AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Big Bang - Adekiel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Jensen Ackles
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 3261
★ Autres comptes : Jess & Scott & Katherine


MessageSujet: Big Bang - Adekiel   Jeu 1 Fév - 17:32



❝Big Bang❞
Ezekiel & Adam
Ariel venait de repartir après son coup de fils et moi j'étais vidé. Je ne savais plus quoi penser. Je ne me serais jamais attendu à une telle révélation en sortant de mon lit aujourd'hui. J'étais planté la au milieu de la pièce. Ariel était quelqu'un de cher à mon cœur. Elle était la jumelle de mon meilleur ami mais pas seulement, après tout je l'avais toujours connu moi aussi, je l'avais vu grandir en même temps que moi et devenir femme. Je n'avais jamais imaginé une seule seconde qu'elle puisse développer des sentiments pour moi. On se connaissait trop pour ça et depuis trop longtemps, je la voyais plutôt comme une deuxième sœur. Après tout c'était la sœur de Zeke alors c'était la famille. Autant dire que je tombais de haut. Depuis l'adolescence. Depuis tout ce temps elle avait des sentiments pour moi et était même carrément amoureuse d'après ce qu'elle me disait. Et moi je n'avais rien eu. Certes on était proches, assez tactile mais pour moi j'avais finis par considérer ça comme un comportement normal entre nous depuis le temps. Je m'en voulais de ne pas l'avoir vu plus tôt. Faut croire que même si j'étais doué avec les filles quand il s'agissait de les séduire, je l'étais beaucoup moins quand il s'agissait de comprendre leurs sentiments. Leurs sentiments envers moi. Faut dire que je ne partais pas du principe que les femmes tombent amoureuse de moi, je ne faisais rien pour. Qu'elles soient attirées tout comme je l'étais oui, mais c'était pas la même chose. Je soupirais et secouais la tête mais rien à faire je n'arrivais pas à penser à autre chose.

J'ouvrais le frigo pour prendre une bière puis après quelques secondes de réflexion je reposais finalement la bière puis fermais le frigo pour prendre un verre et ma bouteille de whisky. J'allais m'asseoir sur le canapé et me servais pour boire mon verre cul sec avant de grimacer puis d'ouvrir la bouche en penchant la tête "Aaah la vache !" je remplissais de nouveau mon verre puis basculais contre le dossier en repartant dans mes pensées. Le pire n'avait pas été d'encaisser le fait qu'elle m'aimait. Le pire avait été de devoir lui briser le cœur. Je ne pouvais pas faire semblant mais j'aurais fait n'importe quoi pour ne pas avoir à la blesser. J'avais probablement été très maladroit, je ne savais pas quoi dire. A chercher à faire du mieux que je pouvais et à la consoler j'avais dû trop en faire parce qu'elle s'était énervée et elle m'avait rejeté. Pour le coup ça m'avait blessé aussi. Mais bon je ne pouvais pas lui en vouloir. Comment est ce que je pourrais lui en vouloir en même temps, c'était moi qui lui faisait du mal. J'avais pas l'habitude de vivre ce genre de choses, ça me blasait. Un autre soucis vint s'ajouter à mon esprit pour couronner le tout. La réaction de Zeke. Après tout ça concernait sa sœur et son meilleur ami. Elle m'avait dit qu'elle l'avait mis au courant du fait qu'elle était amoureuse de moi ado mais pas qu'elle l'était toujours. Je prenais mon portable et envoyais un message au brun lui demandant de venir ce soir. Mon message n'était pas très enjouer. Je n'avais même pas posé la question de savoir s'il était dispo ou pas d'ailleurs, il comprendrait probablement sans soucis qu'il se passe quelque chose. Je ne pouvais pas lui cacher ça. Ça le concernait de prêt. Je ne savais pas si Ariel comptait lui en parler mais si jamais elle ne le faisait pas avant ce soir moi j'allais le faire. Si on lui cachait et qu'il venait à l'apprendre différemment plus tard il nous en voudrait de ne rien lui avoir dit et personnellement je n'avais pas envie de garder le secret. En plus de ça il fallait que j'en parle et c'était le mieux placer pour écouter et s'en préoccuper vraiment. En attendant que Zeke arrive j'avais bu mon deuxième verre et avait laissé la bouteille sur la table pour finalement passer aux bières histoire de ne pas être complètement bourré quand il arriverait. Ça serait con d'avoir les idées trop en vrac pour lui expliquer. J'étais debout devant la fenêtre à regarder dehors, une main dans une poche et l'autre tenant ma bière quand Zeke frappa à la porte "C'est ouvert" je soupirais légèrement fixant toujours le même point dehors et buvant une gorgées avant d'enfin me retourner vers mon ami "Bière ? J'ai aussi du whisky de sortit si tu veux ?" En tout cas il allait lui falloir un verre à lui aussi, et probablement plusieurs en fait. Enfin j'imagine qu'il allait vouloir savoir rapidement ce qu'il se passait parce que j'étais a peu prêt aussi joyeux que le message que je lui avais envoyé, ce qui était rare entre nous, donc il allait rapidement avoir confirmation que ça n'allait pas.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2585-depuis-que-j-ai-appris-a-rire-de-moi-meme-je-ne-m-ennuie-plus-jamais-abc http://tag-gallery.e-monsite.com/
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 3050
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith


MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   Ven 2 Fév - 15:35



❝Big Bang❞
Adam & Ezekiel
Ma mère adorait quand je lui rendais visite. A chaque fois, elle me déroulait le tapis rouge et me nourrissait jusqu’à ce que mon ventre explose. Je reconnais que je ne me rendais pas souvent chez mes parents alors j’étais toujours accueilli comme un roi par ma mère. Mon père c’était différent, il me voyait bien plus souvent grâce au boulot. Ariel avait quitté l’appart assez tôt dans l’après-midi et quand je m’étais levé Sasha n’était pas là. Alors comme je n’avais rien de spécial à faire, je me suis dit que j’allais aller rendre une petite visite à ma mère. Je savais qu’elle en souffrait de ne pas me voir souvent avec ce qu’il m’était arrivé, alors je pouvais bien faire un effort une fois par semaine. C’était la moindre des choses. Même si je n’y restais pas longtemps, même une heure, ça lui faisait plaisir. Oberyn était là aussi alors avec ma venue en plus, elle nous avait préparé un gâteau. Une tarte aux pommes faite maison. Un vrai régale. Ma mère avait toujours été douée pour la cuisine – du moins d’aussi loin que je me souvienne. Ce petit moment en famille me faisait finalement du bien. Il ne manquait plus qu’Ariel pour qu’on soit tous réunis.

Ma mère et Oby débarrassèrent la table pendant que je discutais avec mon père. C’est à ce moment que j’entendis mon téléphone vibrer dans la poche de mon pantalon. Distraitement, tout en continuant d’écouter mon père, je sortis mon téléphone de ma poche pour voir de qui il s’agissait. Adam. Mes sourcils se froncèrent en lisant son message. Il n’était pas comme d’habitude. Je pouvais le sentir à travers ses mots et la tournure de ses phrases. Quelque chose clochait. Voyant la tête que je tirais mon père me demanda s’il y avait un problème. « Ouais c’est Adam… » Adam était connu de mes parents, c’était un peu leur quatrième enfant. Je lui répondais que j’arrivais, sans rien ajouter de plus. Pas le temps de discutailler. Je rangeais mon téléphone dans ma poche et me levais en même temps que ma mère et mon frère revinrent dans la pièce. Evidemment, la mine inquiète, elle me demanda aussitôt si je partais déjà. Mon père fut plus rapide que moi en lui signalant qu’Adam avait un problème. « Ouais il y a un truc qui cloche, il faut que j’y aille. » Ma mère hocha la tête, inquiète également pour mon ami. J’embrassais chacun des Morgan et remerciais ma mère avant de quitter leur maison et rejoindre ma voiture, direction l’appart d’Adam.

Sur la route, je commençais à m’imaginer tout un tas de scénarios, tous plus dramatiques les uns que les autres. Pourquoi est-ce qu’il voulait me voir d’un seul coup ? Pourquoi cette invitation presque forcée ? Non pas qu’il ait besoin de mon autorisation pour qu’on se voit mais ce n’était pas comme d’habitude. D’ordinaire ses messages étaient bien plus enjoués. Là rien. A la vitesse où je roulais, je ne tardai pas à arriver devant sa porte. Je frappai pour signaler ma présence et j’entendis sa voix m’inviter à entrer. Je ne me fis pas prier pour m’exécuter. Il finit par entrer dans mon champ de vision à mesure que j’avançais et je le trouvais debout devant sa fenêtre, une bière à la main. Non, ça n’avait pas l’air d’aller. Définitivement pas. Inquiet, je fronçais les sourcils, appréhendant un peu la nouvelle qu’il allait me sortir. Bière ou whisky, que choisir ? « Tout dépend ce que tu vas m’annoncer. De quoi j’ai besoin ? » Alcool tranquille pour petite nouvelle ou alcool fort pour drame à venir ? Etrangement, je sentais que le whisky me conviendrait mieux. J’entrais dans son salon et m’approchais de lui. Ça me faisait bizarre de le voir comme ça, j’avais l’impression qu’on venait de lui annoncer qu’il allait mourir dans trois heures. « Adam, qu’est-ce qui se passe ? Je le sens quand tu ne vas pas bien et là tu as clairement un problème. »


©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t41-ezekiel-oublier-le-passe-vivre-le-present-construire-l-avenir
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Jensen Ackles
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 3261
★ Autres comptes : Jess & Scott & Katherine


MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   Ven 2 Fév - 16:41



❝Big Bang❞
Ezekiel & Adam
Ça m'avait foutu un coup et ça n'avait pas cessé de me hanter depuis qu'Ariel avait quitté mon appartement. Je ne cherchais pas vraiment à me changer les idées non plus d'ailleurs, enfin à part avec l'alcool. Je savais que si j'allumais la télé ça n'arriverait pas à retenir mon attention et que je n'écouterais rien voir ne verrais rien de ce que je regardais. Comme la en regardant dehors par la fenêtre, au final mon regard était vide parce que j'étais constamment dans mes pensées à me torturer l'esprit avec ça. Et comment j'allais annoncer ça à Zeke ? Y'avait-il réellement une bonne façon de lui annoncer ? A l'instant je n'en voyais aucune. Dans tous les cas ça allait forcément lui foutre un coup comme à moi. C'était sa sœur, et sa sœur jumelle qui plus est. Alors certes je n'avais rien fait avec, je ne l'avais pas trahis mais je l'avais blessé dans ses sentiments. Même si je ne pouvais pas prévoir exactement sa réaction et que de toute façon j'avais les idées trop embrouillées pour y réfléchir correctement, moi je m'en voulais. Je m'en voulais de l'avoir blessé même si je n'avais pas vraiment eu d'autre choix. J'aurais bien voulu me réveiller et me rendre compte que ça n'était qu'un rêve mais tout ça était parfaitement réel. Je ne savais plus ou me mettre après qu'elle m'ai rejeté. Après elle avait eu se coup de file qui lui avais fait retrouver le sourire sans que je n'y comprenne rien et elle était partie. Je ne savais pas ce qu'elle avait eu comme nouvelle mais ça n'était pas vraiment ça qui m'était resté en tête à vrai dire.

Zeke finit par arriver. C'était le moment de passer aux aveux. « Tout dépend ce que tu vas m’annoncer. De quoi j’ai besoin ? » il devait se poser plein de questions, je le voyais bien qu'il était inquiet. En même temps à sa place je l'aurais été aussi. Je ne lui avais rien dit, il voyait bien que j'étais pas forcément de bonne humeur chose assez rare, et plus j'attendais pour lui dire plus ça lui laissait le temps de se faire des films. En soit ça n'était pas quelque chose de très grave je devais le faire flipper pour rien mais ça restait important quand même. "Prend un whisky alors" j'allais probablement y repasser aussi d'ailleurs.« Adam, qu’est-ce qui se passe ? Je le sens quand tu ne vas pas bien et là tu as clairement un problème. » Je poussais un long soupire "Ouais ouais j'ai un problème mais t'en fais pas personne ne va mourir" je lui aurais bien rajouté de se détendre mais il ne savait toujours pas ce que j'allais lui dire donc ça serait un peu inutile. Je sortais un deuxième verre et les remplissais les deux avant de lui tendre le sien et de m'asseoir sur le canapé "Ariel est passé tout à l'heure" comment est ce que j'étais censé faire ? Tout balancer d'un coup ? Y aller progressivement ? "Apparemment tu savais qu'elle craquait sur moi quand on était ado, moi non" non tourner autour du pot n'était pas une bonne idée finalement, ça allait probablement plus le gonfler qu'autre chose je m'en rendais compte "Mais ce qu'on savait pas tous les deux c'est qu'elle est toujours amoureuse de moi. Elle m'a dit qu'elle m'aimait Zeke" Voilà je m'arrêtais la, et buvait quelques gorgées de mon verre sans penser qu'il allait peut-être s'imaginer que je l'aimais aussi à ne pas préciser que c'était à sens unique. C'est vrai que sur le moment je n'y pensais plus, c'était évident dans ma tête alors lui préciser ne m'était pas venu à l'esprit.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2585-depuis-que-j-ai-appris-a-rire-de-moi-meme-je-ne-m-ennuie-plus-jamais-abc http://tag-gallery.e-monsite.com/
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 3050
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith


MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   Jeu 22 Fév - 22:26



❝Big Bang❞
Adam & Ezekiel
Comme tout le monde je n’aimais pas les mauvaises nouvelles. Les fameuses phrases du style « faut qu’on parle » ne présageaient jamais rien de bon. Adam voulait me voir, il avait quelque chose à me dire, quelque chose qui le perturbait. Etant son meilleur ami, je pouvais tout entendre. Même si une mauvaise nouvelle n’était jamais facile à gérer, j’étais là pour lui venir en aide quel que soit son problème. Il savait qu’il pouvait compter sur moi en toute circonstance alors c’était sans doute la raison pour laquelle il m’avait demandé de venir. Qu’est-ce qu’il avait fait ? Qu’est-ce qu’il avait appris ? Est-ce que ça le concernait lui ? Ou un membre de sa famille, ses proches ? Ça pouvait être n’importe quoi. Le ton de son sms avait annoncé la couleur, mais l’expression de son visage était encore pire. J’avais l’impression qu’il allait m’annoncer la pire tragédie qui soit. Il me proposa à boire mais ma réponse allait dépendre de ce qu’il avait à me dire. Est-ce qu’une bière serait suffisante ou avais-je besoin de quelque chose de fort pour supporter le choc à venir ? La réponse que je redoutais tomba comme un couperet. Selon lui, j’avais besoin d’un whisky. Ok, ça n’avait rien de rassurant et je sentais mon estomac se nouer de plus en plus sous l’appréhension de la nouvelle. Bon sang, qu’est-ce qui s’était passé ?

Il confirma avoir un problème – merci j’avais deviné – et tenta de me rassurer en me promettant que personne n’allait mourir. « En voyant ta tête, j’ai quand même des doutes. » Je ne l’avais jamais vu comme ça. Est-ce qu’il avait la même expression quand j’étais dans le coma ? J’étais tendu, même pire que ça, j’étais crispé. J’avais un mal fou à supporter cette attente et le fait qu’il tourne autour du pot n’arrangeait rien. Il avait vu Ariel aujourd’hui. Oui, certes, comme souvent. Rien d’exceptionnel là-dedans. Impatient et toujours debout dans la pièce je croisais les bras en me retenant de soupirer. Il mit sur le tapis le fait qu’elle avait été amoureuse de lui dans son adolescence. « Ouais, elle me l’a dit, je ne sais plus quand. » On était à la piscine ce jour là et elle m’avait balancé ça comme ça. Autant dire que j’avais moyennement apprécié parce que je ne savais pas à ce moment là, s’il s’était déjà passé quelque chose entre eux. Heureusement que non. Mais bref, ce n’était pas le sujet. Cependant, plus je l’écoutais, plus les nerfs me montaient alors que je devinais plus ou moins où il voulait en venir. Perplexe et pas vraiment heureux d’entendre ce que j’entendais, je fronçais les sourcils et pinçais les lèvres. Bordel de merde, est-ce qu’il avait couché avec ma sœur ? Aujourd’hui ?! Non. Non non. La suite de ses paroles me figea sur place. Ariel était encore amoureuse de lui ? Mais depuis quand ! Enfin je veux dire, c’est nouveau ça ? Elle m’avait dit que c’était du passé putain ! Sentant l’énervement monter et des putains de théories à la con envahirent mon esprit, je passais une main dans mes cheveux et me mis à marcher dans la pièce. C’était nerveux. « Attends, attends deux minutes. Déjà, si tu me dis que tu t’es tapé ma sœur, je te bute. » Au moins c’était clair. J’avais déjà du mal à supporter les mecs qui tournaient autour de ma sœur alors si Adam avait couché avec elle… C’était comme si je me tapais Dana et je sais qu’il n’apprécierait pas.

Et qu’est-ce qu’il lui avait pris à Ariel de lui dire qu’elle était amoureuse de lui ? Parfois c’est bien mieux de manquer de courage putain ! Je me penchais vers la table pour attraper mon verre et le boire cul sec. Et là ça fit tilt. Ariel lui avait avoué ses sentiments, mais qu’en était-il des siens ? Lui aussi était amoureux d’elle ? Il sortait avec ma sœur ?! Tu m’étonnes que c’est un problème ! C’en est un pour moi ! C’est donc ça qui le rongeait, il avait peur de me le dire ? « T’es en train de me dire que tu es le nouveau mec de ma sœur ? » Vu le ton de ma question, il prenait un risque énorme s’il me disait oui. Adam et Ariel ? Non, impossible. Je n’étais pas d’accord. « Adam, dis-moi que tu es en train de te foutre de ma gueule, qu’il y a une caméra cachée quelque part et que la plaisanterie a assez duré parce que je t’assure que ça ne me plait pas. »


©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t41-ezekiel-oublier-le-passe-vivre-le-present-construire-l-avenir
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Jensen Ackles
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 3261
★ Autres comptes : Jess & Scott & Katherine


MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   Ven 23 Fév - 7:41



❝Big Bang❞
Ezekiel & Adam
Ça serait tellement plus simple si le problème pouvait être réglé et derrière nous une fois qu'on avait tout dit. Mais non évidemment ça n'était jamais simple. Ça avait toujours des répercussions, plus ou moins grosses et cette fois ci c'était quelque chose de plutôt compliqué. Parce qu'en plus d'avoir du briser le cœur d'une amie de toujours maintenant il fallait que je raconte ça à mon meilleur ami qui était le jumeau de celle ci. Et pour commencer il fallait qu'il vienne parce qu'il était hors de question que je lui parle de ça par téléphone. Et je me voyais pas non plus attendre plusieurs jours après il allait me demander pourquoi je ne lui avais pas dis plus tôt. Enfin si c'était pas moi qui lui disais ce soir c'était Ariel qui allait le faire j'imagine. Même si je savais qu'Ariel ne dirait rien pour me mettre volontairement dans une position trop délicate je préférais donner ma version en premier. Bien que finalement je ne savais toujours par comment j'allais amener le sujet sur la table. Ceci dit vu mon sms il n'allait probablement pas me laisser taper la causette trop longtemps avant de passer au sujet sérieux.

Quand il arriva je préférais lui conseiller un whisky, en tout cas moi c'était ce que j'allais prendre. Mon attitude pouvait être inquiétante c'est vrai alors je préférais quand même le rassurer sur le fait que personne n'allait mourir. Après tout si cette histoire de cœur me paraissait très importante tout restait relatif et comme Zeke ne savait pas du tout à quoi s'attendre il pouvait d'imaginer le pire. « En voyant ta tête, j’ai quand même des doutes. » En même temps j'étais pas d'humeur à me forcer à sourire, je n'avais pas vraiment envie de plaisanter la. Chose qui était assez rare je lui accordais. Après lui avoir filé son verre je m'asseyais sur le canapé avec le mien. Ne sachant pas plus que tout à l'heure comment je devais amener ce qui c'était passé et bien j'improvisais « Ouais, elle me l’a dit, je ne sais plus quand. » Ouais ben d'ailleurs à ce propos il aurait pu me tenir au courant. Enfin peut-être qu'il pensait que j'étais au courant comme elle lui avait parlé de ça comme quelque chose de passé. Je ne savais pas si elle lui avait précisé que je ne savais rien. Enfin bref ça ne m'allait pas finalement de tourner autour du pot pour ne pas être trop brusque alors tant pis je lui disais. Ariel était amoureuse de moi. Depuis adolescente elle n'avait jamais cessé de l'être contrairement à ce qu'elle lui avait fait croire. Et maintenant que la bombe était lâchée je pouvais sentir d'ici la colère monter en lui. Je le regardais bouillonner intérieurement et faire les cents pas. Au fond j'y étais pour rien mais je ne pouvais pas blâmer sa réaction. Comment dire que si j'apprenais que Dana aimait Zeke depuis des années et encore aujourd'hui ça me ferait un putain de choque ! Et je m'en voudrais aussi de ne pas avoir été foutu de le remarquer. Tout comme je n'avais rien remarqué pour Ariel ceci dit. Et je m'en voulais aussi. Faut dire que c'était un comportement qu'elle avait depuis de longues années du coup y'a pas vraiment eu de gros changement donc je ne pouvais pas me douter. Elle était plutôt naturelle et sans gêne avec moi. « Attends, attends deux minutes. Déjà, si tu me dis que tu t’es tapé ma sœur, je te bute. » J'haussais les sourcils, surpris cette fois ci "Quoi ?? Non mais non je me suis jamais tapé ta sœur !" c'est vrai que c'était tellement évident pour moi que j'étais partis du principe que ça l'était aussi pour mon meilleur ami. Sauf qu'en fait c'était vrai que je n'avais rien dit de ce côté la j'avais simplement dit qu'Ariel était amoureuse de moi. Il but son verre cul sec ce qui m’incita à en faire de même pour me préparer à la suite. « T’es en train de me dire que tu es le nouveau mec de ma sœur ? » D'accord donc en fait il était totalement à côté de la plaque. Mine de rien j'étais content de ne pas avoir à lui dire oui pour le coup vu le ton qu'il avait pris. Il était certain que je me serais pris une sacres patate dans la gueule. « Adam, dis-moi que tu es en train de te foutre de ma gueule, qu’il y a une caméra cachée quelque part et que la plaisanterie a assez duré parce que je t’assure que ça ne me plait pas. » Okay stop il allait exploser si je le rassurais pas tout de suite à ce niveau la. Je me levais et posais vivement mes deux mains sur ses épaules "Non je ne suis pas avec ta sœur, je suis pas avec elle okay ? Je ne suis pas son mec, calme toi d'accord, respire" je laissais mes bras retomber le long de son corps. Autant qu'il évite de s'énerver pour quelque chose qui n'existait pas. "C'est probablement ce qu'elle aurait préféré elle" et vu sa réaction j'aurais peut-être préféré être amoureux d'elle moi aussi. Mais je n'y pouvais rien. En tout cas ça j'allais éviter de lui dire, c'était pas le moment il était déjà suffisamment sur les nerfs. N'empêche que ça aurait fait chier Zeke, qu'il m'en aurait voulu probablement un temps et que je me serais pris une droite mais au moins j'aurais pu rendre Ariel heureux au lieu de la faire souffrir. Parce que la voir en train de pleurer en sachant que c'était de ma faute ça n'était pas chose facile. Surtout que ça n'était pas le genre de fille qui pleurait à tout bout de champs c'était une femme forte. "Je suis pas amoureux de ta sœur" je soupirais "Et il a bien fallut que je lui dise" je re-remplissais nos verre avant de tourner à nouveau la tête vers lui en rebouchant la bouteille "Je crois qu'elle m'en veut, j'en suis même quasiment sûr. Je lui ai fait beaucoup de peine et vu l'état dans lequel ça l'a mis tu risques de la trouver dans un mauvais état en rentrant." autant le prévenir. Je posais la bouteille "Elle m'a même rejeté quand j'ai voulu la consoler" je prenais mon verre et l'index de la main qui le tenais pour pointer Zeke du doigts "Enfin consoler juste avec la parole hein va pas te faire encore des films" enfin un câlin aussi mais rien qui ne soit pas saint. J'avais dû être maladroit dans ce que j'avais dit ou bien juste trop en dire mais ça avait finit par la saouler.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2585-depuis-que-j-ai-appris-a-rire-de-moi-meme-je-ne-m-ennuie-plus-jamais-abc http://tag-gallery.e-monsite.com/
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 3050
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith


MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   Ven 2 Mar - 1:00



❝Big Bang❞
Adam & Ezekiel
J’avais rarement vu Adam dans cet état, pour ne pas dire jamais, autant que je me souvienne. Lui qui était toujours le premier à déconner, c’était déstabilisant de le voir aussi sérieux et fermé. J’avais vraiment l’impression qu’il y avait mort d’homme, littéralement. Il m’avait servi un verre de whisky mais je n’y avais pas touché immédiatement. Je préférais qu’il se mette à table avant et qu’il me crache ce qui lui pesait tant. Parce qu’à voir sa tête, il était évident que c’était important et que ça le perturbait. J’avais beau être amnésique, au fil du temps passé avec lui, j’avais de nouveau appris à le connaitre par cœur, et sans doute que ma mémoire avait fait le reste. Comme un vieux réflexe oublié. On n’oublie jamais de savoir faire du vélo n’est-ce pas ? Il m’annonça être au courant des sentiments qu’Ariel éprouvait pour lui par le passé. Certes, elle me l’avait dit aussi, mais justement c’était passé. Alors pourquoi il m’en parlait ? Fronçant les sourcils et croisant les bras, je n’aimais pas la tournure que prenait la conversation. Cela se confirma d'ailleurs lorsqu’il se mit à continuer et préciser que les sentiments d’Ariel étaient toujours réels, à l’heure actuelle. Ça ne me plaisait pas. Ariel et Adam ? Non. Impossible. A cette pensée, je me mis à faire les cent pas pour éviter d’exploser et de casser quelque chose dans l’appartement par colère. Pourquoi est-ce que je me sentais comme ça ? Pourquoi imaginer ma jumelle et mon meilleur ami ensemble me dérangeait à ce point ? Je ne saurais le dire, mais j’estimais qu’aucun homme ne méritait Ariel. Quant à Adam, non, il n’avait pas le droit de toucher à ma sœur. Jamais je ne me permettrais de toucher Dana, la réciproque était tout autant valable.

S’il m’apprenait qu’il avait déjà couché avec ma sœur, il était certain que je n’allais plus répondre de rien et lui balancer ce qui me passait par la main à la gueule, avant de me jeter sur lui. Ce serait, de mon point de vue, la pire trahison possible. Alors je préférais le prévenir pour qu’il y mette les formes si tel était le cas. Il parut surpris par ma menace et me confirma n’avoir jamais touché Ariel. Bien, en voilà une bonne chose. « Y’a intérêt. » Je ne plaisantais pas moi non plus. Je n’avais aucune envie de rire, bien au contraire. Pour tenter de me calmer un peu et surtout pour faire passer la pilule, j’avais attrapé mon verre sur la table pour le boire cul sec. Bon sang où est-ce qu’il voulait en venir à rester vague comme ça ? La patience ne faisait pas partie de mes qualités alors il fallait bien que j’émette des hypothèses. Est-ce qu’il était le nouveau mec de ma sœur ? Est-ce que lui aussi était amoureux d’elle ? Bordel de merde… Il avait plus qu’intérêt à me répondre rapidement avant de se recevoir mon verre vide en pleine gueule. J’étais au bord de l’explosion alors ce n’était pas le moment de prendre son temps parce que ça allait mal finir.

Sentant le ton monter et ma colère à la limite de l’implosion, il se leva pour venir poser ses mains sur mes épaules. J’avais la mâchoire crispée et si mes yeux avaient été des revolvers, je ne donnais pas cher de sa peau. Il m’expliqua vivement et à plusieurs reprises, histoire que je percute bien, qu’il n’était pas le mec de ma sœur. Comment voulait-il que je me calme ? Je ne comprenais plus rien. « Alors putain Adam, il est où ce foutu problème ? » Lâchais-je, dents serrées. Il lâcha mes épaules en laissant retomber ses bras avant de balancer une phrase qui me fit réfléchir. C’était ce qu’elle aurait préféré elle. Cette phrase tourna en boucle dans ma tête. Je me perdis dans mes pensées et mes réflexions, mon regard tombant dans le néant alors que je l’entendais ajouter qu’il n’était pas amoureux d’Ariel… et qu’il avait dû lui dire. En réalité, il n’avait plus besoin de rajouter quoi que ce soit, j’avais compris tout seul. Il lui avait mis un râteau et la connaissant, elle avait dû très mal le prendre. Elle devait être dans tous ses états, ce qui expliquait celui dans lequel Adam se trouvait. Je laissais ma tête tomber en arrière en fermant les yeux et en soupirant avant de passer mes mains sur mon visage et dans mes cheveux. Il venait littéralement de briser le cœur de ma sœur…

Je posais mes mains sur mes hanches et baissais la tête en me mordant la lèvre alors qu’il continuait. Il était évident qu’elle lui en voulait. Qui appréciait de se faire rembarrer par l’être aimé ? Personne. Dépité, je tournais la tête vers lui pour l’écouter. Ça, c’était certain que j’allais devoir la ramasser à la petite cuillère. Il avoua même s’être fait jeté en tentant de la consoler, rajoutant rapidement comment il avait voulu le faire. Je secouais la tête avant de venir m’asseoir à côté de lui pour attraper mon verre et le boire de nouveau cul sec. Mon verre vide entre les mains, je restais silencieux un petit moment, le temps de rassembler mes idées. J’étais tiraillé entre plusieurs émotions. D’un côté l’envie de l’étriper pour avoir fait souffrir ma sœur jumelle, la prunelle de mes yeux. Et d’un autre côté, compatir à sa douleur pour avoir justement été contraint d’anéantir tous ses espoirs et de briser involontairement son cœur. Je pouvais toujours exprimer les deux non ? « Tu me pardonneras j’en suis sûr. » Assurais-je avant de déposer mon verre sur la table et de me tourner vers lui pour lui asséner un coup de poing en plein visage. J’avais visé le haut de la joue, sous l’œil, pour moins de dégâts. J’en avais tellement mal à la main que je dus la secouer légèrement après coup. Mais bordel ce que ça faisait du bien. « Ça c’est pour avoir fait souffrir Ariel, et estime toi heureux que je me contente de ça. » Je me levais ensuite pour aller dans sa cuisine pour récupérer un torchon dans lequel j’y déposais quelques glaçons pour lui faire une poche de glace à mettre sur sa joue. Il allait en avoir besoin parce que je ne m’étais pas retenu. La poche en main, je revenais dans le salon m’asseoir sur le canapé pour lui déposer sur les genoux. « Mets ça sur ta tronche avant que ça gonfle. » Bien et maintenant que la colère s’était exprimée, passons à la suite. J’attrapai la bouteille de whisky pour m’en verser un nouveau verre. « Malgré tout, ma sœur est ton amie depuis l’enfance alors j’imagine que ça n’a pas dû être facile pour toi non plus. Si nos rôles avaient été inversés et que j’avais dû éconduire Dana, même si je ne la connais pas, ou plus, je pense que je me serais senti mal aussi. Si ça peut te consoler. » Je bus une gorgée de mon verre. Je n’avais pas vu Dana très souvent depuis ma sortie du coma, elle était une étrangère pour moi, mais elle restait la grande sœur d’Adam. « Comme tu l’as dit, je vais sans doute la retrouver dans un sale état… Mais je peux te garantir que tu as de la chance d’être mon meilleur pote. Parce que si tu avais été un type lambda, je t’aurais déjà démoli. » C’était sûr et certain. Personne ne faisait de mal à ma sœur, sans en subir les conséquences. Je reportais mon attention sur lui. « Mais tu es toi, alors ça change beaucoup de choses. Même si je t’en veux, une partie de moi ne peut que compatir à ta douleur... Elle a pleuré j’imagine ? »


©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t41-ezekiel-oublier-le-passe-vivre-le-present-construire-l-avenir
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Jensen Ackles
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 3261
★ Autres comptes : Jess & Scott & Katherine


MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   Ven 2 Mar - 14:28



❝Big Bang❞
Ezekiel & Adam
C'était une journée de merde dans laquelle je me trouvais deux fois de suite dans une position de merde. Je m'en serais bien passé de tout ça mais en même temps c'était aussi mieux qu'Ariel n'attende pas encore plus longtemps. Elle aurait déjà dû me le dire plus tôt de toute façon. Parce que plus tôt elle me le disait plus tôt elle pouvait tourner la page et passer à autre chose. C'était jamais cool d'avoir à rembarrer quelqu'un de sympa qui t'avouais de vrai sentiments profonds et c'était encore moins cool quand cette personne était quelqu'un à qui tu tenais particulièrement. Mais en plus de ça il fallait aussi que ça me mette dans une position délicate par rapport à mon meilleur ami qui était son frère jumeau. C'était même plus le cul entre deux chaises à ce niveau la ! Quoi que je fasse ça foutais la merde quelque part. Y'avait un côté positif et un côté négatif. Seulement au final vis à vis de moi et de ma façon de penser je n'avais pas vraiment pu envisager les autres possibilité, il n'y avait eu qu'une seule réelle solution. Être le premier à annoncer ce qu'il c'était passé à Zeke ça m'arrangeait, parce que s'il avait vu Ariel avant je me serais pris son poing dans la gueule dès que j'aurais ouvert la porte. « Y’a intérêt. » Oui bon ben ça va, comme si je le savais pas déjà qu'il ne fallait pas que je couche avec sa sœur ! "Puisque je te le dis" C'était même presque vexant qu'il pense que j'ai vraiment pu le faire ! Certes il avait perdu la mémoire mais il me connaissait de nouveau suffisamment bien pour savoir que je ne lui aurais pas fait ce coup la. La colère lui embrouillait le cerveau. Voyant qu'il allait imploser si il continuait à faire bouillir de fausses idées au fond de lui je me levais pour essayer de le calmer ou en tout cas le rassurer. Je n'avais ni couché avec sa sœur ni l'intention de le faire donc évidemment que je n'étais pas avec elle. « Alors putain Adam, il est où ce foutu problème ? » Quoi sérieusement il n'avait pas une petite idée ? Il pensait qu'Ariel c'était dit "Bon ben tant pis, à la prochaine" puis qu'elle était partie le sourire aux lèvres ? Il avait aussi oublié que c'était douloureux de se voir rejeté par la personne qu'on aime ? C'était pourtant pas compliqué à déduire non ? Il avait oublié de prendre les sentiments de sa sœur en compte dans l'équation quand il avait craché qu'il espérait que je n'étais pas avec elle ? En tout cas ça allait rapidement lui venir en tête parce que maintenant c'était de la réaction d'Ariel que j'allais lui parler.

Vu sa tête ça y est il avait compris, ça lui était enfin monté au cerveau. Oui j'avais brisé le cœur d'Ariel même si je n'en avais jamais eu envie. Je n'avais jamais cherché à la séduire, je n'étais pas réellement responsable des sentiments que j'avais pu provoquer chez elle je n'avais fait qu'agir naturellement sans jamais me douter une seconde qu'elle pouvait éprouver autre chose que de l'amitié pour moi. Vu qu'il ne parlait pas moi je continuais. Le silence était un peu trop pesant. D'ailleurs il le fut de nouveau quand il s'assis à côté de moi sans rien dire. « Tu me pardonneras j’en suis sûr. » je n'eu pas le temps de comprendre pourquoi il parlait de se faire pardonner lui. Je tournais à peine la tête vers lui que je me pris son poing pile dans l'os de la pommette. Autant dire que je l'avais bien sentis, d'ailleurs en rouvrant les yeux c'était le côté de l'appartement opposé à Zeke que je voyais. La vache. Même si je m'y attendais plus ou moins depuis le début je ne l'avais pas vu venir. J'avais beau me dire que si je devais me prendre un coup je me le prendrais et basta, maintenant que je me l'étais pris ça me foutait quand même en rogne. Faut dire qu'il n'y étais pas allé de main morte et la douleur ça aidait jamais à rester calme « Ça c’est pour avoir fait souffrir Ariel, et estime toi heureux que je me contente de ça. » je tournais à nouveau la tête vers lui tentant de garder mon calme "Tu te fous de ma gueule la ?" je le suivais du regard "T'aurais préféré que je la fasse pas souffrir ? Non. Parce que si je ne l'avais pas fait souffrir on serait ensemble et la t'aurais pu me foutre ton poing dans la gueule ! J'avais pas vraiment le choix que de la blesser je te ferais remarquer ! Mais si t'as une troisième solution qui m'aurait permis de pas lui faire de mal sans me mettre avec elle je t'en pris éclaire ma lanterne !!" la seule autre solution aurait peut-être été de lui dire que j'avais des sentiments pour elle sans me mettre avec elle comme ça l'espoir l'aurait empêché de s'écrouler mais ça aurait été un mensonge donc uniquement une façon de retarder l'inévitable en la faisant en plus avoir de faux espoir. Hors ça c'était hors de question c'était débile voir même inutilement cruel. Je posais mon verre sans délicatesse sur la table et attrapais sa poche de glace fait maison en me levant pour marcher histoire de me calmer et de m'empêcher de répondre à son coup. « Malgré tout, ma sœur est ton amie depuis l’enfance alors j’imagine que ça n’a pas dû être facile pour toi non plus. Si nos rôles avaient été inversés et que j’avais dû éconduire Dana, même si je ne la connais pas, ou plus, je pense que je me serais senti mal aussi. Si ça peut te consoler. » Ah ben c'est bien il se mettait enfin à ma place. Peut-être qu'il se rendrait vraiment compte que c'était le choix le plus sage et puis surtout que si je lui avais foutu mon poing dans a gueule à ce moment la alors qu'il n'avait pas eu le choix ça aurait été injuste. Je posais la poche de glace contre ma joue en le regardant sans rien dire. Toujours en train de faire descendre l'énervement qui c'était emparé de moi à cause du coup. C'était quand même dingue de se prendre une droite parce qu'Ariel était amoureuse de moi. Bien sûr je ne risquais pas non plus d'en vouloir à Ariel puisqu'au final elle n'avait pas vraiment choisis elle non plus. Dans le font on subissait tous ce qu'il se passait. « Comme tu l’as dit, je vais sans doute la retrouver dans un sale état… Mais je peux te garantir que tu as de la chance d’être mon meilleur pote. Parce que si tu avais été un type lambda, je t’aurais déjà démoli. » J'appuyais mon dos contre mon mur et croisais mes bras. Enfin un bras vu que le deuxième était toujours à moitié levé pour tenir la poche de glace. Aucune surprise dans ce qu'il disait. Si j'étais moins catégorique la dessus j'imagine que j'aurais également voulu démolir n'importe quel mec qui ferait pleurer ma sœur qui j'avais pourtant l'habitude de ne jamais voir pleurer. Elle devait être la femme la plus forte que je connaissais, elle aurait encaissé le coup et fait comme si de rien n'était. Enfin j'aurais peut-être justement fait une exception avec Zeke parce qu'étant mon meilleur ami j'aurais pris le temps d'y réfléchir un minimum et donc je me serais mis à sa place et aurait compris que de toute façon il n'avait pas eu le choix. « Mais tu es toi, alors ça change beaucoup de choses. Même si je t’en veux, une partie de moi ne peut que compatir à ta douleur... Elle a pleuré j’imagine ? » Et ben c'est bien il commençait à revenir à un état un peu plus raisonnable. Je pris une inspiration avant de lâcher un long soupire. "Oui elle a pleuré" Je rabaissais mon bras ayant l'impression de sentir ma joue se congeler et je revenais m'asseoir en posant le torchon de glaçons sur la table. "J'espère que je vais pas la perdre à cause de ça" ça me ferait chier. Clairement. Ariel était ma plus vieille amie, avec Zeke. Alors forcément la sortir de ma vie ou plutôt être expulsé de la sienne j'aurais un peu du mal à le vivre. Même si on ne pouvait probablement pas ne plus se voir du tout même si elle démissionnait vu qu'il y avait toujours Zeke qui nous liait. Je ne me rappelait même plus de l'époque où ces deux la ne faisaient pas encore partie de ma vie. "Elle a pleuré, m'a repoussé et ensuite elle a eu un coup de fils de l'hôpital et elle allait mieux, enfin je crois parce qu'au final je lui ai pas demandé, puis elle est partie" Je reprenais mon verre pour le finir "Et puis arrête de m'en vouloir, je m'en veux déjà suffisamment tout seul" alors que je n'avais aucune raison puisque, encore une fois, j'étais persuadé d'avoir fait le meilleur choix. Donc qu'il s'en prenne au Cupidon de sa sœur, c'était lui le fautif.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2585-depuis-que-j-ai-appris-a-rire-de-moi-meme-je-ne-m-ennuie-plus-jamais-abc http://tag-gallery.e-monsite.com/
♦ Le Don Juan amnésique ♦

avatar

★ Célébrité : Ian Somerhalder
★ Date d'inscription : 12/06/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 3050
★ Autres comptes : Emrys, Savannah, Darcy, Castiel, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith


MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   Jeu 10 Mai - 17:00



❝Big Bang❞
Adam & Ezekiel
La colère avait tendance à m’aveugler. Je n’avais pas saisi tout de suite où Adam voulait en venir. J’étais parti dans de mauvaises pistes sans même prendre le temps de la réflexion. Mais il fallait se mettre à ma place aussi ! Adam avait trop vague ! D’accord, ma sœur lui avait avoué ses sentiments pour lui – ce qui m’étonnait d’ailleurs – mais ensuite ? Dans la logique des choses, il aurait pu éprouver la même chose et entrer dans une relation avec ma sœur, non ? C’était comme ça que j’avais imaginé les choses en tout cas. J’en étais même venu à la conclusion qu’ils avaient déjà couché ensemble et là, ça m’énervait. Jamais je n’oserais toucher à Dana, même si je la connaissais peu en réalité. Par principe, on ne touche pas à la sœur de son meilleur ami. Cependant, la réalité fut toute autre. Adam ne partageait pas ses sentiments et il avait dû lui dire. Il avait brisé le cœur d’Ariel. La première réaction que j’eu à cette révélation fut de lui mettre mon poing dans la gueule. Par principe, je me devais de démolir quiconque faisait souffrir ma sœur jumelle. Je ne tolérais pas qu’on lui fasse du mal, qui que cela puisse être. Mais Adam étant mon meilleur ami, je ne pouvais pas me permettre de lui en mettre plein la gueule non plus. Je m’étais contenté d’un bon coup qu’il ne risquait pas d’oublier mais je m’arrêtais là. Uniquement parce que je tenais à lui.

Evidemment, sa réaction ne se fit pas attendre. Il était énervé, c’était compréhensible vu le coup que je venais de lui mettre. Mais de mon point de vue, il n’était pas vraiment en position de trop la ramener. Je me levais pour aller dans sa cuisine et lui préparer une poche de glace maison. Et lorsqu’elle fut prête, je revenais m’asseoir à côté de lui, restant calme malgré la colère qui bouillait en moi. « Je n’ai pas de troisième solution mais par principe, je devais t’en mettre une. Comment tu aurais réagi si j’avais brisé le cœur de ta sœur ? » Il avait fort à parier qu’il aurait réagi pareil que moi. Il n’y avait pas de solution miracle dans ce cas là, aucune solution plaisant à tout le monde n’était possible. Adam récupéra la poche de glace et se leva pour marcher à son tour. Il était dans une position délicate, j’en avais bien conscience et je n’aurais pas aimé être à sa place. Malgré tout, c’était complexe parce que je sais qu’il appréciait Ariel comme sa propre sœur. Alors lui briser le cœur avait dû lui briser le sien par la même occasion. Je n’étais pas insensible à sa douleur, j’avais juste pensé à ma sœur en premier, voilà tout.

Plus le temps passait, plus je me calmais. J’avais de la peine pour Ariel, mais également pour Adam. Pour rien au monde, je n’aurais voulu vivre cette situation. Je me laissais tomber au fond du canapé en lui demandant si elle avait pleuré. Je la connaissais, elle aurait pu se retenir pour jouer la forte, ou au contraire se laisser submergée par ses émotions et sa douleur et craquer devant lui sans retenue. Les deux scénarios étaient possibles. Il me confirma malheureusement la seconde hypothèse. Elle avait bel et bien pleuré. Je lâchais un soupir en fermant les yeux quelques secondes. Il finit par revenir s’asseoir à côté de moi, craignant de perdre Ariel définitivement. « Je ne pense pas. Elle tient trop à toi pour couper les ponts. Et puis, dans l’hypothèse où ce soit le cas, elle ne pourrait pas t’éviter éternellement, t’es mon meilleur pote Adam. Mais, tout ce que je peux te dire c’est qu’il lui faudra du temps, ça c’est une certitude. Elle ne va pas revenir te voir tout sourire du jour au lendemain. Tu devras être patient. Je lui parlerais de toute façon. Je ne veux pas que vous restiez en froid, pas après toutes ces années. » Ce serait dommage de perdre tant d’années d’amitié. « Je vais faire en sorte d’arranger ça. »

Je tournais la tête vers lui lorsqu’il m’expliqua ce qu’il s’était passé. Elle avait pleuré et elle avait reçu un coup de téléphone de l’hôpital qui lui a permit d’aller mieux. Je fronçais les sourcils sans vraiment comprendre. « Un coup de fil de l’hôpital ? Pourquoi l’hôpital l’aurait appelée ? Je ne comprends pas. » Est-ce que ça me concernait ? J’y allais souvent à cause de on amnésie, mais j’aurais été le premier au courant dans ce cas-là ? Qu’est-ce que c’était que ce bordel encore ? Il allait vraiment falloir que j’aie une discussion avec ma sœur. Il fallait que je tire cette histoire au clair. Je poussais un léger soupir quand il me demanda d’arrêter de lui en vouloir. D’accord, mais là tout de suite, c’était trop difficile. L’histoire était encore trop fraiche. Mais j’allais faire un effort pour digérer au plus vite. « J’imagine oui. Rassure-toi, ça ne durera pas bien longtemps. Laisse-moi juste le temps d’avaler la pilule. Et tu es un chic type, je sais que tu t’en veux déjà énormément. » Je tapotais son épaule quelques instants avant de me resservir un verre et m’adosser de nouveau dans le canapé. « Quel merdier. C’était déjà comme ça avant mon accident ? » Si c’était le cas, on devait rarement s’ennuyer. « Est-ce qu’on s’est déjà foutu sur la gueule tous les deux par le passé ? On a déjà eu des désaccords aussi violents ? Pour une nana, ou même autre chose ? » Est-ce que l’un de nous avait déjà frappé l’autre avant aujourd’hui ? Est-ce que j’avais déjà tourné autour de sa sœur ? Est-ce qu’on avait tous les deux fréquenté Lena ? Tellement de questions se bousculaient dans ma tête… ça me rendait dingue de ne plus avoir aucun souvenir de ma vie d’avant.


©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t41-ezekiel-oublier-le-passe-vivre-le-present-construire-l-avenir
♥ Vieille carne acharnée ♥

avatar

★ Célébrité : Jensen Ackles
★ Date d'inscription : 26/09/2016
★ Pseudo : TAG
★ Messages : 3261
★ Autres comptes : Jess & Scott & Katherine


MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   Mar 15 Mai - 1:40



❝Big Bang❞
Ezekiel & Adam
Ça me paraissait tellement improbable qu'on puisse être en couple Ariel et moi que je n'avais pas imaginé que Zeke puisse se faire des films la dessus. Mais du coup j'avais dû briser le cœur d'Ariel, pas le choix y'avait pas vraiment d'autre solution. Mais fallait s'y attendre j'eu droit à un coup de poing dans la gueule. Sauf que la douleur faisait passer mon énervement avant ma compréhension. Enfin et encore compréhension seulement pour la rage de Zeke mais ça voulait pas dire que son geste était justifier puisque, comme je le disais, je n'avais pas d'autre choix. Autrement dit quoi que je fasse, du moment où Ariel m'avait avoué ses sentiments elle m'avait prédestiner à me prendre le poing de son frère dans la gueule. Il aurait dû s'abstenir. J'avais rien demandé, rien fait pour que ça arrive et voilà dans quelle situation de merde je me retrouvais. Ariel m'en voulait et Zeke aussi, génial franchement j'aurais mieux fait de ne pas sortir de mon lit ce matin. « Je n’ai pas de troisième solution mais par principe, je devais t’en mettre une. Comment tu aurais réagi si j’avais brisé le cœur de ta sœur ? » sa première phrase m'avait fait froncé un peu plus les sourcils mais la deuxième me fit finalement réfléchir en me mettant à son tour à ma place. C'était difficile à imaginer en fait. Déjà imaginer Dana avoir des sentiments pour Zeke ça me paraissait surréaliste mais alors lui avouer, être détruite et fondre en larmes... C'était une femme forte alors ça me paraissait improbable. La dernière fois que je l'avais vu pleurer c'était... Je ne n'étais même pas sûr de m'en rappeler. Quand à s’apitoyer sur son sort elle ne le faisait plus depuis qu'elle était ado. Alors si elle venait à se plaindre d'avoir été rejetée par Zeke les larmes aux yeux autant dire que ça me ferait tout drôle. Je soupirais longuement "Ouais... T'aurais probablement aussi pris mon poing dans la gueule" Décidément, nos sœurs étaient vraiment le sujet sensible.

Je m'étais finalement rassis à côté de lui une fois mon calme revenu. « Je ne pense pas. Elle tient trop à toi pour couper les ponts. » En tout cas j'espérais, parce que ça me ferait bien chier si elle le faisait vraiment « Et puis, dans l’hypothèse où ce soit le cas, elle ne pourrait pas t’éviter éternellement, t’es mon meilleur pote Adam. » Ouais ben m'éviter c'est sûr que ça allait compliqué d'autant plus qu'on travaillait ensemble. Cependant si c'était pour la voir régulièrement mais qu'elle me fuit du regard ou qu'elle ne veuille plus me parler c'était pas forcément mieux « Mais, tout ce que je peux te dire c’est qu’il lui faudra du temps, ça c’est une certitude. Elle ne va pas revenir te voir tout sourire du jour au lendemain. Tu devras être patient. Je lui parlerais de toute façon. Je ne veux pas que vous restiez en froid, pas après toutes ces années. » ouais ça serait trop con, c'est clair. « Je vais faire en sorte d’arranger ça. » je lui tapotais le genoux avant de me resservir un verre "Merci mec, même si je sais pas trop ce que tu vas pouvoir lui dire" qu'y avait-il à rajouter après tout. Elle savait déjà que j'étais désolé mais j'y pouvais rien et elle non plus. « Un coup de fil de l’hôpital ? Pourquoi l’hôpital l’aurait appelée ? Je ne comprends pas. » je m'étais posé la bonne question mais comme ça avait l'air d'être une bonne nouvelle donc rien de grave je m'étais dis que c'était pas urgent que je le lui demande vu la situation dans laquelle on était. "J'ai supposé que c'était à propos de toi, et du coup que tu devais être au courant aussi mais apparemment non. En tout cas je lui ai pas demandé" pas sûr qu'elle aurait bien voulu me répondre de toute façon. Bref dans tous les cas j'vais déjà Ariel qui m'en voulait alors j'espérais que Zeke n'allait pas m'en vouloir trop longtemps « J’imagine oui. Rassure-toi, ça ne durera pas bien longtemps. Laisse-moi juste le temps d’avaler la pilule. Et tu es un chic type, je sais que tu t’en veux déjà énormément. » Je ris nerveusement "Un chic type" répétais-je avant de boire quelques gorgées. C'est vrai que je m'en voulais déjà suffisamment moi même « Quel merdier. C’était déjà comme ça avant mon accident ? » Je me laissais aller contre le dossier en soupirant longuement « Est-ce qu’on s’est déjà foutu sur la gueule tous les deux par le passé ? On a déjà eu des désaccords aussi violents ? Pour une nana, ou même autre chose ? » Je réfléchissais "Pour une nana déjà non" et pour nos sœurs non plus d'ailleurs. Enfin c'était aussi des nanas mais quand ils parlaient de nanas je comprenais par la le fait de tourner autour d'une même fille "Sinon ben ça nous est déjà arrivé d'être en désaccord, après que ça soit violent ou sur des sujets vraiment important non je crois pas" en tout cas je n'en avais pas souvenir. "Mais pour ce qui est des nanas on s'est toujours fait passer avant, si y'en a une qui nous plaisait à tous les deux il était pas question de se mettre en compétition" et c'était d'ailleurs toujours le cas maintenant.
©️ Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t2585-depuis-que-j-ai-appris-a-rire-de-moi-meme-je-ne-m-ennuie-plus-jamais-abc http://tag-gallery.e-monsite.com/

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Big Bang - Adekiel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Big Bang - Adekiel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: 
Où tu veux, quand tu veux
 :: Flashbacks
-