AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mauvais endroit, mauvais moment - ft. William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Petit nouveau à Melbourne ♠

avatar

★ Célébrité : David Mazouz
★ Date d'inscription : 25/05/2017
★ Messages : 56

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Mauvais endroit, mauvais moment - ft. William   Mar 19 Sep - 1:33


Ces derniers temps, aider ma mère à la boutique était sans doute la seule et unique chose qui pouvait m'occuper sur mon temps libre. Elle trouvait d'ailleurs ma présence un peu trop fréquente et soudaine pour ne pas se douter de quelque chose, bien qu'elle ne cachait pas le fait que ma présence lui rendait bien service, surtout lorsqu'il s'agissait de me coller à l'arrière boutique pour faire l'inventaire des derniers arrivages, tandis qu'elle allait se pencher sur la comptabilité de la boutique avec ce type, un prénommé George qui ne semblait pas laisser ma mère indifférente.

J'ignorais la comptabilité aussi distrayante, à entendre les éclats de rire de ma mère, tandis que George jouait de ses quelques notions d'humour pour faire perdurer cette sorte de...complicité. Si certains trouveraient ça mignon, je dirais plutôt pathétique et même assez dérangeant, dans le sens où à chaque fois que je jetais un œil depuis l'arrière boutique, je voyais ma mère fondre totalement devant ce type qui – pour moi – n'avait aucune particularité, si ce n'est perdre son temps, ainsi que le nôtre.

Dix-huit heures trente, je venais enfin d'en finir avec ce fichu inventaire, lorsque je m'apprêtais à avertir ma mère qui continuait de passer du bon temps avec George.

- Déjà ? Me dit-elle, apparemment surprise. Comment ça, déjà ? Je venais pratiquement de passer l’après-midi entière dans l'arrière boutique. Enfin, elle jeta un œil sur l'horloge mural, se rendant ainsi compte qu'il n'était pas aussi tôt que ce qu'elle s'était imaginée. Elle se pinça les lèvres, comme une gosse qui se rendait compte qu'elle avait un peu trop traînaillé. Non, sans blague ? Apparemment, cela ne dérangeait en aucun cas George. Je me demandais d'ailleurs bien en quoi il était utile, ma mère n'avait jamais vraiment eut besoin d'aide pour ce genre de chose. Je venais de réaliser que ce type était un peu arrivé comme un cheveux sur la soupe. Bref. Tu sais quoi ? Reprit ma mère, annonçant déjà un changement de plan pour ce soir. Tu vas rentrer à la maison et moi je vais rester avec George...il y a beaucoup de chose à revoir et j'aimerais que tout soit plié pour demain. Tu m'en veux pas trop ?

- D'accord. Comme si j'avais mon mot à dire, ou bien encore le choix. Je jetais un dernier coup d’œil sur George avant de prendre mes affaires pour rentrer à la maison. Ma mère m'accompagna jusque la sortie, laissant deviner une sorte de culpabilité dans sa manière de me parler. Elle embrassa ma joue avant de me laisser partir.

Ainsi je laissais ma mère avec un parfait inconnu. George. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui trouver ? Ce n'est pas sans une certaine préoccupation que je m'éloignais de la boutique, repensant à ce George et ne faisant que lui trouver des points négatifs, alors que je n'avais pas même pas prit le temps de le connaître.

J'étais assez impatient d'arriver à la maison. Pour accélérer le trajet, j’empruntai quelques raccourcis que j'avais pu découvrir avec le temps. Ce soir, Melbourne semblait assez calme et cela faisait même assez de bien de pouvoir circuler dans la tranquillité, lorsque quelque chose m'alerta, ou tout du moins, attira ma curiosité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♠ Petit nouveau à Melbourne ♠

avatar

★ Célébrité : Dane Dehaan
★ Date d'inscription : 29/08/2017
★ Messages : 42


MessageSujet: Re: Mauvais endroit, mauvais moment - ft. William   Sam 7 Oct - 0:44

La nuit commençait à tomber sur la ville. Il était presque sept heures du soir et déjà quelques lampadaires éclairaient les rues et les ruelles. Pourtant, dans la légère obscurité qui ne tarderait pas à se dessiner, le jeune homme percevait toujours les immeubles au loin, les maisons sur son passage. Il marchait, ayant quitté son petit appartement pour errer et se libérer l'esprit. Comme chaque soir de son week-end, il ne profitait pas, pas pleinement. Entre les révisions la journée et le travail le soir, il n'avait que peu de distraction. C'était plutôt lui la distraction, l'objet de plaisir, le temps d'une soirée. Parfois, il devait même accompagner le client quelque part, c'était ce qu'il détestait le plus. Il n'aimait pas sa vie, c'était compliqué. Il l'aimait tout en la détestant, trouvant le destin bien cruel et particulièrement sadique. Parfois, il lui arrivait d'avoir des pensées noires qui l'envahissaient et l'empêchait d'avoir des pensées claires. Et c'est souvent qu'il se rappelait, revoyait le visage de Mackensie. Son visage hantait son esprit, faisait part de ses rêves. Elle était la raison de sa présence ici, inconsciemment. Il avait voulut la fuir, pensant que ça suffirait. Mais c'était faux et il ne pouvait s'empêcher de la vouloir. Il était attiré par elle, il ressentait des choses pour elle. Il aurait pût lui dire mais non... Elle était sa sœur adoptive, c'est elle qui l'avait accueilli avec ses parents lorsqu'il fut seul, livré à lui-même après que sa mère soit internée. Forcément, ça compliquait les choses. Au fond de lui, il voulait tellement la revoir, être près d'elle, s'imaginant pouvoir simplement la serrer dans ses bras, glisser sa main dans ses cheveux et poser un léger baiser sur son front.

C'est comme ça qu'il avait finit ici, à se prostituer pour pouvoir financer ses études et son modeste appartement qui lui convenait. Au moins il avait un toit. La situation aurait pût être bien pire après tout. Si Mackensie savait ce qu'il faisait, il n'imaginait pas sa réaction. Elle était tout pour lui. C'était la seule chose qui le retenait en vie, la seule chose à laquelle il s'accrochait, ayant l'espoir fou et impossible qu'elle surgisse à nouveau dans sa vie et qu'elle lui dise qu'elle aussi ressentais la même chose à son égard. Mais c'était impossible et il le savait, c'était de l'inceste ou ça s'en rapprochait tout du moins. Pour autant il n'était parvenu à faire taire cette douleur qui le rongeait au plus profondément de lui, malgré ses nombreuses tentatives, c'était dur d'aimer...Il aurait tout donner pour elle, aurait même donné sa vie pour elle. Il aurait tout donner pour que tout soit plus simple, comme dans un conte de fée, la bête embrassant la belle et vécurent heureux...Mais ce n'était pas son histoire et ce n'était sûrement pas ce que le destin avait prévu pour Will.

Il fut interrompu dans ses pensées par un pas claudicant, une voix forte qui l'interpella. Il se retourna vers la silhouette et accéléra un peu le pas, essayant de faire comme si de rien n'était, reconnaissant la silhouette. Et puis, il se sentit agripper à l’épaule et aussitôt plaquer contre le mur. L'homme dans la pénombre sentait l'alcool à plein nez et ruminait des choses incohérentes, incompréhensibles sous le fait de l'ivresse. Le jeune homme essaya de se débattre, en vain. A peine, eut t'il le temps de croiser le regard de l'homme, un vieux client qu'il sentit son corps percuter le mur, son torse contre la pierre, la tête écrasée contre ce mur. Il essayait de se débattre mais la poigne de l'homme était beaucoup trop forte. Il sentit une main glisser sur son corps, passant sous son t-shirt et glissant sur son torse. Il comprenait ce qui allait se passer et personne ne pourrait l'aider. Il sentit sa ceinture être enlevée et son jean déboutonné. Ensuite ce fut le contact de la main de l'homme qu'il sentit alors qu'il palpait ses fesses. Il ferma les yeux et cria dans un dernier espoir avant que sa tête vienne de nouveau rencontrer le mur avec violence. Il ne pouvait pas se défendre, pas se débattre, totalement impuissant et personne ne viendrait l'aider. Il avait peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3636-william-allen-la-vie-n-est-rien-sans-souffrance?nid=7#93040
♠ Petit nouveau à Melbourne ♠

avatar

★ Célébrité : David Mazouz
★ Date d'inscription : 25/05/2017
★ Messages : 56

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: Mauvais endroit, mauvais moment - ft. William   Mer 11 Oct - 23:33


J'aurais sans doute mieux fait de prendre une rue plus loin.

Une soirée qui s'annonçait des plus routinière, quoi qu'il était encore possible de donner un peu de rebondissement avec un bon film à suspens. La routine, c'est un peu ce dont à quoi je devais me tenir depuis que ce type m'avait retiré la seule et unique chose qui me donnait l'impression de faire quelque chose de mes journées. Il m'arrivait parfois ce réflexe, celui de vouloir prendre en photo un moment, un endroit, une personne même, mais ce n'est qu'à l'instant où mes mains se refermaient dans le vide que je réalisais mon désarmement. Tourner en rond, ça je savais faire. Très bien même.

Un jour, j'ai lu que rien n'arrivait vraiment par hasard, que même la pire des rencontre pouvait apporté une sorte de « bénéfice » en quelque sorte. Je ne sais plus trop le nom de ce magazine, mais toujours est-il que je me demandais vraiment à quoi allait ressembler le bénéfice de mes mésaventures...pour le moment, je ne voyais trop rien de « bénéfique », ni même en quoi cela pouvait m'apporter une quelconque « expérience ». Cet article avait sans doute pour seul objectif de rassurer et de convaincre les gens de sourire après s'être fait tapé sur la gueule, ou bien de leur faire croire que leur vie était des plus enrichissante. Sérieux ?

Cette rue, je l'empruntais assez souvent, voir tout le temps lorsqu'il m'arrivait de retourner à la maison depuis la boutique de ma mère. C'était un peu le genre de trajet habituel qui vous donnes l'impression d'être en sécurité, simplement par le fait que rien ne vous arrives jamais à cet endroit. C'est un peu bête, mais c'est comme ça. Jusqu'au jour où.
Ils n'étaient que deux ombres au départ, puis au fur et à mesure de mes pas, je pouvais entendre et me rendre compte de la situation.
M'arrêter, faire demi-tour. De toute manière, je n'avais aucun intérêt à m'en mêler. Et surtout, quoi faire ? Combien de personne aurait fait la même ? Un certain nombre, j'imagine. Les gens étaient assez doués pour rentrer chez sois et oublier, tout du moins faire semblant. Après tout, il était possible qu'une autre personne surgisse dans cette rue et intervienne, dans ce cas l'affaire serait réglé. Sinon, dans le cas contraire ?

Une sorte de tiraillement entre agir, ou fuir. Des tonnes d'excuses pour justifier le choix, mais finalement aucune ne saurait me soulager suffisamment longtemps pour me faire dire ; je n'avais pas le choix. Les lois ? Oui, j'en connaissais quelques unes. Les infractions, également. Fuir en serait une, mais ne fallait-il pas considérer la conscience avant tout. Il serait normal d'intervenir, car c'est ce que chacun savait dire, mais le faire c'est autre chose. Le faire bien surtout, sans bavure, sans fausse note. Il y avait aucune raison que ça recommence.

C'était un peu comme une sorte d'ellipse.
Le seul moment où j’eus conscience de mon choix, ce fut lorsque la brique frappa l'arrière du crâne de cet homme, sans le moindre souvenir immédiat de l'endroit où j'avais pu me procurer ce seul moyen de défense, ni même ce qui m'avait finalement décidé de m'en mêler. La brique égratigna la nuque de l'agresseur qui se poussa sur le côté. Il titubait, insultait, pour finalement retirer sa main de sur sa nuque et remarquer la blessure. J'aurais pu continuer avec cette brique, mais c'est justement ce qu'il ne fallait pas faire ; dépasser la limite du raisonnable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mauvais endroit, mauvais moment - ft. William   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mauvais endroit, mauvais moment - ft. William
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mauvais endroit, mauvais moment... [Feat Shimizu Kaede]
» Une envie pressante... Dans les mauvais Toilettes!
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
Central Business District
-