, je n’allais pas la laisser trempée au milieu de mon appart, elle allait finir par attraper froid et tomber malade. Quand j’étais petit, on avait l’habitude de jouer dehors sous la pluie avec mes frères et sœurs. Du coup, on attrapait rarement froid et mine de rien, on avait de bons anticorps. Mais ce n’était pas le cas de tout le monde. Tout le monde n’avait pas été élevé à la façon Hawkins. Alors j’allais lui chercher une serviette pour qu’elle puisse se sécher un minimum et je récupérais un paquet de chips dans ma cuisine pour qu’elle mange, parce que je n’avais que ça. Faute de mieux. Comme je le lui avais dit, ce n’était pas un restaurant ici et je ne savais pas cuisiner alors mon frigo était rarement plein. Sauf quand Clara passait par là. Je lui avais même proposé d’aller s’asseoir dans le canapé au lieu de rester plantée dans l’entrée. Quand elle m’appela maman, je levais les yeux au ciel une nouvelle fois. Achevez-la bon sang, pour qu’elle arrête de dire des conneries.

Elle alla s’installer et j’en fis de même en m’asseyant à côté d’elle. J’allais lui reposer mes questions pour savoir ce qu’elle foutait là mais elle me devança cette fois-ci. Elle m’annonça qu’elle avait une sœur jumelle. Ah. Euh. Ok. Je restais silencieux quelques secondes, tentant de me remémorer ce qu’elle m’avait déjà dit sur sa famille. Il me semblait qu’elle était fille unique, non ? Puisque je me souvenais que ça lui avait fait bizarre quand je lui avais dit que j’avais six frères et sœurs. Enfin je crois. Je n’avais jamais eu une super mémoire. « Une sœur jumelle ? » Je n’avais jamais entendu parler de ça avant venant de sa part. « Je croyais que t’avais pas de frère et sœur. Elle sort d’où ? Tu l’as vue ? » Je n’étais pas un homme curieux en règle générale, mais là c’était trop bizarre pour passer à côté. On se croirait dans un mauvais film de série B. « C’est la même que toi ou elle te ressemble pas ? » Des fois, des gens étaient jumeaux mais ils n’avaient rien en commun, tant sur le physique que sur le reste.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2425-thomas-hello-darkness-my-old-friend
♣ blablateur compulsif ♣

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 29/05/2017
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 591
★ Autres comptes : Adam & Scott


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Mar 25 Juil - 23:49



❝Confessions intimes❞
Thomas & Jess
Pourquoi chez Thomas ? A vrai dire je ne m'étais pas vraiment posée la question, en tout cas pas plus de quelques secondes avant de la balayer. Il n'était pas très loin de l'endroit où j'étais et il commençait à pleuvoir, il ne m'en avait pas fallut plus. Bon peut-être que d'autres personnes que je connaissais n'habitaient pas loin mais la pour le coup c'était à lui que j'avais pensé donc tant pis pour lui il allait devoir supporter une Jess qui avait un peu trop bu ce soir. Et bien sûr il allait être ravi ! Je m'en rendais compte au moment même où il ouvrait la porte ! Enfin y'en avait au moins un qui était content c'était déjà ça ! Bon en même temps je dois bien avouer que si quelqu'un me dérangeait à cette heure la, autre que Alex et sans prévenir il y avait peu de chance que j'apprécie. Et en plus de ça je n'étais pas vraiment gênée. Je n'étais pas une grande embarrassée en temps normal alors bourrée... Je réussis tout de même à lui arrachée un léger sourire ! Rien que pour ça je méritais une médaille !

Mine de rien il avait beau jouer les ours mal léché il avait finalement été me la chercher cette serviette ainsi qu'un paquet de chips et il m'avait même invité à m'asseoir ! Chose que j'avais fait sans me faire prier. Et sans non plus me priver d'une petite remarque taquine. J'avais éviter de lâcher la bombe qui m'avait pousser à boire mais finalement une fois assise c'était sortit tout seul. De toute façon il fallait que ça sorte, je ne pouvais pas débarquer bourrée chez lui sans lui donner aucune explication. Et puis je pense que j'avais besoin d'en parler à quelqu'un. Bon Alex serait au courant dès qu'elle serait réveillée, je lui avais déjà envoyé des messages mais elle ne répondait pas donc soit elle dormait soit elle était occupée. « Une sœur jumelle ? » je ne confirmais pas une nouvelle fois puisque je me doutais que ce n'était pas une réelle question mais plutôt un effet de surprise. « Je croyais que t’avais pas de frère et sœur. Elle sort d’où ? Tu l’as vue ? » Elle sort d'où ? Beeen du même trou que moi apparemment. C'était vrai que je ne lui avais pas parlé de ma sœur même en sachant que j'en avais une mais comme je n'avais pas encore été la voir et faire connaissance avec elle je ne trouvais pas utile d'en parler. "Avant d'arriver ici je pensais que je n'avais pas de frère et sœur non plus, c'est..." je lâchais un long soupire "Une histoire compliquée" et je n'en parlais quasiment jamais. Alex devait être une des seules au courant. Enfin il y avait aussi le flic qui m'avait mise au courant et l'amis avec qui j'étais venu passer des vacances ici à ce moment la mais à part eux... Non j'avais pas l'habitude de raconter ça."Et oui je l'ai vu" c'était pour ça que j'étais un peu trop bouleversée contre mon gré. « C’est la même que toi ou elle te ressemble pas ? » j'interrompais mon geste, une chips entre deux doigts et la bouche ouverte puis j'hochais finalement la tête "C'est mon portrait craché" on avait pas les mêmes goûts vestimentaires ni le même style en général mais si ça avait été le cas j'aurais juré être passée devant un miroir. "T'aurais pas un verre ? D'alcool ? Fort ?" ouai je sais j'avais déjà pas mal bu mais y repenser me redonnait envie de boire. Ça avait été un choque mine de rien, pas vraiment le genre de chose que tu vis tous les jours.
© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3360-salut-les-garcons-jc http://tag-gallery.e-monsite.com/
♠ Le grand méchant loup ♠

avatar

★ Célébrité : Tyler Hoechlin
★ Date d'inscription : 17/08/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 876
★ Autres comptes : Je suis l'une des nombreuses personnalités d'Emrys, la fonda complètement schizo !


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Lun 14 Aoû - 13:25


Confessions intimes


Jess & Thomas

Betty Boop était le genre de fille sans gêne qui se permettait beaucoup de choses en temps normal. Alors bourrée… Je n’avais pas spécialement l’habitude de fréquenter des tornades dans son genre, même si Louna n’était pas en reste. Enfin, du moment qu’elle ne me retournait pas l’appart, ça allait. Je ne comprenais juste pas pourquoi elle était venue me voir moi. Elle n’avait pas d’amis ? De la famille peut-être ? Non non, visiblement, elle avait juste décidé de venir me faire chier moi. Et elle était exigeante en plus de ça. Madame me réclamait une couverture et à bouffer, rien que ça. Ce n’était pas marqué hôtel sur mon front que je sache. Enfin, j’étais quand même parti lui chercher une serviette pour éviter qu’elle ne me foute de la flotte partout et je lui avais filé un paquet de chips parce que ce n’était pas un resto ici et surtout, je n’avais pas grand-chose d’autre. Ce n’était pas moi le cuistot de la famille. J’étais plutôt du genre à cramer des pâtes, c’est dire.

Assise sur le canapé, elle lâcha enfin ce qu’elle avait sur le cœur, ou du moins la raison pour laquelle elle avait bu. Une sœur jumelle. J’étais surpris, je devais bien le reconnaitre. Non pas que je m’intéressais à sa vie mais elle n’en avait jamais parlé avant et ça semblait la perturber un minimum. Enfin bon, ce n’était pas mon problème mais dans l’état qu’elle était, il fallait bien que je m’y intéresse un minimum, non ? Les gens bourrés, c’est comme les camés, ils sont imprévisibles alors autant les caresser dans le sens du poil. On s’était déjà parlé de nos familles respectives, en sachant que moi j’avais toute une tripotée de frères et sœurs alors qu’elle était censée être fille unique. Jusqu’à maintenant. Elle confirma ce qu’elle m’avait déjà dit là-dessus et ajouta que c’était une histoire compliquée. Je levais les yeux au ciel en m’enfonçant davantage dans mon canapé. « C’est toujours compliqué avec vous. » Sous-entendu, vous les nanas. Rien n’était jamais simple avec elles. J’en faisais les frais avec ma Loulou ou avec des gonzesses que j’avais le malheur de revoir après avoir couché avec. « Si c’est ça, n’en parle pas, ça sera plus simple hein. » A quoi bon commencer une histoire pour finalement s’arrêter en disant que c’est trop compliqué ? Je ne comprendrais jamais cette logique. « Soit t’accouches, soit t’en parles pas. » Je n’avais aucune patience, quand on commençait à me raconter un truc, autant aller jusqu’au bout que de se stopper en plein milieu. Quel était l’intérêt sinon ?

Elle affirma l’avoir vue et je dus encore une fois lui tirer les vers du nez pour qu’elle continue. Bordel, les nanas ne sont pas censées être des pipelettes ? Mon frère doit d’ailleurs avoir des gênes de femme à ce niveau-là. Mais ça c’est autre chose. Stoppant son geste, elle me confirma que sa jumelle était sa copie conforme. N’empêche, ça devait faire bizarre de voir une autre personne avec son visage. Je pouvais peut-être comprendre son chamboulement. Peut-être. Même si on ne peut pas vraiment savoir sans y être confronté soi-même. « Et elle vit là depuis quand ? » Peut-être que je l’avais déjà croisée. Peut-être que je l’avais déjà prise pour Betty Boop ? Mais bon, là-dessus, on ne pouvait pas dire que j’avais une mémoire d’éléphant. J’essayais de réfléchir à la question quand elle me demanda un verre. J’écarquillais les yeux. « Sérieux ? » Alors qu’elle avait déjà bu comme un trou ? Je n’avais pas spécialement envie qu’elle me claque dans les pattes ou qu’elle vomisse partout. « T’as assez picolé si tu veux mon avis. Et même si tu n’en veux pas, je te le dis quand même. » Je n’avais pas non plus envie de jouer au baby-sitter si l’alcool la rendait encore plus impotente. « J’ai de l’eau. » Sur ce, je me levais pour aller remplir un verre d’eau du robinet que je revins poser devant elle sur la table basse avant de me réinstaller dans le canapé. « C’est ça ou rien. » Hôtel, restaurant, est-ce que j’étais devenu un bar maintenant ? « Et donc, tu vas faire quoi ? » Pour sa jumelle, pour ce soir, la question était vaste. Je n’étais même pas sûr de la laisser repartir dans cet état. Elle pouvait très bien se blesser et ne jamais arriver chez elle. Elle pouvait même tomber sur des raclures et croyez-moi, j’en connais pas mal. Non pas que je m’inquiète pour elle ou que je me préoccupe de son sort mais… Bref. « Tu veux dormir là ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2425-thomas-hello-darkness-my-old-friend
♣ blablateur compulsif ♣

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 29/05/2017
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 591
★ Autres comptes : Adam & Scott


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Mer 16 Aoû - 16:57



❝Confessions intimes❞
Thomas & Jess
N'empêche la situation en devenait presque marrante ! J'avais quand même réussis à aller chez le seul type qui n'était pas du genre à s'inquiéter de mon état, me chouchouter et tout ce qui allait avec quand tu voyais une fille en piteux état débarquer chez toi. Pas que ça soit forcément ce que je recherche. C'était peut-être d'ailleurs pour ça que j'avais débarqué chez lui en fait. Au final ça avait peut-être un sens. Je ne cherchais pas vraiment de compassion et puis le voir légèrement agacé c'était marrant. Ou en tout cas dans mon état d'ébriété avance je trouvais ça amusant. Et puis je crois que personnellement je me confiais plus facilement à une personne quand je savais qu'elle n'allait pas me regarder avec plein de pitié dans les yeux.

Enfin bref du coup j'avais finit par cracher le morceau. Une sœur jumelle oui oui, il était pas le seul à être surpris. Surtout que je l'avais appris en me retrouvant face à elle, presque comme un miroir avec un peu moins de goût pour les vêtements. « C’est toujours compliqué avec vous. » Je plissais les yeux et lui jetais une chips dessus. Non mais saloperie va ! "J'y peux rien si c'est vraiment compliqué et tordu comme truc !" Je détestais être mise dans la catégorie "Nana comme toutes les autres" genre comme si les mecs ne compliquaient jamais rien non plus. C'est une légende ça les mecs qui sont juste simple etc. Y'en a mais c'est loin d'être le cas de tous, y'en a pas mal qui sont vraiment torturés et compliqués alors pouet pouet ! « Si c’est ça, n’en parle pas, ça sera plus simple hein. » J'haussais un sourcil. Ben fallait savoir, il voulait savoir ce qu'il se passait ou pas ? « Soit t’accouches, soit t’en parles pas. » Ooolala, je levais les yeux au ciel "Bon ben c'est bon laisse moi deux secondes merde !" Non mais je vous jure ! J'étais trempé à l'extérieur et remplis d'alcool à l'intérieur et monsieur faisait son impatient ! « Et elle vit là depuis quand ? » J'eu un léger bug. En fait je ne lui avais pas demandé si elle était partie du pays ou non, notre sujet de conversation avait tourné autour d'autre chose forcément. On ferait connaissance de manière plus approfondie plus tard. "Heuu ben depuis sa naissance, je présume" ouai ça risquait de le surprendre un peu ça vu que moi à la base je ne suis pas d'ici. Enfin si, de naissance seulement mais ça je ne lui en avait pas vraiment parlé. « Sérieux ? » Je clignais des yeux en souriant, qui ne tente rien n'a rien ! « T’as assez picolé si tu veux mon avis. Et même si tu n’en veux pas, je te le dis quand même. » je ris légèrement "Et après c'est moi qui fait la fille" non parce que désolée mais donner son avis aux gens alors qu'ils s'en fichent c'est pas censé être un comportement typiquement féminin ça ? « J’ai de l’eau. » Je fis une petite moue "Haan mais je vais rouiller !" ben allez quooi une petite goutte pour se requinquer normal quoi ! « C’est ça ou rien. » Je regardais le verre d'eau qu'il venait de m’amener "Bon bon d'accord.." de toute façon je risquais pas d'aller fouiller pour lui piquer de l'alcool sans son contentement c'était peine perdu et puis je n'étais pas encore bourrée à ce point. « Et donc, tu vas faire quoi ? » J'haussais les épaules et buvais une gorgée d'eau "On va se revoir c'est sûr après tout on peut pas vraiment faire comme si de rien n'était, puis je l'ai déjà fait assez longtemps" Bon la pour qu'il comprenne en revanche il allait falloir que j'en dise un peu plus donc j’enchaînais "Je vais essayer de te la faire courte. Quand je suis arrivée ici avec un ami pour des vacances j'ai finis au commissariat soit parce que j'étais bourrée soit pour outrage à agent ou peut-être les deux je sais plus" je bus une nouvelle gorgée "C'est la qu'un flic, qui maintenant je sais, m'a reconnu parce que je ressemble comme deux goutte d'eau à ma jumelle, m'a parlé de ce qu'il c'était passé à ma naissance. J'ai été enlevée à la maternité. Après des mois de recherche ils ont pensé que j'étais morte alors que j'étais en Amérique, en train d'être élevée par un mec qui m'a toujours dit être mon père. Il m'a donc expliqué que j'avais des parents ici qu'il connaissait bien ainsi qu'une sœur en oubliant de me préciser qu'on était jumelle." Je faisais le plus court possible alors j'espérais qu'il arrivait à suivre "Je me suis installée ici mais je n'ai pas été les voir pas encore, j'étais pas vraiment prête et puis la surprise en faisant les courses je me suis retrouvée nez à nez avec ma soeur et j'ai compris qu'on était jumelle. Quand à elle elle n'était au courant de rien. Elle s'appelle Sasha." Je finissais mon verre "Voilà tu sais tout, et c'était tout à l'heure donc ça m'a un peu secouer et j'ai un peu beaucoup bu" Et je trouvais que mon état d'alcoolémie était justifié. « Tu veux dormir là ? » C'est vrai que maintenant que j'y pensais je n'avais pas du tout le courage de reprendre le chemin pour aller jusqu'à chez moi, alors j'hochais la tête "Je veux bien prendre une douche aussi pour me dessaouler un peu"

© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3360-salut-les-garcons-jc http://tag-gallery.e-monsite.com/
♠ Le grand méchant loup ♠

avatar

★ Célébrité : Tyler Hoechlin
★ Date d'inscription : 17/08/2016
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 876
★ Autres comptes : Je suis l'une des nombreuses personnalités d'Emrys, la fonda complètement schizo !


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Dim 8 Oct - 18:22


Confessions intimes


Jess & Thomas

Voilà pourquoi je ne m’emmerdais jamais avec les nanas. Elles avaient une vie bien trop compliquée. Il y avait toujours des rebondissements, des nouveaux trucs, des conneries, des prises de tête, bref, j’en avais assez avec ma petite sœur. Mais Jess n’avait pas trouvé mieux que de venir me voir après qu’elle eut découvert qu’elle avait une sœur jumelle. Non pas que ça m’intéressait plus que ça. Ça ne changeait rien à ma vie. Mais comme elle était là et pas vraiment décidée à me laisser tranquille, il fallait bien que je fasse comme si ça m’intéressait un minimum. Je devais bien avouer que c’était un peu surprenant. Face à ma réflexion, elle me jeta une chips dessus. Chips que je donnais à mon chien qui n’en avait pas perdu une miette de son vol plané. « Ben quoi ? J’y peux rien si c’est vraiment toujours compliqué avec vous ! Nous les mecs on ne se prend pas autant la tête, reconnais le. » J’avais toujours eu plus de souci avec mes sœurs qu’avec mes frères, il ne fallait pas se leurrer ! Même si Sam en tenait une bonne couche, celle qui nous emmerdait le plus, c’était Louna. De loin.

Avec Betty Boop c’était souvent électrique. On avait tous les deux des caractères assez forts, pour ne pas dire merdiques alors ça fritait souvent. Le seul moment où on s’entendait parfaitement c’était quand on s’envoyait en l’air. Là au moins, tout le monde était d’accord et il y avait rarement un mot plus haut que l’autre. Mais le reste du temps, ce n’était pas de tout repos. Enfin, j’en avais connu des pires et quelque part, j’aimais bien les femmes avec un minimum de répondant. Je détestais les nunuches faibles avec les yeux larmoyants à la moindre réflexion. Il n’y avait rien de plus énervant que les pauvres petites choses fragiles. Elles me donnaient juste envie de les envoyer chier et de passer mon chemin. Elle supposa que sa jumelle vivait à Melbourne depuis toujours ce à quoi je repensais à cette cliente que j’avais déjà eu. J’avais toujours pensé que c’était Jess, mais peut-être que non au final ? « Mais t’es pas d’ici toi. Comment tu peux avoir une jumelle née ici alors que toi tu étais dans un autre pays ? Tu es née ici aussi ? » C’était à n’y rien comprendre. C’était un bordel son histoire. « T’es déjà venue déposer ta voiture dans mon garage ? » Parce que j’étais certain que oui. A moins que ça ne soit sa sœur du coup ? Auquel cas, je l’aurais déjà rencontrée, il y a longtemps.

Quant au fait de lui resservir un verre, c’était niet. Elle avait assez picolé et je n’avais pas envie de ramasser son vomi ou jouer les baby-sitters parce que Mademoiselle se roulerait par terre. « Tu ES une fille. » Donc forcément, oui, elle fait la fille, quelle remarque débile. Dans tous les cas, de l’eau pour elle c’était très bien, elle n’aurait rien d’autre de toute manière. Ça n’avait pas l’air de lui plaire, mais c’était comme ça et pas autrement. D’ailleurs, je me contentais de lever les yeux au ciel à sa réflexion. L’eau allait la faire rouiller, évidemment. « Qu’est-ce qu’il faut pas entendre. » Elle se résigna quand même et commença à me parler de ses plans avec sa sœur. Je ne comprenais pas vraiment ce qu’elle me racontait mais l’expression de mon visage suffit à ce qu’elle développe son idée. Elle tenta d’être le plus clair possible mais au vu de son état, ce n’était pas gagné. Qu’importe j’allais tenter de faire des efforts pour déchiffrer. Au fur et à mesure de ses paroles, j’écarquillais les yeux, n’en croyant pas vraiment mes oreilles. J’avais l’impression d’entendre le résumé d’un film à la con. Enlevée à la maternité et élevée par son ravisseur, carrément. Tu m’étonnes que ça l’ait secouée. Bon par contre qu’elle me donne le prénom de sa jumelle ça me faisait une belle jambe parce que je n’avais aucune mémoire pour ça. « Ah ouais… » Je ne trouvais rien d’autre à dire sur le moment tant son histoire était surprenante. « C’est… J’en sais rien, j’ai pas de mot. » Là pour le coup, je restais sans voix. Enfin presque. « Mais cet enfoiré s’en est tiré ? Je veux dire, il est où là ? » Je parlais de ce sale type qui l’avait enlevée bien sûr. Il n’était pas en prison ? « En fait, si tu n’étais pas venue en vacances ici, tu ne l’aurais jamais su. » C’est dingue les coïncidences…

Enfin, dans tous les cas, après de telles révélations et au vu de son état, je me voyais mal la laisser repartir comme ça chez elle. Qui sait ce qu’il pouvait lui arriver en route. Non pas que je me préoccupe de son sort… Ouais bon un peu quand même, je l’aime bien la petite Betty Boop. Puis c’est un bon coup. Alors je lui avais proposé de rester dormir chez moi. Faible. Elle accepta et envisagea même de prendre une douche. « Ouais ça te fera du bien. Ben écoute, fais comme chez toi, tu connais les lieux après tout. Tu sais où est la salle de bain. Par contre niveau fringue de rechange, à part un string que tu avais oublié, tu n’as rien. Je t’en prêterai, un t-shirt à moi ça te fera une robe, princesse. » Toute façon pour dormir c’était bien suffisant. « Tu veux y aller maintenant ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2425-thomas-hello-darkness-my-old-friend
♣ blablateur compulsif ♣

avatar

★ Célébrité : Nina Dobrev
★ Date d'inscription : 29/05/2017
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 591
★ Autres comptes : Adam & Scott


MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   Ven 10 Nov - 19:02



❝Confessions intimes❞
Thomas & Jess
Oooh j'allais morfler demain au réveil, je le savais, c'était obligé. J'allais me détester. Mais en même temps ça n'était pas comme si j'avais bu sans raison la pour le coup ! Mais au début de la soirée je ne m'étais jamais imaginé que j'allais me retrouver chez Thomas. De toute façon en étant bourrée c'était rare que je réfléchisse beaucoup, tout se faisait sur un coup de tête. « Ben quoi ? J’y peux rien si c’est vraiment toujours compliqué avec vous ! Nous les mecs on ne se prend pas autant la tête, reconnais le. » c'est vrai que les femmes avaient tendance à plus se prendre la tête que les mecs mais la pour le coup la situation s'était compliqué toutes seule ça n'était pas moi qui l'avait compliqué et ça aurait été la même que je sois une nana ou pas donc ça n'avait rien à voir "Ah non c'est sûr ça vous vous prenez pas la tête vous nous prenez la tête, mais c'est pas le sujet" puisque comme je le disais ça n'était pas moi qui avait compliqué quoi que ce soit, pour le coup ça m'était juste tombé dessus et j'avais subi le truc. Fallait quand même l'encaisser une chose pareil. Ça n'était pas pour rien que je n'avais jamais été voir ma famille, ça me rappelait que le père que j'avais aimé n'était qu'un kidnappeur égoïste alors forcément... « Mais t’es pas d’ici toi. Comment tu peux avoir une jumelle née ici alors que toi tu étais dans un autre pays ? Tu es née ici aussi ? » Finalement ça l'intéressait un peu plus que ce qu'il pouvait bien montrer on dirait ! Je ris légèrement "Non non, je suis née en même temps que ma sœur jumelle mais pas dans le même pays" je continuais à rire un peu. Bon finalement l'alcool me permettait aussi de rire un peu plus facilement. Je déprimais plus facilement mais je riais plus facilement aussi. Bon déprimer ça n'était pas le mot mais vous avez compris. « T’es déjà venue déposer ta voiture dans mon garage ? » "Hein ?" pourquoi cette question ? "Heuu non je crois pas" je réfléchis un peu plus "Non non, depuis que j'ai ma voiture je crois pas être passé faire de révisions, ou avoir eu un truc qui n'allait pas.. mmh et pis pas d'accidents parce que oui je suis une fille qui conduit bien !" j'avais dit cette dernière phrase avec fierté comme un fuck à ce cliché disant que les femmes ne savaient pas conduire. Surtout que statistiquement il a été prouvé qu'il y avait beaucoup plus d'hommes que de femmes qui avaient des accidents, et bim ! Mais ça faisait pas longtemps que j'avais cette voiture, depuis que j'étais en ville je m'étais plus souvent déplacée en transport en commun et avait investis mon argent ailleurs mais il fallait avouer qu'au bout d'un moment les transports en commun ça devient chiant !

« Tu ES une fille. » ouais la dernière fois que j'avais vérifié c'était bien le cas "Ben oui ! Donc moi c'est justifié que je fasse la fille et la c'est toi qui joue les miss prudente, pourtant c'est qu'un p'tit verre" bon tant pis j'allais me contenter de son verre d'eau « Qu’est-ce qu’il faut pas entendre. » Je fis un grand sourire. L'eau ça rouille c'est pas nouveau ! "Ooolalaaa un peu d'humour, t'as peur que ta mâchoire se décroche si tu rigoles ?" non mais je vous jure ! Faut péter un coup il avait l'air tendu à si rarement sourire. J'avais l'habitude maintenant mais avec l'alcool dans le sang j'étais plus apte à lui faire remarquer. Il allait péter un câble si je lui étirais les lèvres sur le côté pour le faire sourire. « Ah ouais… » Je relevais les yeux vers lui. Ouais c'est sûr que ça devait surprendre aussi à entendre ce genre d'histoire la « C’est… J’en sais rien, j’ai pas de mot. » ouais en même temps qu'est ce qu'on pouvait dire face à ça, même moi je n'étais pas sûr d'avoir de mot. « Mais cet enfoiré s’en est tiré ? Je veux dire, il est où là ? » j'haussais les épaules "Toujours en Amérique je présume..." je n'avais pas chercher à suivre ce qu'il se passait côté police, je ne voulais plus entendre parler de lui mais il me semble que n'étant pas dans le même pays ça ne relève pas de leur juridiction. Après s'ils avaient fait des démarches je n'étais pas au courant, en tout cas ils ne m'avaient pas recontacté. « En fait, si tu n’étais pas venue en vacances ici, tu ne l’aurais jamais su. » j'hochais la tête "Ouais, j'ai bien fait de venir et puis maintenant je compte plus repartir, les personnes que j'aime sont ici, ma vie est ici, et lui il n'en fait plus partit" il faisait partit de mon passé même si je n'arrivait pas à le haïr autant que ce que je devrais par principe. Mais ma meilleure amie avait emménagé ici et même avant moi donc je ne me voyais pas allez ailleurs. Enfin bref maintenant il savait que je ne m'étais pas bourré la gueule sans raison. Et maintenant que tout était dit j'envisageais de prendre une douche. Une bonne douche brûlante ça faisait toujours du bien (sauf quand il faisait déjà trop chaud) « Ouais ça te fera du bien. Ben écoute, fais comme chez toi, tu connais les lieux après tout. Tu sais où est la salle de bain. Par contre niveau fringue de rechange, à part un string que tu avais oublié, tu n’as rien. Je t’en prêterai, un t-shirt à moi ça te fera une robe, princesse. » je le pointais du doigt en plissant les yeux "Je suis pas une princesse, c'est nulle les princesses" avant de tilter à ce qu'il avait dit "J'ai laissé un string ici ? Je suis repartie sans string ?" Ou alors j'avais du chance à ce moment la, ça n'était pas impossible non plus "Je vais pas remettre un string qui traîne ici depuis je ne sais combien de temps, je mettrais juste le tee-shirt" et je récupérerais le string pour le laver, hors de question que je mette un sous-vêtement déjà utilisé, enfin il l'avait peut-être lavé ? « Tu veux y aller maintenant ? » "Ouais !" Je me levais dans un soudain entrain et m'étirais. Je posais la serviette qu'il m'avait passé sur le dossier d'une chaise et retirais mes chaussures ainsi que ma robe avant d'aller dans la salle de bain "A tout de suiiiite" Ça allait mieux que quand j'étais arrivée. Le fait de parler de sujet sérieux et d'arrêter de boire faisait sûrement un peu redescendre l'alcool et cette douche m'aiderait aussi à retrouver un peu plus de sobriété et de mettre les choses au clair dans ma tête. Une fois dans la salle de bain je retirais mes sous-vêtements et m'empressais d'aller sous l'eau chaude. Ces quelques minutes me firent le plus grand bien. En sortant je prenais une serviette pour m'essorer les cheveux puis je l'enroulais autour de ma poitrine avant de me regarder dans le miroir. Oops j'avais oublié que j'étais maquillée moi. N'ayant rien ici pour me démaquiller je me contentais d'enlever les traces noires à l'eau. Bon ça allait. J'étais plus maquillée et j'avais l'air fatiguée mais ça passait. Je sortis de la salle de bain en serviette du coup "Finit ! Je veux bien le tee-shirt"

©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3360-salut-les-garcons-jc http://tag-gallery.e-monsite.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Confessions intimes | Jess   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confessions intimes | Jess
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Les jumelles - Confessions Intimes
» » Confession intime « || pv. Menthe Poivrée
» Confessions intimes [PV Tetsuya]
» Sacrements, Pastorale, Confessions à toute heures, Bureau de Gwendoline Von Wittelsbach.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
South Yarra
 :: Habitations
-