AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Besoin d'un défouloir ? ✘ Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ La tête à claques ♠

avatar

★ Célébrité : Nathaniel Buzolic
★ Date d'inscription : 26/08/2017
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 491
★ Autres comptes : Emrys et sa clique


MessageSujet: Besoin d'un défouloir ? ✘ Ariel   Sam 9 Sep - 12:31



❝Besoin d'un défouloir ?❞
Ariel & Logan
La journée n’avait pas bien commencé. D’une part, je me faisais chier comme un rat mort à tourner en rond chez moi. Je n’avais rien à faire, rien pour m’occuper et je détestais ça par-dessus tout. L’ennui était ma pire ennemie depuis toujours. Je ne supportais pas de rester planté comme un con sans savoir quoi faire pour que le temps passe. J’avais besoin de divertissement, de m’occuper l’esprit parce que j’avais horreur de tourner en rond. D’autre part, j’avais reçu un message de mon cher grand frère dès le matin pour me faire la morale. « Arrête tes conneries. », « Grandis un peu. » ce genre de chose extrêmement désagréable venant de sa part. Il y avait mieux comme réveil. A croire qu’il n’avait pas digéré ma petite frasque avec la voiture de flic. Et bien je l’emmerde. S’il n’est pas content c’est la même chose et je recommencerais sans hésiter si c’était à refaire. Je ne suis pas comme tous mes frères et sœurs à suivre Scott les yeux fermés comme s’il était le messie. Plutôt crever. Je ne supporte pas cette autorité qu’il nous a imposée à tous. Je ne suis pas son chien, ni son esclave et il n’est surtout pas mon père. Alors qu’il aille se faire foutre avec sa morale à deux balles cet enfoiré !

Je déambulais dans mon appartement, uniquement vêtu d’un pantalon pour aller nourrir Scotty, mon serpent. Si j’avais appelé mon animal de compagnie avec ce surnom tant détesté par mon frère, ce n’était pas pour rien. C’était une sorte de message que je lui avais fait passer pour lui faire comprendre qu’il n’aurait jamais la moindre emprise sur moi. C’est moi qui commande, et personne d’autre. J’adorais regarder mon serpent dévorer sa proie en quelques secondes, c’était fascinant. Il l’avalait tellement vite. Mais aujourd’hui, ce n’était pas suffisant pour retenir mon attention. Aujourd’hui, j’avais encore les mots de mon frère en tête et ça me tapait sur les nerfs. Il fallait que je me défoule, que je fasse quelque chose. Je ne pouvais pas rester passivement à regarder Scotty bouffer sa souris. Alors je me redressais, j’allais prendre ma douche sans cesser de réfléchir à trouver une solution. Je n’avais toujours pas trouvé l’illumination quand je sortais de ma douche, que j’enroulais ma serviette autour de ma taille et que j’allais chercher un t-shirt dans mon armoire. Une fois habillé, j’allais quitter ma chambre, mais un objet que j’affectionnais tant attira mon attention. Ma batte de baseball. Je ne pratiquais pas ce sport. Ça ne m’intéressait pas de taper dans une balle et de faire dix fois le tour du terrain. En revanche, j’aimais frapper dans diverses choses dont des gueules. Et si j’allais éclater quelques trucs ? Avec un peu de chance, quelqu’un me provoquerait – même si en réalité c’était plutôt l’inverse – et je pourrais me défouler en lui refaisant gentiment le portrait. Si je voulais me battre, je pouvais très bien le faire pendant l’un des combats illégaux que j’organisais, mais il était bien trop tôt pour ça. C’était mieux la nuit.

Du coup, je sortais de chez moi, lunettes de soleil sur le nez et batte sur l’épaule pour faire un tour en ville. Malheureusement pour moi, je ne trouvais rien à casser et il y avait trop de monde partout. Evidemment, le printemps pointait le bout de son nez et les températures remontant, les gens sortaient bien plus facilement de chez eux. Quelle merde. Quelle idée aussi de vouloir faire son délinquant rebelle en pleine journée aussi ? Mes pas me guidèrent finalement dans un endroit un peu reculé de la ville où il n’y avait personne. Il y avait des voitures à moitié déglinguées déjà. On aurait pu prendre l’endroit pour une décharge. En fait, j’étais déjà venu ici. Personne n’y venait jamais et j’avais déjà organisé des combats ici la nuit. C’était parfait pour moi. Un sourire sur les lèvres, je pris ma batte à deux mains pour éclater le phare d’une des poubelles qui trainait là. Ça faisait un bien fou ! Pour la voiture suivante, j’imaginais qu’elle appartenait à Scott et la sensation en la détruisant n’en était que plus jouissive. Je ne savais pas depuis combien de temps j’étais là, à m’en donner à cœur joie, mais je finis par apercevoir une femme qui se tenait là. Qu’est-ce qu’elle foutait là celle-là ? J’arrêtais, je me redressais et je remettais ma batte sur mon épaule alors que je regardais cette intruse en fronçant les sourcils. « Qu’est-ce que tu regardes ? Tu veux ma photo ? »


© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3614-la-merde-tu-ne-tombes-pas-dedans-cest-moi-qui-ty-pousse-logan
♣ La petite sirène ♣

avatar

★ Célébrité : Olivia Wilde
★ Date d'inscription : 01/02/2016
★ Pseudo : Sayonne
★ Messages : 4524
★ Autres comptes : La toute mimi Abigail Mills et la déjantée mais adorable Mellie R. Crawford !

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: Besoin d'un défouloir ? ✘ Ariel   Dim 17 Déc - 0:45


Besoin d'un défouloir ?
J’avais passé une mauvaise nuit. Les mots d’Adam avait tourné en boucle dans ma tête. Il m’aimait comme une amie. Rien de nouveau à cela mais ce n’était pas suffisant par rapport à ce que je ressentais pour lui. Pourtant cela faisait bien des années que j’avais des sentiments pour lui et son amitié me satisfaisait amplement. Mais voilà, tout lui avouer, lui dire ce que j’avais sur le coeur avait soudainement rendu les choses bien trop réelles. Tout ça à cause d’une foutue erreur administrative. L’inversion de mon dossier médicale avec celui d’une patiente gravement malade m’avait fait croire qu'il ne me restait plus longtemps à vivre et ne voulant pas sans jamais lui avoir dit, j’avais pris mon courage à deux mains et m'étais rendu chez lui à l'improviste. Je n’aurais jamais cela en dehors de ses circonstances. Maintenant, alors que finalement j'étais en parfaite santé, je souffrais… mon coeur souffrait. Pourtant cela faisait des années que je me faisais plus aucune illusion sur le fait que tout ceci puisse être réciproque. Mais l’entendre me le dire m’avait brisé le cœur instamment. Tellement que lorsqu’il essayait de me réconforter, alors qu’il était lui même à l’origine de cette tristesse - contre sa volonté -, je l’avais rejeté. Sans même me rendre contre combien ce rejet pouvait le blesser lui aussi. Je ne savais pas combien de temps il me faudrait pour accepter tout cela et surtout pour que je puisse de nouveau affronter le regard d’Adam. En tout cas une chose est sûre, ce n’était pas pour tout de suite. J’avais donc demandé des congés, le temps que je me sente prête à de nouveau travailler à ses côtés en faisant abstraction de ce qu’il s’était passé.

Ce matin quand je m’étais levée, j’avais traîné les pieds jusqu'à la cuisine où je m’étais contenté de prendre un café en ignorant totalement la présence de Sasha qui m’avait proposé de me préparer quelque chose. Cette fille essayait toujours de faire bien, s’en était irritant ! J’avais ensuite décidé d’aller prendre une douche pour tenter de me donner un peu de courage pour la journée. Cela avait en quelque sorte fonctionnait, puisqu’une fois sortie de la salle de bain, j’avais enfilé une tenue de sport et attrapait mes écouteurs pour aller courir. J’avais dans l’espoir que cela puisse me vider la tête, me faire du bien, me faire oublier ne serait-ce qu’un instant les mots d’Adam qui même éveillait n’avaient de cesse de tourner en boucle dans ma tête comme un vieux disque rayé.

J’avais parcouru la longue promenade qui longeait les plages de St Kilda perdu dans ma musique, avant de remonter les rives de Yarra River jusqu'à l’ancien quartier des docks. J’avais parcouru tous ses kilomètres sans vraiment m’en rendre compte et perdues dans mes pensées, je ne m’étais pas rendu compte que mes pas m’avaient mené dans un coin reculé de la ville qui paraissait presque à l’abandon et où il n’y avait pas grand monde. J’avais ralenti mon allure, au point d’en marcher, et retiré mes écouteurs pour observer ce lieu qui m’était particulièrement inconnu. Ce n'était pas faute d’être née dans cette ville, mais Melbourne était tellement grand qu’il existait encore des lieux dans lesquels je n’avais apparemment jamais mis les pieds. Songeant qu'il ne fallait certainement pas traîner de nuit ici, mon attention fut attiré par de gros bruits de tôles froissés et de vitres qui éclatent. Sans même me soucier du danger que cela pouvait représenter, je m’étais dirigé vers l’endroit d’où provenait ses bruits et y avait trouvé un homme entrain de fracasser de vieilles voitures, semble-t-il abandonnées. Je m'arrêtais un peu au loin et l’observais pendant quelques minutes, m’interrogeant sur ce qui pouvait le pousser à faire cela. Une grande frustration ? Une colère ? Un chagrin à extérioriser ? Ou juste l’envie car il était une de ces personnes à ne pas fréquenter ? Je fus prise au dépourvu quand il s'aperçut de ma présence et porta son attention sur moi, arrêtant par la même occasion ce qu’il était entrain de faire. “Euh... non… euh… je… je vous regardais juste faire.”. Merci mademoiselle mais ça il l’avait certainement deviné tout seul. Il semblait contrarié par ma présence, par le fait que je sois témoin de ce qu’il faisait. Pas étonnant en soit, si on réfléchi un peu, ce qu’il était entrain de faire était un délit. Avoir un témoin oculaire n’était pas une bonne chose pour lui. C’est à ce moment là que je commençai à prendre conscience du danger. Mais je ne sais pas pour quelle raison, plutôt que de prendre mes jambes à mon cou et de fuire, je fixais mon regard sur lui et en penchant légèrement la tête, l'interrogeait avec la question la plus incongrue au vu de la situation. “Pourquoi faites-vous ça ?”.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t1688-ariel-morgan-attention-a-la-tornade-p]
 
Besoin d'un défouloir ? ✘ Ariel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
Docklands & Southbank
-