AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 brought someone some happiness | abigail mills

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♠ Petit nouveau à Melbourne ♠

avatar

★ Célébrité : A.J. Cook
★ Date d'inscription : 02/10/2017
★ Pseudo : corax
★ Messages : 77


MessageSujet: brought someone some happiness | abigail mills   Mer 4 Oct - 17:00


Brought someone some happiness
central business district - albert Park
Cela fait presque deux mois que Cassie est arrivée à Melbourne. Deux mois de routine qui aurait rendu n'importe qui fou … N'importe qui sauf elle. Toutes ses journées se ressemble, un métro-boulot-dodo poussé à l'extrême – sans le boulot, sans le dodo, sans le métro. Avec elle c'est plutôt jogging-balade-télé : elle court jusqu'à ne plus pouvoir avancer, repars dès le début de l'après-midi et rentre juste avant le coucher du soleil pour retourner courir avant la tombée de la nuit puis passer ses nuits devant la télévision. Le lendemain, comme si elle était prise dans une boucle temporelle, elle répète les mêmes actions sans réfléchir, courant au bord de la même rivière, se promenant sur les mêmes sentiers, regardant les mêmes séries. Encore. Et encore.

Elle y trouve une certaine sécurité. Rien ne change. Pas de place pour l'inconnu. Pas de place pour les problèmes. Pourtant, elle sait bien, elle se rend bien compte qu'il va falloir changer tout cela petit à petit. Trouver du travail, trouver une nouvelle routine, s'adapter aux changements à venir.

Le changement. C'est tout ce qui occupe son esprit cet après-midi là. Elle se balade sous le soleil de printemps, Seven en longe qui renifle à droite à gauche. La blonde ne la quitte pas des yeux, la surveillant de près, et pourtant elle sent bien qu'elle est ailleurs. Le changement, aussi connu comme la chose qu'elle ne supporte pas, qu'elle déteste. Quand elle repense aux différents changements qui ont agrémenté sa vie … Non, elle préfère ne pas y penser. Elle se force à revenir dans le présent, se concentrant sur sa chienne. Celle-ci porte sa muselière noire, ce qui contraste avec son pelage de neige. La chienne n'y fait plus attention, bien trop habitué à avoir ce bout de plastique sur le museau pour s'en préoccuper. Elle préfère renifler les odeurs qui s'offrent à elle et elle a bien raison.

Cassie continue de marcher pendant quelques minutes, sans rien dire, écoutant les bruits qui l'entourent. Des enfants qui jouent, des ados qui discutent, des oiseaux en tout genre. Le silence n'est pas de mise, mais ce n'est pas non plus désagréable. La blonde finit par aller s'asseoir dans l'herbe, contre un arbre, et pose son téléphone sur sa cuisse afin de l'avoir sous la main. D'ailleurs, dès qu'elle a enlevé la muselière de Seven, qui vient de se coucher à ses côtés, afin de lui permettre de mieux respirer, elle attrape son mobile pour ouvrir Facebook et prendre des nouvelles de ses amis de fac. Amis avec qui elle n'a pas parlé depuis la Californie, mais elle aime tout de même savoir ce qu'ils deviennent...
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3733-i-m-so-sorry-cassie-price
♣ blablateur compulsif ♣

avatar

★ Célébrité : Kaya Scodelario
★ Date d'inscription : 07/03/2017
★ Pseudo : Sayonne
★ Messages : 973
★ Autres comptes : La belle petite sirène Ariel Morgan & la déjantée Mellie R. Crawford

To Do
Action de la loterie:


MessageSujet: Re: brought someone some happiness | abigail mills   Mer 1 Nov - 13:34


   


brought someone some happiness


Les doux rayons du soleil qui filtrent à travers les rideaux de la fenêtre de ma chambre réchauffent mon corps alors que je me réveille à peine. A peine ai-je posé un pied par terre que Chewiie - mon bouledogue français - se lève de son panier et vient me dire bonjour. Cela fait toujours plaisir de recevoir tout son affection dès les premières minutes du matin. Je le prends sur mes jambes et lui fait des papouilles avant de le reposer au sol et d’ouvrir les rideaux pour faire entrer un peu plus de lumière dans la chambre. *Quel plaisir d’être de nouveau au printemps !*. Vêtu d’un T-shirt et short de pyjama, je descends les escaliers pour me rendre à la cuisine, suivie du plus mignon de tous les chiens. La maison est vide, il est neuf heure du matin et tout le monde est partie à ses occupations - boulot ou école -, tout le monde sauf une personne… mon frère, Elijah, qui devait certainement être encore en train de dormir. Je crois bien qu’il était de sortie hier soir, car je l’avais entendu rentrer au plein milieu de la nuit alors que je ne dormais pas encore, après avoir fini un devoir à rendre pour cet après-midi. Je mets à couler du café pendant que je donne à manger à Chewiie. Je me prépare ensuite deux tartines avec un surplus de pâte à tartiner et aussi prêtes, j’engloutie le tout en me délectant d’une tasse de café bien noir.Je file ensuite prendre une douche, m’habiller et j’attrape la laisse de mon chien en sortant de ma chambre. Elijah n’étant toujours pas debout, je prends le temps d’écrire sur un post-it un petit mot à son intention puis ferme la porte derrière moi, accompagnée de ma boule de poil, direction l’Albert Park pour une petite promenade.

Les premières chaleurs du printemps font très plaisir. Même si j’adore me promener en toute saison, le printemps est certainement ma saison préférée. Et au vu du monde qui se trouve au parc ce matin, beaucoup l’apprécie aussi. Alors que nous sommes sur un sentier qui fait le tour du parc, je détache mon chien pour qu’il puisse aller se défouler un peu plus loin tout en jetant un oeil sur lui de temps en temps, histoire de m’assurer qu’il ne s’éloigne pas trop. Mais je ne m’en fais pas trop, j’ai l’habitude de faire ça et tout c’est toujours bien passé. Je sors mon portable pour prendre une photo de la nature qui arborent déjà ses fraîches et belles couleurs vertes, illuminées par les rayons du soleil. Je l’ajoute immédiatement sur Instagram. J’adore poster mes photos de balades et randonnées sur ce réseau social. Je relève la tête quelques instants, Chewiie est entrain de chasser un papillon qui essaye tant bien que mal de se poser sur les premières fleurs du printemps. *Sacré chien !*. Mon portable vibre entre mes mains. C’est mon frère qui est enfin réveillée et qui me remercie pour mon petit mot et pour le café. Je lui réponds un simple “de rien” accompagnée qu’un smiley qui fait un bisou puis rendre mon smartphone dans ma poche. Je reporte alors mon attention sur ma boule de poil et le voit soudainement partir en courant vers une toute autre direction que la mienne. *Mais qu’est-ce qu’il fait ?!*. Je me mets à courir pour le rattraper, criant son nom pour tenter de le rappeler à moi mais il m’écoute pas. Il finit finalement sa course nez à nez avec un autre chien. Un magnifique staffordshire terrier blanc que je n’avais encore jamais vu dans le parc. Je m’arrête à la hauteur de sa propriétaire un peu essoufflée. Je pose mes mains sur mes genoux pour reprendre mon souffle puis me redresse avant de m’adresser avec un sourire à la personne qui se trouve en face de moi. “Excusez moi, je ne sais pas ce qui lui a pris… Il s’est mis à courir d’un seul coup dans votre direction.”. Et en tournant la tête vers mon chien avec un regard sévère, j’ajoute : “Il ne fait jamais ça d’habitude”. Je fouille dans mon sac pour récupérer sa laisse et l’attrape par le collier pour le rattacher, avant de m’accroupir et le regarder droit dans les yeux. “Ce n’est pas bien ce que tu as fait là Chewiie ! Tu ne dois plus faire ça.”.
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3301-abigail-mills-nage-droit-devant-toi-nage-droit-devant-toi
♠ Petit nouveau à Melbourne ♠

avatar

★ Célébrité : A.J. Cook
★ Date d'inscription : 02/10/2017
★ Pseudo : corax
★ Messages : 77


MessageSujet: Re: brought someone some happiness | abigail mills   Mar 7 Nov - 19:58


Brought someone some happiness
central business district - albert Park
Ils ont l'air de tous bien se porter, beaucoup mieux qu'elle en tout cas. Elle se passe une mains dans les cheveux pour les enlever de devant son visage et sourie en voyant une photo de l'une de ses amie qui, en couple depuis peu, partage avec le monde entier sa joie d'emménager avec son compagnon. La joie ne dure pas longtemps et laisse vite place à un léger chagrin, si bien que Cassie décide de délaisser son téléphone pour profiter du parc. Elle l'éteint et le replace dans la poche de sa veste, laissant sa tête reculer jusqu'à la poser sur l'arbre sur lequel elle est adossée. Il faut être un idiot pour ne pas voir que la solitude lui pèse, et pourtant elle se sent incapable d'engager une discussion avec qui que ce soit, incapable de se lancer dans une amitié ou plus, incapable de bien des choses qui lui rendrait pourtant la vie beaucoup plus facile sur le long terme.

Elle ferme les yeux et prend une grande respiration, laissant le soleil de printemps réchauffer son visage. Le chagrin, lui, reste dans un coin de sa tête, n'ayant visiblement aucune envie de s'en aller, et Cassandra sens sa gorge se nouer de plus en plus avec le temps qui passe. Ce n'est pas le moment. Ce n'est pas le moment, se répète-t-elle encore et encore, un mantra sans fin qui pourtant n'a pas le pouvoir de la calmer. Heureusement pour elle, un petit bouledogue avait décidé d'interrompre son moment de solitude.

C'est Seven qui lui donne le signal d'alarme. Elle se relève et tire sur la longe en bougeant, ce qui oblige la blonde à se relever, en alerte. Elle observe sa chienne puis se tourne dans la direction de son regard. Au loin, une petite boule de poil noir court dans leur direction, la langue pendante, les oreilles en avant. Ni une ni deux, dans le calme le plus totale mais d'une agilité qui montre son habitude à effectuer ce geste, Cassie remet sa muselière au pitbull qui ne bouge pas d'un poil. Au moment où la boucle de métal se referme sur la lanière de simili-cuir, le bouledogue arrive sur eux et se présente à Seven d'une manière malpolie caninement parlant, mais avec toute la gentillesse du monde. La blanche sent bien qu'il n'y a aucune menace et laisse le chien énergique lui renifler le museau. La chienne se couche même pour se mettre à la hauteur du plus petit avant de lui donner un léger coup de museau, et Cassie doit lui préciser de faire doucement pour ne pas qu'elle lui fasse mal avec sa force de brute.

La blonde se retourne en entendant des bruits de pas arriver. La maîtresse du bouledogue prend quelques secondes pour calmer sa respiration, mains sur les genoux, et Cassie lui sourit en l'entendant s'excuser. « Pas de mal, ils font connaissance. » Elle observe ensuite en silence l'inconnue rattacher son chien puis tenter de le réprimander, ce qui fait doucement rire la blonde. « Je suis pas sûre qu'il comprenne ce que vous tentez de lui dire. » Comme pour accentuer ses paroles, Seven, qui les écoutait calmement, penche sa tête sur le côté sans quitter la brune des yeux.

Cassandra reporte son attention sur le petit chien, se disant un instant qu'elle a l'impression de l'avoir déjà vu, puis elle se dit que de toute manière tous les chiens se ressemble quand ils ne sont pas les notre et chasse cette pensée de son esprit. « Il s'appelle Chewie, si j'ai bien compris ? C'est un beau ptit gars que vous avez là. Elle c'est Seven. » finit-elle en pointant la chienne de son pouce. A l'entente de son prénom, l’intéressée se relève et s'approche de sa maîtresse, cherchant la friandise à laquelle elle pense avoir droit. Cassie rit et la repousse doucement. Loin d'être déçue, la chienne se contente de se diriger vers son nouvel ami, qu'elle invite au jeux en levant l'une de ses pattes avant en l'air. Cassie fait la tête en voyant cet appel au jeux on ne peut moins canin, la blanche à encore beaucoup de progrès à faire en la matière. Au moins, elle n'est pas sur la défensive, et elle n'a pas attaquer. Chaque chose en son temps.

Toujours assise par terre, et après avoir remis ses cheveux derrière son oreille, Cassie se force à tendre sa main vers l'inconnue. « Je m'apelle Cassandra. » Quitte à ce que sa chienne se socialise, autant qu'elle en fasse de même. Et puis, face à une jeune fille plus jeune qu'elle d'une dizaine d'années, que pourrait-il lui arriver de mal ?
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t3733-i-m-so-sorry-cassie-price

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: brought someone some happiness | abigail mills   

Revenir en haut Aller en bas
 
brought someone some happiness | abigail mills
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maxime Mills [Gryffy]
» Happiness is free.
» pursuit of happiness + le 16/10 à 15h54
» PURSUIT OF HAPPINESS - le 03/12/12 vers 14h20
» Présentation de Carter Mills

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Melbourne
 :: 
Central Business District
 :: Albert Park
-