AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
♠ La desperate housewife ♠
avatar

★ Célébrité : Jamie Chung
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Messages : 95
★ Autres comptes : POC, LP, MP, AC, TM

MessageSujet: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Mar 15 Mai - 11:48



Happy birthday, my dear husband
CASTIEL & MILAH
Nous avions célébré son anniversaire avec les enfants. Comment aurait-il pu en être autrement. Castiel adorait trop ce genre de moments avec eux et les petits étaient bien trop excités par la fête pour accepter d'en être exclu. Le premier, nous avions donc fêté son anniversaire comme il se doit, avec les enfants et nos amis. Nous avions dîner, il avait ouvert ses cadeaux, reçu pleins de bisous de Leena et même Leo avait cherché les bras de son père une bonne partie de la soirée. Après avoir mis les enfants au lit, plus tard qu'à l'ordinaire, nous avions terminé le repas avec nos amis. Nous nous étions bien amusé. Il s'était bien amusé, je pensais. Et quand nos invités avaient pris congé, nous étions trop fatigués, trop repus et avions bu trop de vin pour penser à n'importe quoi d'autre que dormir. Je m'étais allongé dans ses bras. Une première depuis bien longtemps.

Si j'avais retrouvé le lit conjugal il y a quelques semaines déjà, nos étreintes étaient encore trop souvent calculées. Pas calculé dans le sens où nous faisions semblant, mais il nous fallait y réfléchir, justement. Penser à être un couple. Faire un pas vers l'autre, pour une étreinte, un baiser, pour faire l'amour. Mais ce soir-là... hier au soir, je m'étais changé, mise en pyjama et je m'étais glissé dans ses bras sans y réfléchir. J'avais eu envie de sa chaleur et je l'avais prise, sans vraiment attendre de voir s'il était d'accord ou non. A la façon dont il m'avait serré dans ses bras et dont nous nous étions endormi, l'un dans l'autre, je pensais qu'il était plutôt d'accord avec l'action. Me réveiller dans ses bras avait été un délice aussi, mais nous n'avions pas vraiment eu le temps d'en reparler. Les enfants étaient déjà réveillés et le timing pour emmener tout le monde à l'école ou au travail était serré. Surtout que j'avais moi-même beaucoup à faire si je voulais préparer la soirée à venir. Les enfants étaient dans la confidence et si Leena avait eu beaucoup de mal à tenir sa langue, elle y était parvenue, me rendant plus que fière.

La journée passa à une vitesse folle, tant et si bien que j'étais inquiète à l'idée de ne pas être prête le moment venu. J'avais soudoyé Aaron pour qu'il retienne Castiel le plus longtemps possible, pour que la nuit tombe et que j'ai le temps de terminer toute ma préparation, mais je connaissais assez mon mari. S'il voulait rentrer tôt, il y parviendrait, même avec tous les efforts de son meilleur ami pour le garder avec lui encore un peu. Fort heureusement, j'étais presque prête quand je reçus le SMS du détective m'annonçant que mon mari venait de le quitter. Je me dépêchais de terminer mon maquillage et enfilait enfin la jolie robe rouge que j'avais acheté pour l'occasion, avant de revenir dans la pièce à vivre. Tout était fin près. La cuisine débordait des saveurs du repas que j'avais préparé. La table était dressée, les bougies en place n'attendant plus que d'être allumées. La pièce était entièrement rangée, débarrassé de tous les jouets des enfants. Quant à moi, j'avais ma belle robe, des talons aiguilles assez haut pour le rendre fou - il se plaignait toujours du sort que je réservais à ma cheville pourtant totalement remise, arguant que c'était leur faute, en premier lieu, si j'avais été blessé la première fois - et je m'étais faites la plus belle possible. Quand il ouvrit la porte, j'étais à la fois heureuse d'avoir réussi et nerveuse. Il s'attendait à rentrer et trouver les enfants en train de jouer ou colorier en attendant de pouvoir lui souhaiter bonne nuit et il n'allait trouver que sa femme et un dîner romantique. Allait-il seulement aimer ?
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le papa cookie ♥
avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 1140
★ Autres comptes : Ezekiel, Emrys, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Dim 17 Juin - 16:04


Milah & Castiel
Happy birthday, my dear husband

Mon anniversaire était un évènement que j’aimais partager avec ma famille et mes amis. Le matin du premier mai, Leena et Leo s’étaient jetés dans mes bras pour me souhaiter un bon anniversaire. Le soir, nous avions invité des amis à dîner, j’avais reçu des cadeaux qui m’avaient fait plaisir et mes enfants ne m’avaient que rarement quitté. Leena comme à son habitude n’avait cessé de réclamer mes bras, et Leo contre toute attente avait été plus tactile qu’à l’ordinaire. Les choses s’amélioraient à la maison et j’en étais heureux. Nos efforts communs portaient leurs fruits et les enfants devaient le ressentir. J’avais passé une bonne soirée. Pour la première fois depuis longtemps, cette soirée avait eu une saveur différente de d’habitude, bien plus plaisante. J’en avais oublié tout le reste pour me concentrer uniquement sur ce moment. Un véritable plaisir.

Avec Milah, les choses s’amélioraient petit à petit. Tout n’allait pas être parfait du jour au lendemain, on sentait bien que l’un comme l’autre, nous calculions certaines choses avant de passer à l’action. Je réfléchissais bien souvent avant de la prendre dans mes bras. Et si elle ne voulait pas que je la touche ? Et si elle n’en avait pas envie ? J’avais toujours ces questions qui me trottaient dans un coin de la tête et qui me rendaient parfois hésitant. Pour un homme aussi tactile que moi, c’était parfois difficile de se poser ce genre de question alors que je n’avais aucune hésitation envers mes enfants ou avec Lena. C’était bien plus naturel. Avec ce qu’il s’était passé avec ma femme, j’avais parfois peur de la déranger. Nous partagions de nouveau le même lit depuis quelque temps, un pas en avant non négligeable. J’avais même eu le plaisir de l’avoir endormie dans mes bras toute la nuit. Un réveil plaisant et agréable dont j’avais malheureusement peu profité avec l’arrivée en fanfare des enfants à peine réveillé. Le temps était passé à une vitesse folle et je me retrouvais déjà au travail. C’est là que je repensais à Kiara. L’une de mes élèves qui m’avait finalement avoué être ma demi-sœur. Nous avions le même père. Celui-ci avait trompé ma mère avec la sienne quand j’étais enfant. La nouvelle avait été difficile à avaler. Certes, je n’avais jamais pensé mon père irréprochable mais de là à avoir un autre enfant dans le dos de ma mère alors que j’avais toujours rêvé d’être grand frère. Mon vœu s’était réalisé mais avec beaucoup de retard. Je n’en avais pas encore parlé à Milah parce qu’il m’avait fallu un peu de temps pour assimiler la nouvelle, mais il allait bien falloir que je lui dise, parce que je voulais que Kiara fasse partie de ma vie. Donc de la sienne et de celle de nos enfants.

A l’heure de rentrer chez moi, j’avais trouvé Aaron sur le parking, en train de m’attendre. Je ne fus qu’à moitié surpris de le voir là, ce n’était pas la première fois qu’il venait me chercher à la sortie de mon boulot pour aller boire un verre. Je voulais prévenir Milah que je rentrerais plus tard, mais selon Aaron, il lui avait déjà dit. Bon, soit. Il avait visiblement pris les devants. Après un long moment, j’estimais qu’il était temps que je rentre chez moi alors je saluais mon meilleur ami en lui souhaitant une bonne fin de soirée et je rentrais chez moi. En ouvrant la porte d’entrée, je fus surpris d’être accueilli par le silence. Il n’y avait pas un bruit. Est-ce que les enfants étaient déjà couchés ? Il était pourtant encore tôt pour ça. Je posais mon sac par terre, et je la vis. Perchée sur des talons aiguilles, une robe rouge magnifique et un maquillage parfait. Elle était sublime. Ma bouche s’entrouvrit alors que je la contemplais. « Wahou… Tu es magnifique. » Est-ce qu’elle avait prévu une soirée à l’extérieur sans me prévenir ? « Euh, est-ce qu’on va quelque part ? » J’étais tellement absorbé par sa beauté que je ne bougeais plus. Je n’avais même pas retiré ma veste.

acidbrain @Milah Redfield
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♠ La desperate housewife ♠
avatar

★ Célébrité : Jamie Chung
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Messages : 95
★ Autres comptes : POC, LP, MP, AC, TM

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Lun 18 Juin - 22:58



Happy birthday, my dear husband
CASTIEL & MILAH
Son regard suffit à me rassurer. Il était littéralement bouche bée, incapable de prononcer le moindre mot, alors qu'il m'observait avec ce petit mélange d'admiration et de désir. J'adorais quand il avait ce regard. Cela mettait toujours le feu à mes joues. Je le gratifiais donc d'un petit sourire ravi, alors qu'il assurait que j'étais magnifique. « Tu n'es pas mal non plus », assurais-je, osant enfin m'approcher lentement. Il me demanda ensuite si nous allions quelque part et je secouais négativement la tête en me mordant la lèvre.

Je regardais du côté du salon, là où j'avais installée la table pour lui faire comprendre que notre rendez-vous romantique serait pour nous, ici, à la maison. « Ta mère ne cessait de me demander quand elle pourrait prendre les enfants pour une nuit. Les enfants voulaient y aller aussi. Avec ton anniversaire approchant, je me suis dit que cela pourrait contenter tout le monde si je pouvais nous dégager une soirée rien qu'à deux pour l'occasion. »

Je l'aidais à défaire son manteau avant de le pousser de ses épaules pour qu'il l'enlève. Une fois celui-ci mis au crochet, je pris sa main et le guidais jusqu'à la table. Nous n'étions pas du genre à nous séparer des enfants, pas même pour une nuit, mais pour le coup, je pensais que c'était réellement une bonne idée ce soir au moins. Et tout le monde le voulait. Les enfants, les parents de Castiel et moi, aussi, d'une certaine façon. Nous étions ainsi plus libres de faire encore progresser notre relation.

« J'espère que tu as faim », dis-je avec un sourire. Je n'avais préparé que des choses qu'il aimait. J'espérais donc que tous mes efforts n'avaient pas été vain. Mais s'il n'avait pas faim, ce n'était pas si grave. L'important était surtout de passer du temps ensemble. Je le quittais une minute pour aller chercher la nourriture dans la cuisine. J'avais vu les choses en grand. Amuses-bouches, entrée, plat, dessert, avec vin et bougies. Rien de moins. Je posais brièvement les yeux sur la table en sortant une assiette recouverte de papier aluminium du frigo. « Tu as un ouvre-bouteille juste à côté du seau de glace. Ça te dérange d'ouvrir le vin et nous servir pendant que je termine de tout préparer ? », demandais-je en terminant d'achever les éléments dans l'assiette.

Une fois tout fin prêt, je m'approchais, posant l'assiette au centre de la table. Il y avait un peu de tout, des canapés de saumon aux mi-verrines colorées. Le sourire su mon visage s'intensifia quand je m'installais à ma place, en face de lui. « Je ne sais pas si tu te souviens, mais tu prenais cette verrine sur un plateau quand je t'ai vu pour la première fois », expliquais-je en la pointant du doigt. « Tu as dit que tu la détestais, mais que c'était la moins pire de toutes. » Je savais que ni lui, ni moi, n'allions y toucher. Elle était réellement infâme, mais cela nous avait permis d'engager la conversation, la toute première fois et je n'avais pas résisté à la placer au centre de l'assiette. « Ne t'en fais pas, les autres ne sont que des choses que je sais que tu aimes. »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le papa cookie ♥
avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 1140
★ Autres comptes : Ezekiel, Emrys, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Ven 13 Juil - 2:26


Milah & Castiel
Happy birthday, my dear husband

Milah était impressionnante. Elle savait véritablement comment organiser des surprises sans rien laisser au hasard. Elle me bluffait littéralement. J’avais pensé que fêter mon anniversaire entre amis aurait suffi, je ne m’étais absolument pas attendu à ce qu’elle organise un dîner en tête à tête. J’en étais heureux. Elle me prouvait par cette simple soirée qu’elle faisait des efforts considérables pour améliorer notre mariage et notre relation et c’était là le plus beau cadeau qu’elle pouvait me faire. Et que dire de sa tenue ? Elle était parfaite. Incroyablement belle. Sublime. Magnifique. J’avais tellement d’adjectifs qui affluaient dans ma tête qu’il me faudrait une vie entière pour tous les énumérer. « Je ne t’arrive même pas à la cheville. » Je n’étais pas apprêté comme elle, pour cause, Aaron m’avait retenu après mon travail. Au départ, je pensais réellement que nous devions sortir, ce qui ne m’enchantait pas vraiment. Nos sorties se résumaient bien souvent à faire bonne figure dans un endroit bondé avec du beau monde. Je n’avais pas envie de me pavaner comme un coq ce soir. Alors je fus immédiatement soulagé d’apprendre que nous n’allions nulle part.

Son explication me fit sourire. Les enfants étaient chez mes parents pour la nuit et la soirée nous appartenait. « Tu as donc prévu ça depuis un moment petite cachotière. Aaron était dans le coup je suppose ? » J’en étais persuadé. Son insistance ne m’avait pas semblé très naturelle en y réfléchissant. Il devait probablement m’occuper le temps que Milah finalise le tout à la maison. Elle me donna un coup de main pour me débarrasser de mon manteau et me prit la main pour me conduire dans le salon où la table était dressée. « Je meurs de faim. » Assurais-je avec un sourire alors qu’elle s’éclipsa dans la cuisine. Pour ma part, je restais là, debout devant la table, me demandant si j’étais en plein rêve ou non. Sa voix provenant de l’autre pièce me ramena à la réalité. « Je m’en occupe ma chérie ! » Un sourire béat ne quittait plus mes lèvres alors que je récupérais l’ouvre-bouteille pour ouvrir le vin et en verser dans chaque verre. J’attendais qu’elle revienne pour m’asseoir à table. Il serait bien impoli de ma part de m’installer et d’attendre que ça se passe. Elle reprit la parole pour remettre une vieille anecdote sur la table. Je me souvenais parfaitement du moment de notre première rencontre. Nous nous ennuyions à mourir dans une soirée où nos parents respectifs participaient. Et j’étais effectivement tombé sur une verrine affreuse. « Je vous déconseille fortement celle-là charmante demoiselle. » Tels furent les premiers mots que j’avais prononcés ce soir-là. Un sourire nostalgique glissa sur mes lèvres en repensant à cette soirée. Nous avions passé un excellent moment. Peut-être le meilleur de toute notre vie ? « Le traiteur était vraiment mauvais ce jour-là. » Je me souviens que le buffet était à moitié plein quand les gens avaient commencé à quitter les lieux. Preuve que peu de personnes avaient finalement apprécié. Mais ce soir, elle avait fait l’effort de prendre mes gouts en compte. « C’est vraiment parfait. Tu es parfaite. » J’attrapais sa main sur la table pour entrecroiser nos doigts ensemble tout en caressant sa peau avec mon pouce. J’étais plutôt tactile alors forcément je n’allais pas pouvoir passer la soirée sans la toucher. « C’est vraiment une belle surprise, je ne m’y attendais pas. En plus tu es sublime ! Je fais pâle figure à côté de toi, je n’ai même pas pu prendre de douche. » Nous n’étions qu’entre nous, certes, mais j’étais loin d’être à sa hauteur. De ma main libre, j’attrapais mon verre pour le lever. « Merci infiniment. Ça me touche. Vraiment. »

acidbrain @Milah Redfield
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♠ La desperate housewife ♠
avatar

★ Célébrité : Jamie Chung
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Messages : 95
★ Autres comptes : POC, LP, MP, AC, TM

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Ven 27 Juil - 18:55



Happy birthday, my dear husband
CASTIEL & MILAH
Il avait l'air surpris. Agréablement surpris. Et j'en étais heureuse. Je voulais vraiment que cette soirée soit spéciale. Pour lui, mais aussi pour nous. J'avais vraiment envie de croire en notre couple. Nous avions une vie commune depuis des années, deux enfants que nous adorions. Nous avions une belle vie, même s'il me manquait quelque-chose. Si Castiel pouvait m'apporter ce qui me manquait dans ma vie, alors ce ne pouvait être que du bonheur. Chance incroyable, Castiel voulait me le donner. Il voulait réellement que cela fonctionne et qu'on se trouve comme amants et amoureux, autant qu'on s'était trouvé comme parents et partenaires. Il fondait autant d'espoirs que moi dans notre tentative, alors je devais faire les choses bien. En grande pompe. Il fallait que cela fonctionne. Il fallait qu'il tombe fou amoureux de moi et que je trouve les mêmes sentiments en moi.

Je souris quand il assura qu'il ne m'arrivait pas à la cheville, flattée, avant de hocher la tête en réponse à sa question. Oui, son meilleur ami était dans le coup. Sa mère et nos enfants aussi. Je devais bien avouer que j'avais eu sacrément de l'aide sur ce coup. Si j'avais été la chef d'orchestre, j'avais eu de bons musiciens pour créer ce chef-d’œuvre.

Je lançais Castiel sur le vin, pendant que j'achevais d'apporter le début du repas, attendant attentivement sa réaction. Je ne fus pas déçue, alors qu'un nouveau sourire se peignait sur mon visage à l'entente de ses mots. « Oui, affreux », concédais-je en hochant la tête, m'installant tranquillement sur ma chaise. « Tu sais qu'il a plié boutique pas longtemps après ? Cet échec cuisant a signé la fin de sa carrière de traiteur. » Je n'étais pas spécialement ravie que cela ait causé le malheur de quelqu'un, mais mieux valait ça qu'il empoisonne un jour quelqu'un. « J'espère être meilleure cuisinière », dis-je, même si je savais que c'était le cas. Savoir cuisiner était une aptitude obligatoire, dans ma culture, comme dans mon milieu. Même si nous avions largement les moyens - et l'incitation permanente de la part de nos gens - de prendre une cuisinière et quelques employés de maison, l'intendance de la demeure et l'accomplissement des tâches ménagères avaient fait partie intégrante de mon éducation. Je savais cuisinier, coudre, repasser et même faire le ménage. Et même si nous avions effectivement cédé depuis longtemps à l'appel de la femme de ménage, il m'arrivait régulièrement de prendre le balai avec les enfants. J'estimais que Leena, mais aussi Leo, devaient savoir se faire à manger, mais aussi ranger après avoir mis le bazar quelque part. Plus tard, je leur apprendrais à faire la vaisselle et le linge. Un homme qui sait trier le linge avant de le laver et repasser une chemise à la perfection aura toujours fier allure lors des moments importants.

Rapidement, les vieilles habitudes tactiles de Castiel lui firent me prendre la main et je savourais son contact, alors qu'il caressait ma peau. « Tu es parfait », assurais-je avec un hochement de tête. « J'aurais pu demander à Aaron de te conduire à prendre une douche, mais je pensais que tu aurais trouvé ça suspect. Je ne voulais pas gâcher la surprise. » J'attrapais mon propre verre pour répondre à son toast et trinquait avec lui avant de boire une gorgée. « Je fonde de grands espoirs dans cette soirée. Je me suis dit qu'on pourrait prévoir une petite pause le temps d'une douche... ou l'intégrer au projet. », dis-je, un regard qui trahissait bien la finalité que j'espérais atteindre. Il me manquait. Mon amant me manquait. Même si nous avions fait l'amour quelques fois depuis notre réconciliation, l'homme qui me désirait terriblement tous ces soirs ennuyeux me manquait. Et j'avais envie de savoir s'il pouvait me désirer avec la même force et la même passion, quand la soirée n'avait rien d'ennuyeuse. Si c'était l'ennui qui me rendait attrayante ou si c'était réellement moi qui pouvais lui plaire.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le papa cookie ♥
avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 1140
★ Autres comptes : Ezekiel, Emrys, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Ven 3 Aoû - 3:02


Milah & Castiel
Happy birthday, my dear husband

Milah savait parfaitement gérer et organiser un événement sans souci. La preuve ce soir. Elle avait réussi à préparer ce repas en mettant plusieurs personnes à l’œuvre, dont Aaron qui m’avait occupé pendant plusieurs heures après mon travail. J’étais même certain que mes enfants avaient également mis la main à la pâte pour aider leur mère à me faire cette surprise avant de partir chez mes parents. Milah savait faire les choses en grand même pour une simple occasion comme un anniversaire. Elle était incroyable pour ça. Elle savait mettre les choses en valeur pour leur donner une plus grande importance. En plus de ça, elle était vraiment magnifique. J’en oublierais presque mon nom tellement elle m'éblouissait. Je faisais réellement pâle figure à côté d’elle et ça me dérangeait de ne pas avoir pris une douche et d’être habillé comme il fallait pour l’occasion. Cependant, j’ouvris tout de même la bouteille de vin et m’installais à table quand elle me rejoignit. C’était effarant de constater qu’elle avait vraiment pensé à tout. Même à présenter cette fameuse verrine infecte qui nous avait permis d’engager pour la première fois la conversation. « Vraiment ? Non je ne savais pas. Pourtant ça ne m’étonne pas. Des gens auraient fini par tomber malade. » L’intoxication alimentaire, ça ne pardonnait pas.

« Evidemment que tu es bien meilleure cuisinière. Tu es la meilleure que je connaisse ! » Ma mère n’avait jamais cuisiné de sa vie, elle avait toujours laissé ça aux employées de la maison. Pour ma part, je n’étais pas très doué non plus. Mieux valait me tenir éloigné de la gazinière. Pour le bien de tout le monde. Mais bien vite, mes habitudes reprirent le dessus et je ne pus m’empêcher de lui tenir la main pour caresser sa peau. L’idée qu’Aaron m’incite à prendre une douche me fit rire. « En effet, ça m’aurait paru un peu bizarre ! En tout cas, il a rempli son rôle à merveille. » J’attrapais mon verre avec mon autre main pour trinquer avec elle et elle me suggéra d’intégrer une douche au programme de la soirée. « Maintenant ? » En soit, le plus tôt serait le mieux même si à en juger par son regard, je doutais que je puisse réellement me laver avec cette douche. Nos dérapages dans la salle de bain n’étaient pas si inhabituels et il est vrai que le dernier en date remontait à un petit moment. En soit, faire l’amour avec elle serait une bonne manière de débuter cette soirée qui promettait de belles surprises. A ces pensées qui n’avaient rien de chastes, un sourire se glissa au coin de mes lèvres et je me redressais légèrement sur ma chaise. « Une douche pour commencer me semble être une bonne entrée en matière. » Je me levais pour me poster à côté d’elle et je tirais doucement sur sa main pour qu’elle se lève. « Mais uniquement si tu m’accompagnes évidemment. » Je glissais ma main sur sa nuque et penchais mon visage vers le sien pour l’embrasser tendrement. Finalement, je me baissais pour passer un bras sous ses cuisses et l’autre dans son dos pour la porter. « En fait, je ne te laisse pas vraiment le choix ma chérie. » Même si ça m’ennuyait de devoir ruiner son maquillage et sa coiffure, j’avais envie d’elle et de retrouver son corps.

Milah dans mes bras, je montais les escaliers pour atteindre la salle de bain à l’étage. Arrivé à destination, je repoussais la porte avec mon pied et la déposais pour que ses pieds regagnent le sol. Ma main vint caresser sa joue et je sentais déjà le désir monter par le simple fait d’imaginer la suite des événements. Je retirais mon t-shirt que je laissais tomber au sol et j’attrapais ma femme par les cuisses pour la soulever et l’asseoir à côté du lavabo. Enfin, j’écartais légèrement ses jambes pour me mettre entre elles. « Je suis désolé d’avance pour ton maquillage et ta coiffure. » Assurais-je avec un petit sourire alors que je plongeais mes lèvres dans son cou pour l’embrasser.

acidbrain @Milah Redfield
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♠ La desperate housewife ♠
avatar

★ Célébrité : Jamie Chung
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Messages : 95
★ Autres comptes : POC, LP, MP, AC, TM

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Mer 8 Aoû - 19:46



Happy birthday, my dear husband
CASTIEL & MILAH
Castiel avait l'air plus que ravie de cette surprise et j'en étais heureuse. Je voulais tellement réussir cette soirée. Je voulais tellement que cela fonctionne entre nous. Je pensais sincèrement que nous jouions notre avenir à chaque moment qu'on s'accordait à deux et il fallait que cela fonctionne. Il fallait qu'on fonctionne à deux. C'était beaucoup de pression pour quelque-chose qui demandait à prendre son temps et à fleurir, mais heureusement pour moi, mon mari était moins empressé que moi et plus naturel. Il ne cherchait pas la performance. Il savait me faire oublier que tout devait être parfait, pour me pousser à juste profiter de l'instant.

Aussi, il dériva rapidement de mes plans initiaux en décidant que nous allions prendre une douche maintenant. Il assura ne pas me laisser le choix en me portant dans ses bras pour m'emmener jusqu'à la salle de bain. Je ris entre chaque baiser, caressant la peau de son cou, alors qu'il nous faisait monter les escaliers. J'étais toute émoustillée. Il avait ce regard de feu qu'il arborait toujours quand il avait envie de moi et j'étais heureuse d'avoir réussi mon petit effet à ce niveau. Je le trouvais tellement désirable... J'étais encore plus désireuse quand je lisais son propre désir dans ses yeux.

Il me posa une seconde dans la salle de bain, juste le temps de retirer son T-shirt, avant de me reprendre dans ses bras pour m'asseoir sur le meuble du lavabo. Je profitais de chaque baiser, chaque caresse, glissant mes doigts sur son torse pour caresser ses muscles, savourant le contact de sa peau douce. Il s'excusa pour le fait de ruiner mon maquillage et ma coiffure et je ris, glissant mes doigts dans ses cheveux alors qu'il fondait sur mon cou pour embrasser ma peau. « Ça n'a aucune importance », assurais-je en descendant mes mains dans son dos, plongeant dans son pantalon pour titiller la base de son dos en le rapprochant de moi, enroulant mes jambes autour de ses hanches. Il était déjà animé par le désir, presque prêt et je souris en penchant la tête en arrière, lui donnant un meilleur accès à ma gorge. « Déjà prêt pour moi, chéri ? », demandais-je en gloussant, m'attachant à défaire sa ceinture.

J'ouvris son pantalon, mais le laissait sur ses hanches, m'extirpant de ses bras pour le repousser, un pied sur son torse. Une fois assez loin, je profitais une seconde pour le regarder dans toute sa gloire, la bosse clairement visible dans son pantalon, avant de soulever ma jambe un peu plus haut, lui montrant la sandale accrochée à mon pied. « Aide-moi, s'il te plaît, mon chéri », demandais-je en me mordant la lèvre inférieure. Je murmurais, séductrice : « déshabille-moi... »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le papa cookie ♥
avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 1140
★ Autres comptes : Ezekiel, Emrys, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Sam 22 Sep - 19:12


Milah & Castiel
Happy birthday, my dear husband

Cette soirée commençait sous les meilleurs hospices. En quittant mon travail, la perspective de passer un aussi bon moment avec ma femme ne m’avait même pas effleuré l’esprit. Comment cela aurait-il pu ? Avec Milah, tout était toujours calculé, préparé minutieusement mais elle pouvait parfois se montrer tellement surprenante. C’était cette facette de sa personnalité que j’aimais le plus. J’aimais la voir spontanée, lâcher prise et se laisser aller sans rien prévoir. Juste vivre le moment présent sans se préoccuper de quoi que ce soit d’autre. Ma mère avait toujours eu du mal à supporter cette désinvolture de ma part, cette volonté de ne pas suivre les règles pour ne suivre que ses envies. Ma femme avait grandi dans le même milieu que moi, mais contrairement à mon cas, elle avait toujours écouté ses parents comme une brave héritière. Pour ma part, j’avais toujours été un peu rebelle dans l’âme, me fichant éperdument des convenances. J’avais souvent eu cette impression d’être né dans un milieu qui ne me correspondait pas. Je voulais inculquer ce brin de folie à Milah, parce que la spontanéité était une chose fondamentale qui lui manquait cruellement.

Alors sans réellement lui demander son avis, je l’avais emmenée avec moi jusque dans la salle de bain pour qu’on puisse prendre une douche ensemble. Ou du moins essayer. En théorie, c’était facile, il nous suffisait de nous déshabiller et de laisser l’eau couler. En pratique, c’était un peu différent. Je n’étais pas insensible au corps et à la beauté de ma femme alors elle se retrouva bien vite assise sur le meuble à côté du lavabo. Mes mains se posèrent sur ses cuisses alors que mes lèvres parcoururent la peau douce de son cou. Son parfum m’enivrait et je sentis ses jambes s’enrouer autour de mes hanches alors qu’elle pencha légèrement la tête sur le côté pour me faciliter l’accès à son corps. Sa question me fit sourire et je me redressais pour la regarder. « Je suis toujours prêt pour toi mon cœur. » J’approchais mon visage du sien pour capturer ses lèvres un bref instant parce qu’une fois mon pantalon ouvert, elle me repoussa doucement en posant un pied sur mon torse. Mes mains glissèrent sur sa cheville, son mollet pour caresser sa peau.

Elle souleva un peu plus sa jambe pour solliciter mon aide, et demanda le plus sensuellement du monde de la déshabiller. J’avais toujours trouvé Milah attirante mais dans ces moments-là elle était tellement désirable… Un sourire en coin, j’attrapais délicatement son pied pour lui retirer sa chaussure non sans parsemer sa peau de baiser. Une fois son pied nu, j’attrapais l’autre pour faire la même chose. Les chaussures retirées, j’attrapais ses deux mains pour la tirer vers moi et la faire descendre. Je la rapprochais de moi pour coller mon corps au sien. Mes mains se posèrent sur ses hanches et remontèrent le long de son dos pour la libérer de sa robe et de tout tissu superflu. Il n’en restait plus qu’un. Mes lèvres se perdirent dans son cou quelques secondes et je descendais le long de son corps en m’attardant quelques instants sur sa poitrine, jusqu’à atteindre le bas de son ventre. A genoux devant elle, je posais mes mains sur ses cuisses pour remonter en une longue caresse sur ses fesses. J’embrassais son intimité par-dessus son ultime sous-vêtement avant de me décider à le lui retirer en le laissant tomber le long de ses jambes. Je finis par me relever pour capturer une nouvelle fois ses lèvres. « Je dois avouer que c’est dans cette tenue que je te préfère. »

acidbrain @Milah Redfield
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
♠ La desperate housewife ♠
avatar

★ Célébrité : Jamie Chung
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Messages : 95
★ Autres comptes : POC, LP, MP, AC, TM

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Mer 26 Sep - 11:55



Happy birthday, my dear husband
CASTIEL & MILAH
La spontanéité. J'en manquais cruellement, je le savais. J'avais été éduqué pour ne pas être spontanée. Pour ne pas laisser mes émotions et mes envies guider ma vie. De toute mon existence, mes parties de jambes en l'air avec Castiel avait sans doute été la chose la plus spontanée que j'avais vécu. Ma mère avait souvent plaidé que la naissance de Leo était la preuve qu'il ne fallait pas agir sans réfléchir. Que tout avait toujours des conséquences. Moi, je m'en fichais. Leo était ma plus grande réussite en ce monde, avec Leena. J'étais donc heureuse de ma spontanéité avec Castiel. J'en étais chaque jour heureuse quand nous parvenions à vivre des moments comme ça, pleins de désirs et de tendresse. Je savais que ma partie du « faire des efforts » consistait essentiellement en cela. Arrêter de tout calculer, vivre notre vie de couple et profiter de tout ce qu'on pouvait s'offrir mutuellement.

Une à une, mon mari retira mes chaussures, me regardant avec tout le feu du désir dans les yeux. Un désir qui ne m'avait que trop manqué. Je pressais ses mains, alors que je sautais du meuble, atterrissant sur mes deux pieds nus. Il me débarrassa rapidement de ma robe et descendit ses chauds baisers le long de mon cœur. Alors qu'il s'attaquait à ma poitrine, je fermais les yeux en soupirant d'aise, glissant une main dans ses cheveux, grattant son cuir chevelu du bout des ongles. Je posais ma main libre sur son épaule, me pressant contre sa bouche. Lentement, il descendit encore, jusqu'à se glisser à genou devant moi. Mon cœur s'affola d'anticipation.

Comme attendu, il posa un baiser par-dessus ma culotte et je basculais la tête en arrière en soupirant. Une fois nue, il remonta et je l'embrassais, avide, alors qu'il avouait me préférer dans cette tenue. Je souris contre ses lèvres, glissant ma langue le long des siennes, caressant son torse. Je reculais, lentement, sans me priver pour le détailler de la tête aux pieds en me mordant la lèvre inférieure. « Enlève ce pantalon et ce sous-vêtement et rejoint moi », soufflais-je en entrant dans la douche, allumant l'eau. D'abord froide, je frissonnais sous le jet, avant de sentir l'eau chaude prendre peu à peu sa place. Je me tournais ensuite dans la cabine pour l'attirer dès qu'il approcha et poser des baisers fiévreux sur sa bouche, enroulant mes bras autour de son cou, pressant mon corps contre le sien pour ne laisser aucun espace. J'avais toujours eu le sentiment que mon corps se moulait parfaitement au sien et j'adorais la sensation.

Je me détachais ensuite un peu de lui pour attraper le shampoing. « Ne bouges pas, je vais t'en mettre dans les yeux sinon », dis-je en souriant, alors que je versais un peu de produit dans ma main, avant de frotter mes deux paumes ensemble, puis de les plonger dans ses cheveux. Je massais lentement son cuir chevelu, faisant des cercles lents et tendres. Je l'embrassais une fois de plus, avant de le faire se glisser sous l'eau pour pouvoir rincer le shampoing.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♥ Le papa cookie ♥
avatar

★ Célébrité : Jamie Dornan
★ Date d'inscription : 29/10/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 1140
★ Autres comptes : Ezekiel, Emrys, Darcy, Savannah, Aiden, Zoey, Thomas, Logan, Keith

MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   Mer 7 Nov - 21:07


Milah & Castiel
Happy birthday, my dear husband

La Milah spontanée était la partie d’elle que je préférais. Elle qui avait l’habitude de tout calculer dans les moindres détails, c’était un véritable plaisir de la découvrir sous un tout autre jour. J’avais pas mal joué là-dessus au début de notre relation, ou du moins, pendant le temps où nous n’étions encore rien l’un pour l’autre. Chaque fois qu’on se croisait lors des soirées mondaines ou autres, j’avais souvent joué la carte de l’imprévisibilité, parce que j’étais comme ça. Contrairement à Milah, je n’avais jamais scrupuleusement suivi les souhaits de mes parents. Je n’en avais toujours fait qu’à ma tête. La plupart du temps. Et c’était un véritable plaisir d’agir selon ses envies, je voulais que ma femme en fasse de même pour comprendre l’effet que cela faisait. Une fois encore, ce soir, elle avait tout prévu dans les moindres détails, jusqu’à cette fameuse verrine qu’aucun de nous ne comptait manger. A présent, j’étais celui qui prenait les choses en main, dans tous les sens du terme, pour contrecarrer ses plans de la soirée. Une douche commune en plein milieu du repas. L’avait-elle prévu ? L’avait-elle vu venir ? Evidemment que non.

Là était tout l’enjeu du sauvetage de notre mariage. Nous devions retrouver notre complicité, notre intimité. Pour ce soir, ça partait plutôt pas mal. Couvrant son corps de baisers, je m’étais appliqué à la déshabiller doucement pour qu’elle se retrouve nue devant moi. Voir Milah dans le plus simple appareil était toujours un véritable plaisir parce qu’elle était magnifique. Elle était tellement désirable que je commençais déjà à me sentir serré dans mon pantalon. Elle m’invita à me déshabiller et à la rejoindre sous la douche et je ne me fis pas prier pour m’exécuter. Je retirais mon pantalon et mon boxer et j’entrais dans la cabine avec elle. A peine entré, elle m’attira à elle pour m’embrasser avec ardeur et j’attrapais ses hanches pour la coller contre moi. L’eau chaude que je sentais couler sur mon corps n’arrangeait en rien cette sensation de chaleur que je sentais déjà à l’intérieur de moi. C’était assez incroyable la vitesse à laquelle elle était capable de m’embraser.

Elle finit par se détacher de moi pour attraper le shampoing. J’étais tellement obnubilé par son corps que j’en avais oublié l’objectif premier d’une douche. Je ne pus m’empêcher de rire légèrement quand elle me mit en garde contre le dérapage potentiel du shampoing dans mes yeux. « A vos ordres chef. » Elle en appliqua dans ses mains et ne tarda pas à plonger ses doigts dans mes cheveux. Je fermais les yeux quelques instants pour savourer ce massage de la tête. Lorsqu’elle eut terminé, je me penchais vers elle pour l’embrasser et je me reculais sous le jet d’eau pour le rinçage. Je devais bien avouer qu’une bonne douche après une journée de boulot faisait un bien fou. Quand en plus, elle était partagée avec sa femme, ça valait tout l’or du monde. Une fois rincé, j’attrapais Milah par les hanches pour l’attirer de nouveau contre moi. « Tu es plutôt douée de tes mains ma chérie, on te l’a déjà dit ? » Assurais-je avec un grand sourire alors que mes mains descendirent pour agripper ses fesses. « Des douches comme ça, j’en veux bien tous les jours. » Même plusieurs fois par jour ! Mes lèvres retrouvèrent les siennes pour un baiser passionné avant qu’elles ne dérivent le long de sa mâchoire et dans son cou. Je prenais bien le soin de gouter chaque parcelle de sa peau, laissant ma langue glisser sur son épiderme. Comme prévu, j’avais des choses bien plus intéressantes en tête que de prendre une simple douche.

acidbrain @Milah Redfield
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t962-castiel-true-love-is-just-here-right-in-front-of-you-don-t-you-see-it
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: #134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband   

Revenir en haut Aller en bas
 
#134 Ft Castiel || Happy birthday, my dear husband
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪
» Happy birthday my love, from mum xx
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: Melbourne :: Carlton :: Habitations-