AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Le bad boy repenti ♠

avatar

★ Célébrité : Michael Fassbender
★ Date d'inscription : 14/09/2015
★ Pseudo : Lilith W.
★ Messages : 209
★ Autres comptes : Peppou, Milou, Maeou


MessageSujet: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Mer 13 Sep - 17:13



       

         
Et comme ça... pouf... elle était devenue indispensable...

Quelqu'un vous manque n'est-ce pas ? C'est écrit en gros caractère dans vos yeux. - Marc Levy.
Lexie & Liam
J'étais enfin sur mes jambes, de nouveau. Rapidement fatigué et encore un peu handicapé dans certains gestes du quotidien, mais j'étais vivant, sur mes deux jambes et je faisais tout pour avoir de nouveau fier allure. Haylee était rentrée à la maison, bien décidée à rester aux petits soins, malgré mes protestations. Darcy était en panique dès que je mettais plus de trois sonneries à répondre et Jasper dans tout ça... Jasper essayait de jouer les hommes, mais je voyais bien qu'il était tout aussi inquiet que ses sœurs. Et je m'en voulais de leur donner cette image là de moi. Alors, même si j'avais gardé ma barbe en la travaillant un peu plus, je faisais un maximum d'effort pour avoir l'air de nouveau convenable. Je savais que sous mes poils de barbes, mon visage était cerné, amaigrie, fatiguée et la barbe permettait de cacher cela, le temps que ma peau retrouve son allure habituelle. J'avais repris du poids, déjà, un miracle, au vu des choses infectes et sans saveur qu'Haylee me faisait à manger « parce que c'était bon pour la santé » et je me disais que bientôt, je pourrais me débarrasser de ce cache misère qui me donnait le sentiment de sortir tout droit d'une grotte après un long hiver d'hibernation.

Aujourd'hui, j'avais la chance, pour une après-midi, de ne pas être sous haute surveillance. D'ordinaire, les enfants se reléguaient, dans une sorte de planning élaboré qu'ils pensaient discret, pour me laisser seul le moins longtemps possible, mais aujourd'hui, j'avais toute une après-midi de libre. Une après-midi entière sans Darcy contre mon épaule, parce qu'elle avait cours. Une après-midi entière sans Jasper dans mon dos, affalé sur un canapé, une bande dessinée dans les mains, puisqu'il avait un rendez-vous important. Une après-midi entière sans Haylee, affairée dans la maison, gardant un œil permanent sur moi, puisqu'elle avait des papiers à régler. J'adorais mes enfants et leur présence autour de moi, mais cette après-midi sans eux, pour une fois, avait un petit goût de liberté que je ne pouvais qu'apprécié, après tant de jours sous surveillance médicale, puis sous surveillance de mes enfants.

Bien décidé à profiter du calme et de ce temps pour moi, j'avais décidé d'enfiler un blouson de cuir noir, par-dessus mon T-shirt fétiche du moment : mon T-shirt des vingt ans à l'effigie d'AC/DC et une paire de jean délavé que Darcy m'avait acheté pour mon dernier anniversaire « parce que ça fait plus jeune comme ça », tout cela pour aller faire un tour. Oui, un simple tour. Un tour dans le parc, habillé comme je le voulais et sans direction précise clairement établie à l'avance pour me faire faire du sport sans trop me fatiguer ! Un vrai régal.

Profitant à fond de cette sensation plaisante, je finis par me perdre dans mes pensées, laissant mes pas me guider, sans vraiment faire attention. Ce n'est qu'une fois devant le Majesty's Theatre que je me rendis compte d'où mes pas m'avaient guidé. La dernière fois qu'on s'était vu, à l'hôpital, avec Lexie, elle m'avait dit qu'elle devait commencer les répétitions sur scène en début de semaine et sans le vouloir, j'avais atterrie devant, comme un appel à entrer et à la voir, juste encore un peu. Juste encore une fois.

Je ne mis pas longtemps à me décider et à me glisser dans le théatre. L'avantage d'être un acteur connu faisait que je pouvais y entrer pratiquement à n'importe quelle heure, sans que personne ne m'en empêche. Les vigiles à l'entrée me saluaient, les grooms ne m'interdisaient l'accès qu'en cas de pièce en cours étant annoncé à guichet fermé. J'avais même souvent, le droit d'assister à un spectacle sans même avoir acheté de place. Le privilège des invitations perpétuelles qu'on offrait aux grands noms du théâtre Melbournian dans mon genre. J'avais donc souvent assisté à des répétitions qui valaient le coup d'œil. Les metteurs en scène ne m'en avaient jamais empêché, trop heureux de me voir intéressé par un de leur travail. Trop heureux à l'idée que je puisse, un jour, retravailler avec eux. J'avais pratiquement joué dans une pièce de chacun des metteurs en scène qui avait produit ici. Hormis quelques rares exceptions étrangères, tous m'avaient déjà mis en scène. De quoi m'offrir quelques passe-droits supplémentaires.

Caché dans l'ombre, je la remarquais rapidement, lumineuse. Elle jouait avec un naturel déconcertant, un talent qui m'avait toujours rendu admiratif. J'aimais la voir évoluer sur scène. Aussi, je m'installais le plus discrètement possible dans le fond de la salle, assez bien placé pour pouvoir tout observer et rester discret, histoire de ne déranger personne. Parce qu'en vérité, je me fichais un peu du travail des autres. La pièce m'intéressait et oui, je viendrais la voir et admirer la totalité de celle-ci, mais pour aujourd'hui, je ne voyais qu'elle.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'élément perturbateur ♥

avatar

★ Célébrité : Imogen Poots
★ Date d'inscription : 17/02/2017
★ Pseudo : LittleWolf
★ Messages : 223
★ Autres comptes : La douce Sasha Blake et la sublime Candice Wolf et l'insupportable Louna


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Mer 13 Sep - 22:56

Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle... 
Lexie & Liam   



Je n’avais pas tellement vu Liam depuis qu’il était à l’hôpital. C’était un peu dur comme pour ses enfants de le voir là-bas, et puis bon avec Darcy je n’étais pas forcément à ma place alors je préférais largement m’effacer et me concentrer sur ma pièce. J’aimais bien cette pièce, malgré qu’elle soit un peu trop loufoque, avec une faucheuse sur scène c’était assez facile à mettre en scène puisqu’elle ne parlait que rarement et moi je n’étais pas forcément celle qui me taisais. Je n’avais peut-être pas forcément énormément d’expérience, mais j’aimais bien dire les choses au réalisateur, si ça ne lui plaisait pas pour moi ça restait la même chose. Autant que tout le monde participe un peu à la vie de la pièce, de plus quelques critiques intérieurs ça ne faisait jamais de mal et comme j’étais du genre à vouloir bien m’imprégner de mon rôle, je voulais vraiment mettre toute les choses de mon côté. Avec Liam j’avais eu cette facilité déconcertante bien entendu, mais ce n’était pas pour ça que je l’allais non plus prendre la grosse tête. Liam était un acteur talentueux, et malgré tout ça je n’avais pas forcément hésiter à ouvrir ma bouche, sauf par rapport à sa famille avec Liam je ne voulais pas en parler. De plus-moi si on parlait de la mienne, je perdrais facilement pied et je ne serais pas vraiment gentille avec cette personne, alors raison de plus quand ça touche les enfants.

Bref aujourd’hui c’était une répétition assez spéciale, puisque comme je jouais la sœur ainée qui était censé être morte, mais sauf que ce n’était pas le cas parce qu’elle était partie se marier avec l’homme qu’elle aimait. Et qu’il y avait une scène avec la faucheuse, je ne pouvais pas m’empêcher de donner mon avis, un avis que j’avais murement réfléchi et avec lequel j’avais bien tourner mes phrases. La pauvre faucheuse ne faisait que figuration alors que dans le scénario celle-ci était tout de même très importante, alors autant la rendre utile non ? Enfin ce n’était que mon avis après tout. Certes je n’étais pas un metteur en scène mais autant tout exploité non ?

« Je suis peut-être pas la plus expérimentée ici mais je trouve que c’est dommage que vous n’utilisiez pas vraiment, la faucheuse dans vos dialogues. Enfin c’est un personnage important dans la pièce, puis qu’elle tourne quand même autour de la mort que représente la faucheuse. Autant qu’elle soit utilisée à la bonne raison non ? Je sais que mon personnage pourrait clairement avoir une discution avec elle, ou même un rêve ou elle discute avec la faucheuse. Le personnage de Lucien pourrait aussi avoir une scène avec celle-ci. Et puis autant utilisé toutes les personnes dont vous disposez. J’ai appris ça d’un ami cher, un rien peu rendre la pièce beaucoup plus intéressante, que ça soit une émotion ou simplement un personnage. »

Malgré la relation que j’avais eu avec Liam, j’avais beaucoup appris avec lui et j’avais surtout bien retenu qu’une émotion beaucoup trop forte ou qui te touche beaucoup. Pouvait très bien rendre ton jeu beaucoup plus intéressant, que ça prenne au trips les personnes présentes dans la pièce, que l’amour ou la haine que tu ressentais pour une personne pouvait du tout au tout changer malgré tout. Mais enrichir ton jeu, de plus j’avais cette envie d’apprendre ce qui m’avait clairement rendu très attentive au fait de jouer avec un acteur et un homme tel que Liam qui avait cette expérience. Au début forcément je n’étais pas très à l’aise, mais au final j’avais rapidement été à l’aise avec lui. Je n’avais d’ailleurs guère le choix puisque nous étions partenaire et que j’avais découvert en Liam un homme bon mais profondément blessé au fond de lui. C’était bien pour ça que je ne lui demandais pas de choisir entre moi et sa famille, de toute manière je n’avais pas cette prétention de me dire qu’il m’aurait choisi au détriment de ses enfants. Mais je n’aimais pas qu’il se refuse d’être heureuse, simplement parce que ses enfants n’étaient pas prêts, enfin Darcy particulièrement. On n’oublie jamais son premier amour après tout, je n’oublierais pas le premier homme que j’avais pu aimer même si notre relation ne s’était pas si bien terminée. De plus Tara étant la femme défunte de Liam, la personne qui voudrait prendre sa place dans le cœur de l’acteur, se trompe lourdement, jamais Liam ne l’oublierait. Mais il avait le droit à être de nouveau heureux, il n’avait rien fait de mal et l’amour lui ferait beaucoup de bien j’en étais certaines.

«  Ça pourrait être une bonne idée, mais montrez-nous donc mademoiselle Lexie, improvisez donc devant nous tous avec votre collègue. »

Finit par me répondre le metteur en scène, de l’improvisation pourquoi pas je n’étais pas forcément la meilleure à ça mais je m’étais tout de même préparer mentalement. Bien qu’en entendant la salle s’ouvrir, je me tournais pour voir qui venait de rentrer pour voir la pièce, est-ce un de mes collègues ou une autre personne présente dans la salle qui se faisait discrète. Je regardais un peu mieux, tout en écoutant un peu la faucheuse qui m’avait déjà lancé dans un petit dialogue. Au loin j’avais bien vu Liam même si je n’étais pas sûr, je fini par me reconcentrer sur mon collègue et me laissais dans des réponses plus joyeuses, puisque c’était dans un rêve que la jeune femme que j’incarnais voyait la faucheuse. Amoureuse transit de l’homme qu’elle avait épousé, rien ne pourrait lui retirer ce sourire qu’elle avait sur les lèvres, pour bien rajouter au chose, je pouvais toujours feindre d’embrasser son mari, bien que je ne savais pas si je le ferais, j’irais en allant après tout. Et puis si c’était Liam au fond de la pièce, je n’étais pas sûr que ça lui plaise m’enfin après je ne faisais que mon boulot, mais étant donné que c’était pas dans le scénario je n’y voyais pas l’intérêt.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Le bad boy repenti ♠

avatar

★ Célébrité : Michael Fassbender
★ Date d'inscription : 14/09/2015
★ Pseudo : Lilith W.
★ Messages : 209
★ Autres comptes : Peppou, Milou, Maeou


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Dim 8 Oct - 21:55



       

         
Et comme ça... pouf... elle était devenue indispensable...

Quelqu'un vous manque n'est-ce pas ? C'est écrit en gros caractère dans vos yeux. - Marc Levy.
Lexie & Liam
Lexie avait vraiment du talent. J'avais passé des mois à jouer avec elle. J'allais, maintenant, pouvoir me laisser bercer. La voir agir, jouer et m'en délecter. En plus, j'étais à la retraite, maintenant. Je n'avais pas de rôle à jouer, plus de travail qui m'attendait, j'étais donc libre de voir ses représentations sans attendre.

Ici, bien sûr, il n'était pas encore question de voir une pièce. Ils en étaient encore à essayer des choses, à mettre en place les scènes, pour leur donner plus de cohérence ensemble, mais ça avait toujours été là, à mon sens, qu'on trouvait les talents purs. Ça n'était pas sur scène, devant un public, avec les costumes, la lumière, les décors, qu'on pouvait voir les acteurs nés. Il était facile de se prendre au jeu quand tout était réuni. Le stress du public n'était qu'un petit inconvénient. Le plus dur était d'entrée dans son rôle quand il n'y avait rien, sinon des planches et des fauteuils vides.

J'avais toujours été fasciné par la facilité avec laquelle Lexie semblait s'y glisser instantanément. Et je voyais ici que ça n'avait pas été uniquement sur notre pièce. Elle avait ce naturel qui faisait les plus talentueux. Elle était encore maladroite sur certaines choses. Sa technique pouvait laisser un peu à désirer, mais elle avait la passion et le talent et elle avait énormément progressé au fil des mois.

Ayant remarqué ma présence, le metteur en scène me fit signe de me rapprocher. Je le connaissais bien. C'était une sorte d'ami professionnel. J'obtempérais donc, lui serrant la main en venant m'asseoir à ses côtés, avant qu'on se re-concentre tous les deux sur la scène en cours. « Elle est jeune dans le milieu, mais elle a du talent », souffla l'homme, comme s'il cherchait à justifier son choix d'actrice. « Tu sais, je voulais la crème de la crème au début, mais vous, les acteurs de talents reconnus, vous devenez trop chers pour ce genre de projets. » Je souris avec ironie. « Ce n'est pas la reconnaissance de la profession qui fait le talent. Ce que tu as devant tes yeux, c'est un diamant brute. Elle a commencé à être taillé sur My dear love, mais elle est encore brute. Tu pourrais participer à ça. Tu pourrais la rendre célèbre. » Il sourit, voyant déjà les retombées de la notoriété et les billets verts qui l'accompagnaient. « Tu le penses vraiment ? » « Tu m'as déjà vu faire des ronds de jambes ? Si je te dis que tu tiens là une perle, c'est que tu en tiens une. Mais ne le lui dit pas. Elle a besoin qu'on la pousse. Pas qu'on la fasse se reposer sur son talent naturel. »

Le regard que me lançait l'homme montrait qu'il avait compris. Bien sûr. Pour des dollars à foison, il aurait fait n'importe quoi. Nous re-concentrant tout deux pleinement sur la scène, je souris doucement à Lexie quand elle eut terminé. Les autres acteurs, bien sûr, me regardaient avec des yeux ronds, surpris d'avoir un tel spectateur imprévu. « Liam ? », demanda l'homme, trop conscient du bien que cela faisait à une équipe d'avoir l'avis d'un professionnel reconnu. « C'est vraiment intéressant. Je vous observe depuis plusieurs minutes et je vois un grand potentiel. J'ai hâte de voir ce que cela donnera. »

Je me tournais ensuite vers le metteur en scène en regardant ma montre. « Mais en attendant, je vais te permettre de réfléchir un peu aux propositions que Lexie a faites et tous vous convier à prendre votre pause déjeuner que, je suis certain, vous avez laissé passé en oubliant complètement que c'était l'heure de manger quelque-chose. » Me levant, je me dirigeais vers la scène et tendit la main vers Lexie. « Je viens donc kidnapper l'héroïne de la pièce pour l'inviter à venir manger un morceau avec moi avant qu'elle ne tombe dans les vapes de n'avoir rien avalé depuis le petit-déjeuner. »

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         [/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'élément perturbateur ♥

avatar

★ Célébrité : Imogen Poots
★ Date d'inscription : 17/02/2017
★ Pseudo : LittleWolf
★ Messages : 223
★ Autres comptes : La douce Sasha Blake et la sublime Candice Wolf et l'insupportable Louna


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Ven 13 Oct - 20:20

Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle... 
Lexie & Liam   




Depuis que j’avais commencé à jouer, j’avais déjà eu un rôle avant celui que j’avais eu avec Liam. Comme je savais que cette pièce était la chance de ma vie pour pouvoir progresser, ce boulot était de très loin d’être simple. Il fallait savoir s’acharner quand tu voulais percer dans la vie, mais il était certain que la vie n’était pas toujours simple malheureusement je pouvais pas y faire grand-chose. Parce que pour moi il était toujours plus difficile quand nous y pensions, oui notre vie n’était pas toujours simple quand tu voulais être célèbre. Il y avait les critiques à prendre en compte, il fallait savoir voir le bien et le mal dans ses critiques.

Enfin il fallait surtout savoir faire la part des choses, quand tu commençais dans quelque chose, il fallait que tu comprennes que tout ne te serait pas donner sur un plateau d’argent. J’avais toujours appris à bosser dur pour obtenir quelque chose. Mon père avait beau avoir les moyens je n’avais jamais voulu qu’il me donne les choses. Qu’il m’aide à faire des choses, surtout que bon j’étais pas destiné à son domaine de toute manière alors à quoi bon ? Il voulait m’aider, mais moi je voulais m’en sortir par moi-même. Et je préférais recevoir le mérite que je devais avoir par moi-même et non pas parce que j’avais été aider par mes proches ou des relations de mon père. Jamais.

Concernant les deux rôles que j’avais, le premier je n’avais pas forcément trop dit les choses. Pour My Dear Love j’avais tout de même donner mon avis, du moins je posais des questions afin de prendre mon personnage le plus au sérieux possible. Je voulais rentrer dans celui-ci le mieux possible et forcément pour le faire, il fallait poser des questions, c’était très important les questions vous ne trouvez pas ? Enfin moi en tout cas je pensais clairement que c’était nécessaire et qu’il fallait savoir le faire dans la vie. Tu n’arrives pas à intégrer un rôle sans te poser les questions, soumettre des idées, jouer avec lui de différentes manières. Demander des conseils auprès des acteurs qui avaient bien plus d’expérience que toi dans ce domaine. Voilà ce que je pensais pour ma part, c’était important que tu t’intègres à celui-ci, qu’il fasse en quelques sortes partie de toi.

Après avoir soumis mon idée au réalisateur, j’avais donc entrepris une petite scène avec la faucheuse, même si c’était dans une improvisation totale. Ça permettrait peut-être pour celle qui faisait la faucheuse d’avoir un rôle qui lui plairait, de toute manière la faucheuse était un personnage était tellement important dans la pièce qu’il fallait tout de même qu’on s’en serve même si c’était d’une manière différente que ce que j’avais bien pu dire. Au moins elle aurait un petit rôle plus important. J’avais toujours tendance à vouloir penser aux autres.

Finalement je finis par remarquer la présence de Liam à côté du réalisateur, je lui souris à mon tour heureuse de le voir sortie de l’hôpital. Je ne savais pas vraiment pourquoi il était là. La faucheuse finie par se mettre à mes côtés. « Tu le connais ? » Je me mis à rire assez discrètement et secoue la tête positivement. « Oui je le connais, j’ai joué avec lui et sa fille sur My Dear Love. Il est sympa quand tu le connais bien. » Je ne pouvais pas dire plus, je ne pouvais pas non plus dire que je m’étais légèrement brûlé les ailes alors que je ne voulais que l’aider quand j’étais avec lui, que j’étais sa partenaire de scène. Ça ne regardait réellement personne, sauf nous deux et encore je ne savais pas réellement comment lui allait réagir alors autant rester calme non ? Quand lui donne congés à mes collègues, je le vis s’avancer vers moi et ne put que sourire un peu plus. « C’est une proposition qui ne se refuse pas, tu as raison je commence à avoir faim. » J’attrapais sa main pour le tirer en dehors de la scène afin de partir, j’avais hâte de pouvoir partir d’ici quelques temps, le temps de manger et prendre de ses nouvelles. J’étais simplement passer prendre mon sac et le traina gentiment dehors. Si lui ne voulait pas me suivre je l’aurais pas réellement fait avancer, une fois sortie je me tournais vers lui. « Je suis contente de te voir debout et surtout sortie de l’hôpital. Ça va mieux ? »

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Le bad boy repenti ♠

avatar

★ Célébrité : Michael Fassbender
★ Date d'inscription : 14/09/2015
★ Pseudo : Lilith W.
★ Messages : 209
★ Autres comptes : Peppou, Milou, Maeou


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Mar 17 Oct - 11:06



       

         
Et comme ça... pouf... elle était devenue indispensable...

Quelqu'un vous manque n'est-ce pas ? C'est écrit en gros caractère dans vos yeux. - Marc Levy.
Lexie & Liam
Je ne savais pas lui résister. Je le voyais bien. J'étais irrémédiablement attiré vers elle et je savais que cela ne ferait que nuire. Darcy était insupportablement protectrice, plus encore qu'avant, depuis mon arrêt cardiaque. Si elle apprenait que j'avais revu Lexie, une femme qu'elle détestait et considérait comme une menace, elle me tuerait, en plus de la tuer elle. Pourtant, je n'avais pas réfléchi et mes pas m'avait porté ici, jusqu'à elle, alors que le simple fait de la voir me rappelait douloureusement la douceur de ses baisers.

Nous avions fait une erreur. J'étais pleins de drogues, mauvaises comme médicinales, lorsqu'elle était venue me voir à l'hôpital et que je l'avais embrassé et serré dans mes bras. Je devais lui dire que cela avait été une erreur, que je n'avais pas été en pleine possession de mes moyens, mais là, devant elle, toutes mes bonnes intentions s'étaient trouvées à disparaître, alors que j'avais juste envie de la regarder, de l'entendre me parler et de la toucher. Je pouvais bien encore un peu profiter de cette relation sans étiquette, avant de la marquer du sceau de l'amitié, non ? Il me suffisait de ne pas avoir de gestes déplacé et de me tenir à ma place, voilà tout.

Oui, je pouvais faire ça.

Galamment, je l'aidais donc à descendre de scène, sous le regard médusé – et un peu envieur – de tous ses collaborateurs. J'aimais bien ce regard que les gens portaient sur moi. Cette admiration et cette envie de compter dans ma vie. J'avais travaillé dur pour obtenir cette attention et cette admiration. Un jour, Lexie obtiendrait la même chose, je le savais. La seule chose qui me hérissait, c'était les autres attentions qu'elle aurait avec. Le regard des pervers et les propositions indécentes des porcs.

Je la suivais sans dire un mot, le temps qu'elle récupère son sac et nous conduise dehors. Je lui offris un doux sourire quand elle avoua être heureuse de me voir hors de l'hôpital. Il est vrai qu'après des jours en hospitalisation, j'avais été directement dans une maison de repos et de rééducation, afin de faire retravailler mon cœur fragile et avec lui, le reste de mon corps. Les semaines s'étaient alors écoulées et hormis ma famille et Aiden, personne n'avait eu vraiment le droit de venir m'y voir. Pas que l'endroit était plus sécurisé que l'hôpital en soit ou plus contrôlé, mais j'en avais fait la demande. Je refusais qu'on me voit en état de faiblesse et si je n'avais eu mon mot à dire à l'hôpital, étant trop faible, j'avais eu assez de force et de volonté en rééducation pour clairement dire que je voulais que personne ne me voit en difficulté pour faire trois pas.

« Ça va ! », assurais-je avec un hochement de tête. « J'ai encore des exercices à faire pour achever ma rééducation, mais j'ai retrouvé de la force et du souffle. » J'attrapais mon col et tirait dessus pour révéler ma clavicule, sur laquelle était scotchée un gros patch de nicotine. « Et je tiens bon ! » J'avais toujours été un gros fumeur. Fumer était resté mon seul vice, alors que j'avais arrêté la drogue et que l'alcool n'avait fait partie que des extrêmes nécessitées (trinquer à des choses joyeuses avec juste un fond d'alcool). J'étais resté un gros fumeur toute ma vie, en revanche, allumant une cigarette dès que j'étais dehors, en enchaînant parfois plusieurs d'affilées. Les dégâts sur mon cœur avaient été trop importants et le médecin avait été clair : continuer de fumer me tuerait dans les cinq ans. Je luttais donc. Chaque jour était un combat et je n'avais pas encore réussi à diminuer, ni les patchs, ni les gommes de nicotine, mais je m'accrochais, non sans quelques sautes d'humeurs.

« Mais assez parlé de moi », dis-je en prenant la route vers le restaurant que je voulais partager avec elle. « Toi, comment tu vas ? »

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'élément perturbateur ♥

avatar

★ Célébrité : Imogen Poots
★ Date d'inscription : 17/02/2017
★ Pseudo : LittleWolf
★ Messages : 223
★ Autres comptes : La douce Sasha Blake et la sublime Candice Wolf et l'insupportable Louna


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Mar 17 Oct - 15:30

Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle... 
Lexie & Liam   



Le désavantage avec ma situation avec Liam c’était surtout Darcy, pour les deux autres j’étais bien plus certaine qu’ils n’allaient pas tellement chercher à comprendre. Enfin ils allaient surement vouloir apprendre à me connaitre, mais ça en restait la parce que de toute manière je ne comptais jamais prendre la place de la mère des enfants de Liam. Personnellement, personne ne pourrait prendre la place de ma mère, elle était bien trop spéciale à mes yeux. Ma belle-mère avait déjà essayé, mais c’était une des nombreuses raisons pourquoi je ne l’appréciais pas du tout, surtout qu’elle avait brisé le mariage de mes parents. Or pour Liam et moi c’était relativement différent puisque je n’avais pas brisé de mariage, sa femme était morte donc je n’y pouvais rien et je n’avais pas fait grand-chose pour cela d’ailleurs.

Cependant à l’hôpital j’étais loin d’être stupide, il était complètement bourré de médicaments pour qu’il évite de trop souffrir, je n’avais pas pensé qu’il voulait réellement tout ça. Il faisait toujours le parfait gentleman ce qui avait carrément tendance à me taper sur les nerfs, parce que je n’avais pas envie qu’il se retienne avec moi. Qu’est-ce qui l’empêcher d’être simplement de nouveau heureux avec une femme ? Pourquoi toujours à me repousser, alors que c’était lui qui venait souvent à moi. Bon certes à l’hôpital c’était moi qui était venu, parce que j’avais ce besoin de vérifier qu’il allait bien parce que je savais pertinemment que je n’aurais pas supporter qu’il puisse mourir, cependant je me tenais toujours à ma promesse comme quoi je le laisserais tranquille.

Je n’aimais pas ce genre de regards sur moi, du mois en temps normal je m’en foutais parce que c’était ce qui arrivait de toute manière à tous les acteurs. Mais la ça concernait un ami, bien que j’avais des sentiments pour cet homme-là et que celui-ci était un grand nom dans notre milieu, je n’avais pas envie de me retrouver avec pleins de questions à mon retour. Il y avait de grandes chances pour que j’envoie bouler ses questions-là et ses personnes. Clairement la seule personne à qui je présenterais Liam réellement c’est bien mon meilleur ami, parce que pour moi c’était important et que je n’avais aucune envie d’emmerder Liam avec tout ça. Et puis franchement cette relation ne concernait que moi, lui et ses enfants à la limite. J’avais déjà répondu que c’était mon ancien collègue de travail.

Une fois que j’avais toute mes affaires, parce qu’il fallait bien que je puisse avoir mon téléphone bien que j’allais devoir le faire charger parce que je n’avais plus de batterie, à cause de ma mauvaise nuit à la salle de sport. Enfin dans tous les cas, j’avais pu prendre ma douche tôt et sortir à l’ouverture de celle-ci, ça m’avait carrément cassé les pieds. Le fait que j’appréciais de voir Liam en dehors de l’hôpital et sur ses deux pieds étaient pour moi un bonheur. Bon il restait encore assez faible, forcément il n’était pas encore complètement remis mais il marchait et semblait un peu plus heureux d’être sorti. Et puis le voir sur ses pieds, c’était merveilleux pour moi.

« Tant mieux je suis contente. » Le voir ainsi, c’était mieux que le voir complètement sonné par les médicaments et sur un lit non ? « Faut que tu y ailles doucement, mais je suis sûr que tes enfants sont ravis de te voir de nouveau avec eux. » Je fronçais un peu les sourcils, en voyant le patch j’eu un léger rictus. Non pas que j’étais contre la cigarette, mais quand tu avais des problèmes au cœur, ça te fatigue encore plus celui-ci, bien que ça risquait de prendre du temps mais au moins il faisait des efforts et c’était ce qu’il y avait de plus important non ? « Je crois que de toute manière Darcy te tuerait si tu ne respectais pas les indications de ton médecin. » Je ne connaissais que Darcy, j’étais certain qu’elle ne s’en remettrait pas si son père mourait, ses autres enfants aussi mais j’étais moins encline à pouvoir en parler puisque je ne les connaissais pas plus que ça. « Moi ça va, mise à part que j’ai passé une mauvaise nuit enfermée dans ma salle de sport, sans électricité. Enfin j’ai fait une rencontre au moins. » Bien que je n’avais pas réellement préciser le sexe de ma coéquipière de malheur de la nuit dernière.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Le bad boy repenti ♠

avatar

★ Célébrité : Michael Fassbender
★ Date d'inscription : 14/09/2015
★ Pseudo : Lilith W.
★ Messages : 209
★ Autres comptes : Peppou, Milou, Maeou


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Jeu 2 Nov - 11:54



       

         
Et comme ça... pouf... elle était devenue indispensable...

Quelqu'un vous manque n'est-ce pas ? C'est écrit en gros caractère dans vos yeux. - Marc Levy.
Lexie & Liam
J'avais été un gros accroc. Trente ans que la nicotine imprégnait mes veines. A l'hôpital, ils s'étaient vite rendus à l'évidence : le sevrage pur et dur serait aussi dangereux que le sevrage aux drogues pour l'homme que j'étais. Mon médecin m'avait même dit qu'au vu de mes antécédents, que je sois encore aussi en forme était un véritable miracle. On ne pouvait pas, aussi impunément, jouer avec la vie. Les substances que j'avais pris toute ma vie étaient dangereuses. Combinées les unes aux autres, j'avais réellement fabriqué une bombe prête à exploser à la moindre secousse. La secousse suffisante avait fini par entrer dans ma vie avec cette putain si semblable à Lexie et la bombe avait finalement explosée.

Je souris doucement quand elle parla des enfants. Oui. Tous, mais surtout Darcy, étaient vigilants. Haylee était aux petits soins, Jasper surveillait, l'air de rien, balançant une vanne ou une petite phrase pleine de bon sens quand je prenais des crackers plutôt qu'un fruit et Darcy... Darcy était continuellement sur mon dos, à surveiller, à faire pour moi, comme si le simple fait de lever les bras pour me saisir d'un verre pouvait me foudroyer sur-le-champ.

« Ce n'est pas faux », avouais-je donc en riant un peu, attrapant le bras de Lexie pour la conduire galamment, une fois assez loin du théâtre pour ne pas être épié et que cela lui impose un interrogatoire à son retour, alors que je la menais jusqu'au restaurant. Je la regardais néanmoins en coin, essayant de ne laisser transparaître aucune émotion, alors qu'elle m'avouait avoir passé la nuit avec quelqu'un, coincé dans une salle de sport. « Quelqu'un de gentil, au moins, j'espère ? », dis-je, moitié question, moitié autre chose. J'espérais, d'une certaine façon, qu'elle m'en dise plus sur cette personne. Était-ce un homme ? Avait-elle l'intention de le revoir ? Elle en aurait tous les droits. Je lui avais demandé de ne plus m'attendre, de faire sa vie, de comprendre que je ne pouvais pas. Je n'avais, donc, aucun droit d'exiger qu'elle ne le fasse pas, qu'elle ne trouve pas quelqu'un de son âge et ne trouve pas l'amour.

Une fois arrivée au restaurant, je demandais s'il y avait possibilité d'avoir une table pour deux. En général, il était préférable d'y réserver, mais je n'avais eu aucune intention, en me levant ce matin, de déjeuner avec Lexie Gail. Je n'avais donc rien prévu et je croisais juste les doigts pour qu'il y ait moyen d'avoir une table. « Vous avez de la chance, Monsieur Potter », m'annonça l'homme chargé de placer les gens. « Nous avons justement eu une annulation de dernière minute et le couple prévu à votre table habituelle n'a pas demandé d'emplacement précis. La table sera disponible d'ici une petite dizaine de minutes. Je peux vous inviter à aller chercher quelque-chose à boire au bar en attendant ? » Je hochais la tête. « Bien sûr, Gavin. Vous êtes toujours parfait, mon cher. » L'homme sourit et nous invita à entrer. Je conduisais donc Lexie jusqu'au bar. « Choisi ce que tu veux. Mes filles sont absolument fans des cocktails qu'ils font ici. »

J'adorais l'ambiance de ce restaurant. La gérante avait racheté un vieil immeuble abandonné et en avait fait un véritable havre de paix. A l'époque, la cuisine était artisanale et l'ambiance ultra-familiale et puis le succès aidant, de plus en plus de monde avait réservé et il avait fallu passer au niveau d'exigence supérieur. Aujourd'hui, un grand chef faisait la cuisine, mais toujours avec les recettes familiales de la lady et l'ambiance « maison » avait pris une teinte manoir assez impressionnante, avec des boiseries cirées, une cheminée très dix-neuvième et les grandes baies vitrées digne d'un manoir anglais. C'était dans l'une des alcôves avec baie vitrée que j'avais « ma table » que le personnel agrémentait de deux, trois ou quatre chaises en fonction du nombre auquel nous venions. C'était un peu à l'écart du reste du restaurant, mais lumineux. L'endroit parfait pour une intimité totale, ce dont j'avais besoin quand je venais manger ici avec un ou plusieurs de mes enfants.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'élément perturbateur ♥

avatar

★ Célébrité : Imogen Poots
★ Date d'inscription : 17/02/2017
★ Pseudo : LittleWolf
★ Messages : 223
★ Autres comptes : La douce Sasha Blake et la sublime Candice Wolf et l'insupportable Louna


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Jeu 2 Nov - 15:40

Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle... 
Lexie & Liam   



Je n’avais jamais eu le fin mot du pourquoi Liam se retrouvait à l’hôpital et qu’il avait failli en mourir, ce qui ne m’avait pas plus du tout. Je ne pouvais réellement pas dire le contraire, parce que sincèrement c’était vraiment une chose qui n’avait pas de prix pour moi. La vie de quelqu’un était déjà importante à mes yeux, mais encore plus la vie de Liam et puis pour ses enfants je savais que ça pouvait être difficile à gérer. Parce que je ne connaissais que trop Darcy, même si ce n’était pas ma meilleure amie, je savais que celle-ci ne supporterait pas de perdre son papa. Ça pouvait pertinemment se comprendre, pour elle Liam était absolument toute sa vie, alors oui je pouvais la comprendre que maintenant elle était au petit soin pour son papa d’amour. Enfin en même temps, j’avais beau haïr ma belle-mère, mon père restait mon père et je ne supporterais clairement pas de le perdre, parce que pour moi c’était simplement l’amour de ma vie. Le premier homme que j’avais aimé dans ma vie, le premier et surement le dernier. Ça restait mon papa, alors oui pour Darcy je comprenais tout à fait qu’elle soit hyper possessive, bien qu’elle devrait apprendre qu’il ne fallait pas toujours être sur le dos de son papa.

« Je suis certaine qu’elle s’amuserais à te ramener à la vie pour te tuer une dernière fois. » Oui enfin c’était surtout assez ironique, mais je savais très bien que Darcy était surement la plus protectrice des enfants de Liam, ça avait tendance à me faire lever les yeux au ciel au début puisque je n’avais jamais rien de mauvais en tête. Je n’y pouvais pas grand-chose, j’aimais bien qu’on me laisse tranquille, ce n’était pas maintenant que ça allait changer de toute manière. Enfin si je me faisais harceler en rentrant, il y avait de grandes chances que je m’énerve sur mes collègues de toute manière. Avec Darcy je ne m’étais pas encore énerver parce que je savais que ça ne plairait pas forcément à Liam mais dans un moment j’allais plus pouvoir tenir avec elle et ce n’était pas forcément ce que je voulais. Mais ça m’amusait il fallait bien que je l’avoue de lui parler de la pauvre Miranda qui n’avait pas eu autant de chance que moi, et qui comme moi s’était retrouvé coincé dans la salle. « C’est une personne assez distante mais ça va ce n’est pas si mal non plus. C’est une gentille personne je n’ai pas trop à me plaindre. » Je secoue la tête, parce qu’à force j’avais tout de même appris à connaitre Liam pour savoir ce qu’il pensait, même si c’était un très bon acteur c’était un homme un peu trop protecteur avec ceux qu’il apprécié. Je disais pas qu’il m’aimait après tout il m’avait bien dit d’arrêter de l’attendre, même si je ne lui obéissais pas. « C’était une fille, assez distante mais au fond elle était cool un peu trop morfale. »

Bah ça c’était bien vrai, puisqu’il nous amène au restaurant, mon ventre s’étant déjà réveillé puisqu’il disait qu’il commençait à avoir faim et qu’il était l’heure de manger. Je posais mon regard sur cet endroit fort sympathique, assez simple bien que je me doutais aux odeurs et aux plats que ça se faisait par un grand chef maintenant. Je fis la moue en entendant que nous avions à patienter encore pendant dix minutes, j’hochais les épaules et je regardais alors cette femme devant moi au bar. « Je vais simplement prendre un mojito. » C’était un restaurant qui m’allait complètement, mais à ce que j’avais pu comprendre c’était que Liam et surement ses enfants avaient l’habitude de venir manger ici. Ce qui m’avait doucement fait sourire, je n’étais pas compliqué parce que même un fast food m’aurait suffi sauf que Liam ne pouvait pas manger gras pour le moment, le temps que son cœur se fasse plus solide. Je souris un peu le voyant et pencha la tête. « Tu as l’air d’être un grand habitué de ce restaurant non ? Pour avoir ta table à toi. » Enfin je savais que vu la réputation d’acteur de Liam, il était mieux qu’il est une table à l’écart des autres, et puis même je n’avais pas envie qu’on nous prête de relation autre qu’une amitié puisque pour le moment il n’y avait que ça de plus approfondi. « Sincèrement je suis bien plus heureuse de te voir sur tes deux pieds que sur un lit, tu faisais peur à voir. J’espère que tu te reposes bien, sinon je vais tout autant t’engueuler que tes filles. »
[/color]


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Le bad boy repenti ♠

avatar

★ Célébrité : Michael Fassbender
★ Date d'inscription : 14/09/2015
★ Pseudo : Lilith W.
★ Messages : 209
★ Autres comptes : Peppou, Milou, Maeou


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Jeu 4 Jan - 23:53



       

         
Et comme ça... pouf... elle était devenue indispensable...

Quelqu'un vous manque n'est-ce pas ? C'est écrit en gros caractère dans vos yeux. - Marc Levy.
Lexie & Liam
Lexie semblait jouer avec l'identité de la personne avec qui elle s'était retrouvée coincée et je faisais mon maximum pour sembler le plus détacher possible. Cependant, j'eus une vague de soulagement au cœur quand elle avoua que c'était une femme. Je décidais de ne pas en rajouter sur ce sujet et me concentrait sur mon invitation. La blondinette commanda un mojito. Je rajoutais un cocktail sans alcool pour moi. Même si j'avais envie de la suivre dans quelque-chose de plus fort, arrêter définitivement l'alcool et le tabac étaient deux conditions majeures de ma cure de désintoxication. L'alcool conduisait à perdre la maîtrise et le tabac était une drogue en soit. Je devais donc tout arrêter, que je le veuille ou non.

Je trinquais avec elle, une fois notre commande arrivée. Je trinquais avec elle, alors qu'elle disait que j'avais l'air d'avoir mes petites habitudes ici. Je hochais la tête. « J'ai découvert cet endroit il y a des années, peu après mon mariage. C'est devenu une habitude de venir y manger pratiquement toutes les semaines. Quand ce n'est pas moi, ce sont les enfants. Mais leur mère et moi avons toujours énormément tenu à cet endroit, alors je pense que je suis celui qui les amènent ici le plus souvent. Parfois tous les trois, parfois juste l'un ou l'autre... La nourriture est délicieuse, l'intimité y est préservée. C'est un bon endroit pour passer un peu de temps tranquillement avec quelqu'un, sans être ennuyé par les fans. Et la directrice de l'établissement adore mes gosses, je crois. » Il est vrai qu'elle adorait les enfants Potter. Ils avaient toujours des petites attentions particulières. Des choses qu'elle leur préparait, juste parce qu'elle savait qu'ils en raffolaient. Pour les anniversaires, ils étaient les rois et reines de la boutique... même maintenant qu'ils étaient tous des adultes.

Je souris quand elle me menaça si je ne prenais pas soin de ma santé, avant de hocher la tête. « Penses-tu que j'ai le choix ? Je n'ai même pas le droit de lever le petit doigt à la maison. Aujourd'hui est un jour de liberté parce qu'ils sont tous occupés à enfin vivre leur propre vie. » Je ris avant de secouer la tête. Même si cela me faisait plaisir, voir m'amusait, j'étais un peu triste que toute leur vie tourne désormais autour de ma santé. « A mon grand désarroi, Haylee est revenue vivre à la maison. Elle avait enfin pris son envol... Mais elle ne supporte pas l'idée de me laisser gérer seul la maison, après ce qu'il m'est arrivé. » J'en étais peiné. J'avais lutté des mois... Peut-être bien, même, que je luttais depuis des années, pour qu'elle vive sa vie, sans plus se soucier de nos tracas quotidiens et de la maison, comme si elle en était la ménagère.

On vint rapidement nous chercher pour nous conduire à notre table et, en homme galant, je tirais sa chaise pour l'aider à s'asseoir. Je m'installais ensuite en face d'elle. « Alors, raconte-moi tout ! Comment se passe les répétitions ? » Nous avions le temps pour commander, même si on nous donnait déjà les cartes. Et puis, personnellement, je savais déjà ce que j'allais prendre. Je connaissais la carte par cœur, à force. Je n'avais donc même pas besoin de l'ouvrir. Il n'y avait qu'elle qui devait la découvrir pour pouvoir choisir et je me disais qu'elle avait tout le temps du monde. Je ne la reconduirais au théâtre que lorsque je l'aurais décidé. J'étais trop intéressé par ce qu'elle pourrait me raconter. Je ne jouais pas souvent les diva, j'avais bien le droit de bloquer un peu une production de temps à autre, avec mes propres envies, non ? Je n'avais plus fait ça depuis que j'étais devenu père.

CODES BY MAY & AVATARS BY .CRANBERRY.


         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ L'élément perturbateur ♥

avatar

★ Célébrité : Imogen Poots
★ Date d'inscription : 17/02/2017
★ Pseudo : LittleWolf
★ Messages : 223
★ Autres comptes : La douce Sasha Blake et la sublime Candice Wolf et l'insupportable Louna


MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   Ven 5 Jan - 16:33

Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle... 
Lexie & Liam   




Non mais ça me faisait tout de même un peu rire quand je voyais que l’homme en face de moi, n’était pas forcément bien. Même si il le montrait pas, ça m’amusait un peu quand même de lui faire croire que j’avais passé toute une nuit avec un homme alors que franchement c’était clairement le contraire parce que je n’avais franchement pas pu le faire. Dans un sens tant mieux, parce que je savais pertinemment que je n’aurais pas aimer. Le seul que je tolérais c’était bien mon meilleur ami, et encore lui dormait dans la sienne et faisait sa vie sans pour autant qu’il me casse les pieds pour tout ça. Moi je savais pertinemment que ça ne pouvait que lui faire plaisir quand je lui dirais que j’avais tenu compagnie à une personne du même sexe que ma personne.

Je me demandais clairement ce qu’il avait avec cet endroit, qui je ne pouvais pas dire le contraire était magnifique et qui semblait être franchement délicieux. J’écoutais donc ce qu’il avait à me dire par rapport à cet endroit. Ça datait donc de sa femme, et il semblait tellement habitué de venir ici que sa table était réservée et qu’on lui foutait la paix. Moi ça me dérangeait pas des masses qu’on soit entouré d’autres personnes, même si pour Liam c’était beaucoup plus délicat parce que moi je ne faisais que commencer et je savais que j’allais devoir clairement bosser comme une malade pour arriver au moins à sa cheville et avoir une belle carrière. Mais la chose était tout de même assez délicate, parce que j’avais encore pas mal de chemin à faire. « Il est vraiment beau en tout cas et l’odeur qui se fait sentir donne clairement envie de manger, je vais avoir du mal à me retenir de vouloir manger maintenant. Ils sont adorables tes enfants aussi. » Oui enfin je ne connaissais que Darcy, je ne connaissais que très peu les deux autres et encore c’était ce qu’il m’en avait bien dit. Mais bon en connaissant Liam, je savais que Jasper et Haylee était réellement des amours.

Par contre lui pensait que je n’étais pas sérieuse dans mes menaces, mais clairement si parce que je n’imaginais même pas la peine de ses enfants si il était parti à cause de son petit problème. « Non mais c’est très bien que tu n’es pas le choix, tu dois te reposer sinon tu vas te faire taper sur le bout des doigts. Je dois me sentir honoré alors que tu décides de passer quelques moments de ton temps avec moi ? » Je lui souris légèrement. Quand il m’annonçait que son aîné était de retour à la maison je fis la moue, je m’en doutais. Enfin c’était la petite maman de la famille. J’aurais bien aidé Liam à gérer sa famille mais je foutrais bien trop la merde avec Darcy. Les deux autres l’accepteraient surement un peu plus que je m’occupe un peu de Liam, mais Darcy elle m’avait dans le pif et je ne le comprenais pas réellement. « Elle repartira quand tu iras mieux, tu peux la comprendre qu’elle soit inquiète ? Tu ressemblais réellement à un mort-vivant quand tu étais à l’hôpital. Et puis laisse-toi chouchouter un peu. Je sais que tu veux qu’ils fassent leurs vies mais la chose est qu’eux ne sont pas prêt à te laisser te débrouiller tout seul pour le moment. » Je fis un peu la moue en regardant l’ancien acteur, oui je me doutais bien que c’était difficile mais je n’allais surement pas aller contre le comportement de ses enfants. Pour moi dans un sens ils avaient raisons, bien que Liam étant de retour chez eu c’était qu’il allait beaucoup mieux.

Bien que je me doutais que Liam n’allait pas me laisser payer ce repas, je ne pouvais pas me plaindre parce que même si je ne le montrais pas. Il me manquait énormément et le fait de bosser pour une autre pièce maintenant, c’était relativement plus compliqué pour moi. Je ne pouvais pas me permettre de vouloir plus pour le moment, sans que lui le veille et puis bon connaissant Darcy c’était certain qu’elle mettrait son grain de sel. Après lui avoir dit merci une fois que je fus assisse, je souris un peu plus. J’adorais cette pièce, non pas parce que je jouais un des rôles principaux bien au contraire. Mais j’aimais l’histoire de cette pièce, de plus ça venait de commencer et une fois que toute l’équipe se connaissait bien c’était l’essentiel. « Franchement j’adore cette pièce, on s’entends tout très bien. Les premières semaines ont été relativement compliqués parce qu’on avait du mal à se faire confiance. Du moins moi en tout cas, j’avais un peu de mal avec mon partenaire mais au final après avoir appris à le connaitre il est super. On n’a pas trop de problème quant à l’improvisation comme as pu voir tout à l’heure. Le réalisateur est un peu trop bridé sur ses idées, c’est un peu dommage parce que la mort reste quand même le thème le plus récurant de cette pièce et pourtant il ne la fait pas parler lorsque c’est possible. Je trouve ça un peu dommage mais bon il doit avoir ses raisons pour refuser tout ça non ? Je n’y connais pas forcément beaucoup à ce niveau. » Je fis la moue, finalement j’avais pour le moment fini de parler le temps que je parcoure le menu des yeux et que je m’attarde sur ce qui me plaisait le plus. Bien que ça allait être relativement plus compliqué que prévu, parce que beaucoup de plats me plaisaient.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...   

Revenir en haut Aller en bas
 
ft Lexie ⊰ Et puis comme ça... Pouf... Elle était devenue essentielle...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eden « Traite une femme comme une reine et elle te traitera comme un roi. Traite une femme comme un jeu, et elle te montrera comment on joue. »
» Waiting for the bus __ Amanda
» Elle était belle, comme une perle [PV Petite Perle]
» Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.]
» elle était sage, comme un carnage. ▬ suki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
Carlton
 :: Her Majesty's Theatre
-