AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ft Savannah || Parfois, j'aimerais l'être... [HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
♠ Petit nouveau à Melbourne ♠
avatar

★ Célébrité : Jared Padalecki
★ Date d'inscription : 17/07/2016
★ Messages : 85

MessageSujet: Re: Ft Savannah || Parfois, j'aimerais l'être... [HOT]   Dim 4 Nov - 22:56


Parfois, j'aimerais l'être...
Savannah & Aaron



Si elle ne me faisait pas reculer maintenant, je n'étais pas certain de pouvoir m'arrêter ensuite. Le besoin d'elle était plus qu'un désir. Il était un besoin. Un besoin vital. J'avais atrocement besoin de la sentir contre moi, de la goûter tout entière, de l'aimer toute entière. J'avais besoin d'elle et c'était douloureux. Physiquement douloureux. Alors, si je devais m'arrêter, c'était maintenant, car je savais qu'ensuite, je n'en serais plus capable.

Alors, quand elle m'assura ne jamais avoir été plus sûre de me vouloir, je sentis mon cœur s'emballer. Je souris, compréhensif, qu'elle ne veuille pas que ça soit dans la cuisine. Si je la voulais, je voulais faire les choses bien et nous faire surprendre par Tom n'était certainement pas une chose bien. Je hochais donc la tête, la laissant à regret s'écarter. Fort heureusement, elle ne rompit pas le contact. Pas une seule fois. Pas tant que nous n'étions pas enfin en sécurité dans la promiscuité et l'intimité de sa chambre. Tout aussi rapidement, mais tout aussi séductrice, elle se rapprocha de moi, retirant son haut, me laissant ainsi tout le loisir d'admirer sa belle poitrine, sagement lovée dans ce soutien-gorge qui lui offrait un beau décolleté. Je la reluquais sans honte, sachant qu'elle avait retiré son haut si loin de moi pour que je la regarde, même inconsciemment, peut-être. Et j'avais envie de la regarder. J'avais envie de tout regarder d'elle. Tout découvrir pour mieux tout aimer.

Je la laissais retirer mon T-shirt et obtempérait quant elle me poussa sur son lit, l'admirant, alors qu'elle se déplaçait jusqu'à être au-dessus de moi. Sa bouche était possessive, tout autant que ses mains. Sûre, elle l'était. Je ne pouvais pas le nier. Je le voyais dans ses yeux. Et ça n'avait rien à voir avec la dernière fois où elle avait couché sans penser au lendemain. Cette fois, c'était moi et je ne la laisserais certainement pas filer au petit matin...

« Tu es si belle », soufflais-je entre deux baisers, dévorant sa peau autant que sa bouche, caressant son dos, ses hanches, ses fesses. La mienne était couverte de frissons. Chaque touche, chaque baiser, m'allumant de millions de papillons me donnant la chair de poule. Je ne savais pas combien de temps j'allais tenir tant l'envie était forte, mais je voulais d'abord lui donner. Tout lui donner. Dégrafant son soutien-gorge, je le fis glisser le long de ses bras, le lui ôtant doucement. J'attrapais ensuite son visage pour briser le baiser, l'incitant à se redresser. Je voulais la voir. Je voulais la voir toute entière et profiter de chaque vu, de chaque pouce de son corps tendre. Des paumes, je traçais ses épaules, la houle de ses seins désormais libre de leur carcan, me redressant pour m'asseoir. Je capturais sa bouche à nouveau, la rapprochant de mon corps

Dérivant mes baisers, je pus cette fois descendre plus, autant que je le voulais, embrassant l'un de ses seins avec tendresse pendant que je cajolais l'autre d'une main. L'autre plaquée contre ses reins, je me redressais pour nous retourner, venant me placer au-dessus, entre ses jambes, gémissant légèrement sous l'effet que ce simple mouvement procura à mon aine déjà douloureux de la sentir.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Savie la tigresse ♦
avatar

★ Célébrité : Lauren Cohan
★ Date d'inscription : 15/08/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 1552

MessageSujet: Re: Ft Savannah || Parfois, j'aimerais l'être... [HOT]   Lun 12 Nov - 21:39



   
   Aaron & Savannah
   Parfois, j'aimerais l'être...

J
’avais tellement envie de lui, tout de suite, que l’attente en était presque douloureuse. J’avais toujours trouvé Aaron attirant mais maintenant que j’avais gouté à ses lèvres, ce besoin de le sentir contre moi était presque vital, viscéral. Je le désirais tellement fort que ça me brûlait de l’intérieur. J’avais cette impression de m’être retenue pendant trop longtemps, et qu’il était temps de passer à l’action. La machine était lancée et je n’étais plus capable de m’arrêter. Je le voulais, plus que tout. Et rien, mis à part son refus ne pourrait me stopper dans mon élan et cette volonté absolue de le toucher, l’embrasser et le sentir contre moi. Je n’avais encore jamais ressenti ce genre de chose avec une telle intensité. Heureusement pour moi, il accepta de me suivre jusque dans ma chambre. Même si je le voulais tout entier, je ne voulais pas que mon fils nous surprenne. Surtout pas. Son haut retiré, le regard qu’il portait sur moi, sur mon corps me donna des frissons. Se sentir désirable dans les yeux d’un homme offrait une sensation incomparable et tellement agréable. J’aimais ce regard qu’il me lançait. Je me sentais belle dans ses yeux.

Je lui retirais son t-shirt et le poussais sur mon lit pour me positionner au dessus de lui. J’avais tellement envie de l’embrasser que j’avais du mal à quitter ses lèvres et j’en oubliais parfois de respirer. Entre deux baisers, il réussit à articuler quelques mots pour me complimenter. Je ne pus m’empêcher de rire légèrement et je m’arrêtais quelques instants pour poser mes coudes sur le matelas et glisser mes doigts dans ses cheveux, le regardant tendrement. « C’est gentil, tu es pas mal non plus. » Et même plus que ça. Mais bien vite, je retrouvais le chemin de ses lèvres parce que j’avais la sensation qu’elles me manquaient déjà. Il dégrafa mon soutien-gorge et il le laissa descendre le long de mes bras jusqu’à me le retirer. Je l’aidais dans son entreprise en me redressant légèrement. Il en profita pour attraper mon visage entre ses mains et m’invita à me redresser. J’avais une superbe vue de là où je me trouvais. Je me mordillais la lèvre inférieure d’anticipation alors qu’il se redressa à son tour pour s’asseoir. Rapidement, il revint m’embrasser à pleine bouche et j’encerclais son cou de mes bras pour le maintenir contre moi.

Cependant, je desserrais mon emprise quand je le sentis descendre le long de mon corps jusqu’à se concentrer sur ma poitrine. Glissant mes mains dans ses cheveux, je laissais ma tête tomber en arrière et je fermais les yeux pour profiter au maximum de sa langue sur mon corps. Le désir montait en moi et une chaleur significative envahit le creux de mon ventre. Il me donnait chaud et ma respiration s’accéléra pour laisser s’échapper quelques soupirs. Bon sang, il me rendait folle. Il finit par me faire basculer sur le lit et j’enroulais mes jambes autour de sa taille. « Ça va ? » Il m’avait semblé l’espace d’un instant qu’il avait un souci, non ? Peut-être que je m’inquiétais pour rien, trop soucieuse d’être maladroite. Puis je tiltais. Un homme n’était pas fait de la même manière qu’une femme, forcément. « Oh ! Attends ! » Baissant les yeux vers son pantalon, j’attrapais le bord pour ouvrir son bouton et sa braguette. Il devait se sentir un peu serré. Un jean était assez étroit de base alors dans ce genre de moment… « Voilà. » Assurais-je avec un grand sourire alors que je plaçais une main derrière sa nuque pour rapprocher son visage du mien et capturer ses lèvres. Mon autre main resta dans sa zone intime et glissa à l’intérieur de son boxer pour le caresser un peu plus intimement.

WILDBIRD @Aaron Campbell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t344-savannah-to-be-a-mother-is-the-most-beautiful-thing-in-the-world
♠ Petit nouveau à Melbourne ♠
avatar

★ Célébrité : Jared Padalecki
★ Date d'inscription : 17/07/2016
★ Messages : 85

MessageSujet: Re: Ft Savannah || Parfois, j'aimerais l'être... [HOT]   Lun 26 Nov - 15:40


Parfois, j'aimerais l'être...
Savannah & Aaron



Je ne pensais pas avoir envie d'elle à ce point avant aujourd'hui. Je découvrais à quel point je la voulais. En fait, je le découvrais depuis quelques temps déjà. Depuis que la fin de ma relation avec mon ex-fiancée m'avait obligé à faire face à des choses que je ne voulais pas voir avant, mais je ne pensais pas qu'un jour, nous concrétiserions cette chose qu'il y avait entre nous et que nous ne voulions pas voir, ni elle, ni moi, à cause de notre travail, de son fils, de tout ce qui faisait la richesse de la relation que nous avions déjà. Aujourd'hui, pourtant, nous devions nous rendre à l'évidence. Je la désirais et visiblement, elle me désirait aussi. Elle avait été jalouse à l'idée qu'une autre m'approche et je savais déjà que je vivais mal, chaque fois qu'un autre la touchait. Est-ce que cela voulait dire que nous serions plus ? Je n'en savais rien. Ce n'était pas vraiment le moment d'y songer. Ce soir, je voulais juste lui montrer à quel point elle comptait pour moi et tout l'effet qu'elle pouvait me faire, sans même s'en rendre compte.

Je souris à ses mots. Elle était taquine, mais attentive. J'aimais ces moments, lors d'une première fois. Avec le temps, les choses pouvaient devenir mécanique, irréfléchis, comme s'habiller ou se mettre au lit. On ne faisait plus vraiment attention aux détails, aux réactions épidermiques, aux non-dits que les gestes pouvaient trahir. Lors d'une première fois, on faisait attention à tout, pour savoir ce qui plaisait à l'autre et ce qui plaisait moins. J'avais commis l'erreur, auparavant, de prendre pour acquis ce qui fonctionnait et ne fonctionnait pas. J'y pensais, malgré moi, parce que ce corps que je découvrais, je voulais tout en connaître et pour l'heure, je n'en savais rien. Rien, sinon que je le vénérais déjà intensément, parce qu'il appartenait à cette femme que j'admirais plus que tout au monde.

Sur elle, enfin décompressé et soudainement entre ses mains délicates, j'exhalais de plaisir en plongeant dans son cou, suçotant l'angle de son épaule, alors que mon bassin se mouvait vers l'avant, un peu plus encore dans sa main. Ma bouche forma mille baisers le long de son cou, remontant jusque derrière son oreille, avant de redescendre sur son épaule que je mordillais, avant de glisser le long de son corps. A mesure que j'embrassais sa poitrine, descendant entre ses seins le long de la ligne menant jusqu'à son nombril, je sentis ses doigts lâcher leur prise sur mon membre. Sa chaleur me manquait déjà, mais je voulais tant la goûter toute entière. J'embrassais sa hanche, alors que je défaisais son pantalon, pour le tirer de ses jambes, quittant sa peau uniquement pour aller plus vite dans le retrait du reste de ses vêtements, trop superflus désormais. Je me figeais à nouveau, l'observant dans son plus simple appareil. Elle était si belle. J'avais toujours trouvé Savannah très belle, mais maintenant que je la voyais nue... Bon sang, elle était magnifique. Tellement belle.

Plongeant de nouveau sur son corps, je repris là où je m'étais arrêté, embrassant sa hanche, avant de revenir vers son centre, l'esquivant pour venir embrasser l'intérieur de sa cuisse droite, descendant jusqu'à son genou, avant de remonter le long de son autre cuisse. J'étais impatient, mais je voulais l'entendre, savoir où exactement elle était la plus réactive, savoir si elle était du genre impatiente ou si elle aimait faire durer la torture. Je voulais savoir, où exactement, se tenait son point de rupture. Savoir si elle préférait la tendresse ou si elle était plus impétueuse. Bref, je voulais prendre le temps de découvrir son corps, cartographier ses zones érogènes et savoir comment lui faire plaisir, autant qu'il était possible de le faire avant de venir. J'étais impatient et j'aurais voulu aller droit au but, mais je ne voulais pas passer pour un égoïste qui prenait son plaisir et lui donnait le sien ensuite.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♦ Savie la tigresse ♦
avatar

★ Célébrité : Lauren Cohan
★ Date d'inscription : 15/08/2015
★ Pseudo : Elina
★ Messages : 1552

MessageSujet: Re: Ft Savannah || Parfois, j'aimerais l'être... [HOT]   Sam 15 Déc - 21:46



   
   Aaron & Savannah
   Parfois, j'aimerais l'être...

J
e réalisais, en ce moment même, combien j’avais envie de lui. J’avais toujours admiré Aaron, en tant que coéquipier, en tant qu’ami, en tant qu’homme. Aujourd’hui, j’avais le loisir et la chance d’admirer son corps. Depuis quelque temps, je pensais à lui souvent, même inconsciemment. J’avais déjà rêvé de lui. Je m’étais déjà demandé quel effet ça ferait d’être son amoureuse, sa femme. L’idée qu’un jour je puisse hypothétiquement devenir Madame Aaron Campbell m’avait effleuré l’esprit. Nous n’en étions pas encore là, bien sûr. Mais mon corps, mon esprit m’avait déjà lancé quelques hypothèses qui me tentaient bien, avouons le. Pour l’heure, j’avais envie de lui, indéniablement. Je voulais profiter de cet instant, de découvrir chaque parcelle de son corps, de sa peau chaude, de ses muscles. Plus rien d’autre ne comptait autour de moi. Il n’y avait qu’Aaron et moi, dans ma chambre. Le temps s’était arrêté et seules ses lèvres contre les miennes m’importaient. Je voulais faire les choses bien. Je voulais que tout se passe à merveille pour en garder un souvenir impérissable. Voilà pourquoi je prêtais attention aux moindres signes émanant de lui.

Ses lèvres dans mon cou me donnaient des frissons alors que j’affairais mes doigts autour de son membre pour lui faire plaisir. J’avais déjà hâte de passer à la suite et d’entrer dans le vif du sujet mais je voulais également pleinement profiter de tout ce qu’il y avait avant. Ses baisers descendirent le long de mon corps et au bout d’un moment, je fus contrainte de lâcher prise pour me laisser envahir par une sensation bouillante et agréable. Des soupirs d’aise s’échappèrent de ma bouche alors qu’il continuait sa descente jusqu’au bas de mon ventre. Il ouvrit mon pantalon et je surélevais légèrement mon bassin pour qu’il puisse me le retirer plus facilement. A présent complètement nue devant lui, il s’arrêta quelques secondes pour me regarder. Le regard brûlant qu’il me lançait me donna des frissons et par instinct je me mordis la lèvre inférieure. J’espérais qu’il aimait ce qu’il avait sous les yeux.

Il ne tarda pas à revenir embrasser ma peau, mes hanches. Lorsque je sentis ses lèvres à l’intérieur de ma cuisse, je ne pus empêcher un léger gémissement de s’échapper. J’avais toujours été sensible, surtout sur les zones proches de mon intimité, notamment l’intérieur des cuisses. J’étais même le genre de personne qui se tordait dans tous les sens face à une attaque de chatouille. Cependant, sa présence tout près de moi me manquait. Je le sentais trop loin. Je voulais le sentir tout contre moi, sentir son souffle contre mes lèvres. Je voulais sentir la chaleur de son corps contre le mien. Alors penchant la tête sur le côté pour le regarder, j’attrapais l’une de ses mains et glissais mon autre main dans ses cheveux. « Reviens. » Ma main caressa son visage alors que je le tirais vers moi avec l’autre pour le faire remonter. Lorsqu’il arriva à mon niveau, j’enroulais sa taille de mes jambes et j’attrapais la base de son pantalon et de son sous-vêtement pour le lui descendre. J’avais tellement envie de lui que des préliminaires n’étaient pas forcément nécessaires, pour cette fois. J’étais déjà prête. Mes mains remontèrent le long de son corps jusqu’à attraper son visage. « J’ai envie de toi Aaron. » Mes lèvres vinrent se poser sur les siennes, pour lui murmurer un « Prends-moi. » suppliant.

WILDBIRD @Aaron Campbell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://australianlife.forumactif.org/t344-savannah-to-be-a-mother-is-the-most-beautiful-thing-in-the-world
♠ Petit nouveau à Melbourne ♠
avatar

★ Célébrité : Jared Padalecki
★ Date d'inscription : 17/07/2016
★ Messages : 85

MessageSujet: Re: Ft Savannah || Parfois, j'aimerais l'être... [HOT]   Dim 16 Déc - 19:34


Parfois, j'aimerais l'être...
Savannah & Aaron



A quel moment Savannah était devenue autre chose ? Je n'en savais rien. Je savais juste que ce soir, il n'y avait qu'elle. Je la voulais, je voulais le lui montrer et je ne voulais rien d'autre que ses baisers, ses étreintes et son regard sur moi. J'en avais le cœur qui faisait des salto désorganisés.

Alors que je prenais le temps de lui faire du bien, je sentis de nouveau ses mains dans mes cheveux, sur mon visage et j'obtempérais quand elle me guida pour remonter le long de son corps, souriant, je capturais ses lèvres en un rapide baiser, alors que je sentais ses mains lutter pour me déshabiller à mon tour, ses jambes emprisonnant mon corps contre le sien. En appuie sur un bras, mon autre main caressa sa cuisse et sa hanche. Je frissonnais à son aveux, à son désir, alors qu'elle me suppliait presque de la prendre entre deux baisers. Je souris de nouveau contre sa bouche, hochant la tête avant d'approfondir le baiser.

Dégrafant ses jambes, je m'éloignais, juste le temps de retirer complètement les vêtements encore enroulés autour de mes jambes et, une fois nue, revint sur elle, guidant sa cuisse pour qu'elle s'enroule à nouveau autour de moi. Je me guidais vers son intimité et entrait en elle après une demande muette par le regard pour obtenir, encore une fois, son accord. Elle était tout à fait prête. Glisser en elle fut aussi simple que salvateur, alors que je la sentais se contracter autour de moi. Je restais là, un peu. Une seconde, deux, trois. Lui laissant le temps de s'adapter, de s'habituer à ma présence. J'attendis en la regardant, cherchant toujours son accord, sa volonté. Je ne voulais pas la brusquer. Nous n'avions pas eu tant de préliminaires que cela. Était-elle vraiment tout à fait prête à m'accueillir en elle ?

Avec d'infini précautions au début, je commençais à danser du bassin, cherchant plus à faire des mouvements lents et profonds qu'à créer une friction rapide. Jugeant de ses réactions entre deux rales de mon propre plaisir. Je m'autorisais ensuite à accélérer le mouvement, caressant sa peau d'une main et embrassant chaque parcelle de peau accessible de mes lèvres. Rapidement, je perdis pieds. J'avais tellement envie d'elle. Je n'avais pas fait l'amour depuis des mois et son simple corps contre le mien me rendait fou, alors mes mouvements s'accélérèrent d'eux-mêmes, cherchant plus de contact, plus de friction, cherchant encore et encore à obtenir la douce caresse de l'étreinte, construisant lentement, trop lentement malgré mes coups de reins de plus en plus rapides, l'orgasme salvateur et la libération.

Je glissais une main entre nous, allant taquiner du pouce son bouton du plaisir, dans l'espoir de l'aider plus rapidement à atteindre le summum. C'était rapide. Trop rapide pour une première fois. J'aurais aimé prendre plus le temps de découvrir son corps, mais je me disais que nous aurions probablement la chance de le faire, plus tard. Pour le moment, il y avait un désir contenu depuis trop longtemps et elle me l'avait demandé. Elle avait besoin d'être libéré. Je refusais juste d'atteindre l'orgasme avant elle. Il en allait de ma dignité d'amant.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ft Savannah || Parfois, j'aimerais l'être... [HOT]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ft Savannah || Parfois, j'aimerais l'être... [HOT]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Avez -vous honte parfois ?
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» Une larme vaut parfois mieux qu'un sourire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Australian life :: Melbourne :: Docklands & Southbank :: Sea life Aquarium-